11 sujets de 81 à 91 (sur un total de 91)
  • Auteur
    Articles
  • #36888
    verlesetoilesverlesetoiles
    Participant

    13/03/2020
    32ème séance
    Temps de séance disponible / effectif : 2h30/2h30 – Aprèm
    Masseur : Helix
    Duo

    Youpla boum, magnifique danse de couple en cette fin de journée, quel bonheur. Je ne rentrerais pas dans le détail de toute la session, tant de choses ont été vécues (notamment de belles avancées du côté de ma femme). Dans les éléments particulièrement marquant, j’ai pu enchainer plusieurs orgasmes prostatiques lors d’un moment de pénétration avec ma compagne. Les petits mouvements légers de va-et-vient, lent, avec mon sexe et les caresse de ma femme sur mon corps ont déclenchés plusieurs gros orgasmes dans une formidable décharge d’énergie sexuelle inédite. J’ai navigué à la frontière entre pénis et prostate pendant de long moment en réussissant avec succès à canaliser cette excitation vers des orgasmes prostatiques. La frontière est ténue, mais je sens bien qu’il y a moyen de vivre autrement ces moments de pénétration. Pouvoir utiliser les stimulations du pénis pour contribuer à des orgasmes prostatiques est divin. J’ai quand même été joueur un peu trop longtemps et me suis retrouvé dépassé à un certain stade en sautant à pied joins dans un gros orgasme éjaculatoire. Qu’à cela ne tienne, ma femme, toujours prête à relever les défis décide que cette danse ne peut se terminer de cette manière et souhaite réussir à me procurer un autre orgasme prostatique malgré cette fameuse période réfractaire. Après un nombre incalculable d’orgasme et malgré cette éjaculation, toute la zone est encore très réactive. Les sensations remontent vite, mais elles sont accompagnées d’une tension corporelle forte avec comme un sentiment de blocage à un certain point. Je décide donc de me relaxer et je visualise le mot « ouverture » en essayant de faire circuler correctement l’énergie. Le passage s’ouvre et je décolle vers un bel orgasme prostatique qui illumine tout mon corps. J’avais le sentiment depuis un moment que c’était parfaitement possible mais n’avais jamais réussi jusqu’à présent. Après cette longue séance multi-orgasmique partagée, petite pause restauration pour recharger les batteries.

    De retour dans notre antre, repus, nous nous couchons. Ma femme, décidément très joueuse en cette journée recommence à me caresser et m’embarque cette fois dans un orgasme A-less délicieux, suivi, après l’arrêt de toute stimulation et le choix de dormir, d’un autre orgasme tout aussi plaisant. Celui-ci était, de ma perception, particulier, car je n’ai fait aucune stimulation ou contraction à l’exception de quelques contractions de l’anus très légères. Je me suis simplement focalisé sur toutes les belles sensations qui vibraient dans mon corps. Je les ai observés, chéries et elles se sont amplifiées jusqu’à me mener à ce dernier orgasme. En fait, tout est là, en moi, il suffit de savoir écouter correctement la mélodie du corps. Depuis, j’enchaine avec plus de facilité les orgasmes A-less même s’ils ne sont pas encore au niveau de mes plus gros orgasmes avec masseur.

    Chaque session est unique et pleine d’enseignements. Nous évoluons, ma femme et moi dans un élargissement toujours plus vaste de nos capacités orgasmiques, dans une circulation de nos énergies toujours plus riches. Je trouve particulièrement intéressant d’arriver à intégrer de plus en plus mon pénis dans ces jeux sans que cela ne signifie systématiquement une éjaculation et la fin du rapport. Il reste évidemment encore pas mal d’apprentissage sur ce plan, mais je progresse activement. Quel merveilleux cheminement que nous arpentons là.

