Mots-clés : , ,

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)
  • Auteur
    Articles
  • #21655
    Avatarpvoltaire
    Participant

    Bonjour à tous,

    tout est dans le titre …
    Je suis nouvelle utilisateur d’un anerox Hélix depuis plus de 2 mois.
    J’ai lu le traité aneros avec beaucoup d’attention et j’essai a chaque séance de suivre scrupuleusement les étapes.
    Cependant, j’ai un probleme. Dés l’introduction de l’aneros je ne ressens strictement rien (aucune envie d’uriner notamment). Je suis pourtant débutant dans les pratiques anales.
    J’ai tenté plusieurs fois de toucher ou sentir ma prostate avec les doigts (majeur ou index) mais je n’y arrive pas malgré des positions acrobatiques.
    Est-ce que la prostate peut se trouver plus loin que la normal. Est-ce qu’il y a des anatomies différentes ?
    C’est vrai que lors des séances, si j’enfonce très profondément l’aneros en le poussant manuellement je ressens cette fameuse envie d’uriner. mais je ne peux pas tenir comme ca en forcant.
    Si vous avez des conseils, ou des idées.
    En attendant, bonnes fetes à tous.
    Pierre.

    #21661
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    Bienvenue sur notre forum @pvoltaire.

    Je comprends bien qu’après deux mois de pratique vous vous inquiétiez de cette absence de perception. Alors je vous dis oubliez votre prostate ! Vivez chaque session pour ce qu’elle est, un moment que vous consacrez à votre développement par la relaxation et l’écoute de votre corps intérieur. Peu à peu votre prostate viendra prendre toute sa place. Si vous ne la trouvez pas, elle saura vous trouver.

    Malgré nos différences de taille et de morphologie nous sommes tous statistiquement très proches les uns des autres. IL est probable que votre masseur touche bien la paroi rectale en contact avec votre prostate, mais que vous ne savez pas identifier cette sensation. J’ai mis moi-même beaucoup de temps à isoler et reconnaître cette sensation, ce qui ne m’a pas empêché de cheminer à mon rythme (très lent) vers le super O’.

    L’envie d’uriner fait partie des sensations qui marquent la présence du masseur mais n’est pas un élément nécessaire au développement de votre plaisir prostatique. Je n’ai que très peu ressenti cette envie d’uriner et ça ne m’a pas empêché de cheminer jusqu’au super O’.

    Votre prostate peut aussi se trouver un peu plus loin. La sensation que vous avez quand vous poussez votre masseur manuellement est peut-être simplement due à l’augmentation de la pression qu’il exerce sur la paroi rectale plus qu’à sa position exacte. Si vous avez un doute essayez un masseur plus long. Autant nous pouvons lire qu’un anéronaute peut recevoir le même plaisir en utilisant des masseurs de tailles différentes, autant nous pouvons aussi lire qu’un autre a débloqué son cheminement vers le super O’ en changeant de masseur.

    Vous pouvez aussi utiliser des masseurs de forme très différente comme la Pure wand d’Njoy ou des plugs comme les Bootie de Fun Factory souvent cités récemment dans nos sujets.

    Soyez patient, engagez vos sessions sans rien attendre, vivez-les dans l’instant présent et peu à peu vous découvrirez à votre rythme ce qui vous manque et beaucoup plus encore. Bon cheminement @pvoltaire.

    #21783
    Avataryannsp54
    Participant

    Bonjour à tous,

    Je me permets d’apporter ma petite expérience dans ce domaine.

    J’ai découvert l’existence du plaisir prostatique en lisant le traité d’Aneros. J’ai acheté un aneros Helix et essayé à plusieurs reprises de ressentir quelque chose. La plupart du temps, je ne ressens rien ou une très légère sensation.

