Mots-clés : 

20 sujets de 921 à 940 (sur un total de 977)
  • Auteur
    Articles
  • #44944
    bzo
    Participant

    les mains, messieurs,

    n’oubliez jamais les mains,

    qu’elles soient baladeuses, gambadeuses,

    curieuses, fouineuses,

    en vadrouille, la plupart du temps, sur tout le corps

    (ou le corps d’un ou d’une, autre)

     

    en général, ceux qui pratiquent le massage prostatique,

    maintiennent leurs doigts, sur les tétons,

    comme l’ aiguille d’un tourne-disque, ils tournent dessus,

    c’est une grave erreur, à mon sens,

    s’il est vrai que les tétons ont un lien privilégié avec la prostate,

    il en va, en fait, de même, pour le reste du corps,

    il est peut-être moins directement décelable, moins directement exploitable,

    néanmoins si l’on insiste un peu,

    tout le corps peut se mettre à dialoguer avec la prostate, avec la même intensité que les tétons,

    par l’intermédiaire de la peau,

    des mouvements, des changements de posture, aussi

    et alors on bénéficie d’un accroissement, de la richesse, de la variété, des sensations,

    juste inouï

     

    sans compter, qu’on instaure un dialogue,

    tellement important cela,

    dialogue entre la prostate et tout le reste du corps,

    émulation aussi,

    on a soudain, la richesse des nuances de tout un orchestre, à sa disposition,

    concerto, alors, en désir majeur, avec la prostate en soliste

     

    laissez-vous emporter par les vagues de notes de la volupté,

    il est temps que la jouissance prenne racine en vous,

    au plus profond de vous

    et que la plus belle des plantes bruisse en vous,

    de sa myriade de feuilles, chaudes et velouteuses

    #44945
    bzo
    Participant

    l’orgasme semblait comme d’ineffables coups de fouet

    qui répandaient de la soie , dans ma chair, sur leur passage

    montant  les uns après les autres, depuis mon bassin

     

    et à chaque fois que la lanière claquait, son indicible velours,

    depuis mes entrailles , jusqu’à dans ma tête,

    mon corps se convulsionnait, se contorsionnait, dans tous les sens

     

    cela a duré une bonne trentaine de secondes

    où je brûlais de tout mon être,

    comme le cul en feu, d’une fusée, au décollage

     

    c’était épique, comme à chaque fois,

    comment cela pourrait être autrement,

    quand on se retrouve incandescent des pieds à la tête

    et jusqu’au plus profond de soi-même,

    pour quelques instants?

     

    j’étais vivant, quoi, vraiment vivant,

    sentant le grand fleuve invisible de la vie, grondant en moi,

    passant irrésistiblement , partout dans ma chair,

    emportant tout sur son passage, pour quelques instants

     

     

    #44948
    bzo
    Participant

    les gestes, les mouvements, nos actes les plus anodins,

    s’asseoir sur une chaise, s’en lever, bouger le bras, etc,

    se passer la main dans les cheveux,

    tout cela qui nous concerne, tout ce qui nous constitue

    et qui s’évanouit au fil des instants,

    semble avoir un double versant

     

    un versant banal, un versant anodin, qui passe inaperçu,

    on bouge le bras, quoi? des milliers de fois sur la journée,

    sans même s’en rendre compte

    et puis un autre versant,

    dès qu’on se met en état de réceptivité totale,

    en mode, écoute intégrale,

    de son corps

     

    ainsi, je deviens le geste, je deviens le mouvement,

    tout mon être s’empli de ce déplacement

    et tout devient soyeux, tout devient scintillant d’ondes

     

    les gestes, les mouvements, semblent danser entre eux,

    semblent se lier entre eux,

    semblent se trouver,

    toutes sortes d’atomes crochus, langoureux,

    entre eux

     

    un tapis volant a été déroulé,

    j’ai pris place dessus,

    autour de moi, tout bouge langoureusement,

    tout n’est qu’effleurements, frottements lascifs,

    ondulations soyeuses, râles et gémissements

     

    je laisse le désir me piloter entièrement

    et je suis femme, des pieds à la tête

    et je suis homme, des pieds à la tête

     

     

    #44950
    RomPat33
    Participant

    Salut bzo

    Je te suis depuis un moment maintenant.

    j’ai lu tous tes posts et j’aime la communion que tu as instauré avec ton corps.

    je retrouve dans ton parcours les récits de Satprem qui était (il est mort) sur le chemin de la transformation et la divination du corps.