    #36916
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Bonsoir @verlesetoiles !
    Les progrès que vous faites, ta femme et toi, dans le développement de vos sensualités semblent vous avoir menés à un nouvelle étape de vos ébats érotiques. Tu nous annonces dans ce dernier message la plus longue session de « danse de couple » depuis que tu participes à la vie de notre forum. Cette danse est devenue la valse de vos orgasmes. L’amplification de votre sensibilité à l’énergie sexuelle qui circule de plus en plus librement en chacun de vous et entre vous deux a libéré votre capacité à les multiplier sous différentes formes.

    Tu sembles voir parcouru en quelques semaines un chemin que notre cher @bzo a mis de longs mois à parcourir. Ton cheminement est fantastique et et semble devoir se poursuivre encore bien plus loin.

    Tu nous dis en préambule à ton message :

    Je ne rentrerais pas dans le détail de toute la session, tant de choses ont été vécues (notamment de belles avancées du côté de ma femme).

    Je comprends bien que tu ne puisses décrire en détail 2 heures et demie d’ébats érotiques en un seul message adapté au format du forum. Mais je comprends aussi que ta femme, à son tour, commence à vivre sa sexualité avec toi de manière profondément différente de ce qu’elle était quand les premiers effets de ton cheminement la faisaient douter d’elle même.

    Tu nous disais à son sujet début février :

    Les premières réactions furent intriguées, puis plus mitigées. J’ai soif de découvertes et n’ai pas réalisé tout de suite le côté déstabilisant de ma démarche tellement c’était éblouissant à mes yeux. Mais elle m’a vite rassuré en me partageant que ce n’était pas ma démarche qui la dérangeait mais plutôt le fait que ça la confronte à ses propres peurs, limitations sur sa sexualité.

    Par la suite tu as témoigné de son adaptation à ta nouvelle sexualité, timide au début, plus naturelle ensuite et apparemment de plus en plus active malgré l’évolution de tes réactions pendant vos ébats. Comment se traduit son cheminement à ton côté ? Comment vit-elle aujourd’hui le développement de tes capacités orgasmiques ? Est-elle parvenue à prendre en charge le développement de ses propres capacités orgasmiques? Que fait-elle pour cela, suit-elle la voie que tu as ouverte ou suit-elle sa propre voie ?

    Tes réponses pourraient être très précieuse pour aider nos amis et nos amies qui n’ont pas encore su trouver comment faire pour cheminer à deux. Bon cheminement @verlesetoiles, bon cheminement à ta femme.

    #36920
    bzobzo
    Participant

    tu sembles voir parcouru en quelques semaines un chemin que notre cher @bzo a mis de longs mois à parcourir.

    bah ils trichent, ils sont à deux, alors que moi, je suis seul

    Je trouve particulièrement intéressant d’arriver à intégrer de plus en plus mon pénis dans ces jeux

    tooth à fè,
    le massage prostatique ne devrait être qu’une étape vers quelque chose de plus global,
    une synergie splendide de tout notre être qui mêle avec bonheur,
    vibrations provenant de la prostate, de nos organes génitaux, anales
    et enfin de tout le reste du corps aussi

    tout cet ensemble forme la mélodie du corps, pour reprendre ton terme,
    le corps réagissant comme un seul organe sexuel,
    éveiller ce chant de grâce et de volupté,
    c’est apprendre à écouter les détails qui se tissent et se détissent au fil des instants
    et puis oser, oser,
    oser le dialogue intime avec notre chair, avec nos abysses

    l’infinie variété des nuances, de colorations sans cesse changeantes,
    qui vivent leur vie fugacement dans tout notre corps
    forment comme une tapisserie magique dans l’instant,
    une soierie ineffable pour l’attentif ayant déployé la grande oreille vers l’intérieur

    fusion, communion, extase sur fond d’orgie animale, de chair en délire,
    nos tripes ont toujours fait bon ménage avec le ciel,
    avec les étoiles

    #37033
    verlesetoilesverlesetoiles
    Participant

    Bonjour à tous

    J’ai déjà fait un petit coucou dans un autre fil. J’espère que tout le monde se porte bien, du mieux possible en tous cas dans la situation actuelle.

