• Ce sujet contient 39 réponses, 6 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par alix37, le il y a 2 mois.
20 sujets de 21 à 40 (sur un total de 40)
  • Auteur
    Articles
  • #37587
    Andraneros
    Modérateur/modératrice

    Cette prise de contact avec ton nouvel équipier est excellente. Je n’ai rien à ajouter à ce que @bzo t’a dit. Tu t’es retrouvé face à une vague de plaisir d’une intensité inédite. Tu va t’y habituer et quand tu seras en mesure d’accepter tant d’intensité tu passeras au niveau supérieur de ta progression vers le super O’.

    Bon cheminement @alix37.

    #38354
    alix37
    Participant

    Et me revoilà !
    Je repost ici pour le débat sur l’utilisation du cannabis, et cela peu effectivement être un problème.
    J’ai arrêté d’en consommé, ou bien uniquement de manière thérapeutique, et je n’ai jamais pu réexperimenter de plaisir tel que j’en parle dans mes précédents posts.
    Alors cela m’a permis d’y accéder oui, néanmoins je trouve aujourd’hui une certaine frustration.
    J’ai l’impression que tout l’apprentissage est à refaire.
    L’utilisation récréatif du cannabis peut devenir un nocif alors je tiens à atteindre l’orgasme sans son aide.
    Alors le super-O c’est pas pour tout de suite du coup ! 😅

    #38360
    bzo
    Participant

    Alors cela m’a permis d’y accéder oui, néanmoins je trouve aujourd’hui une certaine frustration.
    J’ai l’impression que tout l’apprentissage est à refaire.
    L’utilisation récréatif du cannabis peut devenir un nocif alors je tiens à atteindre l’orgasme sans son aide.

    nocif? oui si tu consommes cela sans modération
    mais je ne crois pas qu’un petit joint de temps à autre,
    même assez régulièrement, est vraiment tellement nuisible

    par rapport à ta pratique, en effet, tu fais bien,
    là non plus, je ne crois pas qu’on doit se refuser une petite séance de temps à autre
    avec un petit joint dans le nez
    mais que cela devienne systématique, là c’est problématique,
    cela crée une dépendance néfaste

    développe-toi une pratique ne dépendant d’aucune substance, d’aucun aide extérieure, genre porno
    ou même fantasmant des choses, juste ta chair et toi
    et une fois que celle-ci est bien en place,
    alors pour varier un peu, tu peux te permettre de temps à autre
    de pratiquer ayant fumé un petit joint

    c’est comme cela que je vois la chose

    #38361
    alix37
    Participant

    J’ai préféré en parler avec des pincettes, ne connaissant pas bien la politique du site à son sujet.
    Je partage ta pensé, y a pas de mal tant qu’on ne perd pas de vue ses responsabilités, ce qui n’est pas évident je trouve à un certain âge.

    Bref en tout cas, sans, je pense que le problème vien de ma capacité à monter l’excitation, ce qui m’excite bcp est à porté de main, alors quand je fantasme dessus je cède facilement (gode ventouse, plus grosse dilatation que l’anéros) peut être que la phase de rewiring n’est pas achevée.
    Je me demande du coup si la version plus large de l’anéros ne serait pas une bonne idée.

    #38362
    Caktil
    Participant

    Bonjour @alix37,

    Je me demande du coup si la version plus large de l’anéros ne serait pas une bonne idée.

    Avoir différents modèles de masseurs est une bonne idée, à mon avis. Cela permet de varier subtilement les sensations.
    Par contre, je ne pense pas que la taille soit importante. Pas pour les orgasmes prostatiques en tous cas. Une fois le rewiring effectué, peu importe l’objet. L’instrument qui vibre et qui génère le plaisir est ton corps, le masseur est juste l’archet qui permet d’en tirer du plaisir. J’ai de très bons orgasmes avec tous les modèles que je possède, du plus gros (Aneros Progasm Junior) au plus petit (Aneros Peridise), et même maintenant sans masseur du tout (A-less).