    Dieu dans un corps c’est avant tout l’excase non ?

    bref j’essai de suivre tes indications sur comment faire pour enflammer la prostate (ondulation, se faire l’amour, le côté féminin en nous, le aeroless…) je n’ai jamais utilisé un vibro donc j’ai pris le chemin de l’aéroless mais bien que je ressente de forte vibration, des jambes qui tremblent, je me trémousse comme si je voulais accouché du plaisir mais je n’ai jamais connu ces fameux orgasmes (petits ou grands) même si je vis des fois des moments délicieux (surtout après 8-10 jours sans ejac.)

    Est il possible de faire un rewriting sans aéro ?

    Merci pour ton aide et merci pour ton partage, un jour peut être tout ton être va fondre dans l’extase de l’orgasme et tu renaîtras tel un papillon, un être nouveau ?!

    bye.

    Rom.

    #44951
    bzo
    Participant

    un jour peut être tout ton être va fondre dans l’extase de l’orgasme et tu renaîtras tel un papillon, un être nouveau ?!

    hum, n’exagérons pas, je suis beaucoup plus terre à terre, je ne me sens pas mystique pour un sou,

    je ne vois pas plus loin que la communion avec mon corps,

    même s’il y a beaucoup de choses mystérieuses en  nous,

    je ne cherche pas à leur donner un sens mystique, même si j’ai tendance à diviniser la nature, panthéisme, ce genre de choses,

    j’aime rester dans le flou, ne pas mettre d’étiquettes,

    juste vivre des moments inouïs, me suffit, mettre des qualificatis dessus, utiliser des grands mots, ce n’est pas moi

     

    je retrouve dans ton parcours les récits de Satprem qui était (il est mort) sur le chemin de la transformation et la divination du corps

    la aussi, je me méfie de mots genre divination mais il est vrai que j’ai acquis une grande complicité avec mon corps

    et que je suis en admiration sans bornes, face à tout ce dont il est capable, de tout ce qu’il recèle

     

    j’espère que je ne te froisse pas avec mes réponses, c’est juste que personnellement,

    mon mysticisme ne va pas plus loin que ce que je décris par ici,

    donc oui, pour le corps magique mais non, à tout référence mystique ou à un Dieu

     

    Est il possible de faire un rewriting sans aéro ?

    je ne suis pas sur de comprendre cette phrase, rewriting, je suppose que tu fais allusion au rewiring?

    par contre aéro, là, je suis largué, je ne comprends pas ce que tu veux dire

     

     

    je tiens à repréciser, si tu me suis depuis un certain temps, cela n’a pas pu t’échapper,

    que ma pratique, actuellement, n’est pas purement prostatique,

    qu’il est un mélange constant d’ondes génitales, prostatiques, de temps à autre, anales, aussi

    et puis du reste du corps

     

    même si pendant mes deux premières années, j’ai pratiqué exclusivement le massage prostatique

    et que j’ai pu atteindre avec, tous les résultats qu’on peut en espérer

    et même bien au-delà,

    cela fait maintenant quelques années

    et actuellement je ne suis plus capable d’obtenir les mêmes résultats en prostatique seul,

    j’y travaille car j’ai envie de regouter aux orgasmes prostatiques, aux super O

    sur tout à ces longues extases de plusieurs minutes où il m’arrivait même d’avoir de splendides hallucinations

