Mots-clés : ,

15 sujets de 21 à 35 (sur un total de 35)
  • Auteur
    Articles
  • #26753
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    Votre message décrit une situation qui correspond très précisément à celle que j’ai connue au cours de mon cheminement lorsque ma femme a découvert ma recherche d’une nouvelle forme de plaisir ainsi que les effets de mon cheminement sur ma sensualité et l’état d’esprit dans lequel j’abordais nos ébats amoureux trop rares à cette époque.

    ‘je sais que je (ne) m’occupe pas assez de toi’

    Elle a prononcé les mêmes mots. Je pensais comme vous :

    La sexualité n’est pas le fait de s’occuper de l’autre. Mais de prendre et de donner… Mais comment lui donner ?

    Nous somme sortis de cette situation douloureuse et potentiellement conflictuelle quand j’ai pu reformuler la question :
    • Comment lui donner envie ?
    • Comment lui donner confiance?
    • Comment lui donner du temps?
    Et bien sûr apporter les réponses qui correspondaient à ses attentes, exprimées ou non :
    • Pour l’envie, ma propre évolution et un jouet, son premier (Womanizer P500) ;
    • Pour la confiance un renforcement des marques de tendresse à son attention, l’engagement explicite d’accepter tous ses refus sans regret ni mauvaise humeur ni frustration ;
    • Pour le temps l’engagement explicite de ne lui mettre aucune pression.
    Résultat… En deux ans nos ébats ont plus évolué que durant les quarante-cinq années précédentes. Mon histoire n’est pas la vôtre, la personnalité de ma femme est certainement différente de celle de votre femme, mon témoignage ne vaut donc pas conseil. S’il vous aide à réfléchir, à prendre du recul et à rouvrir le dialogue sur ce sujet avec votre femme, je serais très heureux. Bon cheminement à vous deux.

    #26778
    JieffeJieffe
    Participant

    Bonjour Helixir,

    Je suis tout à fait d’accord avec le message d’Andraneros. Votre salut est à mon sens dans ces conseils. Il est sage à mon sens de les suivre à la lettre.
    Ta femme dit être consciente de ne pas s’occuper assez de toi, elle le reconnaît donc, mais ne fais rien, ou tout au moins c’est ce qu’il apparaît, pour changer cette situation. C’est pour moi tout simplement qu’elle ne le peut pas, que c’est au dessus de ses forces, ou de sa volonté. Mais je pense que non seulement elle en est consciente, mais qu’en plus elle en souffre. Et tu ne peux rien pour elle, mis à part être présent, patient, sans la brusquer, et lui montrer toujours plus d’attachement.
    C’est une situation somme toute assez courante, et que se passe t’il dans la majeure partie des cas? Monsieur prend une maîtresse. Et ça, les femmes le savent, veulent l’éviter, mais n’y parviennent que rarement.
    Alors tu as pris un autre chemin, peut-être qui la culpabilise, pour le moment, mais qu’elle va préférer grandement à la solution que choisissent beaucoup d’hommes. Bien sûr il va y avoir un moment de flottement, celui que vous vivez actuellement. Les choses changent, vous êtes dans l’inconnu, et ça fait peur, surtout à elle. Mais nous savons, nous autres anérosiens, que cette pratique nous rapproche de nos femmes, de leur ressentis, de leur sensibilité…etc. Tout les témoignages le prouvent.
    Il faut que tu conserves une grande confiance, que jamais tu ne chancelles. Il faut que tu sois un pilier, indéboulonnable. Maintenant elle sait, elle va observer ce qu’il se passe, et si elle s’aperçoit que cette nouvelle pratique te comble (ce qu’elle ne sait plus faire) et que dans le même temps elle te rapproche d’elle, elle va elle aussi être plus confiante. C’est cette confiance qui va lui permettre de se redécouvrir femme, et non plus mère et femme au foyer.
    Mais ça va prendre un peu de temps, et ce temps il faut que tu te l’accordes. Je reste persuadé qu’après cet orage le ciel deviendra de nouveau bleu. Ça peut prendre plusieurs années.
    Je t’ai dit que tu me rappelais moi à ton âge. Je ne savais pas tout ça, j’ai fait différemment, j’ai eu deux belles histoires d’amour, c’est vrai, qui se sont terminées et qui se terminent dans la douleur, et je reviens au point de départ. Sauf que ‘l’autre’ partie ne m’a pas attendu, c’est normal.
    Ce serait à refaire, je ferais exactement ce que dit Andraneros.
    Voilà, médites la dessus, mais la seule chose dont tu as besoin aujourd’hui, c’est de patiente. Tu as pour t’aider la pratique du plaisir prostatique, mais l’herbe n’est pas plus verte ailleurs, même si on peut le croire, et elle redeviendra plus verdoyante et florissante que jamais dans ton jardin pour peu que tu laisses un peu de temps.
    Ce n’est que mon avis bien sûr.