    Bon cheminement à tous, prenez soin de vous.

    #38391
    Andraneros
    Modérateur/modératrice

    Tu nous dis @alix37 :

    Je reposet ici pour le débat sur l’utilisation du cannabis, et cela peu effectivement être un problème.
    J’ai arrêté d’en consommer, ou bien uniquement de manière thérapeutique, et je n’ai jamais pu réexperimenter de plaisir tel que j’en parle dans mes précédents posts. Alors cela m’a permis d’y accéder oui, néanmoins je trouve aujourd’hui une certaine frustration.J’ai l’impression que tout l’apprentissage est à refaire.

    C’est un sujet qui pose la même question que celle du rôle que joue le masseur pour accéder à l’orgasme dit prostatique. Le Wiki Aneros le présente comme une aide à la découverte de ce type d’orgasme. L’expérience des orgasmes « Aneros-less » dont parlent de nombreux témoignages sur les forums spécialisés confirme cette présentation.

    A quoi tient l’efficacité du masseur ? Sa présence a deux effets :
    1. Il sert de support à l’attention et permet de se concentrer sur une partie de notre anatomie qui échappe à notre attention pour des raisons naturelles et culturelles. Cette attention renforcée permet de prendre conscience de sensations cachées et de prendre peu à peu le contrôle de muscles ignorés, comme un musicien prends le contrôle de ses doigts en passant des heures et des heures à faire des gammes.
    2. Les stimulations qu’il apporte à l’anus, au rectum et à la prostate développent la sensibilité des nerfs concernés qui envoient au cerveau des signaux nouveaux de plus en plus forts. Ce dernier apprend à les reconnaître puis à les traduire en réactions de plaisir.
    Quand la réceptivité du pratiquant à ces stimulations est suffisante il devient capable d’obtenir les mêmes sensations orgasmiques sans masseur, par la seule force de sa concentration et de la mémoire de son système neuromusculaire.

    Selon mes lectures, il semble que le cannabis, parmi ses effets sur notre organisme,
    • contribue à faciliter une relaxation plus profonde,
    • contribue à faciliter la concentration,
    • accentue la perception d’un état d’excitation sexuelle,
    • accroît la réceptivité aux stimulations sexuelles, anales et prostatiques en ce qui nous concerne.
    Il apporte donc ce qu’apporte le masseur. En court-circuitant notre volonté consciente il apporte ce soutien immédiatement, ou presque, quand le dosage est idéal et bien supporté par le consommateur. Il semble donc jouer un rôle de même nature que le masseur avec l’avantage de le faire beaucoup plus rapidement. Certains utilisateurs témoignent aussi que cette expérience sous influence leur a permis de poursuivre leur cheminement prostatique sans avoir nul besoin de continuer à en consommer, la porte ouverte sous influence le restant définitivement.

    Si le cannabis joue un rôle parallèle à celui du masseur, à la différence de ce dernier c’est une substance psycho-active qui selon sa consommation peut avoir des effets potentiellement négatifs à court, moyen ou long terme sur notre organisme, sans parler des risques associés à l’illégalité de son achat ou de sa consommation dans de nombreux pays.

    Il y a bien d’autres substances qui offrent des effets récréatifs associés à des risques sérieux pour notre sécurité et notre santé. En France certaines sont autorisées comme par exemple la nicotine ou l’alcool, certaines sont interdites comme le cannabis.

    Je n’ai aucune expérience directe de l’utilisation du cannabis. Je n’en connais donc personnellement ni les avantages, ni les inconvénients. Mon message ne fait que résumer ce que j’ai retenu de mes lectures sur les forums étrangers. En revanche mon expérience, confirmée par de nombreux autres témoignages, montre que la consommation de cannabis n’est pas nécessaire pour vivre des orgasmes prostatiques si on y met suffisamment d’application.