    Je travaille à plein temps et ma compagne n’est pas à l’aise du tout avec le plaisir anal ou prostatique. Je tente donc de façon très irrégulière, quand elle n’est pas là (ce qui est très rare) et il se passe souvent plusieurs mois avant que je n’ai le possibilité de recommencer. J’ai beau essayer de me détendre, penser à des choses agréables, et ne rien attendre en particulier, rien n’y fait.

    J’ai subi un toucher rectal il y a peu pour des raisons médicales, et l’urologue m’a dit que j’avais une prostate de petite taille. J’ai pensé que ça pouvait être l’une des raisons du manque de sensation. Peut-être dois-je essayer un autre masseur.

    Pourtant un soir, alors que je me couchais aux côtés de ma compagne, j’ai quand même inséré l’aneros sans rien attendre. Nous avons discuté de choses et d’autres, et là, une sensation merveilleuse est apparue. Comme un rayon de soleil. Je n’ai pas eu d’orgasme mais c’était très agréable et ça me laisse rêveur quant aux sensations en cas d’orgasme. J’ai retenté depuis sans retrouver la moindre sensation.

    Alors même si la sensation est apparue une fois de façon très nette, et que l’état d’esprit que l’on a à ce moment est sûrement la clé, je me demande si un autre masseur pourrait rendre plus facile le plaisir prostatique. Je vais chercher d’autres modèles.

    Bonne chance à tous.

    A suivre.

    #21787
    Avatartracer13
    Participant

    Bonjour, même sans sensation il y a un moyen simple d’identifier ta prostate, il suffit de te masturber et de t’insérer un doigt dans l’anus pendant ou peu après l’orgasme (si tu as encore un peu de mal avec cette pratique), suite a l’éjaculation ta prostate sera beaucoup plus dure et facilement repérable.

    #21791
    aneveilaneveil
    Participant

    Bonjour,
    Pour moi la prosate se trouve à environ 2-3 phalanges de l’anus (et environ 4-5cm)
    et se touche assez facilement avec un doigt même si c’est un peu acrobatique…

    Concernant le fait de ne rien ressentir avec l’Helix, je pense que cela peut venir d’importantes différences anatomiques d’un individu à l’autre.
    Statistiquement il me semble logique que la prostate puisse se situer plus loin quand on mesure 2 mètres que quand on ne mesure 1,50M, sans compter les grandes différences d’anatomie que l’on observe courrament d’un sujet à l’autre (grand ou petit nez, oreilles, sexe…)

    Je lisais sur un autre forum que L’Aneros était trop long, ce qui est peut être vrai pour certains, mon petit plug Bootie S appuie pile sur ma prostate, pourtant certains se plaignent qu’il ne stimulerait pas la prostate…

    Si je passe de mon Aneros MGX à l’Helix, je ne ressens vraiment plus rien avec l’hélix (ça,affleure à peine..) alors que le Mgx me donne vraiment une sensation de pénétration et d’appui sur la prostate bien nette à chaque contraction..
    Pourtant je n’ai eu de très belles vagues de plaisir qu’avec l’Helix…
    N’étant pas très grand et ma prostate n’étant pas située très loin, j’aimerai essayer un MGS qui est le plus petit des Aneros car je sens bien que l’Helix stimule davantage ma vessie que ma prostate.

    Comme pour les chapeaux ou les costumes il faudrait avoir des masseurs sur mesure, mais surtout je pense que plusieurs tailles (3) ne seraient pas un luxe.

    #21795
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    Bienvenue sur notre forum @yannsp54.

    Votre examen médical apporte deux bonnes nouvelles :
    Vous avez une prostate en bonne santé. Votre urologue vous a-t-il dit que votre prostate était « très » petite ou simplement « petite », ce qui dans son langage d’urologue signifie peut-être « normale » par opposition à trop grosse.
    Votre urologue a pu la palper sans difficulté particulière ; elle est donc normalement accessible.
    La plupart du temps, je ne ressens rien ou une très légère sensation.
    Les conditions dans lesquelles vous avez commencé votre cheminement (manque de temps disponible, manque de partage avec votre compagne, rythme très irrégulier de vos sessions) permettent de comprendre vos difficultés.