    #26866
    AvatarHelixir4
    Participant

    Bravo à tous les deux pour votre sagesse.vous avez totalement raison. Je sais tout ça mais il est parfois difficile de l’accepter sans broncher. J’ai aussi mes faiblesses.
    Une chose que je n’ai pas partagé avec vous.
    Elle a eu plusieurs fois des ejaculations plus ou moins prononcées. Le sujet est tabou. Il ne faut pas en parler. J’explique aussi la peur de lâcher prise par cette crainte de ne plus contrôler son corps. Quand je m’attarde trop sur le point G j’ai le sentiment qu’elle prend beaucoup de plaisirs et d’un seul coup stop.
    Mais la aussi je dois l’accepter…

    #26895
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    Je sais tout ça mais il est parfois difficile de l’accepter sans broncher. J’ai aussi mes faiblesses.

    Vivre une telle situation n’est pas facile. Mon expérience me permet de partager votre état d’esprit. Mais vous ne pouvez pas faire le bonheur sensuel de votre femme malgré elle. Si vous tenez à votre femme vous n’avez pas d’autre choix que de vous montrer patient, aimant et plein d’espoir, que de l’accompagner dans son évolution. C’est difficile parce que c’est frustrant. Quand elle évoluera, aussi peu que ce soit, ce sera magique. En attendant nous ne pouvons que vous accompagner, vous aider à prendre un peu de recul, partager vos regrets, essayer de vous apporter de nouveaux arguments auxquels votre femme pourrait être plus sensible.

    Les épisodes dont vous nous parlez illustrent bien ce qui bloque votre femme. Je suis d’accord avec vous

    la peur de lâcher prise

    C’est un point que votre propre expérience du lâcher prise peut débloquer, par l’exemple et l’explication. Je vous le souhaite. Bon chemineùent à vous deux.

    NB : Vous pouvez prévoir des draps de bain et autres protections (alèses) à disposer sur le lit pendant vos ébats pour libérer votre femme de la crainte que peut lui procurer ses éjaculations. RASSURER.

    #26899
    JieffeJieffe
    Participant

    Bonjour Helixir,

    Je suis tout à fait d’accord avec Andraneros, une fois de plus….

    vous ne pouvez pas faire le bonheur sensuel de votre femme malgré elle.

    J’ai aussi mes faiblesses

    Nous avons tous des faiblesses, et celle ci est assez courante.

    il est parfois difficile de l’accepter sans broncher

    Tu peux peut-être, je ne sais pas ce qu’en pensera Andraneros, faire quelques allusions de temps en temps, mais de temps en temps seulement, des moments bien choisis, et d’un ton léger, amoureux, bienveillant, sous forme d’humour peut-être également. Mais surtout sans insistance, histoire de prononcer tout de même que la situation ne te convient pas totalement, que ça reste présent dans son esprit. Mais vraiment en dose homéopathique.

    Elle a eu plusieurs fois des ejaculations plus ou moins prononcées. Le sujet est tabou. Il ne faut pas en parler.

    La aussi, tu peux tenter peut-être, en dose homéopathique de petites allusions sous forme d’humour, mais rien de plus.

    J’explique aussi la peur de lâcher prise par cette crainte de ne plus contrôler son corps.

    Oui, peut-être. Je ne sais plus si tu en as parlé, mais ta femme est elle à l’aise avec son corps, sa nudité? Faîtes vous l’amour dans le noir, sous la couette? Lui arrive t’il de se promener nue devant toi, pour aller chercher par exemple un vêtement qu’elle aurait oublié après la douche? Se trouve t’elle trop ‘grosse’ ou trop ‘maigre’?
    Et puis peut-être a t’elle un petit problème avec le rapport au corps, et en particulier avec les organes génitaux, parce que ce n’est pas très propre. Sans vouloir tout connaître de votre vie intime, quel est son rapport avec l’anus et la sodomie? Si ce dernier point te fait écho, alors oui, tu ne pourras rien y faire et tu devras l’accepter. Seul un travail sur elle même pourra la libérer, accompagnée très certainement. Mais si une partie de son problème se situe à ce niveau, je doute qu’elle ait le courage d’aller consulter quelqu’un et se dévoiler ainsi.
    Quelles sont les raisons qu’elle évoque lorsqu’elle te demande d’arrêter de stimuler son point G par exemple?

    Je suis d’accord avec Andraneros, vivre une telle situation n’est pas facile, pour l’avoir vécue également.