     

    mais pour l’instant, je n’y arrive pas, même si j’ai de très bonnes sensations,

    je n’essaie pas assez, il me faudrait plus de temps et plus de patience,

    enfin, tout cela pour dire,

    qu’en plaisir prostatique pur, je ne me sens plus qualifié pour donner des conseils,

    une fois que j’y arriverai à nouveau,

    alors ce sera autre chose, ce que je pourrait en écrire, sera étayé,

    sera basé sur du réel, du vrai, du vécu, dans ma chair

    #44952
    bzo
    Participant

    hum, avec aéro, tu voulais sans doute écrire anéros?

    un masseur, quoi,

    donc, ce que j’ai décrypté de ta phrase,

    c’est s’il y a moyen de faire un rewiring sans masseur (marque Aneros ou autre)

     

    il y a très certainement moyen, cela risque peut-être de prendre plus de temps

    mais là, encore, j’ose rien affirmer pour la raison que j’ai décrite, juste au-dessus,

    je ne me sens plus légitime pour donner des conseils dans une pratique purement prostatique,

    pour l’instant,

    quand j’y arriverai à nouveau, à pleine puissance, avec la kyrielle d’orgasmes qui se suivent

    et tout le reste,

    alors oui, je pourrai à nouveau en parler

    #44953
    bzo
    Participant

    autre chose

    ondulation, se faire l’amour, le côté féminin en nous

    c’est avant tout une question d’éveiller des forces en nous,

    pas juste de gigoter, de se caresser

    et espérer que quelque chose se passe

     

    être à l’écoute de son corps,

    j’ai répété cette phrase déjà tellement de fois

    mais c’est bien la clef,

    comment faire? s’il y avait une recette infaillible pour se mettre à l’écoute de son corps

    et que je serai capable de la transmettre en mots,

    je serais très riche et j’aurai des tas d’adeptes qui me révèreraient

     

    mais cela fait partie de ces aspects de la pratique qu’il n’y a pas trop moyen de transmettre,

    c’est trop intime, à la fois trop précis et trop vague,

    il faut essayer, néanmoins, encore et encore,

    savoir ce qu’on veut atteindre, “être à l’écoute de son corps”

    et tenter de le faire, n’importe comment, au début,

    peu à peu se faire son idée, dans l’intimité,

    en pratiquant, encore et encore,

    quelque chose, finit par se passer

    quelque chose finit par se dessiner

     

    une chose que je sais , par contre, c’est qu’il faut réfléchir le moins possible,

    essayer de faire confiance à son instinct, fonctionner avec le ressenti, comme radar,

    dès que tu te mets à réfléchir, tu coupes les ponts avec ton corps, tu fermes les portes,

    il faut vider la place dans la tête, pour que le lien avec le corps , puisse s’établir

     

    onduler , oui, essayer de faire monter le féminin,

    cela peut aller très loin,

    on peut se sentir vraiment complètement devenir  femme, par moments,

    en tout cas, moi, dans ma façon de pratiquer, c’est systématique,

    c’est absolument fabuleux, magique,

    mais il ne s’agit pas juste de s’agiter à la manière “cage aux folles”,

    juste pour le faire,

    il faut que cela monte de l’intérieur,

    que cela nous envahisse de l’intérieur, irrésistiblement,

    que cela prenne les commandes

     

    bon, on peut essayer aussi de forcer, aussi, un  peu

    mais il faut essayer de le faire subtilement,

    devenir le mouvement, devenir le geste,

    sentir toute la soie vibrante qu’il peut y avoir dedans,

    dans le moindre geste, le moindre mouvement,

    à quel point, chaque changement de position,

    c’est comme une nouvelle chance, un nouveau continent à explorer,

    à quel point, tout cela, c’est comme un réseau

    dont la forme change constamment,

    sur lequel les ondes vont pouvoir filer,

    être chorégraphiées par le désir,

    nous sommes un terrain de jeu

     

    cela vient tout seul, au fur et à mesure que le féminin monte,

    cependant, oui, tu peux essayé d’inciter, d’inviter,

    proposer ton corps

    mais ne force pas, que cela ne devienne pas caricatural,

    inviter, envoyer l’invitation vers l’intérieur,

    tendre ton oreille vers ce qui se passe à l’intérieur

     