    Bon cheminement @alix37.

    #38736
    alix37
    Participant

    Du nouveau dans cette quête,
    Je revenais de vacance, de nouveau dans mon lit après une semaine d’abstinence.
    Avant la séance j’ai relu les posts de Adam résumé des conseils, avant tout le laissé allé et la recherche sans but.
    Après cette semaine d’abstinence, rien que lire ses conseils, relaxé, me faisait réaliser que le plaisir était déjà là.
    Allongé sur le dos, je ressentais les vagues de plus en plus intense, sans l’aneros. Étant déjà satisfait de cela, il m’a été difficile de souhaiter passé à autre chose et d’insérer l’aneros.
    Une fois inséré, j’ai vécu la suite comme une purge de mauvaise énergie, un vrai déblocage.
    Plus j’acceptais certaine chose plus le plaisir était intense, cela en est même devenue spirituel, je n’avais pas vraiment de croyance mais pendant la scéance j’ai fini par être persuadé que ce plaisir m’était donné par une source divine et que j’avais juste a l’accepter.
    En écoutant les sensations et en se focalisant dessus, une petite contraction et elles se répandent et s’amplifient.
    J’ai vécu cette scéance comme une guérison, dans mes membres, notemment dans ma jambe d’appuis, l’énergie circulait de nouveaux correctement.
    J’ai ensuite décidé d’utiliser le lovense edge beaucoup plus gros, le plaisir tout aussi intense mais cette fois sans la « perte de l’esprit provoqué par l’aneros.

    « L’une des clés est de se laisser porter par ses sensations, les découvrir, apprendre a les reconnaître et se laisser submerger sans lutter. » Dit Adam M. Dans le 2eme post de « résumé des conseils »
    Cette phrase a été la clef pour accéder à tout sa.

    #38738
    Caktil
    Participant

    Bonjour @alix37

    Plus j’acceptais certaine chose plus le plaisir était intense, cela en est même devenue spirituel, je n’avais pas vraiment de croyance mais pendant la scéance j’ai fini par être persuadé que ce plaisir m’était donné par une source divine et que j’avais juste a l’accepter.

    Magnifique !
    C’est vrai que parfois je me fais la même réflexion. Quand le plaisir est vraiment intense, quand la séance se déroule parfaitement, je remercie la création entière de m’avoir permis de vivre de telles sensations. Je ne sais pas si Dieu existe, je penche très légèrement en faveur du oui quand je suis optimiste. Cet Univers est peut-être ce que nous appelons Dieu… Enfin, bref ! La pratique du massage prostatique n’est pas uniquement sexuelle. C’est vrai qu’il y a une dimension spirituelle là dedans. Et c’est ça qui est beau…

    Une petite question concernant le cannabis : en as-tu utilisé lors de cette séance ? Je pose la question car j’ai tendance à être un peu plus mystique quand je suis stone…
    Bon cheminement @alix37 !

    #38739
    alix37
    Participant

    Effectivement je fumais pendant que je relisais les post de Adam M.

    #38745
    Andraneros
    Modérateur/modératrice

    Bonjour @alix37. Je vois que toi aussi tu as su profiter de tes vacances pour donner à ton corps et à ton esprit le temps de bien progresser.

    Plus j’acceptais certaine chose plus le plaisir était intense, cela en est même devenue spirituel, je n’avais pas vraiment de croyance mais pendant la séance j’ai fini par être persuadé que ce plaisir m’était donné par une source divine et que j’avais juste a l’accepter.
    En écoutant les sensations et en se focalisant dessus, une petite contraction et elles se répandent et s’amplifient.

    Je suis ravi de lire ton message.

    Tu as bien raison de rappeler ce conseil :
    « L’une des clés est de se laisser porter par ses sensations, les découvrir, apprendre a les reconnaître et se laisser submerger sans lutter. » 
    Je mets ici le lien qui renvoie à ce sujet ouvert par @Adam en janvier 2014 :
    https://www.nouveauxplaisirs.fr/forums/topic/resume-des-conseils
    Merci et bon cheminement @alix37.