    Bon courage Hélixir, nous sommes avec toi même si nous ne pouvons pas faire grand chose, hors mis te soutenir.

    #26901
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    faire quelques allusions de temps en temps, mais de temps en temps seulement, des moments bien choisis, et d’un ton léger, amoureux, bienveillant,

    Je suis tout à fait d’accord avec ta proposition @jieffe. Il n’y aura pas de récolte si aucune graine n’est semée. Pour ouvrir un dialogue il est nécessaire de commencer soit par une proposition, soit par une question. Il est tout aussi nécessaire que ce soit fait de telle sorte que l’autre partie ait envie de répondre.

    @helixir4 vous savez évidemment bien mieux que nous ce que peut accepter votre femme.

    Bon cheminement @jieffe et @helixir4.

    #26905
    Avatarnydor01
    Participant

    Bonjour à tous,

    Sur l’éjaculation féminine. Ma femme est devenue femme fontaine après l’accouchement de notre deuxième enfant. Pourquoi à ce moment-là, je ne sais pas ? Avant, je me souviens très bien qu’elle me demandait souvent de cesser mes caresses manuelles sur la zone du point G, car cela lui donnait envie d’uriner. Je pense que la première fois où elle a éjaculé, elle s’est laissé emporter par le désir et le plaisir, oubliant toutes ses réticences. Depuis, elle n’éjacule pas systématiquement, mais toutes les fois où cela se produit, l’excitation et le relâchement (mental et physique) semblent être au maximum.

    #27832
    AvatarHelixir4
    Participant

    C’est marrant de voir que l’envie de parler sur le forum de ce sujet représente les hauts et les bas…
    J’ai à nouveau un sentiment de merde. Un bel équilibre s’était créé avec bcp de tendresse et de bons câlins. Et puis la routine deux refus de suite et je me ferme… Du coup je suis moins tendre moins tactile.. Ma femme me le reproche je lui réponds que je ne peux pas être tout le temps comme ça sans des moments plus poussées..
    Elle ne comprend pas cela j’ai l’impression de tourner en rond..elle souhaite qu’on soit proche tactile caresses comme au début sans avoir la sexualité du début..

    #27834
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    @helixir je tire de mon expérience que, quand vous êtes (beaucoup) plus demandeur que votre femme et nourrissez l’espoir d’un meilleur équilibre, vous devez
    • vous attendre à trouver porte fermée,
    • être préparé à accepter cette situation sans frustration, ce qui ne vous interdit pas d’éprouver des regrets très naturels,
    • accepter les limites de votre femme, même si vous en souhaitez plus,
    • participer sincèrement à son jeu,

    Elle a évolué comme de nombreuses femmes, comme la mienne (y compris les problèmes de santé) et l’ampleur des problèmes qu’elle a traversés peut lui imposer beaucoup, beaucoup de temps pour retrouver un niveau de désir plus élevé et répondre à vos souhaits.

    Ce peut être frustrant mais si vous ne renoncez pas à obtenir maintenant ce dont vous avez besoin vous vous rendrez de plus en plus malheureux. C’est comme l’orgasme prostatique ; vous devez faire des sessions sans rien attendre ; la récompense viendra quand ELLE sera prête. C’est ainsi que cela s’est passé avec ma femme. Mais je sais que ça ne signifie rien pour d’autres couples ; chacun est différent.

    Pour elle cela doit rester naturel sans performance ou exploration.

    Le temps est un élément important pour qu’elle comprenne que vous ne la mettez pas sous pression, que tout est aussi naturel que ça l’était il y a dix ans, qu’il n’est pas question de performance. C’est dans le temps qu’elle pourra retrouver la confiance dont elle a besoin pour, à nouveau, se laisser aller à son plaisir.

    C’est difficile de concilier cette envie légitime de vivre votre sexualité avec votre femme, de le lui dire et de lui offrir tout le temps et toutes les conditions dont elle a besoin pour qu’elle éprouve à son tour la même envie.

    Bon cheminement @helixir4.

    #27835
    JieffeJieffe
    Participant

    Bonjour Helixir,

    Tu veux dire que tu viens ici lorsque ça ne va pas? Ça me semble assez logique.

    je ne peux pas être tout le temps comme ça sans des moments plus poussées

    Oui, nous sommes comme ça nous autres, ça passe un peu avec l’âge je trouve. Il faut à mon sens que chacun de vous comprenne vraiment comment l’autre fonctionne, en soit vraiment conscient, l’accepter parce qu’il n’y a pas le choix. Vous ne vous changerez pas. Lequel des deux devrait changer? Elle en se forçant à aller plus loin alors qu’elle n’en a pas vraiment envie, ou toi en acceptant ce qu’elle te propose sans te sentir frustré?
    Je le répète sans en être certain, mais vos comportements sont assez classiques, en particulier à vos âges. Il vous faut peut-être trouver un compromis en attendant que le temps fasse le reste. Je pense sincèrement que cet équilibre dont tu parles se retrouve avec les années. Mais je n’en suis pas certain.

