20 sujets de 41 à 60 (sur un total de 83)
  • Auteur
    Articles
  • #41402
    bzo
    Participant

    Eh bien, je ressens ma prostate plus sensible, j’ai des vibrations, je ressens le plaisir venant du bas ventre ce qui est nouveau car jusqu’à la j’avais « seulement » des vagues de plaisirs sans l’origine du plaisir. Plaisir bien plus fort du coup. J’arrive aussi à l’atteindre plus facilement mais c’est encore récent. Je sens que j’ai débloqué quelques choses ! Il y a quelques jours j’avais encore des doutes que ça existe bien et la plus du tout !! J’ai eu quelques minis orgasmes plus puissants, avec des roulades, sauts, galipettes sur le matelas!

    voilà bien le moment que tu attendais, tu as eu la persistance de continuer,
    tu es enfin récompensé, c’est aussi dans ta chair,
    tu es sur le vélo et tu roules,
    certes tu n’es pas encore Eddy Merckx
    mais au lieu de tomber sur le côté, tu parviens à rester en équilibre dessus
    et ça avance, ça se déplace,
    c’est bien le plus important

    c’est ici ton véritable point de départ,
    les choses sérieuses vont pouvoir commencer
    bravo, mille fois, bravo

    #41416
    paul
    Participant

    Merci @bzo

    Ça devient sérieux là ! Hier soir session avec Junior au top, j’ai fini par une Ejaculation, je m’endort et ma prostate me réveil avec des vagues de plaisirs, j’ai été obligé de me masturber avec ejaculation de nouveau pour calmer la bête sinon je serais rester tout le reste de la nuit réveillé !! Mais que c’est bon ! Ce matin ça titille, si je commence des contractions ça repart !

    #41417
    Andraneros
    Modérateur/modératrice

    Bonjour @paul,
    Quel bonheur de lire ton message !

    De façon générale on conseille aux hommes qui débute leur apprentissage du massage prostatique d’espacer leurs sessions afin de laisser monter leur envie et leur excitation. Mais quand tu es dans cet état particulier qui correspond à des phases de progrès significatifs, tu peux écouter les appels de ta prostate et renouveler les sessions à un rythme beaucoup plus rapide selon l’envie que tu ressens.
    Tu peux faire en particulier des sessions courtes, pendant lesquelles tu peux répéter les « gestes techniques » (contractions volontaires ciblées et légères, respiration abdominale, concentration sur tes sensations, caresses… ). Cette répétition systématique les rendra de plus en plus naturels, peu à peu même instinctifs. Ton excitation très forte te fera toujours basculer dans un état de plaisir précurseur des montées orgasmiques.

    Je pense que tu es en ce moment dans une de ces phases qui pendant lesquelles tu es prêt à vivre une profonde transformation de ta sexualité. Bon cheminement @paul.

    #41420
    nousta
    Participant

    Bonjour @paul

    #41421
    nousta
    Participant

    Bonjour @paul
    Très intéressant tout ça ! C’est super je suis content pour toi, profite en bien ce n’est que du bonheur. Au point de ne pas te laisser dormir, ta prostate est bien éveillée. Il m’est arrivé une fois d’être réveillé par une vague de plaisir et je n’ai pas résisté à l’appel c’était un super moment de plaisir intense.
    À bientôt Paul bon cheminement, éclate toi bien !

    #41501
    paul
    Participant

    Bonjour

    Je viens vous donner quelques nouvelles, je m’amuse gentiment avec les sessions masseur, côté Aneroless ça ne fonctionne pas trop, mais je pense que c’est à cause de la surcharge de travail en ce moment, et fatigue physique, dans la journée je n’arrête pas de m’activer et le soir dodo !! Le mois de juin et juillet vont être calmes !

    A bientôt…

    #41505
    bzo
    Participant

    Le mois de juin et juillet vont être calmes !

    été torride en perspective,
    ce sera la caniculecul, j’espère pour toi

    #41513
    Andraneros
    Modérateur/modératrice

    Bonsoir @paul,
    Le 22 mai c’était « calme plat depuis 2 semaines ». Tu nous disais le 30 mai :

    Ça devient sérieux là !

    Hier tu confirmais :

    je m’amuse gentiment avec les sessions masseur,

    Ça fait plaisir de voir que tu t’installes tranquillement, j’ai envie de dire de plus en plus naturellement, dans une nouvelle dynamique orgasmique. Même si ta progression est plus lente que celle dont témoignent nos amis les plus favorisés, elle me paraît solide. Je crois en la météo orgasmique que prévoit @bzo !

    Bon cheminement @paul.

