• Ce sujet contient 90 réponses, 9 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par filoufilou, le il y a 4 mois.
20 sujets de 21 à 40 (sur un total de 91)
  • Auteur
    Articles
  • #36343
    verlesetoilesverlesetoiles
    Participant

    05/02/2020
    10ème séance
    Temps de séance disponible / effectif : 1h15 / 1h

    Les séances se suivent et ne se ressemble pas, c’est là toute la richesse d’arpenter ce chemin. Elles sont toutes belles, à leur manière et j’accepte avec toujours plus d’amour ce qui est, sans plus. Mon être respire la joie de vivre, peu importe l’intensité des séances. Je n’ai même plus envie de dire que celle-ci fut moins bien que la précédente, ça ne fait plus sens.
    Mes tétons sont des compagnons de route délicieux dont je me délecte. En écrivant ces mots ils frémissent du simple frottement du t-shirt dessus. Probablement que le reste du corps suivra la même voie d’ici quelques temps, on verra bien, j’y aspire en tout cas.
    Je me bats toujours un peu, par moment, avec ces contractions coup de butoir que je cherche à faire disparaître. Elles sont vraiment bien moins fréquentes qu’au début. Tout ceci évolue sur la bonne voie.
    Je me sens aussi plus libre de bouger durant une séance en faisant varier les positions. Je me suis à nouveau retrouvé sur le dos à explorer ce corps que je découvre avec mes mains et j’ai pu profiter de quelques belles sensations. C’est toujours plein de superbes énergies que je pars en riant sur mon vélo affronter une belle journée de travail.

    Cette joie qui m’habite après chaque séance, c’est aussi elle qui me pousse à venir la partager avec vous, à participer à votre merveilleuse chorale qui au final célèbre la vie et ses plaisirs sous toute ses formes.

    #36345
    verlesetoilesverlesetoiles
    Participant

    Pour te répondre @bzo je dirais que je ne ferme absolument aucune porte, je me laisse porter par le courant et advienne que pourra. L’envie du moment a clairement basculé du côté Dark Side off the Moon 🙂

    Je me suis aussi effectivement posé la question de cette perte d’énergie lors d’un rapport sexuel avec ma compagne. Mais j’ai déjà constaté que nos rapports ont changé, subtilement, évolué vers d’autres rivages et je te rejoins totalement sur l’échange d’énergie qui peut avoir lieu durant un rapport. Pourtant, selon le rapport, la circulation d’énergie n’est pas systématique. C’est là toute la beauté des chemins que nous explorons qui nous pousse vers toujours plus de conscience de son être et de l’être avec qui on partage ces moments privilégiés.

    J’en profite pour te dire que j’aime beaucoup ton avatar, tellement poétique, en adéquation avec ta plume.
    Je me sens sincèrement honoré de pouvoir échanger avec vous, tous. Merci

    J’en profite aussi pour partager le lien dont je parlais précédemment. Il s’agit du site OMGyes.com. L’approche me parle, me semble résonner avec ce que l’on peut retrouver sur ce site. Je vous en parle volontiers plus en détails quand j’en saurais un peu plus.

    #36347
    bzobzo
    Participant

    mon avatar me va bien, en effet

    mais en fait c’est une photo de Jacqueline Picasso
    et l’homme derrière qui porte le parasol, c’est Picasso lui-même,
    ils sont sur une plage, ils s’aiment, ils sont comme des enfants,
    Picasso a tellement aimé les femmes

    #36351
    verlesetoilesverlesetoiles
    Participant

    05/02/2020
    11ème séance
    Temps de séance disponible / effectif : Surprise !

    Oui oui, surprise, une séance hors du temps qui s’est imposé à moi ! Quelle dictature quand même que ce corps qui se manifeste et réclame ! Le décor était le suivant, petite soirée calme, enfants profondément endormis, ma tendre partenaire de sortie, prêt à me laisser glisser paisiblement dans le sommeil. C’est alors qu’une petite idée germe dans ma tête et que je m’engage joyeusement dans une séance découverte sans masseur. S’ensuit une belle exploration corporelle à la découverte des trésors cachés. Par moment tendrement, d’autres moment plus énergique, ah non en fait, c’est la tendresse qu’il me faut ce soir ! De belles sensations sont nées de ce moment sans pour autant décoller vers les étoiles.
    Étant quand même excité comme une cocote minute, je saute sans hésitations sur mon masseur qui atterrit dans son endroit de prédilection en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. L’énergie du moment était la simplicité, l’envie pur sans rien d’autre. J’ai donc fait l’impasse sans scrupule sur la partie beurre de Karité en suppositoire pour être sur le pas de tir sans attendre. Ce fut exquis !
    Une séance en montée crescendo avec un final sur plusieurs mini-O, délicieux. Aucune contractions violentes, tout en finesse, en symbiose. Quel chemin déjà parcouru…
    Après ce festin, et ayant rangé sagement mon petit masseur dans son coin, je me suis cette fois vraiment laissé glisser dans le sommeil. Et là, surprise, encore, deux grosse répliques sismique qui montent comme des lames de fond de ma prostate pour m’envahir entièrement. Oulala, que ce fut enivrant ! Du coup, la nuit fut courte et pourtant je suis toujours plein de cette magnifique énergie d’amour aujourd’hui.
    J’avance effectivement vite, très vite, trop vite pour ma compagne. J’en parlerais dans un prochain post mais ce matin fut l’occasion d’une grande discussion avec elle qui mérite d’être partagée.

    #36352
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    J’attendais avec intérêt l’image que tu choisirais pour accompagner ton pseudo. Je ne suis pas déçu. Il ne s’agit pas seulement d’étoiles dans les yeux. C’est toute une galaxie voire un amas de galaxies.Je souhaite sincèrement que ton cheminement te conduise aussi loin dans l’extase orgasmique. En fait ce souhait est inadapté en ce qui te concerne. Je le corrige donc :
    Je souhaite sincèrement que vos cheminements, le tien, celui de ta femme et celui de votre couple vous emmène aussi loin dans l’extase partagée de vos jouissances.

