20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 39)
  • Auteur
    Articles
  • #13645
    BruceWayneBruceWayne
    Participant

    Bonjour à tous,

    fraichement arrivé sur ce forum, je voudrais partager mes nouvelles expériences avec mon Aneros.

    Mais tout d’abord, quelques informations préliminaires:
    j’approche la quarantaine et j’ai toujours été intrigué par le côté anal de ma sexualité. J’ai acheté il y a plusieurs années un Rubeboy (vibro pour homme), mais je n’en ai jamais vraiment été satisfait: probablement trop gros et pas de sensations. L’engin a été rangé dans un placard et sorti deux ou trois fois, en demandant à ma femme de s’en servir sur moi (et même elle avait peut que j’ai mal, même avec du lubrifiant, même si ce n’était pas le cas).

    J’avais bien lu quelques informations sur les Aneros (dont les articles sur nouveau plaisirs) mais ma mauvaise expérience initiale avec le Rubeboy me faisait dire « encore de l’argent fichu en l’air ». En puis, finalement, en (re)lisant il y a quelques semaines le forum (et le traité), je me suis dit: pourquoi pas essayer ?
    Mais je ne voulais pas faire ça sans en parler à ma femme ni avoir à le faire dans son dos. J’ai prudemment amené le sujet, en lui expliquant un peu la chose et en jouant aussi sur le fait que ça serait moins gros que le Rudeboy. Pas d’opposition de sa part et j’ai finalement commandé un Aneros Helix Syn (j’ai opté pour ce modèle car un peu plus fin et je pensais que la structure silicone me conviendrait, n’ayant pas eu de problème avec le Rudeboy sur ce point).

    Commande sur internet et livraison discrète. J’ai déballé l’objet avec ma femme => « mais c’est tout petit ! » 😉

    Et puis, j’ai attendu d’avoir un moment adéquat pour le tester. J’ai finalement fait mon premier essai « en douce » de ma moitié, pour ne pas être perturbé par elle ni la perturber avec mes réactions (nous y reviendrons) : j’ai suivi les conseils du traité: lubrification de la bête (avec un gel à l’eau Durex), sur le dos, jambes remontées (on se croierait à un cours d’abdo-fessiers ;), musique douce dans la pièce et respiration abdominales pendant 15mins avant de « commencer » à travailler. L’Helix se positionne sans problème et sans inconfort (c’est déjà ça ;). Je commence à travailler les contractions, pas trop fortes (difficile à doser pour une première fois) mais en essayant de les faire durer.. Au bout d’un moment, mes fessiers et mes jambes se mettent à trembler.. Finalement, j’arriverai à une acceleration de la respiration, une très légère sensation de plaisir. Ce qui n’est pas si mal pour une première fois. La bestiole ne va pas finir à la poubelle direct 😉

    Après quelques jours, je veux retenter l’expérience, mais je n’ai pas envie de le faire en cachette (difficile de trouver un créneau « libre » et je n’aime pas les secrets faits à ma femme) donc je lui propose de le faire, avec elle qui peut me titiller. Elle est partante… Même démarrage (mais sans musique cette fois), phase de relaxation où ma femme s’ennuie ferme (et il est tard) et au final, elle s’endort à mes côtés (il était vraiment tard 😉 mais je décide de continuer, sans trop faire de bruit pour ne pas la réveiller.. Les sensations viennent comme la première fois, avec tremblements et très légeres sentations de plaisirs. Ma femme se réveille et me voit trembler beaucoup.. Heureusement que je lui avait parlé de ça, car sinon, elle aurait un peu paniqué « on aurait dit un drogué ». Au final, je n’irai pas beaucoup plus loin que la première fois, au niveau de la progression, mais je contrôle mieux les contractions et j’arrive à en faire de petites « fines » qui titillent doucement la protaste, cette derniere semblant bien apprecier ,)

    Suite à cette deuxième tentative (première du point de vue de ma femme), je lui dit que je préfèrerai tester seul pendant quelques temps, histoire de maitriser un peu plus l’engin. Pas de soucis de son côté.

