Mots-clés : 

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Auteur
    Articles
  • #33282
    AvatarProstacool
    Participant

    J’ai constaté des désagréments certains lendemains : comme un état vaguement nauséeux, un léger mal de tête, une fatigue… Quelquefois de légères douleurs aux genoux.
    Il m’arrive aussi dans les jours qui suivent d’avoir une gêne à l’oeil qui peut être rouge comme pour une conjonctivite.
    Ce n’est pas systématique heureusement.
    Je me demande si tout cela ne serait pas dû à des tensions musculaires…
    Est-ce que certains d’entre vous ont aussi ces soucis ?

    #33285
    fideliofidelio
    Participant

    On a déjà eu quelqu’un sur le forum qui a eu un problème de tension au niveau des yeux. C’était devenu problématique à la longue.
    Quand on commence à surfer sur les vagues orgasmiques, il y a beaucoup de tension nerveuse, le rythme cardiaque qui accélère, la pression sanguine, etc… pendant une séance, il ne faut pas oublier de pratiquer la respiration ventrale pour se relaxer entre deux grosses vagues, et même pendant.

    #33286
    lighteningboltolighteningbolto
    Participant

    Personnellement, à part quelques lourdeurs de type cephalée (légères) aux bout de plusieurs orgasmes quand je suis fatigué, rien à signaler. Ces dernières disparaissant au bout de quelques dizaines de minutes.
    Les yeux peuvent sembler un peu plus rouge également je dirais. Cependant on ne m’a jamais fait de remarques.

    #33303
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    La description de vos désagréments me fait penser à ce que je pouvais ressentir quand je vivais mes orgasmes en mode poussée, apnée et tension extrême. Est-ce ainsi que vous vivez vos orgasmes ? Je ne peux tirer aucune conclusion sur ce point de ce que vous nous dites dans votre présentation :

    Dernièrement, en l’espace de quinze jours, je suis passé d’une durée maximale d’orgasme de 2 minutes (déjà appréciable), à 5 minutes en continue, puis à 10 minutes 

    Si vous vivez vos orgasmes dans une certaine tension, le corps plus ou moins crispé sous l’effet de votre plaisir, même si votre tension n’est pas extrême, vous pouvez considérer que ce que vous ressentez après-coup est bien la conséquence de vos sessions. Dans ce cas votre soulagement viendra de votre vigilance à rester le plus détendu possible quand montent vos orgasmes.

    Bon cheminement @prostacool.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.