    Tu nous disais hier après-midi :

     Mon cheminement spirituel a commencé à partir de là. De cette volonté de faire circuler toutes ces énergies subtiles qui nous habitent, de mieux comprendre ce corps humain que j’incarne d’explorer ce corps masculin et son pendant féminin qui m’habite tout autant. C’est une source de vie merveilleuse qui me nourrit et façonne en même temps mon rapport à l’autre de manière tellement plus douce et chaleureuse. Pleins de belles méditations à venir et autant de séance d’explorations.

    Tu complétais hier soir :

    Je me suis aussi effectivement posé la question de cette perte d’énergie lors d’un rapport sexuel avec ma compagne. Mais j’ai déjà constaté que nos rapports ont changé, subtilement, évolué vers d’autres rivages et je te rejoins totalement sur l’échange d’énergie qui peut avoir lieu durant un rapport. Pourtant, selon le rapport, la circulation d’énergie n’est pas systématique. C’est là toute la beauté des chemins que nous explorons qui nous pousse vers toujours plus de conscience de son être et de l’être avec qui on partage ces moments privilégiés.

    Ma pratique du massage prostatique m’a permis de percevoir peu à peu, très lentement, la présence de ces « énergies » en moi, et d’accepter leur existence. Ce fut une étapes importantes pour mon cheminement. Je pouvais enfin m’approprier des notions qui étaient jusque là ésotériques et tout à fait mystérieuses pour ma culture rationnelle. Ta compréhension de ces notions aussi tôt dans ton cheminement est un puissant accélérateur de ton cheminement.

    Quand nous découvrons l’orgasme prostatique nous apprenons, pour la majorité d’entre nous, que l’éjaculation n’est pas la meilleure voie d’accès à l’orgasme. Nous nous libérons de l’appel pressant du pénis et nous nous installons dans dans la durée de la jouissance. Nous nous libérons de la tension et des contractions associées à l’éjaculation pour vivre notre jouissance dans l’offrande de notre corps et de nos sens, dans l’acceptation du plaisir que nous recevons. Nous ne prenons plus notre plaisir et ça change tout.

    La « circulation d’énergie » ne se fait dans de bonnes conditions que lorsque tous les « circuits » sont ouverts. Notre culture occidentale ne nous prépare pas à nous mettre dans un tel état de partage, de sensibilité, d’émotion. Nous devons apprendre à le faire en abandonnant les postures qui nous sont naturelles et dont nous pensons qu’elles nous protègent. Ce n’est pas facile. Cet apprentissage peut être long et en plus il doit être partagé.

    C’est un prolongement ou plutôt un élargissement évident de notre cheminement personnel qui demande aussi application, patience et confiance. Ceux d’entre nous qui s’y engagent avec persévérance et humilité découvrent peu à peu de telles richesses en eux qu’ils en sont transformés à jamais. Ta lecture attentive des témoignages présentés sur notre forum t’a permis de constater à quel point leurs auteurs ont évolués et pour les plus avancés se sont transformés.

    Bon cheminement @verlesetoiles.

    PS : Je découvre à l’instant ton dernier message publié pendant que j’écrivais le mien.
    J’ai utilisé l’expression « puissant accélérateur » un peu plus haut dans ce message. Tu me prends au mot. C’est magnifique.

    #36355
    verlesetoilesverlesetoiles
    Participant

    Bonjour @Andraneros

    Je me suis effectivement dis qu’il était temps de mettre une image sur ce pseudo. J’ai donc cherché ce qui pouvait le mieux incarner mon chemin. Les étoiles n’étaient pas assez représentatives et j’ai donc vite évolué vers les galaxies. Il s’agit des galaxies des Antennes. Je ne connaissais pas ces galaxies mais l’images ma tout de suite parlée. J’ai découvert ensuite qu’il s’agit d’une paire de galaxies en interaction. Que c’est magnifique de sens, comme le hasard fait bien les choses 🙂

    Mon parcours astronomique, dans tous les sens du terme, me ramène à venir vous parler du cheminement de ma femme. Je pense que cet apport fait totalement sens ici car il est aussi constitutif de mon cheminement.

    Après cette soirée/nuit merveilleuse je suis toujours baigné dans une aura de joie et d’émerveillement qui m’épate à chaque instant. Ce matin en regardant le ciel flamboyant au lever du soleil j’étais baigné de cet émerveillement. Pourtant cela fait quelques jours que je sens ma femme en disharmonie et profondément déstabilisée. Ce matin lors d’un moment privilégié à deux fut l’occasion de sortir tous les monstres du tiroir, à grand renfort de larmes et de rire en même temps. J’aimerais préciser que je lui ai demandé la permission de vous partager ce moment. Ce à quoi elle m’a répondu qu’elle aurait bien aimé pouvoir le faire elle-même mais que ce n’est pas encore possible pour l’instant et donc qu’elle me laissait le soin de le faire.

    Voilà donc qu’elle me partage, avec beaucoup d’émotions que tout ceci la dépasse carrément. Que j’avance tellement vite dans ma transformation qu’elle ne se sent pas capable de suivre mon rythme. La peur de ne plus être à la hauteur surgit, celle du libertinage aussi. Se mêle à tout ce mélange d’émotions cristallisé dans une grosse boule qui pèse lourd dans le corps et la gorge ses propres limitations. Celles de sa propre sexualité, celles d’être bloquée par son mental dans nos prochains rapports à cause d’un décalage trop important. Le fait aussi qu’elle se rende compte qu’elle n’a pas été aussi généreuse avec moi sexuellement qu’avec certains anciens partenaires alors que je le mérite tellement plus (de ses propres mots). Et son manque de confiance en elle, bête noir qui la poursuit depuis bien longtemps.

    C’est tellement touchant d’émotions d’avoir sa partenaire qui se livre ainsi, sans fard totalement déstabilisée et en même temps en pleine confiance dans notre espace de parole. Qu’elle est belle quand elle ouvre son cœur de la sorte, j’en ai les larmes aux yeux.

    Je n’arriverais pas à transcrire pleinement ses émotions avec mes propres mots. Je lui souhaite vivement de pouvoir le faire un jour car je suis persuadé de la richesse de son témoignage.

    La conclusion de cet échange, qui reste à poursuivre au fil des évolutions est pleine de tendresse et d’amour mutuel pour les êtres que nous sommes. On parle parfois d’âme sœur et je pense que c’est notre cas, d’une certaine manière. Quelle chance incroyable que celle qui nous est offerte d’avoir su se trouver dans cette vie.