    #44954
    bzo
    Participant

    s’offrir au plaisir, c’est ce que tu dois sentir,

    que de tout ton être, tu t’offres, aux sensations qui montent,

    s’offrir, devenir léger comme une plume,

    la moindre petite sensation qui monte, alors,

    te semble comme un torrent qui t’entraîne

     

    s’offrir, n’offrir aucune résistance,

    céder, apprendre à céder,

    la vraie puissance est là

    mais ne pas se tromper de cible,

    la seule et vraie cible, c’est notre désir,

    c’est à lui qu’il faut céder,

    c’est de lui qu’on doit devenir l’objet

    dont il va pouvoir faire ce qu’il veut,

    nous entraîner comme il veut,

    où il veut

     

     

    voilà, @RomPat33

    je ne sais pas si tout cela va pouvoir t’aider,

    d’une manière ou d’une aide,

    j’espère avoir un peu répondu à tes questions

     

     

    #44955
    RomPat33
    Participant

    je ne sais pas si tout cela va pouvoir t’aider, d’une manière ou d’une aide,
    j’espère avoir un peu répondu à tes questionS

    salut @bzo

    Oui ta reponse me parle beaucoup !

    je sens quand je m’allonge et que je focus sur la zone périnée ce plaisir que je ressens comme un liquide dense et quand ce plaisir remonte un peu dans le corps c’est comme si j’allais jouir sans rien toucher.

    M’abandonner oui ça me parle. Petite question, abandon et contraction volontaire du périnée me semble pas en adéquation. J’ai l’impression que je force, ma propre volonté, pas celle de mon corps pour obtenir du plaisir… donc petite question, les contractions et mouvement de ton corps sont elles involontaire (c’est ton corps qui les produits et anime, c’est le résultat du plaisir qui monte et qui circule dans ton être) ou tu dois quand meme faire un effort pour « allumer la prostate » ?

    Merci d’avance,

    Rom

    #44956
    RomPat33
    Participant

    hum, avec aéro, tu voulais sans doute écrire anéros?

    un masseur, quoi,

    donc, ce que j’ai décrypté de ta phrase,

    c’est s’il y a moyen de faire un rewiring sans masseur (marque Aneros ou autre)

    oui désolé, je n’ai pas l’habitude d’écrire ces termes mais plutôt de les lire, je voulais bien sûr parler de Aneros et de rewiring 😂

     

    #44957
    RomPat33
    Participant

    donc oui, pour le corps magique mais non, à tout référence mystique ou à un Dieu

    je n’aime pas non plus tout les dogmes, religions et spiritualité, ils ont tendances à rajouter des couches à l’expérience simple et direct du corps.
    je parlais juste de Satprem car lui aussi été un homme libre, il aimait la mer sur un bateau et le grand large…

    Cependant  quand il raconte son parcours à travers son corps il le raconte comme s’il traversait la jungle à la machette et je retrouve beaucoup de similitude à tes récits.
    Quand tu parles du corps légé c’est tellement ça, comme si ce feu du plaisir consumé la lourdeur dans notre chair.

    #44958
    bzo
    Participant

    je n’aime pas non plus tout les dogmes, religions et spiritualité, ils ont tendances à rajouter des couches à l’expérience simple et direct du corps.
    je parlais juste de Satprem car lui aussi été un homme libre, il aimait la mer sur un bateau et le grand large…

    Cependant  quand il raconte son parcours à travers son corps il le raconte comme s’il traversait la jungle à la machette et je retrouve beaucoup de similitude à tes récits.
    Quand tu parles du corps légé c’est tellement ça, comme si ce feu du plaisir consumé la lourdeur dans notre chair.