    #38751
    alix37
    Participant

    Merci Andraneros de compléter, je ne maîtrise pas les outils 😊

    #38757
    alix37
    Participant

    Aussi j’ai acheté l’aneros progasm, qui arrive d’ici peu, afin d’aller plus loin dans cette expérience.

    #38759
    modeyin
    Participant

    Bonsoir @alix

    Allongé sur le dos, je ressentais les vagues de plus en plus intense, sans l’aneros. Étant déjà satisfait de cela, il m’a été difficile de souhaiter passé à autre chose et d’insérer l’aneros.
    Une fois inséré, j’ai vécu la suite comme une purge de mauvaise énergie, un vrai déblocage.
    Plus j’acceptais certaine chose plus le plaisir était intense, cela en est même devenue spirituel, je n’avais pas vraiment de croyance mais pendant la scéance j’ai fini par être persuadé que ce plaisir m’était donné par une source divine et que j’avais juste a l’accepter.

    Super, ce n’est que le début tu vas voir

    Bon cheminement @alix

    #41328
    alix37
    Participant

    Et je suis de retour, désolé je n’ai pas entretenue ma progression depuis presque 1 ans, c’est qu’elle na pas beaucoup évoluée car j’ai mit de coté l’orgasme prostatique afin de pratiquer l’orbite microcosmique a la suite d’une montée Kundalinique.

    Il est important d’en parler ici car pour moi la pratique de l’orbite microcosmique et l’orgasme prostatique son 2 exploitations différentes du Qi qui circule en nous.
    Déjà je tien a préciser justement que tout ce que je vais en dire est issu de mes théories personnels, de comment je pense que tout ça fonctionne, issu de mon expérience personnel et donc évidement différente d’autrui.

    Comme l’orgasme prostatique la progression dans ce domaine est très variée. C’est a dire que (pour ma part) quand on pense qu’on est bon, il y a finalement un éternel chemin derrière. c’est pourquoi j’aime me placer au rang d’apprenti sorcier, la progression dans cette pratique est a chacun différente.
    Mon expérience à commencé quand ma mère ma très fortement conseillé de lire « énergie vitale et auto-guérison » de Mantak Chia a la suite de cette monté kundalinique.
    Pour commencer le 1er objectif de l’orbite microcosmique est d’utiliser notre énergie vital afin de la faire circuler dans les méridiens gouverneur et conception, tout 2 formant une boucle entre le périnée et la bouche (passant par la colonne vertébrale, la tête, le front, le ventre …).

    Pour simplifier au maximum , gouverneur régule les méridiens yang et conception régule les méridiens Qi Yin. En gros si le Qi circule correctement dans c’est 2 méridiens, le Qi circulera correctement dans tout les autres. Qi qui circule bien partout = santé
    Tout le long des méridiens gouverneur/conception se trouve des points, où, tout comme pour atteindre l’orgasme prostatique avec la prostate, on va y concentrer notre attention. Le travail est presque le même.

    Très basiquement un orgasme prostatique survient car on a placé notre œil intérieur au niveau de la prostate, en y concentrant notre attention, notre énergie s’y déplace naturellement, la prostate en fait ce qu’elle en fait ensuite…
    Plus on est détendu, plus le débit de Qi dans les méridiens est grand (comme si les méridiens s’élargissaient). Aussi plus on est détendu, plus on est capable de se concentrer et donc focaliser notre œil intérieur sur la prostate.
    Le méridiens poumons (la fonction respiratoire) gouverne le Qi, c’est lui le boss du Qi. D’où la respiration abdominal qui permet de faire se déplacer le Qi dans les méridiens en partant de la source, le Hara, le ventre.