    #27843
    EpictureEpicture
    Participant

    @Jieffe et @andraneros t’on déjà prodigué de judicieux conseils. Et d’après ce que tu dis, ta femme éprouve encore un désir tout à fait palpable, bien que irrégulier, et pas forcément en phase avec le tien. Ensuite il me semble que tu disposes désormais avec le massage prostatique de quoi satisfaire un certain désir, à même d’apaiser la frustration que provoque ce « déphasage ».
    Je suis donc, comme nos autres lecteurs, très optimiste quant à l’évolution de votre relation, car si ce n’est déjà fait tu vas pouvoir lire dans sa gestuelle les signes qui indiquent tantôt un appel de son désir, tantôt une absence de son désir, et adapter ta réponse. L’apaisement permet de ne pas être aveuglé par son propre désir. Cette lecture conduit au respect mutuel, parce qu’il encourage l’autre à faire de même.
    Du moins c’est ce que je vis avec ma femme. l’apaisement est fondamental, dans ces temps difficiles ou la santé pèse sur le désir comme une chape de plomb. Mais je sais que le désir est toujours là, prêt à ressurgir.
    Bon cheminement @helixir4

    #27871
    AvatarHelixir4
    Participant

    Vos messages sont toujours plein de sagesse.
    Je vous en remercie.
    J’avoue etre en plein doute sur la façon d’aborder la suite vis à vis du massage prostatique. Il me procure une énergie sexuelle importante. Qui me place en attente par rapport à ma femme ou très réceptif aux caresses,baisers et autres sensualité. Au lieu de m’apaiser cela m’excite.. Du coup je pense beaucoup à la sexualité et suis en décalage important.
    Et comme j’ai partagé mes passions c’est encore plus dur quand ce n’est pas partagé

    #27872
    AvatarEnvole
    Participant

    Bonsoir Helixir,
    dans ce cas je te conseillerais de t’intéresser au tantra. C’est une façon de voir la sexualité qui permet de dissoudre les frustrations dans une capacité plus grande à profiter de tous les plaisirs, même les plus simples et les plus solitaires, ce qui fait que le désir même inassouvi ne fait pas mal, parce qu’on est déjà bien dans sa peau et qu’on n’a pas un manque dévorant de plaisir, juste une envie d’aller plus loin…Mais qu’on sait aussi qu’on ne peut le faire quand c’est matériellement impossible, sinon le plaisir n’est pas au rendez-vous…En gros on se détache de la conception intellectuelle et cérébrale, et on accède à la réalité de son plaisir…En tout cas moi ça a changé ma vie !!!
    Tout le meilleur,
    Naomi

    #27878
    AvatarHelixir4
    Participant

    Bonjour envolé (Naomi)
    C’est marrant ta proposition car cela fait 1 an que j’ai proposé à ma femme cette approche. Au départ elle m’avait dit oui pour un stage tantrique de Nathalie (sexotherapeute) puis rapidement non. Est ce le genre d’approche que seul l’un des deux peut faire. J’ai du mal à y croire. J’ai une envie folle de tout ça. Elle souhaite juste ne rien faire. J’ai peu qu’en ayant des divergences aussi forte sexuellement on se perde.

    #27880
    AvatarEnvole
    Participant

    Bonjour Helixir,

    je pense que ça ne peut te faire que du bien de te renseigner sur la question en lisant des textes, en regardant des vidéos…Déjà ça peut apaiser un peu ta frustration en te donnant un idée du monde intérieur qui s’ouvre…

    Voici un bon livre par exemple pour aborder cette pensée :
    https://www.amazon.fr/Au-coeur-Tantra-culte-f%C3%83%C2%A9minit%C3%83%C2%A9/dp/2081408449

    Mais il y en a d’autres, en particulier sur le massage, qui peut être une façon de donner du plaisir à ton épouse, et à toi-même (on peut prendre beaucoup de plaisir à caresser longuement le corps de sa ou son partenaire)…
    D’ailleurs voici un autre livre sur le massage tantrique (je ne l’ai pas lu celui-ci, mais je viens de l’acheter !!!) :
    https://www.amazon.fr/Lart-du-massage-tantrique-cachemirien-ebook/dp/B072PVGXRR/

    Tout le meilleur à ton épouse et à toi,
    Naomi

15 sujets de 21 à 35 (sur un total de 35)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.