     

    alors, j’ai aussi ce point commun avec ce monsieur que j’ai fait beaucoup de voile au grand large

     

    je ne suis pas totalement réfractaire à des spiritualités, des croyances, même à des religions,

    je picore de-ci, de-là, je me suis toujours intéressé au bouddhisme, par exemple,

    cependant depuis que j’ai développé ma pratique, d’abord prostatique puis mon mode yin,

    j’ai vécu des choses dans mon corps, des moments qui souvent m’emmenaient très très loin,

    aussi, dans la forêt, dans un autre registre, là aussi, j’ai vécu dans le silence

    des moments très intenses, entouré des arbres, des oiseaux

     

    ce sont des choses concrètes, enfin, je veux dire, que j’ai vécues,

    dans ma chair, dans mon corps,

    ce ne sont pas juste des mots dans des livres, des idées , des croyances,,

    aussi, ce sont devenus mes seules références et mes terrains d’exploration,

    même si je continue de m’intéresser, “à ce qui se passe ailleurs”,

    “à ce qui se rapporte ailleurs ”

    mais là, encore une fois, ce sont des choses que j’ai vécues,

    donc je peux y croire, elles sont tangibles pour moi,

    pas juste des promesses, des choses qu’on nous fait miroiter

    #44959
    bzo
    Participant

    M’abandonner oui ça me parle. Petite question, abandon et contraction volontaire du périnée me semble pas en adéquation. J’ai l’impression que je force, ma propre volonté, pas celle de mon corps pour obtenir du plaisir… donc petite question, les contractions et mouvement de ton corps sont elles involontaire (c’est ton corps qui les produits et anime, c’est le résultat du plaisir qui monte et qui circule dans ton être) ou tu dois quand meme faire un effort pour « allumer la prostate » ?

    abandon et contraction, dans toutes nos pratiques, me semblent totalement en adéquation,

    l’abandon, céder, s’ouvrir, c’est le yin et puis la contraction, c’est le yang,

    on effectue une contraction et puis on s’ouvre, on cède, on se laisse emporter par ce qui a été provoqué par la contraction

     

    J’ai l’impression que je force, ma propre volonté, pas celle de mon corps pour obtenir du plaisir…

    ça c’est tout à fait possible mais c’est encore autre chose mais il peut y avoir beaucoup de cause,

    si tu te réfères , par cette phrase, aux contractions volontaires, peut-être en fais-tu trop ou trop mécaniquement

     

    donc petite question, les contractions et mouvement de ton corps sont elles involontaire (c’est ton corps qui les produits et anime, c’est le résultat du plaisir qui monte et qui circule dans ton être) ou tu dois quand meme faire un effort pour « allumer la prostate »

    certaines personnes n’ont jamais de contractions involontaires, pourtant ils vivent un plaisir prostatique, riche, puissant, avec plein d’ orgasmes

     

    j’aurai tendance à dire mais là, je m’aventure sur un terrain que je n’ai jamais expérimenté,

    c’est que au plus , tu pratiques dans la manière du Traité,

    avec des contractions très légères, très peu appuyées, voire carrément, le fameux “do nothing”

    où il n’y a plus aucune contraction volontaire, on attend, on se détend, on se met dans un certain état d’esprit,

    au plus, tu auras de chances d’avoir des contractions involontaires,

    donc pas du tout, déclenchées par toi

     

    et puis encore une fois, je l’ai déjà souligné plus haut,

    je ne pratique pas actuellement en prostatique pur,

    moi, je mélange allègrement ondes génitales, prostatiques anales, de temps à autre et puis de tout le reste du corps,

    je suis tout le temps en mouvement,

    je pratique debout, assis, couché, sur la table, sous la table, en pendant mon linge,  en me faisant du thé