    Je pratique l’orbite microcosmique avant de dormir le soir, je commence par me détendre en pratiquant la respiration abdominal et en plaçant mon œil intérieur sous le nombril, ainsi je mobilise le Qi provenant de la source. Quand j’estime que j’en ai suffisamment mobilisé je passe au point suivant. Puis le suivant. Puis le suivant. (Listes des points trouvable facilement avec notre amis google)

    Pour stimuler la prostate: se concentrer sur celle-ci, y stocker autant d’énergie que possible puis lui donner du mouvement (contraction) afin d’elle réalise sa fonction.

    J’ai beaucoup peiné a faire franchir au Qi le passage du front (yin tang) , jusqu’au cœur. La liaison entre les 2 méridiens. Mais quand cela se produit, le cœur se gonfle en énergie chaude est agréable, la poitrine se détend et c’est un bien être fou. De plus (encore une théorie d’apprenti sorcier), le cœur gouverne le sang, et donc quand l’énergie envahie le cœur, le sang lui même s’empreigne du Qi, cela provoque la sensation d’avoir TOUT le corps qui boue (l’œil intérieur se propage dans le sang), pas d’avoir trop chaud, mais que quelque chose se transforme, se nourrit.
    Cette sensation est la meilleur sensation de bien-être (et non de plaisir) que j’ai pu ressentir jusqu’à aujourd’hui.

    Le laisser allé est la aussi primordiale, le Qi ne se contrôle pas, on lui montre un chemin grâce a notre œil intérieur. On détend les zones ou il n’arrive pas a avancer au lieu de le pousser dans des canaux (méridiens) trop petit. Forcer le passage peut provoquer des faiblesses ou des douleurs, dans mon cas j’ai eu des migraines suite a un forçage de yin tang car j’étais trop frustré du blocage.

    Bon voila voila, je reprend le travail orgasmique avec de nouveaux outils.
    Et d’ailleurs hier soir j’ai eu de bon résultat anéros-less qui ma fait pondre une nouvelle théorie d’apprenti sorcier. Issu de l’hypersensibilisation vécu après les orgasmes prostatique (j’ai du lire ca quelque part)
    Je pense que l’on se ferme en grandissant, réaction naturel a la souffrance. Si l’on se coupe, on va chercher mentalement a atténuer la douleur, a anesthésier la zone, sans produit je veux dire.
    Alors petite expériences, pincez vous afin de ressentir une légère douleur (tranquille hein) et essayé avec l’œil intérieur d’augmenter la douleur, oui oui d’augmenter la douleur. C’est réalisable non ? alors d’après moi la douleur n’a pas augmenter mais on a rendu la zone plus sensible. C’est en appliquant le même procédé aux plaisirs que produisent les contractions que celui-ci c’est grandement intensifié. C’est ma nouvelle piste vers l’orgasme prostatique.

    Bon j’arrête la pour ce soir, j’ai déjà du beaucoup écrire, à bientôt !

    #41331
    modeyin
    Participant

    Bonjour @alix37
    Ton expérience m’intéresse beaucoup
    J’ai eu 2 montées de kundalini
    Une par devant qui est monté jusqu’au yeux
    Et l’autre par la colonne vertébrale jusqu’à l’arrière de mon crâne avec une petite explosion de plaisir
    Merci à toi pour ce partage
    Je suis entrain de regarder l’orbite microcosmique et la petite céleste de plus près

    #41332
    alix37
    Participant

    Bonjour @modeyin, ton expérience de la montée diffère de la mienne, je ne les pas ressenti comme du plaisir, a 2 reprises a elle voulu emprunter la colonne vertébrale, je l’ai ressenti comme une puissante boule d’énergie dans le foyer inférieur, une pointe aigüe d’une intensité inouïe en est sortie pour remonter la colonne, stoppée au niveau de ming men (dans le dos au niveau du nombril). Je pense sincèrement que si elle n’avait pas été stoppée elle aurait fait de gros dégâts, aussi bien physiquement que psychologiquement. Je l’ai sentie physiquement comme si elle allait casser ma colonne en fait.
    Je n’ose pas imaginer ce que cela produit si elle monte jusqu’à l’arrière du crane ^^’, mais je n’imagine pas du plaisir, ton témoignage est intéressant.