    Mon cheminement a été un peu plus stagnant ces derniers temps et je n’ai pas foule de choses à vous raconter. L’amplitude de mes orgasmes avec masseur a peu évolué, mais je les enchaine toujours avec délectations. Comme je le disais ailleurs, mes avancées actuelles se font principalement en A-less.

    @Bzo
    l’explique assez bien dans sa prose, à partir du moment où j’ai perçu que tout se trouvait là, en moi et que je peux m’y brancher à loisir, les orgasmes A-less arrivent rapidement. Parfois sans rien faire, parfois simplement en massant délicatement mes tétons, l’important pour moi est d’être totalement branché à mon corps et à ses vibrations intimes pour être emporté vers des orgasmes qui n’ont presque rien à envier à ceux que je peux vivre avec masseur.
    J’imaginais, dans mes débuts, lorsque j’entendais parler d’orgasmes A-less qu’il y avait tout de même un travail à fournir au niveau musculaire pour atteindre ces plaisirs. J’ai maintenant conscience que la part la plus importante dans ce cheminement sans masseur se fait au niveau cérébral et perception des vibrations corporelles (d’où l’importance d’un rewiring bien fait). Pour autant je fais quand même des contractions par moments qui me propulsent vers des orgasmes, mais ce n’est clairement pas la part la plus importante du processus.

    Tu me demandes @Andraneros :

    Par la suite tu as témoigné de son adaptation à ta nouvelle sexualité, timide au début, plus naturelle ensuite et apparemment de plus en plus active malgré l’évolution de tes réactions pendant vos ébats. Comment se traduit son cheminement à ton côté ? Comment vit-elle aujourd’hui le développement de tes capacités orgasmiques ? Est-elle parvenue à prendre en charge le développement de ses propres capacités orgasmiques ? Que fait-elle pour cela, suit-elle la voie que tu as ouverte ou suit-elle sa propre voie ?

    Son cheminement se poursuit à son propre rythme avec des coups d’accélérateur et des moments plus calmes. Ses travaux pratiques sont toujours bien engagés et se poursuivent gentiment. Ils ont connu un petit moment de pause dernièrement suite à une petite infection de la zone intime, malgré toutes nos précautions. Peut-être l’occasion ici de rappeler l’importance des mesures d’hygiène très strictes, surtout lorsqu’on vient titiller certaines zones.

    Elle prend bien en charge le développement de ses capacités orgasmique en ayant tout de même certaines phases de doutes à l’occasion. Dans ces moments je dois rester bien centré, confiant et rassurant sur le fait qu’elle en est parfaitement capable. Ceci demande de la disponibilité, de l’écoute et de la patience, beaucoup d’amour et une confiance sans failles dans ses capacités. Elle utilise régulièrement son Evi, elle pratique aussi plusieurs fois par jours des exercices de contractions. Elle prend aussi des moments pour ses travaux pratiques avec des phases d’exploration personnelles même si c’est un peu plus difficile actuellement. Elle suit donc sa propre voie avec certaines similitudes vis-à-vis de mon propre parcoure.

    Il est quand même un peu difficile, pour moi, de relater son cheminement en respectant son intimité et n’étant pas elle. Son récit serait probablement plus riche d’informations que ce que je peux vous relater.

    #37244
    verlesetoilesverlesetoiles
    Participant

    09/04/2020
    41ème séance
    Temps de séance disponible / effectif : non défini / 1h30
    Masseur : Helix
    Solo

    Voilà déjà quelque temps que je n’ai plus écrit ici… Que le temps passe vite. Voici donc le récit d’une séance marquante.