    Je terminerais ce témoignage par trois mots. Respect, dialogue et amour.

    #36358
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Ton choix a d’autant plus de sens, au regard de ta relation avec ta femme, qu’en allant chercher quelques informations sur la galaxie des Antennes j’ai lu

    Les noyaux des deux galaxies sont en train de fusionner

    Les auteurs des différents articles précisent que cette fusion se fera dans la durée

    A la fin de leur fusion, dans environ 400 millions d’années, elles formeront une super-galaxie.

    Entre-temps cette fusion bouleverse le bon ordonnancement initial de chacune d’elles.
    A une autre échelle c’est un peu ce que tu vis et ce que vit ta femme. N’hésite pas à vérifier si elle sait comment vont évoluer ces 2 galaxies. La fin du processus astral devrait l’aider à effacer ses peurs.
    Tu as très bien perçu les effets de ta transformation sur elle et tu as fait le meilleur choix en sautant sur

    l’occasion de sortir tous les monstres du tiroir,

    Tu as eu raison de lui demander

    la permission de vous partager ce moment.

    En agissant ainsi tu lui immédiatement transmis deux messages :
    1. Tout se fait avec elle. Elle est indissociable de que tu étais et qu’elle connaissait bien, de ce que tu es aujourd’hui et de ce que tu deviendras.
    2. Ton évolution, dont la rapidité la conduit peut-être à la vivre à tes côtés comme une métamorphose, n’a rien d’anormal, même si dans notre société occidentale elle est encore très rare, puisque tu peux en parler en termes courants avec une communauté d’hommes qui ont suivi le même chemin ou qui sont en train de s’y engager et qui ont tous leur place dans notre société. Tu n’es pas seul, tu n’es pas un monstre et ceux qui t’ont précédé sur cette voie sont simplement devenus de meilleurs hommes et de meilleurs amants.

    Ce à quoi elle m’a répondu qu’elle aurait bien aimé pouvoir le faire elle-même mais que ce n’est pas encore possible pour l’instant et donc qu’elle me laissait le soin de le faire.

    Elle le fera si elle en ressent l’envie, quand elle sera prête. Elle ne doit en aucun cas culpabiliser de ne pas pouvoir s’exprimer de façon plus publique. C’est le cas de ma femme. Elle n’est pas (encore?) prête à le faire. L’essentiel est que vous puissiez en parler longuement entre vous. Vous avez commencé ; continuez.

    à grand renfort de larmes et de rire en même temps

    Ce passage me touche beaucoup car il correspond très précisément à ce qui s’est passé entre ma femme et moi lors de notre première discussion sérieuse sur ce sujet. Paradoxalement je crois que j’ai pleuré autant qu’elle. C’est très difficile d’exprimer « naturellement » une émotion très profonde et très forte.
    La réaction de ta femme

    que tout ceci la dépasse carrément. Que j’avance tellement vite dans ma transformation qu’elle ne se sent pas capable de suivre mon rythme.

    Est normale, comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire sur le forum. Mon évolution a été beaucoup plus lente que la tienne. Malgré tout au bout d’un moment ma femme a constaté que je n’étais plus le même, m’a perçu « différent » et s’est mise à craindre que je ne devienne « étranger ». C’était d’autant plus sensible pour elle que de gros problèmes de santé ajoutés aux contraintes de la vie familiale, aux contraintes de la vie professionnelle, avaient réduit nos relations sexuelles à presque zéro, à un âge où beaucoup de gens renoncent plus ou moins à toute sexualité épanouie. Une telle situation crée un déséquilibre dans le couple. Ce déséquilibre est source de peur, d’angoisse d’abord et peut évoluer en colère.

    La peur de ne plus être à la hauteur surgit, celle du libertinage aussi.

    Peur destructrice de sa personnalité ,de sa confiance en elle, peur d’être trahie ou abandonnée.

    ses propres limitations. Celles de sa propre sexualité, celles d’être bloquée par son mental dans nos prochains rapports à cause d’un décalage trop important. Le fait aussi qu’elle se rende compte qu’elle n’a pas été aussi généreuse avec moi sexuellement qu’avec certains anciens partenaires

    Ma femme est elle aussi passée par une phase
    • dans laquelle elle s’est interrogée sur ma fidélité,
    • dans laquelle elle a cherché sa part de responsabilité, les fautes qu’elles avaient commises pour que je la rejette,
    • dans laquelle elle a cherché ce qui me manquait parce qu’elle n’avait pas su me le donner…
    Nous avons surmonté cette difficulté en renouvelant notre relation ce qui nous a conduit à une renaissance incroyable de notre vie de couple, émotionnelle et physique.

    Qu’avons-nous fait dans cette situation ?
    • Éliminer un par un tous les motifs de peur et rétablir la confiance. Nous l’avons fait en discutant longuement, sans pression de l’un sur l’autre. Nous l’avons aussi fait en apportant la plus grande attention à tous les petits geste de la vie quotidienne.
    • Prendre conscience du déséquilibre nouveau au sein du couple tel qu’il est vécu par l’un (le plus avancé dans son évolution) et par l’autre (celle qui a l’impression de perdre pied). Ma femme était en souffrance. Nous avons donc cherché ensemble le moyen d’éliminer cette souffrance. Aucun « rattrapage forcé » n’était envisageable. La première phase de la solution a été de parvenir à ce que ma femme accepte l’existence de ce déséquilibre et que j’accepte de mon côté que ce déséquilibre dure le temps qu’elle se mette en mouvement. La confiance a été au cœur de ce travail pour chacun d’entre nous.
    • Comme il est question de souffrance, faire preuve de beaucoup d’empathie.

    Ce sont des conseils généraux. Mais ils sont validés par mon expérience et aller plus dans le détail reviendrait à donner des leçons sur un sujet que je ne connais pas. Ce genre de situation est extrêmement personnelle. Chacun est différent, chaque couple est différent. Tu montres par ailleurs depuis ton premier message que tu analyses très bien la situation. Tu sauras faire ce qu’il faut pour aider ta femmes à retrouver la confiance, en toi et en elle-même, et à vaincre ses peurs.

    Avez-vous pensé à la découverte de la tradition tantrique dans votre relation de couple, tradition qui met la femme et son énergie vitale au cœur de la pratique érotique ? Livres, conférences de présentation, ateliers et, si affinité, stages ?