     

    si tu recherches le plaisir prostatique, alors commence au lit,

    je vais te détailler comment je fais pour l’instant, si tu recherches une alternative à la technique du Traité,

    que personnellement je n’ai jamais utilisée

     

    couché sur le dos, les cuisses bien écartées,

    les plat des pieds l’un contre l’autre,

    donc les jambes, en losange, en quelque sorte,

    ainsi, j’ai bien accès aux muscles du périnée, pour les contractions,

    et puis les génitaux ne risquent pas d’être effleurés par les cuisses,

    sans doute, chez la plupart, cela importe peu

    mais chez moi, les génitaux sont devenus tellement sensibles au moindre contact des cuisses,

    que si cela arrive, mon bassin s’emplit d’ondes et je bascule directement en mode yin,

    or là, je recherche exclusivement du plaisir prostatique, donc voilà

     

    le bassin ne bouge peu, uniquement les mouvements provoqués par les contractions

    et ceux provoqués par le plaisir

     

    et puis j’ai les mains qui vont et viennent constamment un peu partout,

    un détail qui a son importance, uniquement avec les bouts des doigts,

    ou alors si le doigt est plié,

    la phalange effleure alors,

    c’est pour maintenir un équilibre entre les différents types d’ondes,

    les ondes prostatiques au début, c’est comme un feu sur lequel il faut souffler tout doucement,

    pour que cela rougoie de plus en plus, jusqu’à ce que les flammes deviennent grandes,

    alors on peut souffler plus fort dessus

    mais donc, tant que les ondes prostatiques ne deviennent pas très puissantes,

    je te conseille, les contacts tels que décris plus haut

     

    mais je considère très important que les doigts se déplacent un peu partout, pas uniquement sur les pointes des seins,

    ainsi on incite tout le corps à produire des ondes,

    ainsi on crée peu à peu un dialogue, tellement important cela

     

    donc couché sur le dos, les jambes en losange,

    les doigts qui vont un peu partout, sauf la zone du sexe, bien sur,

    et puis des contractions volontaires

    mais sans les réfléchir,

    il faut essayer d’écouter, s’écouter et encore s’écouter, pas réfléchir,

    fonctionner avec l’instinct, le ressenti,

    que les doigts qui courent sur la peau et les contractions volontaires,

    engagent un dialogue, se répondent,

    comme des instrumentistes de jazz qui s’écoutent et improvisent,

    se répondent en notes

     

    tu manques sans doute encore d’automatismes

    et puis tu réfléchis les contractions,

    elles sont volontaires chez moi

    mais entièrement pilotées, par le corps,  le désir,

    cela viendra,

    surtout essayer de réfléchir le moins possible

    et essayer de laisser le corps et le désir, prendre les commandes

     

     

     

    #44960
    bzo
    Participant

    c’est comme le sexe avec quelqu’un,

    tu ne réfléchis pas tout le temps à ce que tu fais, enfin j’espère pour toi,

    tu ne te dis pas, “là, je vais lui caresser les seins comme cela”,

    “là, je vais bouger mon pénis comme cela”,

    non, tu es emporté par le désir,

    tu laisses parler ton corps, ton instinct, tes pulsions

     

    eh bien, tu dois arriver au même résultat,

    enfin moi, c’est comme cela que je fais

    #44961
    RomPat33
    Participant

    Merci @bzo pour ces nouvelles explications très claires !

    je vais mettre ça en pratique 🙂

    sinon as tu remarqué un changement dans ton corps (moins malade, grande énergie… ) ou dans ta perception du monde ou des autres. Toute cette énergie qui ouvre ton corps doit amener autre chose que du plaisir ?

    tu as parlé de vision ?

    bye

    Rom

    #44962
    bzo
    Participant

    je vais mettre ça en pratique

    je ne garantis rien mais en tout cas, en prostatique pure, c’est la technique que j’ai mise au point et qui fonctionne bien chez moi,

    elle m’emmène pas encore jusqu’à l’orgasme car je manque encore de patience,

    je dois accomplir une sorte de rewiring, bien que ma prostate soit totalement éveillée,

    je l’ai tellement habituée ces dernières années à fonctionner en conjonction avec mes génitaux,

    que je dois la réhabituer à travailler entièrement en solo, pendant de plus longues durées

     

    ceci dit, persiste même si tu n’as pas des résultats immédiatement, tu connais le refrain,

    chez moi, aussi, tout le corps est tellement réactif,

    dès que je passe le bout du doigt, quelque part, c’est comme si je pinçais la corde d’une guitare

    ou que j’appuyais sur la touche d’un clavier d’un piano,

    cela vibre de tous les côtés chez moi

    mais cela prend du temps pour en arriver là,

    combien? cela varie d’une personne à l’autre, de ses aptitudes, de son envie, de son implication,