    Séance un peu spéciale en temps de confinement mais diablement jouissive. Je renoue avec des moments en solo pour faire mes séances.
    Début de séance tout en douceur avec une belle phase de relaxation. J’avais décidé de laisser la montée se faire doucement, avec peu de stimulation autre que les contractions et la focalisation de l’esprit sur les micros sensations.
    Passé cette entrée en matière, je bascule très vite dans le vif du sujet avec des orgasmes qui se suivent et s’enchainent en montant en intensité assez rapidement. Environ 1h après le début de la séance les orgasmes montent encore en intensité et cette fois les sensations de l’orgasme se diffusent sur le bas de mon corps et envahissent mes cuisses, mes jambes jusqu’aux pieds. Ces orgasmes sont très profonds, intenses et me font chavirer. Dès qu’un se termine, je reprends mon souffle, effleure à peine mes tétons et le suivant repart de plus belle. Leur durée s’étend aussi progressivement. Ces moments sont tellement délicieux que je me retrouve un peu, au même titre que @Caktil lorsqu’il parle de prise d’otage, avec de la difficulté à mettre fin à la session malgré l’heure tardive.
    Cette séance se terminera par l’arrivée de ma compagne qui vit difficilement le fait de me savoir jouir dans une autre pièce qu’elle. Elle s’accompagne plusieurs jours plus tard d’un sentiment de tristesse lié au fait que ces moments de jouissances bouleversent quand même profondément ma compagne. Par respect envers sa volonté je ne parlerais pas plus que ça de son vécu dans ce cheminement et je m’en tiendrais à vous partager uniquement mon vécu.

    Je reste confiant dans ce cheminement commun malgré les turbulences, mais j’aspire quand même à plus de simplicité par moments. Cette période de confinement aura aussi été l’occasion pour moi de me lancer sérieusement dans mon parcours de méditation. La joie est au cœur de ma motivation et j’explore ce chemin méditatif avec énormément de plaisir et bien plus de facilité que je ne l’aurais imaginé au départ. Je note avec intérêt que lors de ces moments méditatifs, lorsque je porte mon attention sur les sensations corporelles, la prostate répond à l’appel et m’envoie des petites ondes plaisantes dans le corps.

    Bon cheminement à tous

    #37251
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Bonjour @verlesetoiles,
    Je suis heureux de lire ce message :

    Séance un peu spéciale en temps de confinement mais diablement jouissive. (… ) Ces moments sont tellement délicieux que je me retrouve un peu, au même titre que @Caktil lorsqu’il parle de prise d’otage, avec de la difficulté à mettre fin à la session malgré l’heure tardive.

    Ces moments de jouissance profonde sont encore plus bénéfiques dans les circonstances que nous traversons, confinés à la maison avec, pour les plus jeunes, des enfants dont il faut canaliser l’énergie qui semble inépuisable. Ta pratique était heureusement suffisamment confirmée pour te permettre de traverser cette période difficile sans perdre tes nouvelles aptitudes orgasmiques.

    Précédemment tu semblais plus progresser en A-less et hier tu nous annonces une évolution notable de tes orgasmes avec masseur. Si ces derniers continuent à s’étendre et à « occuper » peu à peu la totalité de ton corps je comprends que tu es en train de basculer dans les orgasmes de tout le corps « full body orgasms ». Quand ton masseur titille ta prostate, tu titilles de ton côté les dernières étapes de la carte au trésor.

    Tu es plus que prêt pour développer tes sensations en A-less au niveau de celles que tu connais avec masseur. Et ce que tu nous dis de la réactivité de ta prostate pendant tes « moments méditatifs » me fait penser que tu devrais très vite faire de belles expériences orgasmiques en méditation si tu poursuis ton exploration.

    Bon cheminement @verlesetoiles.

    #37317
    verlesetoilesverlesetoiles
    Participant

    09/05/2020
    45ème séance
    Temps de séance disponible / effectif : non défini / 1h
    Masseur : Eupho
    Duo

    Après quelques turbulences nous nous retrouvons, ma compagne et moi dans notre danse de couple. Objectif au départ de la séance, expérimenter le « petit coup vite fait » version masseur. En gros, est-ce possible de vivre une belle jouissance à deux et avec masseur en 20min. ? Eh bien je réponds oui, même si nous avons prolongé cette séance sur une durée de 1h, plus par plaisir que par un manque de jouissance.