    Bon cheminement @verlesetoiles, bon cheminement à ta femme, bon cheminement à ton couple.

    #36390
    verlesetoilesverlesetoiles
    Participant

    08/02/2020
    12ème séance
    Temps de séance disponible / effectif : Non défini
    Duo

    Il va devenir difficile pour moi de qualifier, séparer les séances seul de celle vécue à deux. Oui oui, vous avez bien lu, ma partenaire est entrée dans la danse. Voici le récit de cette journée intemporelle.
    C’est par une belle matinée, en émergent doucement du sommeil qu’un moment de grande tendresse nous a cueilli, ma partenaire et moi, encore accompagné des belles images du documentaire « Marche avec les loups » vu la veille (que je vous recommande chaudement). Encore un de ces moments suspendu qui vous emporte vers des rivages nouveaux. Les questions surgissent alors, « mais comment allons-nous pouvoir faire l’amour maintenant ? », « que vont devenir nos rapports ? ». La tendresse a parlé et c’est dans une grande douceur, accompagné aussi de rire et de pleurs (tellement libérateur) que nous avons exploré cette nouvelle sexualité. Des barrières sont tombées durant cette matinée et c’est plein d’un élan merveilleux de renouveau que nous nous sommes levés.
    La journée fut teintée de joie et d’une grande excitation. Tantôt une petite caresse par ci, tantôt un petit baiser, voir simplement un regard. Le brasier a brulé en continu durant cette journée. Ça y est, l’intellect en confiance donne la permission au corps de se libérer, petit à petit et ma compagne aborde avec un regard neuf cette transformation, la mienne, la sienne. Oh oui, nous allons faire nos travaux pratiques l’un, l’autre, ensemble et nous allons apprendre à connaître réellement nos corps. S’octroyer du plaisir, se connaître intimement fait tellement sens et pourtant est loin d’être la norme dans notre éducation.
    Une petite question a alors surgi durant la journée. « Est-ce que tu accepterais de me montrer ton jardin ? ». C’est avec joie que j’ai accueilli ma compagne à partager ce moment vécu jusqu’à présent seul. C’est donc plein d’impatience que nous avons attendu le moment du couché pour pouvoir partir à la découverte. Pour elle de me voir avec mon masseur, pour moi de me dévoiler sans paillettes à ses yeux. Les schémas classiques d’une séance de massage prostatique sont forcément cassés et tout est à inventer. Comme un jeune couple d’adolescent nous nous sommes engagés sur cette voie lumineuse en mode aventurier. La discussion du départ fut cruciale. Nous ne savions pas à quoi nous attendre, dès lors, pas de pression, pas d’attente (bon, forcément un peu, mais on l’accepte sans pression), beaucoup de partage, de confiance et de rire.
    La pratique du massage prostatique, tel que je la perçois pour l’instant avec ma toute petite expérience est un processus profondément intérieur et intime. J’ai guidé ma compagne vers les zones qui me procurent du plaisir. Nous avons ri ensemble des contorsions qu’elle a dû faire pour éviter d’approcher mon sexe. J’ai eu durant cette soirée de belles vagues de plaisir qui sont montées surtout lorsqu’elle approchait mes tétons. Sa présence et ses mouvements, bien que très plaisant ont été source de déconcentration dans la construction de mon plaisir surtout pour un novice comme moi qui, même s’il sent bien les différentes zones de plaisir, a de la peine à les différencier quand elles sont stimulées par quelqu’un d’autre. Nous avons alors alterné les phases ou l’un s’occupe de l’autre et vice-versa pour un moment d’amour pur partagé. Après un temps incertain, toute notion temporelle étant futile, nous avons choisi de laisser une petite place au sommeil. Retrait du masseur et direction les limbes. Il aura suffi d’un petit baisé de ma part sur ses courbes merveilleuses pour que les braises encore bien présentes nous unissent dans une extase aussi subite qu’intense pour clore cette soirée de découverte.
    Au sortir du réveil les braises ne sont pas éteintes. S’éteindront-elles un jour à partir de maintenant ? Retour du masseur dans mon fondement et petite question innocent de ma compagne : « la prochaine fois est-ce que je pourrais essayer de te le mettre ? » auquel je réponds « bien évidemment ! ». Après une nouvelle tentative douce de stimulation de ma compagne et étant décidément perturbé par ses mouvements je lui propose de continuer mon parcours simplement avec elle à mes côtés, sans actions de sa part. Elle se lance donc dans ses travaux pratiques à mes côtés tandis que je m’intériorisais pour vivre ma propre expérience. Les sensations sont bien là, je tâtonne un peu pour retrouver ce petit sentier forestier mais fini par être sur la bonne voie. Cette séance s’est terminée par quelques beaux petits orgasmes très plaisants. Ma quête du super-O est loin d’être terminée mais comme à chaque séance, c’est toujours un immense plaisir que d’arpenter ce chemin, peu importe la conclusion. Cette énergie m’habite maintenant de plus en plus au quotidien et s’inscrit dans la durée pour mon plus grand plaisir.

    Cette galaxie des antennes m’habite bien plus que je ne l’aurais cru au départ en choisissant cette image d’instinct. C’est magnifique et chaque fois que je l’observe elle me branche à mon moi intérieur d’une force surprenante.

    Merci @Andraneros pour ton partage et tes conseils qui m’ont portés ces derniers jours.

    #36392
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Il va devenir difficile pour moi de qualifier, séparer les séances seul de celle vécue à deux. Oui oui, vous avez bien lu, ma partenaire est entrée dans la danse.

    Ton message @verlesetoiles porte un grand bonheur. Il semble que le noyau de ta galaxie et celui de sa galaxie soient en train de se rapprocher bien plus vite et avec moins de perturbations que ce à quoi je m’attendais. C’est une très belle nouvelle qui me réjouit.