    Troisième tentative une semaine plus tard (elle regarde un film dans la pièce d’à côté). Je décide d’utiliser le mp3 AnerosHypnofantasy par Nikki Fatale. Je me laisse guider par la voix, mais je prends quelques libertés avec pour être plus raccord avec le traité: insertion de l’helix dès le début et pas touche au penis (ce qui est un peu génant vu les instructions de la voix). Au final, je progresse, que ce soit au niveau contractions (synchroniser au départ contraction anale et inspiration aide à ne plus trop y penser par la suite, ce qui était un de mes problèmes au début, quand j’essayais de me détendre, je perdais la contraction anale) et au niveau des paliers de plaisirs et tout le tremblement (sic). Par de Super-O mais je m’en rapproche, avec la respiration que s’accelère. Je n’hésite pas à me caresser mais j’ai du mal avec les tétons (chose que j’adore pourtant quand ma femme ou moi le fait, mais là, ça me déconcentre). Au final, très satisfait de la scéance (ma femme est venue vers la fin, le film étant moins bien que prévu, et a pu voir le résultat), même si je reste déçu par le choix du mp3.

    Trois jours plus tard, je remets le couvert quand ma femme n’est pas là (oui, je sais, c’est pas bien mais il faut bien progresser ;). Nous avons fait l’amour le matin même et je me suis surpris à avoir des mouvements de bassin incontrolés comme pendant ma précédente session avec l’aneros, juste avant de jouir en elle. Ce petit gadget commencerait à faire de l’effet !

    Même organisation que les précédentes, mais je tente un mp3 HypnAerosession de Rumel. Par ailleurs, je décide de laisser mes jambes totalement allongées (je garde un coussin sous le dos), car il est difficile de se détendre avec les jambes pliées. J’apprécie ce MP3, qui est beaucoup fidèle au traité (15mins de relaxation avec l’aneros inséré et on ne touche pas au penis), ce qui permet de se laisser vraiment guider par la voix. Autre point intéressant: après la relaxation, on passe à une phase de caresses+pensées érotiques au lieu de passer direct aux contractions (alors qu’inconsciemment, j’attends fermement de passer à l’action) et je me surprends à sentir déjà des contractions involontaires et des mouvements de l’aneros. Cette scéance s’annonce bien. On passe ensuite aux contractions anales (j’ai un peu de mal à les faire tenir aussi longtemps que demandées) mais je sens que le plaisir monte doucement. Le guidage pour les caresses est aussi plus précis, ce qui m’aide aussi. Viennent les tremblements au niveau du bas des reins puis qui se diffusent et je décide d’essayer me caresser quand même (même si ça fait un peu bizarre) et j’essaie aussi de me détenter aussi, sans perdre la contraction anale (j’aime bien la voix qui indique qu’en relachant la contraction, il faut garder une très légère tension). La respiration s’accélère, j’ai des mouvements du bassin et j’ai des rales de plaisir, une grande contraction me parcourt et une sensation de chaleur et de plaisir me partout tout entier. Ca y est, j’y suis arrivé, mon premier Super-O (qui ne durera que quelques secondes mais va me demander quelques minutes pour m’en remettre). Je suis convaincu, j’ai bien fait de persévérer.. Je continue ensuite la stimulation avec la voix (j’ai finalement été plus vite que le guidage) et je réussi à avoir deux autres Super-O et j’arrête ensuite, exténué et couvert de sueur (j’ai eu chaud, contrairement aux précédentes fois).

    Voilà, c’est tout pour l’instant, mais je tenais à partager mon expérience et à en discuter avec vous.

    Aneros-ement 😉

    #13648
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Bienvenue dans notre communauté, @BruceWayne.

    Je vous remercie de nous apporter votre témoignage et je vous félicite pour la rigueur avec laquelle vous avez commencé votre cheminement vers le Super O’. Votre récit nous montre que vous en recueillez très vite les fruits.

    Je voudrais vous dire que vous n’avez pas à vous sentir coupable de faire une session en l’absence de votre femme. Une part de l’apprentissage du massage prostatique, la découverte de nouvelles sensations, est profondément intime et se fait en général plus facilement dans la solitude. Si vous en parlez avec votre femme, non seulement elle ne sera pas jalouse de ce travail personnel, mais en plus, au fur et à mesure qu’elle percevra les modifications favorables de votre sensualité, elle vous encouragera de plus en plus à le poursuivre. Progressivement l’intensité grandissante de votre jouissance et votre capacité à l’atteindre de plus en plus facilement lui permettront d’y participer avec un désir grandissant.

    A très bientôt pour la suite de vos progrès et bravo pour vos premiers orgasmes !