    Pour ma part, je décolle à toute allure. L’Eupho est devenu un compagnon de route très très efficace et je joue de sa grande mobilité et des sensations qu’il procure avec délectation. Dès l’insertion et avec une bonne stimulation des tétons je m’envole vitesse grand V vers un premier orgasme annonciateur d’une belle séance. Je pense avoir assez bien compris ce qui fonctionne pour moi et j’arrive dès lors à bien guider ma compagne pour atteindre des orgasmes en chaînes dont la durée s’étend maintenant sur plusieurs minutes. J’ai l’impression de pouvoir continuer à orgasmer sans fin mais, avec le corps arc-bouté, c’est plus une fatigue musculaire qui me force à une petite pause … avant d’enchainer sur la prochaine tranche orgasmique. Je perçois maintenant aussi très nettement, avec l’Eupho, ce jeu de poussée rectale associée avec une contraction anale. L’association de ces deux actions font varier les mouvements du masseur et amplifient les sensations de manière délicieuse. Les sensations de l’orgasme qui ont atteint tout le bas de mon corps commencent maintenant à remonter le long de mon torse, jusqu’à ma poitrine. Je reste ébahi de ces orgasmes qui dépassent en intensité un orgasme éjaculatoire et qui s’étendent maintenant sur 4-5 minutes sans fin réel. Bref, j’ai pu enchainer une belle série d’orgasmes, d’une durée en moyenne de 4-5 minutes et d’une intensité exceptionnelle qui englobe mon corps jusqu’à la poitrine. On m’aurait dit en début d’année que je vivrais ces sensations, je ne suis pas certain que j’aurais été en mesure de l’imaginer.
    Mon développement sur le plan de la méditation est aussi un atout sur mon chemin orgasmique. Je bascule de plus en plus facilement sur une attention dans l’instant présent vis-à-vis de mon corps et de ses sensations, notamment prostatique.

    Bon cheminement à tous

    #37327
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Je lis avec plaisir que ta trajectoire prostatique vers les étoiles orgasmiques n’a pas été freinée par notre confinement. Tu as définitivement ouvert en grand la porte de la jouissance prostatique. Quelle différence entre ce que tu écris maintenant :

    Pour ma part, je décolle à toute allure. (… ) Dès l’insertion et avec une bonne stimulation des tétons je m’envole vitesse grand V vers un premier orgasme annonciateur d’une belle séance.

    Et ce que tu écrivais mi-janvier quand tu devais passer par le sas relaxation avant de stimuler ta prostatepour ta première session :

    j’ai commencé ma phase de relaxation. (… ) je me rends compte que je n’ai clairement pas accordé le temps et la qualité nécessaire à cette relaxation pour un bon déroulement de la suite.

    Et pour la deuxième :

    J’ai ensuite enchaîne avec une première phase de relaxation en pratiquant la respiration abdominale. J’ai vraiment accordé plus de temps à cette relaxation afin de ne faire plus qu’un avec le masseur et cette approche a été payante pour la suite. La relaxation est une clé essentielle dans la construction de l’orgasme.

    C’est un exemple de reconditionnement, « rewiring », superbement réussi. Malgré des circonstances inhabituelles perturbantes tu poursuis ta transformation en homme multi-orgasmique et tu es prêt à explorer les galaxies du plaisir qui sont à ta portée. Tes nouvelles capacités et tes progrès dans le domaine de la méditation vont bientôt t’ouvrir en grand les portes de la jouissance sans masseur (« A-less »).

    Bon cheminement @verlesetoiles.