    Ta femme te rejoint dans ton cheminement ; c’est un soutien de très grande valeur qui va contribuer à amplifier les effets de l’énergie sexuelle que tu développes pendant tes sessions et que tu commences à percevoir en toi. Un tel soutien de sa part te donne aussi de grandes responsabilités :
    1. T’assurer que tu maintiens en permanence les conditions dont elle a besoin pour avoir envie de développer sa sensualité, que tu fais tout ce qu’il faut pour nourrir cette envie.
    2. Trouver, seul ou évidemment beaucoup mieux avec elle, comment tu peux l’aider à suivre son propre cheminement sensuel, même s’il te paraît différent de celui que tu suis.
    3. Te tenir prêt à répondre à toutes ses demandes sur ce sujet, y compris celles auxquelles tu ne t’attends pas, comme elle l’a fait en découvrant, en acceptant et en encourageant ta quête de l’orgasme prostatique.
    4. Lui faire offrande de ta jouissance pendant vos ébats en retour du cadeau que représente son acceptation de ta transformation.
    Ce que tu transmettras avec cette ligne de conduite c’est ta sincère volonté de rétablir l’équilibre de votre couple en l’aidant
    • à se sentir tout simplement bien avec toi, à l’aise, prête à prendre son envol sans pression,
    • à se lancer en toute confiance grâce à ton appui, comme tu peux le faire grâce au sien,
    • à partager tant ta transformation que la sienne, en l’aidant à vivre ses découvertes, ses nouvelles audaces en toute sérénité,
    • à percevoir sans hésitation que tes nouvelles aptitudes te permettent d’honorer sa féminité bien mieux qu’« avant ».

    La tendresse a parlé et c’est dans une grande douceur, accompagné aussi de rire et de pleurs (tellement libérateur) que nous avons exploré cette nouvelle sexualité. Des barrières sont tombées durant cette matinée et c’est plein d’un élan merveilleux de renouveau que nous nous sommes levés.

    Vos échanges vous ont à nouveau conduit à partager rires et pleurs. C’est le signe qu’ils sont émotionnellement profonds et sincères. La rapidité avec laquelle vous engagez tous les deux la transformation sensuelle de votre couple est admirable.

    Ça y est, l’intellect en confiance donne la permission au corps de se libérer, petit à petit et ma compagne aborde avec un regard neuf cette transformation, la mienne, la sienne. Oh oui, nous allons faire nos travaux pratiques l’un, l’autre, ensemble et nous allons apprendre à connaître réellement nos corps.

    Je comprends que mes remarques ci-dessus seront vraisemblablement bien plus utiles aux autres lecteurs qu’à toi et à ta femme. Vous appliquez déjà ce dont je parle. Félicitations !

    La pratique du massage prostatique, tel que je la perçois pour l’instant avec ma toute petite expérience est un processus profondément intérieur et intime.

    Je partage ton opinion. La découverte et l’apprentissage du plaisir prostatique demande une grande concentration sur ce que tu ressens au plus profond de toi. C’est donc normal que cette première session à deux n’ait pas été aussi « productive » que celles que tu viens de vivre seul, surtout en considérant que c’était quasiment une avant première pour ta femme.

    Au sortir du réveil les braises ne sont pas éteintes. S’éteindront-elles un jour à partir de maintenant ?

    De moins en moins selon mon expérience et celle que pourront t’apporter nos amis les plus avancés.

    je lui propose de continuer mon parcours simplement avec elle à mes côtés, sans actions de sa part. Elle se lance donc dans ses travaux pratiques à mes côtés tandis que je m’intériorisais pour vivre ma propre expérience.

    Bravo ! Ta proposition correspond exactement au principe que je développe au début de ce message. Ce qui me paraît particulièrement prometteur c’est que ta femme ait accepté de se donner ouvertement du plaisir à tes côtés, seule, sans ta participation directe, avec tes encouragements, pendant ta session. L’offrande de sa jouissance qu’elle te fait à cette occasion répond à celle que tu lui fais en même temps. ce moment passé côte à côte me paraît à la fois profondément libérateur pour chacun d’entre vous et en même temps profondément fusionnel. Il est riche de promesses pour les prochaines semaines.

    Bon cheminement @verlesetoiles, bon cheminement à ta femme, bon cheminement à votre couple.

    #36398
    verlesetoilesverlesetoiles
    Participant

    A la relecture de mon précédant message et de tes réponse @Andraneros, je me dois d’apporter quelques nuances. Il peut apparaître de mes récits pleins d’enthousiasme que mon cheminement est facile, tout rose, sans encombre, or ce n’est pas tout à fait le cas et cela mérite d’être développé.
    Effectivement, ma découverte de l’orgasme prostatique se déroule sans trop d’encombre et est accompagné d’une énergie merveilleuse, libératrice, pleine d’amour. Le cheminement de mon couple, même s’il se déroule aussi assez vite et harmonieusement n’est pas aussi simple et demande une grande attention. L’être sensible que j’ai en face de moi est quand même passablement bousculé par cette tornade de changement qui s’est invitée à la maison. Elle oscille entre des phases de grande joie, d’excitations et d’envie de découverte mais aussi par moments, comme aujourd’hui avec le retour des doutes, des peurs, de l’inconnu. C’est parfaitement normal mais pas pour autant facile à accompagner au quotidien.

    Bravo ! Ta proposition correspond exactement au principe que je développe au début de ce message. Ce qui me paraît particulièrement prometteur c’est que ta femme ait accepté de se donner ouvertement du plaisir à tes côtés, seule, sans ta participation directe, avec tes encouragements, pendant ta session.

    C’est par exemple ce genre de pas qui est étonnamment difficile à accomplir. Je dis étonnamment car je n’aurais pas vraiment imaginé, en tant qu’homme qui a l’habitude de donner du plaisir mais surtout de s’occuper de son propre plaisir, que cela soit aussi difficile pour ma femme. J’avais bien identifié qu’elle ne se masturbait pas devant moi mais je n’aurais pas cru le blocage si profondément ancré. Forcément, avec mes grands sabots je viens bousculer ce cloisonnement. Accepter ce changement, libérer son esprit et son corps demande du temps et beaucoup d’amour. Pourtant ma femme est loin d’être quelqu’un qui ne sait pas prendre son plaisir seule. Le partager avec son compagnon, est encore une autre histoire.

    Je l’ai déjà dit mais j’insiste. Tu fais un travail admirable d’accompagnement sur ce forum @Andraneros et c’est avec beaucoup de plaisirs (et d’impatience) que je lis et relis à chaque fois tes réponses. Je ne sais pas si mon cheminement sera un apport pour d’autres après moi mais il est bon de pouvoir le partager et d’avoir un échange avec toi et les autres.