    #41652
    paul
    Participant

    Bonjour

    Je sais pas si c’est à cause de la fatigue et stress de mon travail mais depuis quelques semaines, calme plat, plus rien du tout avec masseur ou aneroless, dégoûté !!!

    #41653
    modeyin
    Participant

    Bonjour @paul

    si c’est à cause de la fatigue et stress de mon travail

    Surement
    Je connais ça aussi
    la plus longues 2 mois de calme plat
    mais rassure toi ça revient et en général plus fort
    Continue à faire des sessions malgré tout

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 5 mois et 1 semaine par modeyin.
    #41655
    bzo
    Participant

    Je sais pas si c’est à cause de la fatigue et stress de mon travail mais depuis quelques semaines, calme plat, plus rien du tout avec masseur ou aneroless, dégoûté !!!

    je ne peux pas t’en dire beaucoup plus que ce que @modeyin te conseille,
    il faut persister et encore persister,
    en espérant qu’à un moment donné, le déclic se fasse,
    tu fais partie de cette catégorie, chez qui cela arrive difficilement,
    même, s’il y a encore bien pire, des gens qui n’éprouvent quasiment jamais rien,
    toi, malgré tout, tu as eu pas mal de bons moments si j’ai bien compris

    c’est difficile de désigner précisément le coupable comme cela à distance,
    juste en essayant d’établir un diagnostic à partir de quelques phrases
    mais pour moi, encore une fois, c’est parce que tu as beaucoup de mal à te lâcher
    donc à te connecter à ton corps et à dialoguer avec ta prostate,
    pour moi, c’est au moins 90% des échecs,
    j’ai tendance à croire que cela vient avec le temps,
    qu’en accumulant et encore accumulant les heures de séance au compteur, quelque chose finit par se mettre en place
    mais il faut pouvoir s’accrocher,
    ce qui n’est pas évident quand la frustration augmente

    moi, je sais que quand cela n’allait pas dans mes débuts,
    j’augmentais les séances, j’en faisais plein, plein, je m’inondais d’heures et d’heures de pratique,
    j’en voulais, je rageais et j’en voulais toujours plus
    et quand quelque chose arrivait, je me ruais dessus comme un affamé
    mais bon, j’habite seul, je n’ai de compte à rendre à personne, je suis libre de mes heures,
    le fait est que pendant des mois, je n’ai fait pratiquement que cela
    et ainsi, j’ai presque forcé la main à mon corps,
    je l’ai obligé à aller dans la direction que je voulais,
    j’étais du genre forcené qui n’a pas eu de repos tant que cela ne s’est pas sérieusement mis en route

    #41660
    Caktil
    Participant

    Je suis d’accord avec @modeyin et @bzo, les sensations agréables vont revenir à coup sûr.
    Et de mieux en mieux aussi.
    J’ai remarqué que nous progressons par paliers et, souvent, vers la fin d’un palier il y a comme une régression. On dirait que c’est un peu comme reculer pour mieux sauter !
    Ce cheminement est un apprentissage et il est sans fin.
    Bonne continuation @paul !

    #41824
    paul
    Participant

    Bonjour,

    Apres 1 mois sans message, je continue le cheminement avec de bons moments mais sans plus, je commence mes vacances, je vais voir ce que cela donne avec du repos !

    #41833
    bzo
    Participant

    je suis vraiment désolé que ta progression ne soit pas plus couronnée de succès

    Adam avec Nathalie Giraud, proposent régulièrement des stages, peut-être participer à l’un d’eux,
    permettrait de débloquer la situation?

    sinon, je ne crois pas que ce soit un problème technique,
    à moins de faire quelque chose de vraiment rédhibitoirement de travers
    mais c’est plutôt rare, cela

    même avec une mauvaise technique, on peut y arriver,
    cela prend plus de temps, c’est moins efficace
    mais ce n’est pas l’obstacle principal,
    chez ceux qui n’y arrivent pas du tout
    ou ceux chez qui les résultats ne sont pas à la hauteur,
    le problème est mental, j’en ai la conviction,
    enfin mental, n’est peut-être pas le terme qui convient le mieux,
    le rapport qu’ils ont à leur corps, plutôt

    savoir se lâcher, ne pas réfléchir tout le temps à ce qu’on fait,
    il y a un moment où il faut se lancer à l’eau et puis nager, nager, sans réfléchir,
    juste sentir l’eau, essayer d’appliquer sa technique tout en restant détendu

    quand tu commences à être échauffé, qu’un certain plaisir sexuel s’est installé,
    il faudrait pouvoir se laisser entraîner,
    un peu comme quelqu’un dans une piscine, qui se laisse couler jusqu’au fond,
    qui relâche tout, qui se laisse complètement aller, entraîner, par son poids vers le bas,
    il faudrait pouvoir à un moment donné dans ta tête, enclencher ce genre de mécanisme
    où tu n’opposes plus aucune résistance aux sensations qui montent,
    tu deviens quelque part comme une feuille morte qui dérive par où le courant l’entraîne

    je ne sais pas ce genre de phrases aide vraiment, j’espère quand même,
    il faut essayer de travailler cela,
    laisser une certaine spontanéité à tes diverses actions, contractions, mouvements divers
    et juste essayer de te laisser aller en même temps,
    imagine-toi dans du coton, des montagnes de coton, tu t’enfonces dedans, tu t’enlises dedans, c’est doux,
    il n’y a aucun risque d’être blessé, tu peux te laisser entraîner sans risque