    Mais cette situation ne vous a pas empêché de vivre un joli moment de plaisir prostatique même si ce n’était qu’une vague de plaisir sans ressenti orgasmique. Votre état lors de cette expérience est, à mon avis, très révélateur car vous étiez détendu aux côté de votre compagne l’esprit libre en discutant « de choses et d’autres » et donc à cet instant sans aucune attente concernant l’action de votre masseur.

    C’est la preuve que vous êtes sensible sinon encore à l’action du masseur au moins à sa présence. Plutôt que de chercher tout de suite un autre masseur avec l’idée non exprimée qu’il pourrait vous procurer facilement, presque automatiquement, le plaisir que vous cherchez, je pense qu’il vaudrait mieux revoir d’abord le degré de priorité que vous accordez à vos sessions.

    Essayez de faire au moins une session par semaine, de prendre du temps rien que pour vous sans aucun dérangement possible. Cela peut demander que vous en parliez avec votre compagne. Même si elle « n’est pas à l’aise du tout avec le plaisir anal ou prostatique », j’espère que la qualité de votre relation vous autorise à lui expliquer en quoi votre quête, loin de vous séparer, est de nature à resserrer vos liens affectifs et charnels. Proposez lui de lire les témoignages publiés à ce sujet dans notre forum, même s’ils sont encore rares. Insistez sur le fait que vous aidez ainsi dans votre cheminement ne lui impose rien d’autre que cette preuve d’amour.

    Ce conseil ne vous interdit en rien de chercher à varier vos expériences. Au contraire l’utilisation de masseurs différents comme le souligne @aneveil, le port de plugs en dehors de vos sessions vous aideront à mieux prendre conscience de la richesse sensorielle de votre zone périnéale, anale, rectale et prostatique à condition de considérer chaque expérience comme l’occasion d’une exploration. La variété des stimulations contribuera à nourrir votre cheminement et à faciliter la mise en œuvre d’une nouvelle voie pour votre plaisir.

    En attendant la réalisation de ce programme idéal vous pouvez profiter de vos (trop) longs intermèdes entre vos sessions pour pratiquer des exercices périphériques qui contribueront à l’amélioration de la qualité de vos sessions :
    exercices de Kegel,
    exercices de relaxation ou de: méditation,
    exercices de respiration abdominale.

    Puis-je déduire de votre première expérience du plaisir prostatique que vous gardez votre masseur inséré pendant la nuit ?

    Bon cheminement @yannsp54.

    #21796
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    Bonjour et bienvenue sur notre forum @tracer13. Votre premier passage sur le forum au mois d’août a échappé à ma vigilance, la faute aux vacances et aux petits fils qui accaparaient alors toute mon attention.

    Votre conseil est très judicieux. En effet quand votre masturbation vous conduit aux portes de l’orgasme, votre prostate est elle aussi en pleine action et devient plus facile à localiser. Merci d’apporter cette information.

    Je ne sais pas si vous pratiquez le massage prostatique ni vous vous connaissez l’éblouissement de l’orgasme associé mais je vous souhaite quand même un bon cheminement @tracer13.

    #21802
    Avataryannsp54
    Participant

    Bonjour à tous,

    J’ai essayé une fois de garder le masseur toute la nuit mais ça ne m’a rien fait du tout.

    Je vais me renseigner pour les exercices de Kegel. Je vais aussi essayer de localiser moi-même ma prostate.

    Merci pour ces conseils.

    #21803
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    Pour faciliter votre découverte des exercices de Kegel, @yannsp54, je vous propose la copie partielle d’un pdf publié par La Fondation pour l’Education Médicale Continue. (Ce document ne semble plus être accessible sur leur site) :

    QUE SONT LES MUSCLES DU PLANCHER PELVIEN?