    #13649
    AvatarAdam M.
    Maître des clés

    Bravo @BruceWayne, ce témoignage décrit exactement le type de fémarche qu’il faut faire pour découvrir l’orgasme prostatique sans se prendre la tête. Je note que vous avez décidé dès le début de la nécessité de détente ainsi que la volonté d’aller dans la démarche sans attendre trop.

    Bienvenue dans le club des personnes qui ont eu un Super-O 😉 Continuez à partager sur le forum, c’est super !

    #13688
    BruceWayneBruceWayne
    Participant

    Aujourd’hui, nouvelle scéance avec mon Helix Syn. Un peu fatigué car nous avons fait l’amour avec ma femme en pleine nuit, mais je veux continuer mes expériences en solitaire.

    Je prépare mon désormais petit rituel:
    – serviette sur la couette
    – pas de coussin pour sur-elever le bassin cette fois-ci, mes lombaires n’ont pas apprécié la fois précédente
    – très légère lumière dans la chambre
    – je tartine mon Helix Syn de gel (Manix classique) et je l’insère en deux temps (je remets un peu de gel après une première insertion partielle, histoire de tout bien lubrifier)
    – je m’allonge sur le dos, bras le long du corps, jambes détendues
    – je décide de remettre le CD HypnAerosession qui m’avait fait grimper aux rideaux la fois précédente et je commence la session.

    Je ne sais pas si c’est mes séances de médiation que je fais en parallèle ou bien si je suis vraiment « dans » la scéance d’HypnAerosession mais je me sens partir (au niveau relaxation) lorsque le décompte passe à 1. Peut-être que la scéance précédente de suggestion est encore un peu dans ma mémoire. Je me laisse guider par la voix, me caresse et essaie de ne pas me focaliser sur l’aneros avant d’y être invité (mais les pensées érotiques font leur effet et je commence déjà à contracter involontairement mon anus, ce qui produit d’agréables sensations).

    Les suggestions continuent, la détente également et je me mets à contracter longuement pour arriver ensuite à des contractions et des mouvements involontaires de l’aneros sur ma prostate. C’est délicieux et je continue, encore et encore. Je sens que la tension monte mais contrairement aux scéances précédentes, au bout d’un moment, je ne pense même plus à contracter mon anus, il est en mode « automatique » (il faut parfois lui donner un petit coup de pouce mental mais c’est rare), je sens le plaisir monter (avec beaucoup moins de tremblements de tout le corps, comparer à la dernière fois) et je fini par atteindre l’extase, qui semble durer plus longtemps que la dernière fois (5 à 10s) et ensuite, j’ai l’impression de sentir des fourmis au bout de mes doigts.

    Je vais recommencer l’expérience plusieurs fois, alertant entre mouvements involontaires du bassin, tremblements des jambes et super-O, tout en me laissant guider par la musique et la voix. C’est exquis. A certains moments, mon bassin va se déchainer, avec mon penis totalement mou (c’est assez drole, d’ailleurs) pour finaler arriver à des super-0. Je n’ai pas compté le nombre (d’ailleurs, je me demande si je vais avoir envie de m’arrêter) mais au bout d’un certain temps, je me sens rassasié, épuisé, transpirant (mais pas en nage comme la dernière fois) mais heureux.

    Toujours satisfait de mon petit diable de plastique et de silicone. Je me demande seulement si je vais arriver à dupliquer ces expériences dans le futur, sans support de suggestion parlée et surtout, comment intégrér ça avec ma femme 😉

    A bientôt

    #13694
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    C’est formidable! Bravo @BruceWayne.

    Pour aider nos amis débutants laborieux, pouvez-vous très simplement expliquer ce que sont vos « séance de méditation » ?

    #13695
    BruceWayneBruceWayne
    Participant

    Ces séances de méditation (en anglais encore, désolé) sont proposées sur un site Web et une application mobile (headspace.com).

    Je viens juste de finir l’initiation gratuite de 10 mins pendant 10j consécutifs et je le conseille fortement. J’ai aussi acheté le livre du co-fondateur, disponible lui en français (pas beaucoup de techniques mais beaucoup de vulgarisation). Je pense prendre leur abonnement pour avoir accès à toutes leurs cours audio.

    Essayez, c’est gratuit et sans engagement ni carte bancaire demandée 😉

    #13711
    BruceWayneBruceWayne
    Participant

    Dernière précision, si vous décidez de vous abonner chez headspace, attendez d’avoir fait les 10 premières séances puis attendez qu’un jour complet passe, vous recevrez un email qui vous permettra d’avoir 3 mois offerts sur un abonnement d’un an..