    Le cycle céleste m’a permis de faire circuler une énergie beaucoup moins intense que celle-ci, pas à pas, point après point. Les blocages se défont en douceur.
    Après dans cette pratique je suis freiné de la même manière qu’avec l’orgasme prostatique. J’ai tendance a vouloir comprendre, contrôler et maîtriser. J’ai beaucoup de mal avec le lâcher prise, à me laisser emporter par le flux. Alors que pourtant je fais beaucoup d’effort pour… La aussi le taoïsme me dira que je ne devrais faire aucun effort pour lâcher prise, mais j’ai du mal avec cette contradiction ^^’

    Chapitre 2 du Tao te king:
    Ainsi le Maître
    Agit sans rien faire
    et enseigne sans rien dire.
    Les choses apparaissent et il les laisse venir ;
    les chose disparaissent et il les laisse partir.
    Il a, mais ne possède pas.
    Agit, mais n’attend rien.
    Son œuvre accompli, il l’oublie.
    C’est pourquoi elle dure toujours

    Je m’inspire le plus possible de ce bouquin que j’apprécie vraiment beaucoup, mais je suis a 1000km d’être capable de l’appliquer.

    #41359
    alix37
    Participant

    Alors ce matin je pense avoir ressenti les contraction involontaire, je fais les exercice de kegel depuis 2 semaines, un peu partout, (je pensais avoir un assez bon contrôle de mes muscles du périnée) . Et en y mettant beaucoup de force pour les tendrent (c’est épuisant de forcer autant), le muscle se sont mit à spasmer.
    Et cela uniquement lors de contraction volontaire avec une grande intensité, à un certain seuil d’intensité, il a y ces spasmes. Qui peuvent être agréable s’ils ne demandaient pas de contracter les msucle pelvien si fort.
    C’est cela qu’on appel contraction involontaire ? (car il sont issu d’une contraction volontaire finalement 🙄)
    Si c’est le cas je vais aborder des séances de musculation des muscles pelvien parce que ça demander énormément d’énergie pour les tendrent jusqu’à ce seuil 😵

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois par alix37.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois par alix37.
    #41362
    loulounet
    Participant

    Cher Alix, je suis tes postes et comme toi, je suis beaucoup en recherche sur le pourquoi du comment de ces contractions…volontaires, involontaire, qu’on doit tenir…puis relâcher mais pas completement ect ect…du coup en lisant les réponse d’Adraneros je me suis mis aux exo de Kegel…je me suis apperçu que mon muscle pc était vraiment assez peu musclé…d’où souvent la dernière goutte de pipi après avoir pisssé directement dans le slip!…(je crois que c’est assez courant, pour arreter de pisser on contracte tout, et l’anus, et le pc, mais le shinctere annal étant tellement puissant, le pc devient flemmard chez moi…en tout cas je n’ai vraiment jamais dissociées les deux types de contractions..et pc…et annales)Bref, je suis plus vieux que toi et du coup, ça ne s’arrange pas avec l’âge (j’ai 56 ans) et donc ces exo de Kegel sont une révélation, et j’ai senti très vite une musculature plus forte de mon pc….j’attend avant d’éprouver ça en session, car ça ne fait qu’une semaine que je me suis mis pour la première fois un aneros dans les fesses, et j’ai pas vraiment arreté, grogressant lentement (je pense que j’ai du connaitre que des miniorgasme qui m’ont bouversé tellement c’était beaucoup ^lus tellurique que mes petits orgasmes éjaculatoires de 6 secondes, mais surtout qui ne « dure » pas encore…ça m’exite ENORMEMENT mais j’analyse tout de suite mes sensations et je me bloque un peu je pense)
    Bon, j’attends quelque jours sans session pour faire monter la sauce, et surtout d’être plus dispo, d’avoir plus de temps à moi..
    Mais je voulais échanger avec toi sur ces exercices de kegel…J’ai vraiment une très grand exitation quand je tends mon muscle pc…je veux dire ça me titille la prostate….ses exo deviennent du coup très exitant et pour peu que je contracte en même temps mon sphinctere annale, mes exo se transforme assez rapidement en session anroless…Est ce que ça te fait ça aussi, ou c’est moi qui ne comprend pas ou est mon muscle pc, J’ai compris qu’il fallait être assis sur le bord d’une chaise, et s’imaginer pisser, et retenir et à ce moment là, c’est le muscle pc qui se contractent, la bite « remonte » un peu (même sans bander) et le bourses aussi. Je pense que c’est ça, mais je suis surpris de lire nul par que cette simple contraction du pc donne du plaisir prostatique…ou alors c’est moi qui découvre ma prostate? Quelle est ton experience avec ces exo de Kegel par rapport à ton ressenti?

