12 sujets de 1 à 12 (sur un total de 12)
  • Auteur
    Articles
  • #43581
    delph.etude.sexo
    Participant

    Bonjour,

    Je suis sage-femme diplômée depuis 2014, en dernière année de formation au DIU de Sexualité humaines de Nantes.

    Dans le cadre de cette formation je prépare un mémoire sur le massage prostatique. Pratique tabou qui commence à être étudiée par la science.

    Je souhaite répertorier les réactions physiques engendrées chez les hommes qui pratiquent le massage prostatique. Pour cela, j’ai créé un questionnaire rapide mais validé et reconnu scientifiquement.

    L’objectif est de montrer que le massage prostatique à lui seul peut engendrer une réponse orgasmique.

    Si vous souhaitez participer au questionnaire, je vous transmets le lien ci-dessous :

    https://questionnaires.univ-nantes.fr/index.php/177472?lang=fr

    Le questionnaire est anonyme, aucune donnée personnelle n’est conservée, et dure 5 minutes tout au plus.

    En vous remerciant d’avance.D

    Delphine Duenas

    #43591
    Andraneros
    Modérateur/modératrice

    Bonjour @delph-etude-sexo

    J’encourage nos amis à répondre à ce questionnaire. C’est fait en ce qui me concerne.

    Bon travail et à bientôt.

    #43592
    Adam M.
    Maître des clés

    J’ai repondu

    #43601
    Caktil
    Participant

    J’ai aussi répondu.

    #43602
    delph.etude.sexo
    Participant

    Merci beaucoup pour vos participation, c’est d’une grande aide pour ce travail !

    #43603
    Marclof
    Participant

    Bravo pour ce travail et bon courage pour votre mémoire. Si je peux me permettre, je pense qu’une réponse “ne sais pas/ ne se prononce pas” aurait été utile. Dans certains cas il est difficile de répondre.

    #43609
    RobertLelan
    Participant

    Bonsoir,

    J’ai répondu,
    Aura-t-on un retour sur cette enquête?

    #43618
    Andraneros
    Modérateur/modératrice

    Bonjour @Robertlelan,
    Merci d’avoir apporté votre pierre à l’édifice.
    Pour avoir un retour on nous demande de fournir une adresse de courriel à la fin du questionnaire. Ce pourra être soit un nouveau sujet, soit une suite à celui-ci quand nous recevrons les informations.

    #43657
    Prostacool
    Participant

    Bonjour,

    J’ai également répondu à votre questionnaire.

    Si je peux me permettre quelques remarques, je trouve qu’il mériterait d’être complété.

    Il omet une des caractéristiques principales de l’orgasme prostatique à savoir son côté non-réfractaire contrairement à l’orgasme éjaculatoire;

    c’est-à-dire la possibilité de le répéter plusieurs fois à la suite.

    La durée de cet orgasme est à considérer car elle peut s’étaler sur plusieurs minutes voire dizaines de minutes (avec des phases plus ou moins intenses).

    La longueur d’une séance et la fréquence pourraient aussi être des éléments intéressants de l’enquête.

    En espérant vous avoir aidée,

    Cordialement

     

    #43659
    Andraneros
    Modérateur/modératrice

    Il omet une des caractéristiques principales de l’orgasme prostatique à savoir son côté non-réfractaire contrairement à l’orgasme éjaculatoire, c’est-à-dire la possibilité de le répéter plusieurs fois à la suite.

    Je suis tout à fait d’accord. Il y a des zones de commentaires où on peut apporter les informations qui nous semblent importantes.

    J’ai aussi trouvé que le questionnaire était un peu limité par rapport à la richesse des sensations associées aux orgasmes prostatiques ou assimilés (enchaînement des orgasmes, intensité de la jouissance, durée de certains orgasmes, possiblilité de vivre des orgasmes sans aucune stimulation physique, développement d’un corps totalement érogène, extension de la jouissance à tout le corps,… )

    #43667
    Prostacool
    Participant

    Je pense aussi à un autre aspect qui n’est pas du tout abordé : l’apprentissage.

    En effet, il faut savoir que sauf exception, le chemin est relativement long avant d’accéder à ce type d’orgasmes.

    Il y a toute une phase de découverte de sensations nouvelles qui au départ, sont très ténues.

    Le véritable orgasme prostatique peut mettre des semaines, des mois (le plus souvent), voire des années à survenir.

    Certains n’y arrivent jamais. Contrairement à l’orgasme traditionnel, il n’est pas du tout “mécanique”.

    A mon avis, il faudrait revoir votre questionaire que se concentre sur des questions physiologiques un peu secondaires

    et non sur les spécificités de l’orgasme protastique.

    #43669
    Andraneros
    Modérateur/modératrice

    Je pense aussi à un autre aspect qui n’est pas du tout abordé : l’apprentissage.

    C’est vrai, mais ce questionnaire est destiné à apporter des informations dans le cadre d’un mémoire universitaire sur le massage prostatique. Il est tout à fait possible que le sujet principal de ce mémoire concerne les caractéristiques physiologiques et neuro-musculaires des réactions à ce massage particulier et non les conditions à remplir pour devenir capable de vivre des successions d’orgasmes, ni les meilleures méthodes à appliquer pour y parvenir.

    Je laisse à l’auteure du message d’ouverture le soin de préciser la nature des informations dont elle a besoin pour rédiger son mémoire. Cela dit ton interrogation est au cœur des sujets abordés sur ce forum et je lirais avec un grand intérêt toute étude y répondant.

12 sujets de 1 à 12 (sur un total de 12)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.