    #13714
    AvatarJeff
    Participant

    Merci pour cette précieuse info, BruceWayne. Mais connaitriez-vous un site ou un ouvrage qui proposerait en français une initiation à quelques techniques de base de méditation et respiration (enfin, « technique » n’est peut-être pas le bon mot…).
    Le DVD Hypnaerosession est probablement complémentaire.
    Cordialement.

    Jeff

    #13716
    BruceWayneBruceWayne
    Participant

    Je ne l’ai pas testé mais « Méditation: la pleine conscience pour les nuls » + 1 CD devrait être pas mal (j’avais acheté « Zen ! La méditation pour les nuls » il y a quelques années et il était bien). Les commentaires sur Amazon sont bons, en tout cas.

    #13718
    AvatarJeff
    Participant

    Merci mille fois !
    Jeff

    #13728
    BruceWayneBruceWayne
    Participant

    De retour avec une nouvelle session aujourd’hui, profitant d’un jour de congés.

    Cette fois-ci, contrairement aux deux précédentes, pas de galipettes matinales ou nocturnes avec ma femme juste avant, mais j’ai l’avantage d’avoir un créneau horaire beaucoup plus large sans être dérangé.

    Le rituel est bien rôdé, lumière très douce dans la chambre, aneros helix lubrifié et écouteurs dans les oreilles (encore et toujours HypnAerosession, je n’ose pas m’en passer pour l’instant ;).

    Je me laisse guider, même si cette fois-ci, je mets beaucoup plus longtemps à me détendre et à me relaxer que la dernière fois. Mais je me laisse guider et comme la fois précédente, après quelques sessions de contraction, le plaisir monte doucement, s’intallant progressivement, au fur et à mesure des contracteurs anales puis des mouvements involontaires du bassin et des jambes (je suis resté totalement allongé sur le dos). Et arrive enfin ce que j’attends depuis le début de la session, plusieurs (je n’ai pas compté combien) super-O (plus ou moins longs, mais j’ai tendance à bloquer ma respiration pendant qu’ils surviennent, ce qui doit probablement empêcher d’avoir des durées de plus de 10s).

    Je me sens bien, détendu et toujours pas rassasié (après un, je redémarre directement pour un suivant et ainsi de suite). Je décide de changer de position en tentant une position à quatres pattes (mais je n’arrive pas vraiment à me détendre et à jouir, malgré l’aneros qui travaille dur), allongé sur le ventre (je pense que les mouvements du bassin et donc du pénis contre la serviette me dérange plus qu’autre chose, ayant peur de perturber la session) et enfin sur le côté. Cette fois-ci, allongé en chien de fusil, je jouis plusieurs fois, de façon très intense (et sans avoir à me caresser), c’est absolument délicieux. Je repasse sur le dos, jambes repliées et jouis encore quelques fois.

    Ce n’est qu’à la fin de la piste audio (qui dure 1h18min) que je vais totalement me laisser aller et avoir l’expérience d’un très très long orgasme (je ne sais pas combien de temps, probablement plusieurs dizaines de secondes), car je me force à ne pas rester en apnée.

    Au final, je pense que j’ai du faire une session de 1h30 (la plus longue à ce jour), qui a été absolument merveilleuse.

    Le plus beau étant qu’alors que j’écris ces lignes (environ 1h après), j’ai encore une douce sensation de chaleur au niveau du ventre, qui se diffuse dans mon corps. J’espère qu’elle va durer un moment.

    A très vite pour la suite de mes expériences..

    #13730
    AvatarJeff
    Participant

    Extraordinaire, BruceWayne. De quoi faire des envieux..
    Cordialement.
    Jeff

    #13731
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Votre cheminement est très rapide, @BruceWayne et j’en suis très heureux. Ce qui marque bien votre progression est votre capacité à renouveler vos orgasmes à volonté dans différentes positions. Votre nouvelle voie du plaisir devient une autoroute bien reconnue par votre cerveau. Je vous souhaite de continuer comme cela encore longtemps.

    Vous aviez commenceé à ressentir les premiers effets de votre cheminement orgasmique sur vos ébats avec votre femme

    je me suis surpris à avoir des mouvements de bassin incontrolés comme pendant ma précédente session avec l’aneros, juste avant de jouir en elle

    Ressentez-vous autant d’évolution sur ce plan qu’avec l’Aneros ?

    Avez-vous continué le cours de relaxation de « headspace.com » en payantpour accéder à la suite ?