    #41836
    paul
    Participant

    Depuis 1 an et plus de 200 sessions, j’ai tout essayé ! Non moi je crois qu’on a la prostate sensible ou pas, ( aujourd’hui j’étais tellement détendu qu’à la fin de session je ne savais même plus si on était le matin ou le soir !! )

    #41837
    bzo
    Participant

    Non moi je crois qu’on a la prostate sensible ou pas

    ça, personnellement je n’y crois pas, il n’y a pas de fatalité
    sauf pour quelques malchanceux qui ont été opérés de la prostate

    non, comme je l’ai déjà écrit maintes fois,
    la manière du Traité ne convient pas à tout le monde,
    si on n’y arrive pas ainsi,
    il faut explorer et encore explorer,
    être audacieux, trouver la manière qui nous convient

    c’est ce que j’ai aussi fait, je ne me sentais aucun atome crochu avec la voie décrite dans le Traité d’Aneros,
    aussi j’ai divergé très rapidement puis j’ai cherché une manière qui me convienne mieux

    #41838
    bzo
    Participant

    ce que je te réponds, sans doute sera très frustrant à lire pour toi,
    trouver une autre manière qui te convienne,
    plus facile à écrire qu’à faire

    cependant je l’ai fais, c’est pour cela que je me permets de l’écrire,
    je ne sais pas si à la longue, je serai parvenu à des résultats convaincants dans la manière du Traité ou pas
    mais le fait est que cela ne me disait rien de persévérer, j’aimais vraiment pas

    donc, j’ai divergé, oh rien de vraiment très spécial,
    je faisais des va et vient avec le masseur, très réguliers et changeant l’intensité, les directions,
    mais très certainement plus fort que ce qui est recommandé, en général,
    j’ai commencé aussi à me caresser peu à peu mais c’est venu après quelques mois seulement

    pas beaucoup plus à en dire de ma méthode pour le massage prostatique,
    j’étais couché sur le dos, de temps à autre je m’asseyais, sur le côté aussi un peu,
    c’était une méthode très dynamique, j’étais tout le temps en action

    je me rappelle quand cela a commencé à fonctionner,
    au début il fallait à peu près 45 mn pour que cela démarre, qu’arrivent les premiers orgasmes
    puis les délais se sont raccourcis,
    peu à peu, il n’y en a plus eu du tout,
    j’ai même eu une fois un super O de près de 5mn , au premier contact du masseur avec ma prostate

    j’ai aussi essayé plein de masseurs différents pour déterminer ceux qui me convenaient le mieux

    j’ai pratiqué ainsi avec masseur, pendant deux années à peu près,
    c’était avant le mode yin
    et j’ai été aussi loin qu’il y a moyen avec ma méthode,
    super O, chapelet d’orgasmes, extases de plusieurs minutes, enfin tout l’éventail

    ce que j’essayais, ce que mon instinct me dictait d’essayer de faire,
    c’était d’éveiller le désir, je voulais sentir le désir s’éveiller, m’envahir,
    avec un masseur allant et venant en moi,
    je ne pensais pas orgasme, je ne pensais pas super O, juste je voulais que le désir se mette de la partie,
    c’était la seule chose qui me guidait, c’était mon seul objectif

    je ne te dis pas qu’avec la façon dont j’ai pratiqué, tu arriveras aux mêmes résultats que moi,
    juste qu’en m’éloignant de la manière du Traité auquel j’ai essayé de me conformer 3, 4 jours, maximum,
    j’ai finalement tout ce qu’il y avait moyen d’obtenir dans le domaine
    avant de passer à l’aneroless et de mettre au point ce plaisir en mode yin
    qui est ma pratique actuellement

    #41842
    paul
    Participant

    Salut Bzo

    Je ne suis pas le traité depuis un bon moment déjà, maintenant j’ai tendance à faire des allers retours , des contractions longues, courtes, fortes et douces, j’y réfléchis pas, j’y vais. Je peux pas dire que je ressens rien, c’est vraiment faible, ça n’évolue pas. Je n’ai aucun ressenti au niveau de la prostate, ça chauffe pas, je la localise toujours pas, aucun contact avec laneros, rien de tout ça, je ressens seulement des vagues traversées mon corps, d’ailleurs je sais pas d’où ça viens ça se trouve c’est même pas la prostate !! Depuis 1 an j’ai eu 4,5 fois des sensations plus fortes que habitude, mais peut-être à cause des abstinences dejaculations.