    #41363
    alix37
    Participant

    Salut loulounet, je commence toute mes scéances anéros-less, puis quand j’en veux plus je l’insère. Finalement je ne saurai dire qu’elle partie de mes sessions sont les plus agréable.
    et quand je fais les exercices de kegel cela m’excite forcement vue que ca ressemble au début de mes scéances, seule le cadre et l’intensité sont diffèrent.

    Pendant une scéance, détendu au mieux etc…, je fait des contractions dans la finesse, ma propre respiration exerce une pression dans le bas ventre qui procure du plaisir et j’écoute tout les petits stimulies, qui prenne de l’ampleur. Jusqu’au moment ou je me concentre trop sur mes contractions (peut-etre car les muscles pc ne sont pas assez musclé du coup) car je cherche a « produire » l’orgasme et le plaisir retombe ^^’, je suis persuadé que ma frustration me prive de l’orgasme.

    Au contraire quand je pratique les exercices de kegel je cherche a musclé, et donc j’accorde moins d’importance a la finesse des contractions. Je contracte au maximum, le plus longtemps possible etc… bon je cherche quand même du plaisir et ca m’excite, moins, mais quand même. Le plaisir est en tout cas présent, sous une autre forme, les spasmes que j’ai découvert en forcant sont vraiment agréable mais je tiendrai jamais plus de 15 min a les produire.

    Comme toi je pense avoir du mal a identifier les différents muscles. D’après mes ressenti il y a celui a l’avant, celui dont tu parle qui retiens l’urine et celui a l’arrière lié au sphincter anal (après j’en ressent aussi sur les cotées et même en profondeur)
    D’après ma théorie d’apprenti sorcier, le muscle PC (qui remonte le sexe comme tu dit, et retiens l’urine) est assisté par celui plus en arrière. Car il n’est pas assez développé et donc pas autonome. Il est difficile a contracté seul sans appeler les autres autours.
    Alors je dit peut être des bêtises, comme toi j’ai l’espoir que ses questions trouve des réponses quand celui-ci aura gagné en force.
    Je trouve difficiles en regardant des schémas d’anatomie de se dire « tien c’est lui que je contracte en faisant ca »
    Dans tout les cas continue les exercices de kegel, il y a que de bon a prendre 😀

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois par alix37.
    #41365
    alix37
    Participant

    Et je vien de relire le traité d’aneros ou enfaîte on parle de contraction du sphincter anal 😶 j’avais cru comprendre lors de mes recherche qu’il devait être utilisé en alternance avec le muscles pelvien (peut être pour l’aneros-less du coup ?), et j’ai même privilégié le muscle pelvien. Je vais privilégier les contraction du sphincter lors de ma session de ce soir avec l’aneros 👍

20 sujets de 21 à 40 (sur un total de 40)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.