    A très bientot @BruceWayne.

    #13732
    BruceWayneBruceWayne
    Participant

    Merci pour ces encouragements, j’espère que je ne verrai pas flasher sur l’autoroute 🙂

    Avec ma femme, il se trouve que nous avons fait l’amour hier soir (après ma session, donc) et je n’ai pas eu les mouvements de bassin incontrôlés mais j’ai senti que j’étais beaucoup « plus présent/moins cérébral » pendant nos ébats et nous avons tous deux adorés. D’ailleurs, j’en ai profité pour lui glisser, dans la soirée, que je m’étais exercé avec mon petit jouet 😉

    Chose intéressante, elle a remarqué que j’étais plus excité et demandeur de sexe depuis quelques temps et elle s’est demandée si ce n’était pas lié à l’Aneros (et ce n’était pas pour lui déplaire, d’ailleurs).

    Concernant la sentation de chaleur / vibration après ma seance d’hier avec mon Helix, elle s’est prolongée toute la journée (j’en ai d’ailleurs touché un mot à ma femme) et ce matin, je sens encore quelques effets.

    Pour les cours de méditation, oui, je continue tous les jours, je suis passé sur les cours payants et je suis toujours aussi content.

    #13733
    BruceWayneBruceWayne
    Participant

    Bon, ce matin, j’ai craqué et j’ai refait une session..

    Pas la même piste audio (aucun guidage, juste les encouragements de se détendre) et mes craintes de ne pas y arriver se sont révélées infondées. J’ai même tenté une nouvelle position sur la fin (sur le dos, pieds contre un des murs à côté du lit, genoux pliés et aussi, jambes totalement allongés, appuyées contre le mur). Extrêmement agréable, et je crois que j’ai passé un nouveau cap, j’ai « presque » eu un dry-O (sensation d’éjaculer sans le faire). Je sens que j’ai encore quelques blocages (je pars en apnée quand j’approche d’un orgasme) et je me suis aperçu également que j’avais tendance à relacher ma contraction anale quand j’approchais d’un orgasme (peut-être lié à l’apnée).

    Bref, que du bon mais il va me falloir encore de l’entrainement. Il faut juste que je me calme et que j’espace les sessions.

    A noter qu’après avoir fini ma session, je me suis levé et j’ai eu aussi des vagues de plaisir en étant debout. Encore une nouvelle position possible !

    Bon week-end à tous

    #13736
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Je suis obligé de corriger ce que j’ai écrit hier ; votre cheminement ne se fait pas sur une autoroute mais sur une route touristique qui vous offre ses merveilles à découvrir à chaque étape.

    L’apnée qui vous limite dans votre plaisir ou vous ferme l’accès à des orgasmes encore plus intenses me paraît être une réaction de protection tout à fait normale de la part de votre corps. Chaque fois que vous affrontez une sensation de froid (baignade), de chaud (douche mal réglée) ou un choc violent (chute ou autres accidents) ou chaque fois que vous faites un effort physique très intense vous vous mettez instinctivement en apnée (comme les pilotes automobiles en virage dans une competition). Dans certains sports de force il faut même apprendre à respirer pendant l’effort.

    Votre expérience est seulement une réaction de défense de votre organisme face à l’intensité de votre plaisir. J’ai connu et je connais encore cette réaction. Votre apprentissage de la relaxation vous aidera à vous relâcher encore plus à ces moments cruciaux.
    Plus intellectuellement efforcez-vous d’avoir profondémment envie de recevoir votre plaisir quand votre session commence. Un moyen de progresser sur ce point est de demander à votre femme de vous donner du plaisir en restant totalement passif, exclusivement concentré sur votre ressenti, le plus détendu possible, sans rien faire, ni savoir ce qu’elle fera dans la seconde qui suit. Profitez de l’évolution de vos relations intimes causées par les effets de l’Aneros pour vous engager dans cette voie.

    A ce point de votre cheminement, tant que vos vies familiales, sociales et professionnelles ne sont pas perturbées et mises en danger par vos sessions, écoutez votre corps et avec l’accord de votre femme plongez dans la jouissance chaque fois qu’il vous le demande. Je suis persuadé que vous saurez insérer ces expériences orgasmiques dans votre vie quotidienne.