    #37841
    verlesetoilesverlesetoiles
    Participant

    Bonjour à tous,

    Le temps passe vite. Déjà plus d’un mois que je ne suis plus venu vous relater mon cheminement qui est loin de s’être arrêté. Je continue à suivre régulièrement certains fils intéressants, mais je n’ai clairement pas eu beaucoup de temps pour rédiger des commentaires. J’avoue aussi avoir été nettement moins appliqué à noter les séances, les numéroter et recenser les expériences. J’ai lâché prise dessus et je vis simplement les expériences du moment tel qu’elles se présentent sans trop d’analyse.

    Les contraintes temporelles et familiales dans la situation actuelle m’ont poussé à développer des séances express de 20 minutes. Pour ces séances je n’utilise pas de suppositoire, mais je lubrifie abondamment le masseur avec du beurre de karité. Je démarre bille en tête avec une stimulation des tétons et très rapidement, dans les premières minutes, les premiers orgasmes sont déjà là. Dans les bons jours, ces orgasmes s’enchainent très rapidement, voir sont continus pour le reste de la séance avec des sommets et des vallons tous plus plaisant les uns que les autres. De toutes ces séances express, une seule fut décevante. Pas qu’il n’y ait pas eu d’orgasmes, mais plutôt que leur intensité était très moyenne. Durant ces séances et lorsque j’ai un tout petit peu plus de temps je m’amuse par moment à ne pas sauter sur mes tétons dès le départ. Je laisse monter les sensations uniquement avec les mouvements du masseur et lorsqu’elles sont déjà bien présentes je m’autorise à stimuler mes tétons. Je me suis inspiré de la pratique de @Caktil et je dois avouer que les orgasmes sont plus amples lorsque je procède de cette manière. Mes tétons ont vraiment pris une place centrale dans mes orgasmes prostatiques que ce soit avec ou sans masseur.

    Ceci m’amène à une interrogation majeure qui me titille depuis un moment déjà. Quelle est la différence entre l’orgasme des tétons dont parle Adam sur les différents orgasmes masculins existant et un orgasme prostatique ou les tétons sont stimulés ? Je suis curieux d’avoir vos retours sur ce sujet, même si je pense qu’il a déjà été largement abordé dans d’autres fils.

    J’ai eu l’occasion il y a quelques jours de faire pour une fois une séance en soirée, plus longue, environ 1 heure, en totale détente. Cette séance fut sublime ! L’Eupho est la star incontestée du moment et je ne me prends pas la tête actuellement de savoir si je veux essayer d’autres masseurs ou non. J’ai commandé et reçu les Peridise, mais je les laisse reposer tranquillement pour le moment. Pour cette séance j’ai mis un petit suppositoire de karité en avance, car je voulais vraiment une bonne lubrification. Ayant plus de temps, je m’autorise une petite phase de relaxation / méditation, masseur déjà présent avant de lancer la machine à orgasme. Très rapidement, même sans y penser, je fais déjà bouger le masseur légèrement et les premiers plaisirs se présentent tout naturellement. Je continue avec mon protocole habituel en caressant mes tétons, tout doucement pour commencer. Je joue avec, tourne autour, passe dessus et je module de la sorte, en combinaison avec les contractions, la montée de l’orgasme. Ceux-ci atteignent maintenant la quasi-totalité de mon corps, seul la tête ne se laisse pas encore totalement submerger. En termes de sensations orgasmiques j’ai expérimenté durant cette séance une nouveauté. Jusqu’à présent, les sensations de l’orgasme prostatique ont toujours été différentes de celles d’un orgasme pénien. Pour la première fois lors de cette séance, j’ai ressenti les sensations de l’orgasme prostatique et celles d’un orgasme pénien (sans éjaculation) qui se sont combiné ensemble pour former une jouissance hors du commun. Comme le diraient d’autres sur ce forum, j’ai vécu la meilleure jouissance en solitaire de ma vie durant cette séance. J’ai enchainé encore d’autres orgasmes explosifs durant cette séance mais n’ai pas retrouvé cette double sensation orgasmique.