    #36404
    verlesetoilesverlesetoiles
    Participant

    10/02/2020
    13ème séance
    Temps de séance disponible / effectif : Non défini
    Duo

    Après une journée en demi-teinte baignée par une phase à nouveau pleine doutes de ma compagne nous avons eu l’occasion de nous retrouver pour un moment de discussion sincère.
    Que ces moments sont précieux pour libérer les doutes, relâcher les tensions et se retrouver. Ils nous ont aussi permis de faire monter le désir vers des sommets.

    Plus tard dans la soirée nous sommes allés nous coucher avec la volonté de continuer notre exploration de nouveaux territoires. Cette exploration a débuté par une phase de « nettoyage » en préparation de l’arrivée du masseur en moi. Ma compagne a fait ce nettoyage avec une grande tendresse. Complètement à sa merci je me suis offert sans retenue à elle pour cet instant délicieusement excitant. Chose nouvelle pour moi, j’ai commencé mes vocalises, en cœur avec ma compagne !

    Ce moment s’est prolongé tout naturellement par l’insertion du masseur par ma compagne. J’étais pleinement détendu et cette étape s’est faite dans une grande fluidité.
    Sur ce, on passe sur le dos et la danse sensuelle de ma compagne s’est poursuivie pour mon plus grand plaisir. Toujours pas de super-O durant cette séance mais cette voie est très prometteuse et mon temps viendra bien assez vite. Des montées de plaisir toujours plus intenses que je localise beaucoup clairement au niveau de la prostate. La partie la plus riche pour mon parcours est que cette sensualité est en train de s’inscrire dans la durée et toujours plus profondément en moi. Cette session s’est poursuivie par une chevauchée fantastique. Je crois que nous n’avons jamais vécu un rapport avec pénétration comme celui-ci. Nous avons choisi de l’appeler notre nouvelle première fois. Nous avons chanté de concert durant cette séance et l’orgasme final n’a ressemblé à rien de ce que j’ai connu auparavant.
    Cette nouvelle complicité qui nait de nos cheminements respectifs est absolument merveilleuse. Le fait, pour ma compagne, d’être la personne qui a pris les rênes de cette rencontre a été terriblement plaisant pour elle, comme pour moi.

    Pour bien rester dans le sujet il me semble important, pour que ce témoignage continue à faire sens, de bien séparer les séances avec masseurs de celles sans. Je ne sais pas encore comment la suite de ce récit va prendre forme. Je vais peut-être m’accorder un peu de temps pour que ce tourbillon d’émotion se structure un peu plus avant de revenir vers vous pour la suite. Il serait bon aussi que je mette à jour ma propre carte au trésor de l’orgasme prostatique.

    #36405
    Avatarjean74
    Participant

    Bonsoir à tous !
    Cela fait un moment que je n ai pas trouvé la motivation pour participer à une discussion.
    Je suis tellement heureux de voir que certains d’entre nous arrivent à partager l expérience de cette extraordinaire découverte avec leur compagne !
    Pour ma part je pratique toujours en solitaire, mon épouse a complètement rejeté l idée que je puisse accéder à un plaisir exceptionnel sans qu elle en soit le moteur…
    Malheureusement notre relation en est fortement affectée.
    J’ai essayé de lui expliquer mais les préjugés et les clichés ont été plus forts …
    Elle pense que les plaisirs prostatiques et liée à la zone anale sont réservés aux homosexuels.
    Malheureusement les préjugés sont encore extrêmement forts et liés à l éducation que l on a reçu.
    Pour ma part j’ai vraiment atteint des sommets en pratique Aneros Less, les sessions sont exceptionnellement longues et intenses.
    Voilà, je suis extrêmement optimiste quand même et heureux de vous lire !!!

    #36411
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Tu nous dis @verlesetoiles:

    nous sommes allés nous coucher avec la volonté de continuer notre exploration de nouveaux territoires.

    Vous avez fait un grand pas en avant tous les deux, « continuer notre exploration de nouveaux territoires » est une expression d’autant plus riche qu’elle vous situe à la fois dans la continuité, dans la nouveauté et dans la coopération.

    Chose nouvelle pour moi, j’ai commencé mes vocalises, en cœur avec ma compagne !

    Qu’est-ce qui est nouveau, l’expression vocale de ta jouissance en présence de ta femme avant l’explosion orgasmique ou la simultanéité de cette expression avec la sienne ?

    Quand je lis le mot « vocalises » je comprends qu’il ne s’agit pas de cris épars lancés sans rythme au hasard de quelques pics de plaisir mais plutôt de gémissements prolongés, répétés et modulés par le flux et le reflux de tes vagues de plaisir. « En cœur » avec ta femme signifie qu’elle jouit elle aussi avec toi ou qu’elle encourage l’expression de ton plaisir, qu’elle l’accompagne, qu’elle l’amplifie comme les chœurs soutiennent, accompagnent et amplifient la mélodie chantée par les solistes ?

    Des montées de plaisir toujours plus intenses que je localise beaucoup clairement au niveau de la prostate. La partie la plus riche pour mon parcours est que cette sensualité est en train de s’inscrire dans la durée et toujours plus profondément en moi.

    Tu nous décris en deux phrases ce que certains de nos amis mettent plusieurs mois à vivre avec autant d’intensité. C’est bien ce qui se passe avec une pratique appliquée et régulière. Tu donnes une belle description de ce que nous appelons de façon un peu technique le reconditionnement (« rewiring »).

    Je crois que nous n’avons jamais vécu un rapport avec pénétration comme celui-ci. Nous avons choisi de l’appeler notre nouvelle première fois. Nous avons chanté de concert durant cette séance et l’orgasme final n’a ressemblé à rien de ce que j’ai connu auparavant.

    C’est une belle et juste récompense pour les efforts de sincérité et d’ouverture que vous avez faits afin de surmonter le bouleversement apporté dans votre couple par ta découverte du plaisir prostatique. J’espère que ta femme tire un grand bénéfice de toute cette énergie que vous faites circuler entre vous, J’espère qu’elle commence à sentir elle aussi de plus en plus profondément qu’elle est la reine de vos nouveaux territoires. J’espère que cette « nouvelle première fois » va l’encourager, non bien mieux, lui donner l’envie de t’accompagner très loin et même de te devancer peut-être quand l’occasion se présentera.