    Les muscles pelviens soutiennent la vessie et les intestins. Chez les femmes, ils supportent aussi l’utérus (la matrice). Certaines situations peuvent affaiblir les muscles pelviens – faire constamment des efforts pour vider la vessie ou les intestins, le surplus de poids, les accouchements, etc. Parfois, lorsque les muscles pelviens sont faibles vous pouvez perdre un peu d’urine lorsque vous toussez, éternuez ou faites de l’exercice.

    QUELS SONT LES EXERCICES DES MUSCLES DU PLANCHER PELVIEN?

    Heureusement, on peut raffermir ces muscles à nouveau. Les exercices des muscles du plancher pelvien (parfois appelés les exercices de Kegel) peuvent raffermir les muscles autour de l’orifice de la vessie et des intestins.

    Tout comme n’importe quel autre muscle de votre corps, certains exercices peuvent renforcer les muscles pelviens. En les faisant correctement et régulièrement, vous pourrez renforcer vos muscles pelviens. Des muscles plus forts diminuent, voire même éliminent la perte d’urine chez la plupart des femmes et chez beaucoup d’hommes aussi. De plus, il n’y a pas de risque, de frais ni de douleur!

    COMMENT FAIRE CES EXERCICES?

    Comme la plupart des exercices, cela demande, du moins au début, un peu de pratique. Par contre, pour obtenir des résultats, il est très important de vous assurer que les exercices sont correctement exécutés.

    Pour démarrer:
    La première étape consiste à identifier les bons muscles. Cela peut prendre plusieurs essais. En réalité, beaucoup de personnes contractent les mauvais muscles au début. Il vaut mieux être en position assise pour trouver les bons muscles.

    Imaginez que vous tentez d’empêcher le passage d’un gaz ou de selles. Serrez les muscles que vous contracteriez alors. Ces muscles font partie du même groupe de muscles que ceux qui contrôlent l’ouverture de la vessie.

    Il est important de faire travailler les bons muscles. Il peut être utile de demander l’aide d’un médecin ou d’une infirmière qui vous enseigneront la bonne technique. Les hommes peuvent ressentir que leur pénis est légèrement tiré vers leur corps. Les femmes, de leur côté, peuvent faire la vérification suivante (ou demander à leur médecin ou infirmière de le faire): allongez-vous sur le dos et introduisez un doigt dans votre vagin. Contractez les muscles pelviens. Si vous ressentez une pression autour du doigt, cela vous confirme que vous contractez le bon muscle.

    La deuxième étape consiste, une fois que vous avez identifié les bons muscles, à les contracter tout en gardant les autres muscles relâchés. Soyez attentifs; ne retenez pas votre respiration, ne contractez pas les muscles de vos fesses ni de votre abdomen. Si vous contractez les mauvais muscles, cela peut augmenter la pression exercée sur les muscles qui contrôlent la vessie. Respirez lentement et profondément durant les exercices.

    La dernière étape consiste à trouver un endroit calme pour faire les exercices — habituellement la salle de bain ou une chambre à coucher — afin de vous aider à vous concentrer. Au début, vous voudrez peut-être vous allonger ou vous asseoir les genoux écartés.

    Pour démarrer la routine d’exercices
    Assurez-vous que vous exécutez correctement les exercices avant de commencer la routine d’exercices. Imaginez que vous tentez de retenir le passage d’un gaz ou d’urine.

    1. Contractez ou «serrez» les muscles pelviens.
    2. Tenez la contraction pendant un décompte lent de 3 (1 et 2 et 3).
    3. Relâchez pendant 1 et 2 et 3.
    4. Répétez l’exercice mais ne le faites pas trop longtemps. Chaque séquence de
    tension et de relâchement compte pour une répétition.

    Chaque jour, vous pouvez faire un ou l’autre de ces programmes
    • deux «séries» de répétitions de cinq minutes chacune ou
    • quatre ou cinq «séries» de 10 ou 15 répétitions par série.
    L’un ou l’autre de ces programmes d’exercices permet d’atteindre l’objectif d’au moins
    50 répétitions par jour.