    à quel point, elle comprend cette histoire de ne plus fonctionner avec son intelligence mais avec son instinct, son ressenti,

    laisser faire tout en faisant,

    on agit mais on est agit

     

     

    sinon as tu remarqué un changement dans ton corps (moins malade, grande énergie… ) ou dans ta perception du monde ou des autres.

    oui énormément, déjà je sens les énergies dans la forêt, dans mes longues promenades,

    je suis capable de les mettre de plus en plus en branle, non sexuellement, aussi

     

    dans le silence de la forêt, je sens les énergies qui ont envie de monter,

    les alentours dans le silence, semble comme une piscine, où les énergies peuvent se répandre,

    j’obtiens des moments étonnants

    mais c’est encore très expérimental et capricieux

     

    parmi les gens, aussi, j’éprouve une énorme attraction des corps, femmes comme hommes,

    c(‘est fou, par moments, j’ai l’impression qu’il y a des grappins qui me tirent vers un autre corps qui passe,

    que je dois me retenir pour ne pas être entraîné,

    c’est assez magique à vivre,

    aussi désormais, je l’ai accepté, j’éprouve une forte attraction sexuelle, aussi bien pour les femmes que les hommes,

    mais différente, elle est plus purement sexuelle pour les seconds, alors que pour les femmes, c’est tout leur être qui m’attire,

    une envie de me fondre à elles, enfin à certaines d’entre elles

     

    mais aussi, bien des changements dans ma personnalité, hors du champ sexuel, je suis devenu plus sensible,

    quand je regarde des tableaux, lis des livres, je suis tellement bouleversé par moments,

    je sens que cela a voir avec la libération des énergies en moi

     

    d’une façon générale, je suis plus ouvert, plus curieux vers le monde,

    je me sens irrigué, comme une plante qui a les racines bien humides, bien nourries

     

    tu as parlé de vision ?

    oui, j’ai déjà évoqué cela, durant ma période avec masseur,

    j’ai eu de longues extases interminables, 5, 6 minutes,

    comme hors du monde et j’avais aussi parfois des visions,

    genre un pont suspendu dans la lumière, qui semblait se perdre dans le lointain

    ou alors que tout mon être n’était plus qu’une aile d’oiseau en mouvement,

    c’était assez fabuleux, je sentais le moindre atome de mon être, engagé dans un effort collectif,

    pour se déplacer dans les airs, ce qui était particulièrement grisant, c’était cette sensation de fonctionner ensemble

    pour se mouvoir dans les airs, l’effort collectif pour battre dans les airs

     

     

    #44963
    RomPat33
    Participant

    Merci @bzo pour ce partage.

    je vais mettre en pratique.

    j’utilise moi aussi l’énergie du penis : je pose ma main sur mon sex (mou) et mes testicules. La main ne bouge pas mais ça aide à faire le focus sur cette zone et je ressent plus de chose ainsi.

    Se laisser couler dans le désir, s’abandonner à lui c’est , je pense, comme tu le dis une des clés.

    je dis que je n’ai pas du faire mon rewiring car si je serre, comme tu le préconises, mon sex et bourses entre mes cuisses, a force l’ejaculation arrive donc c’est pas le résultat attendu même si c’est agréable (mais c’est du sport !).

    quand tu sens dans ton corps, un forte attraction pour un autre corps, peux tu percevoir que l’autre corps ressent cet énergie ?