    Les sessions en A-less ne sont pas en reste non plus. Je pratique très régulièrement, le soir, avant de m’endormir, une série de contraction et cela déclenche quasiment systématiquement des petits orgasmes. La tentation de venir stimuler mes tétons est grande, mais je profite de ces sessions pour justement essayer de faire sans et voir ou cela me mène. Dernièrement, en soirée, j’ai démarré une séance en A-less avec l’envie de vivre les mêmes sensations qu’avec un masseur. Cette session fut une belle réussite avec des beaux orgasmes ample et bien étendu sur le corps. J’utilise maintenant le beurre de coco pour mes tétons. Il est plus fluide et je le préfère au beurre de karité, pour cette zone en tout cas. Les deux courbes orgasmiques, celle avec masseur et sans se suivent, sans se rejoindre totalement pour l’instant et poursuivent leur ascension vers les étoiles.

    Bon cheminement à tous.

    #37853
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Bonjour @verlesetoiles,
    Ton message porte la marque de ta sérénité orgasmique :

    je vis simplement les expériences du moment tel qu’elles se présentent sans trop d’analyse.

    Tu n’as plus besoin d’efforts pour te mettre en condition de vivre tes orgasmes. Tu n’as plus besoin de travail d’analyse. Tu vis maintenant naturellement tes sessions qui font partie de ta vie quotidienne.

    Les contraintes temporelles et familiales dans la situation actuelle m’ont poussé à développer des séances express de 20 minutes… Je démarre bille en tête avec une stimulation des tétons et très rapidement, dans les premières minutes, les premiers orgasmes sont déjà là.

    Ton reconditionnement te permet ainsi de multiplier ces « petites » sessions si réjouissantes. Ta « facilité » pour basculer en phase orgasmique te permet de commencer à explorer pour le seul plaisir de la découverte et d’envisager d’autres explorations sensuelles :

    Quelle est la différence entre l’orgasme des tétons dont parle Adam sur les différents orgasmes masculins existant et un orgasme prostatique ou les tétons sont stimulés ?

    La sérénité de ta pratique te permet aussi de choisir tes supports orgasmiques en toute liberté, ce que tu veux, quand tu le veux :

    J’ai commandé et reçu les Peridise, mais je les laisse reposer tranquillement pour le moment.

    Et mieux tu accèdes tranquillement à la liberté absolue :

    Les sessions en A-less ne sont pas en reste non plus. Je pratique très régulièrement, le soir, avant de m’endormir, une série de contraction et cela déclenche quasiment systématiquement des petits orgasmes.

    Je confirme ta remarque technique sur l’huille de coco :

    J’utilise maintenant le beurre de coco pour mes tétons. Il est plus fluide et je le préfère au beurre de karité, pour cette zone en tout cas. 

    En effet il est plus fluide que le beurre de karité à température identique. Je l’utilise pour mes suppositoires et en massage externe et conserve le beurre de karité pour enduire les masseurs.

    A bientôt pour tes premières sessions avec les Peridise et la suite de tes progrès avec et sans masseur. Bon cheminement @verlesetoiles.

    #37855
    filoufilou
    Participant

    Bonjour @verlesetoiles
    La façon dont tu procèdes lors de tes séances est tout à fait identique à la mienne. Nos tétons sont les chefs d’orchestre de notre zone anus/rectum/prostate. Tant qu’ils sont stimulés le plaisir est permanent et intense. Les séances peuvent durer comme nous le voulons, c’est dément.
    Mes séances A less ressembles aux tiennent également et j’en ai fait une hier soir en attendant mon Eupho chéri. La seule différence tient le lubrifiant qui est à base d’Aloe Vera en ce qui me concerne. Les Péridise mes comblent également après un début mitigé. Nous attendons ton ressenti avec ces modèles.
    Bon plaisir

11 sujets de 81 à 91 (sur un total de 91)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.