    Nous vous recommandons d’augmenter graduellement «l’intensité» jusqu’à atteindre des séries complètes d’exercices. Au début, vous serez peut-être incapable de maintenir une tension constante pendant le décompte lent de trois ou de faire une série de 10 répétitions ou durant une période de cinq minutes.

    Les exercices seront plus faciles à exécuter au fur et à mesure que les muscles se fortifient. Lorsque cet exercice vous semble facile, essayez d’augmenter la contraction pendant un compte de 5 puis relâcher pendant 5. Soyez patients, il peut s’écouler un certain temps avant de constater des résultats.

    N’abandonnez pas. Souvenez-vous que cela ne prend que quelques minutes à quelques reprises durant la journée.

    OÙ ET QUAND DEVRAIS-JE FAIRE LES EXERCICES?

    Habituellement, la meilleure méthode consiste en sessions régulières, programmées dans votre horaire de la journée à heure fixe. Plusieurs personnes conseillent cinq minutes le matin avant de se lever et cinq minutes le soir avant de se coucher. Au début, il n’est pas efficace d’essayer de faire les exercices au moment où vous y pensez.

    Une fois que vous avez établi votre routine d’exercices, vous pouvez alors faire des exercices supplémentaires pendant que vous faites d’autres activités comme regarder la télévision, repasser ou relaxer.

    Pendant ces activités, vous voudrez peut-être alors essayer d’ajouter les «Kegel rapides» qui consistent à contracter et à relâcher rapidement les muscles pelviens 10 fois.

    PENDANT COMBIEN DE TEMPS DOIS-JE FAIRE LES EXERCICES?

    En général, chez la plupart des femmes et des hommes, il faut de 6 à 12 semaines pour constater un changement. Comme la plupart des exercices, ces exercices sont plus utiles si vous les faites à vie.

    ÉLÉMENTS CLÉS:

    1. Pour rendre vos exercices plus agréables, écoutez de la musique pendant que vous les faites!
    2. Une fois que vous avez établi votre routine, vous pouvez faire vos exercices en même temps que vous effectuez d’autres activités comme conduire, regarder la télévision ou préparer le souper.
    3. Souvenez-vous ne pas faire d’exercices des muscles pelviens pendant que vous urinez. En fait, cela pourrait même affaiblir vos muscles.
    4. Établissez un calendrier d’exercices et indiquez chaque session d’une marque ou d’une étoile. En plus de servir d’aide-mémoire, ce calendrier vous permettra de suivre l’évolution de votre rogramme.
    5. Si vous cessez de faire les exercices, recommencez! Souvenez-vous que les exercices doivent être faits régulièrement pour donner des résultats.

    Adapté de: –
    Sources Internet:
    • The Board of Trustees of the University of Illinois,1996;
    • Mayo Clinic Health Letter, January 1998;
    • Kegel Exercises for Urinary Incontinence. Department of Nursing: Children’s and Women’s
    Services/OB-GYN Patient Education Committee. Iowa Health Book: Obstetrics and
    Gynecology; August 1997.
    Feuillet explicatif:
    • Skelly J, Eyles P, Boblin-Cummings S, Davis H. Promoting Continence Care in Canada.
    McMaster Univ Bookstore; ISBN 1-894088-06-9.
    VOUS POUVEZ REPRODUIRE CE FEUILLET D’INFORMATION.

    Je vous propose aussi les liens suivants :
    https://www.nouveauxplaisirs.fr/forums/topic/conseils-orgasme-prostatique/page/6/#post-10466
    https://www.nouveauxplaisirs.fr/forums/topic/exercices-pc-kegel
    http://www.nouveauxplaisirs.fr/forums/topic/conseils-pour-les-debutants-laborieux
    https://www.nouveauxplaisirs.fr/forums/topic/le-peridise-est-un-mystere-pour-moi#post-13012

    Bon cheminement @yannsp54.

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.