    J’ai hâte de lire ta progression sur la carte au trésor. Je profite de l’occasion pour répéter que les étapes de la carte au trésor forment un guide qui donne l’occasion aux lecteurs de trouver des repères dans leur progression mais qu’ils n’ont aucune obligation de faire leur visite dans l’ordre. Il est donc normal de ne pas valider chaque étape après avoir validé toutes celles qui la précède.

    Bon cheminement @verlesetoiles, bon cheminement à ta femme, bon cheminement à votre couple.

    #36412
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Votre retour @jean74 après presque 2 ans de silence me fait plaisir @jean74. Votre fidélité et vos compliments nous vont droit au cœur. Merci.
    Vous nous disiez à l’époque :

    Avec le temps j arrive à éprouver des orgasmes un petit peu moins forts qu avec l’Aneros mais très agréables et extrêmement longs.

    Vous nous dites aujourd’hui :

    Pour ma part j’ai vraiment atteint des sommets en pratique Aneros Less, les sessions sont exceptionnellement longues et intenses.

    C’est magnifique. A quel niveau placez-vous vos orgasmes A-less d’aujourd’hui par rapport à ceux que vous viviez il y a deux ans ? Comment a évolué la hiérarchie entre les orgasmes avec masseur et ceux sans masseur pendant ces deux années ?

    Bon cheminement @jean74.

    #36414
    Avatarjean74
    Participant

    Bonjour
    Merci pour vos encouragements !
    Je ne pratique plus qu en Anerosless .
    J avais un problème avec les masseurs prostatiques, mes muscles internes sont je pense trop puissants et du coup je n arrivais pas à gérer mes orgasmes et je finissais toujours par éjaculer.
    Après plus de 2 ans de pratique, j arrive à avoir des orgasmes incroyables pendant 20 à 30 minutes.
    Sur une échelle de 1 à 10, si l orgasme éjaculatoire est à 10, je suis entre 8 et 10 pendant toute la durée de l orgasme!
    C’est absolument génial !
    Du coup, l orgasme classique me semble terriblement court et inintéressant….
    Il n y a que sur votre forum qu il est possible de parler de ça, pour des personnes non initiées, c’est de la science fiction.
    Je me réveille la nuit et me laisse aller tant que mon corps réclame le plaisir, parfois aussi en journée pendant ma pause de midi.
    Comme souvent évoqué, il ne faut rien attendre, si la magie n opère pas, je laisse tomber et attends un moment plus propice.
    Voilà, en tous cas je lis les messages du forum quotidiennement, il est extrêmement intéressant de lire les expériences de chacun pour affiner ses propres connaissances.
    Merci encore et au plaisir !

    #36415
    verlesetoilesverlesetoiles
    Participant

    Bonjour @jean74

    Je suis honoré et touché de lire que mon cheminement t’incite à reprendre contact sur ce forum.

    Je pense que beaucoup d’entre nous qui sont dans une relation de couple vivent un cheminement plus ou moins chaotique lorsque cette découverte est partagée à la partenaire. Autant cela peut devenir un moteur extraordinaire pour un lien partagé qui prend une toute autre dimension, autant cela peut être un fossé qui s’ouvre entre deux êtres qui ne se comprennent plus.

    Pour ma part, dans mon couple, je vis des moments de hauts et de bas, en alternance selon les jours. Les conseils d’@Andraneros sont tellement précieux dans ces moments. Dialogue, écoute, respect et beaucoup d’amour. Une relation se construit de milliers de petites briques de l’un et de l’autre, auquel il faut porter une attention de tous les instants pour qu’elles forment un grand et beau foyer, plutôt qu’un mur infranchissable.

    mon épouse a complètement rejeté l idée que je puisse accéder à un plaisir exceptionnel sans qu’elle en soit le moteur…

    Cette peur habite aussi ma partenaire, d’une certaine manière, dans ses moments de doutes. J’essaie de l’accompagner avec toute la tendresse que j’ai en réserve pour lui montrer que mon plaisir est intimement lié au sien, que même lorsqu’elle n’est pas présente et que je pratique en solitaire, elle est justement un puissant moteur à mon plaisir.

    Elle pense que les plaisirs prostatiques et liée à la zone anale sont réservés aux homosexuels.

    J’ai vécu plusieurs années avec cette contradiction ancrée en moi jusqu’à pouvoir m’en libérer pleinement. Peut-être que mon témoignage d’homme en début de ce fil pourrait lui apporter un autre regard la question ?

    Belle route à toi @jean74

    #36416
    verlesetoilesverlesetoiles
    Participant

    @Andraneros

    Qu’est-ce qui est nouveau, l’expression vocale de ta jouissance en présence de ta femme avant l’explosion orgasmique ou la simultanéité de cette expression avec la sienne ?

    Il ne s’agissait pas d’une expression vocale avant l’explosion orgasmique. Il s’agissait effectivement de gémissements prolongés et répété durant toute notre rencontre, signe d’un total laissé aller pour moi au plaisir. C’est une nouveauté dans le sens où je n’ai jamais exprimé ces râles de plaisir à un autre moment que lors d’une explosion orgasmique finale. Et effectivement, ma compagne a répondu en chœur à ces vocalises, les amplifiants de son chant durant mes phases de plaisir ou exprimant son propre plaisir lorsqu’il s’est présenté durant notre rencontre. Ce rapport sexuel s’est d’ailleurs terminé dans un grand éclat de rire générale tellement il a été intense. Je garde des images merveilleuses de ce moment partagé.

    J’espère que ta femme tire un grand bénéfice de toute cette énergie que vous faites circuler entre vous, J’espère qu’elle commence à sentir elle aussi de plus en plus profondément qu’elle est la reine de vos nouveaux territoires.

    Elle en a tiré un grand bénéfice à la suite de cette soirée. Puis l’énergie est retombée peu à peu pour laisser à nouveau place à certaines peurs. Nous avons encore grand besoin de nous retrouver régulièrement pour continuer à vivre ce genre de moments et alimenter cette puissante énergie. Les aléas de la vie de famille font que ce n’est pas toujours possible. Nous apprenons tout doucement à vivre avec, dans les hauts comme les bas.
    Je ne sais pas si elle se considère déjà reine de nos nouveaux territoires. J’espère que cette belle image fera son chemin petit à petit car c’est effectivement sa place.