    #41843
    bzo
    Participant

    ah @paul,
    j’arrive au bout du rouleau de ce que je peux te conseiller

    je continue à croire qu’il n’y a pas de fatalité,
    que seuls ceux qui ont été opéré de la prostate, n’on aucune possibilité d’y arriver,
    enfin , au plaisir prostatique
    car il y en encore bien d’autres possibilités, à côté, même sans la prostate

    les options qu’il te reste, il me semble:
    – soit tu continues, tu persévères malgré tout,
    certains par ici, l’ont fait, parfois pendant des années,
    franchement je les admire, jamais je ne pourrais

    certains finissent par y arriver,
    j’aimerai pouvoir écrire, la plupart
    mais le fait est que je ne sais pas, je ne crois pas,
    combien finissent quand même par abandonner et on n’entend plus parler d’eux?
    difficile de les rentrer dans les statistiques

    le problème est dans la tête, il est mental, de l’ordre du rapport qu’on a avec son corps,
    j’en suis persuadé,
    un jour un déclic, tout d’un coup, on saisit tout à coup dans sa tête et dans sa chair,
    comment dialoguer avec son corps, comment interagir avec lui
    ou peu à peu, je lis par ici et ailleurs, le témoignage de certains , chez qui cela rentre très progressivement,
    cela dépend tellement d’une personne à l’autre

    donc soit continuer, persévérer, dans la voie du massage prostatique,
    avec le risque d’en être lassé, dégoûté, finalement
    ou alors que finalement, cela fonctionne enfin

    ou alors changer de voie, au moins temporairement,
    cela peut faire du bien, prendre du recul,
    chercher ce déclic pour communiquer avec son corps, autrement,
    je pense à des pratiques anales, des explorations bien intéressantes aussi
    et on est pas loin de la prostate, on est dans les environs immédiats

    voir d’autre type d’exploration prostatique, avec un masseur avec des vibrations, par exemple,
    le Vice 2, le meilleur, sans doute dans son genre, pourquoi pas essayer?
    ou alors le fameux wand chinois en acier,
    une petite boule d’un côté et une plus grosse de l’autre
    il y a un fil qui lui ait consacré (je peux le retrouver si tu ne le connais pas)
    où les gens s’extasient sur les résultats qu’ils obtiennent avec

    voir partir dans une toute autre direction pour un temps, comme l’électrostimulation sexuelle,
    bien que là, il faut investir pas mal d’argent pour un matériel de qualité
    sans qu’on soit sûr si on va aimer ou pas

    en tout cas, je suis toujours disponible pour des conseils ou informations,
    si c’est dans mes cordes

    #41864
    Andraneros
    Modérateur/modératrice

    Bonjour @paul,
    Nous sommes tous différents. La découverte du plaisir prostatique est presque instantanée chez certains comme si ils étaient naturellement prêts à vivre cette forme d’extase. Chez la majorité des hommes qui pratiquent le massage prostatique cette découverte demande un apprentissage assez bref avant qu’ils ne deviennent capables d’en croquer les fruits. Chez d’autres de très longs mois voire de très longues années de pratique régulière ne leur apportent pas les fruits espérés. C’est vrai chez nous, c’est vrai sur tous les forums spécialisés sérieux que je prends le temps de lire.

    Mais je constate que dans ce dernier cas la persévérance et encore plus une pratique appliquée finit par payer. Sur notre forum nous avons @Filou qui après avoir “galéré” très longtemps vit désormais à volonté des sessions orgasmiques avec masseur et en A-less. @Buzzi a commencé il y a plus de 3 ans, a plus ou moins renoncé puis est revenu il y a un peu moins de 2 ans. Son application et sa persévérance depuis portent leurs fruits, lentement comparé au cheminement d’autres hommes, mais surement. @Rodward a aussi une progression particulièrement lente mais il n’a pas renoncé et semble commencer à vivre des moments de plus en plus prometteurs.

    Je retrouve des témoignages de même nature sur d’autres forums. L’une des clés du succès “à long terme” est de mon point de vue d’accepter la situation sans frustration et de pratiquer régulièrement sans crispation ni attente à la manière d’un entraînement comme je le répète régulièrement.

    Je te souhaite sincèrement de faire un bon cheminement, à ton rythme @paul.

20 sujets de 41 à 60 (sur un total de 83)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.