    #44965
    bzo
    Participant

    l’énergie du penis

    oui mais jamais avec la main, enfin, dans ma façon de faire,

    le mode yin, c’est utiliser toutes les énergies du corps,

    celles produites par la prostate, par les génitaux, l’anus

    et puis tout le reste du corps

     

    on ne les utilise pas telles quelles,

    on les transforme, on les modèle, on les moule,

    ainsi, tu effleures tes génitaux et c’est autre chose que tu vas ressentir,

    c’est cela, la magie des ondes sexuelles,

    on en fait ce qu’on veut, une fois qu’on a compris que ce potentiel existe

     

    cependant, tu parles de contact avec la main,

    personnellement pour moi, c’est tabou

    car c’est le geste yang, par excellence, cela nous ramène illico, à un plaisir pénien

     

    non, pas qu’il n’y ait pas de pratique pénienne qui n’en vaille pas la peine,

    l’homme multi-orgasmique, Mantak Chia, par exemple,

    il y a eu des témoignages, par ici,

    à quel point, cela pouvait être puissant et mener loin,

    cependant ce n’est pas ma pratique,

    si tu recherche un plaisir au féminin, c’est à proscrire

     

    je dis que je n’ai pas du faire mon rewiring car si je serre, comme tu le préconises, mon sex et bourses entre mes cuisses

    ce n’est pas exactement la même chose,

    le rewiring, dans le massage prostatique, c’est habitué le cerveau à percevoir le plaisir,

    des signaux montant de la prostate,

    au début, on ne le perçoit pas comme tel car on y est pas habitué,

    il faut habituer son corps,

    qu’il comprenne que ce sont des sensations de plaisir qui arrivent

     

    alors que ce que j’ai développé, grâce aux contacts de mes cuisses, avec les génitaux,

    j’ai développé les sensations générés par les contacts

    mais pas seulement cela,

    en apprenant à me laisser envahir par le yin,

    j’ai peu à peu pu faire cette transformation des sensations,

    que tout en sachant que mes cuisses frottent mes génitaux, c’est tout à fait autre chose que je ressens,

    c’est possible avec la complicité de son corps

    et d’un apprentissage ensemble

     

    j’ai déjà utlisé la métaphore d’une langue étrangère,

    avec mon corps, on a appris la langue étrangère du plaisir au féminin,

    au début, on comprenait vaguement un mot ou deux, de temps à autre

    et puis lentement cela a été de mieux en mieux,

    j’ai pu commencé à former des phrases, à m’exprimer dans cette nouvelle langue

     

    et ce grâce à la transformation de tous les types d’ondes que mon corps est capable de produire,

    c’est le carburant,

    désormais je m’exprime couramment dans cette langue étrangère qu’est le plaisir au féminin,

    cependant j’apprends tous les jours, encore, à toujours mieux la parler,

    c’est magique mais cela prend du temps,

    il faut avoir la prostate à sa disposition

    et puis développer la sensibilité de ses génitaux, au contact des cuisses,

    apprendre à se caresser, cela a pris tellement de temps, cela,

    apprendre à bouger son corps,

    coordonner tout cela,

    libérer toujours plus les énergies qu’on a en nous,

    surmonter ses tabous, oser transgresser,

    effacer le temps de la séance, les frontières de sa masculinité

    #44966
    bzo
    Participant

    quand tu sens dans ton corps, un forte attraction pour un autre corps, peux tu percevoir que l’autre corps ressent cet énergie ?

    non, pas vraiment, j’entre rarement en contact avec les gens pour qui j’ai cette attraction passagère,

    je pensais vraiment à des moments furtifs dans la rue,

    c’est plus qu’une simple attraction,

    c’est difficile à exprimer,

    je me sens une complicité avec leurs entrailles, avec ce qu’ils ont en eux,

    c’est une sensation incroyablement magnétique, puissante,

    c’est comme si toutes les énergies s’éveillaient en moi

    et ressentaient l’attraction des énergies perçues dans l’autre,

    c’est très singulier, je ne connaissais pas cela avant

    #44967
    bzo
    Participant

    je te propose de continuer cet échange dans un autre fil,

    crées-toi un fil

    et je répondrai sans faute dedans,

    comme cela, je récupère celui-ci pour mes petits textes

     

    on peut même recopier tous les textes de l’échange dans l’autre fil, si tu en as envie

20 sujets de 921 à 940 (sur un total de 977)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.