    Merci pour tes encouragements @Andraneros.

    #36420
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    @jean74 tu nous dis :

    mon épouse a complètement rejeté l idée que je puisse accéder à un plaisir exceptionnel sans qu elle en soit le moteur…

    Tu nous dis @verlesetoiles :

    Cette peur habite aussi ma partenaire, d’une certaine manière, dans ses moments de doutes.

    Toutes ces peurs sont légitimes dans la mesure où notre évolution fait disparaître de nombreuses références ayant servi à construire la sexualité de nos couples. Sans références il est normal de se sentir perdu, il normal d’avoir peur. Il faut donc retrouver d’autres références ce qui se traduit par accepter d’autres références pour bien marquer la difficulté de ce travail pour nos femmes.

    Elle en a tiré un grand bénéfice à la suite de cette soirée. Puis l’énergie est retombée peu à peu pour laisser à nouveau place à certaines peurs. Nous avons encore grand besoin de nous retrouver régulièrement pour continuer à vivre ce genre de moments et alimenter cette puissante énergie.

    Il sera important pour toi de suivre si ces « peurs » se maintiennent avec la même présence ou si elles s’affaiblissent peu à peu. Plus vous vous mettrez dans la continuité de cette « nouvelle première fois » plus elle sera à l’aise dans son nouveau rôle de « reines des nouveaux territoires inexplorés ».

    Bon cheminement @verlesetoiles, bon cheminement à ta femme.

    #36428
    verlesetoilesverlesetoiles
    Participant

    12/02/2020
    14ème séance
    Temps de séance disponible / effectif : 1h/1h
    Solo

    Après ces quelques jours d’explorations à deux, une petite sieste fut l’occasion de reprendre mes explorations en solitaire. Eh bien ce fut fort instructif à plusieurs niveaux.
    En premier lieu j’en retire un vrai besoin de continuer aussi à pratiquer en solitaire pour être toujours plus à l’aise dans la pratique à deux. Évidemment que nous allons continuer la danse de couple, mais mon propre chemin, je n’oublierais pas de poursuivre. Ma partenaire partage ce point de vue et elle reste ainsi une aide inestimable dans ce cheminement.
    La détente et le lâché prise sont bien ancrée an moi et se font à chaque fois un peu plus facilement. Le travail de petites caresses de ma prostate se fait aussi toujours plus en douceur et j’ai senti graduellement le plaisir monter jusqu’à atteindre plusieurs petits orgasmes. Je sentais pleinement ma prostate pulser et irradier de chaleur et de plaisir mon bas ventre. J’ai aussi identifié, chose relativement nouvelle pour moi, des tremblements sur les fesses durant ces orgasmes avec une belle mobilité du masseur. Je vais essayer d’être un peu plus appliqué aussi dans la construction des contractions pour développer celles involontaire qui sont recherchées. Sans être une règle absolue je pense que ça vaut la peine d’être exploré. Je stagne un peu sur certains points dans mon cheminement mais je n’en retire aucune frustration. Tout a déjà été tellement vite dans mon parcours que cette zone déjà bien confortable me satisfait pleinement.
    =======================================

    13/02/2020
    15ème séance
    Temps de séance disponible / effectif : non défini
    Solo

    Je continue mon cheminement avec la volonté de retenter une expérience dans de meilleures conditions, celle d’accueillir le masseur avec moi pour la nuit. Je m’installe donc tranquillement avec une lubrification adaptée à la durée, un bon suppositoire de 5gr et je commence sans trop attendre cette nouvelle séance. Je découvre avec une grande joie le petit mot tendre que ma compagne a glissé dans la boîte de mon masseur et qui va m’accompagner durant cette séance.
    Le début de séance se passe de manière assez classique avec une bonne phase de relaxation suivie du début des contractions toutes légères. Toujours ces belles vagues de plaisir qui viennent maintenant assez rapidement. Rien de plus durant ce début de séance et la soirée étant déjà bien avancée je me laisse glisser vers le sommeil en mode advienne que pourra. Mon corps n’était pas tout à fait de cet avis et après une phase de demi-sommeil il m’a emporté vers plusieurs mini-O. Sitôt l’un terminé, pensant être repus et disponible au sommeil, la détente m’a propulsée vers l’orgasme suivant. Je ne sais pas exactement combien j’en ai enchainé mais ce fut absolument délicieux. La nuit a été plus courte que prévue et le réveil tout aussi agréable avec un dernier petit orgasme pour bien commencer la journée. Malgré la nuit courte j’ai été animé d’une belle énergie durant la journée qui a suivi.
    Je suis vraiment enchanté d’avoir retenté l’expérience nuit et je vais clairement l’intégrer de manière plus régulière dans mon cheminement. Le relâchement du sommeil est très propice au décollage vers l’orgasme prostatique.

    #36432
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Tu décris une belle expérience de massage prostatique nocturne dont le déroulement correspond bien à ce que je connais.

    Toujours ces belles vagues de plaisir qui viennent maintenant assez rapidement.

    Le raccourcissement de la phase de préparation, de mise en situation, d’« échauffement prostatique » prouve que tes progrès sont solides et que ta nouvelle pratique s’enracine de plus en plus profondément en toi. La pénétration anale et la stimulation prostatique font partie désormais de ta panoplie sexuelle. Ta sensualité est définitivement enrichie. Ta sensibilité en est augmentée ce qui doit procurer de belles satisfactions à ta femme.

    après une phase de demi-sommeil (mon corps) m’a emporté vers plusieurs mini-O. Sitôt l’un terminé, pensant être repu et disponible au sommeil, la détente m’a propulsée vers l’orgasme suivant. Je ne sais pas exactement combien j’en ai enchaîné mais ce fut absolument délicieux.

    Je n’ai rien à ajouter sinon que les mini O’s vont prendre de l’ampleur…

    Malgré la nuit courte j’ai été animé d’une belle énergie durant la journée qui a suivi.

    Je fais la même constatation qui me conduit avec d’autres éléments de mon expérience vers cette notion d’énergie sexuelle que nous apprenons à développer et à faire circuler. Ces éléments ont été ma porte d’entrée dans cette culture taoïste et tantrique qui m’était totalement étrangère avant le début de mon cheminement.

    Bon cheminement @verlesetoiles.

20 sujets de 21 à 40 (sur un total de 91)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.