    Bon cheminement @BruceWayne

    #14217
    BruceWayneBruceWayne
    Participant

    Merci pour vos conseils toujours avisé. Le mois d’octobre fut très occupé, ce qui fait que je n’ai pas touché à mon Helix Syn pendant un mois. J’ai refait deux séances, dimanche et aujourd’hui. Pas de super-o (ce n’était pas (l’objectif ;), mais de très agréables sensations, en utilisant comme toujours le support audio Hypnaneros.. Bref, je dois me remettre en selle (mais j’ai vraiment réussi à me détenter profondemment ce matin).

    D’autre part, j’ai acheté un kit complet Peridise. Je ferai probablement un post séparé à ce sujet (mais je ne l’ai pas encore testé de toute façon 😉

    #14222
    BruceWayneBruceWayne
    Participant

    Re-bonjour,

    aujourd’hui, j’ai décidé de remettre le couvert (tout en sachant qu’il vaut mieux espacer les séances), mais en apportant une modification:
    une simple musique de relaxation, sans suggestion sur la conduite à suivre de type Hypnoaneros.

    J’ai bien réussi à me détendre, sans focaliser sur l’Helix et des contractions involontaires sont arrivées presque toute seules, sans que j’y pense (chose très agréable).

    Par contre, au bout d’un moment, lors d’une très forte monté de plaisir (quasiment un super-O, je dirai), mon corps s’est contracté très forcement (c’est souvent que qui arrivent à ce moment) et j’ai.. expulsé Aneros, sans le vouloir. Ca coupe un peu les effets 😉

    Je ne sais pas exactement ce qui s’est passé (j’avais lubrifié un peu plus que d’habitude, sans plus) mais je me demande si inconsciemment, mon corps n’a pas voulu expulsé ce truc qui lui donnait un plaisir qu’il n’était pas prêt à accepter (et je pense que c’est aussi mon problème actuel, où je tétanise lorsque je frole le super-o et je dois perdre les contractions anales).

    Après avoir remis l’engin à sa place, j’ai décidé de changer un peu le dispositif:
    – j’ai mis un film X, histoire de garder une excitation (je regardais le film de temps en temps, mais j’étais plus souvent juste en train de l’écouter, les yeux fermés)
    – j’ai eu quelques vagues de plaisirs
    et finalement, j’ai décidé de basculer sur le Peridise (le plus gros), étant donné que tout était bien lubrifié.

    Et là, des choses très intéressantes se sont passées:
    – j’ai pu gouter aux sensations différentes que procure le Peridise, très agréables et avec un mouvement de l’objet, grâce aux contractions, de plus grande amplitude (ou du moins, ressenti comme tel)
    – j’ai réussi à rétablir les contractions involontaires anales
    – et au bout d’un moment, des vagues de chaleur et de plaisir m’ont envahi, comme avec l’Helix Syn, alors que je ne m’y attendais pas du tout !

    C’était un peu moins intense mais beaucoup plus long (une fois, ça a du bien durer 30s), mais j’ai presque plus apprécié car justement, mon corps ne s’est pas braqué contre ce plaisir. Chose étrange également, les contractions n’étaient pas forcement en train de continuer pendant ces vagues de plaisir (je ne faisais aucun effort de contraction et je n’en sentais pas non plus).

    J’ai continué comme ça un moment et j’ai aussi remarqué une chose étrange:
    – dans le film X que j’écoutais, il y avait très souvent un fond sonore genre techno (voire, parfois, uniquement le fond sonore, rien d’autre) et je me suis surpris à sentir les contractions de mon anus se synchroniser avec le rythme de la musique, ce qui était délicieux quand la musique s’accélérait pour donner lieu à une vague encore plus intense de plaisir. Je pense que d’une certaine façon, j’étais en trance avec la musique (tout en étant parfaitement conscient et ludique).

    Au final, très satisfait de cette scéance inhabituelle.

    Je pense que je vais explorer un peu plus mes Peridises pour le moment, vu que le rewiring semble en partie « en place », avec peut-être juste une musique rythmique semblable à celle qui était utilisée dans le film X..

    Je vous tiendrais au courant !

    #14269
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Merci @BruceWayne de nous apporter ce témoignage très instructif.

    Varier de temps en temps les conditions et les supports des sessions est une excellente pratique qui permet
    -1) de mieux percevoir des sensations restées diffuses ou presque imperceptibles,
    -2) de mieux contrôler certains aspects de la session (contractions involontaires, relaxation, focalisation et concentration, respiration, abandon et laisser aller, excitation, etc.),
    -3) de découvrir et apprivoiser de nouvelles sensations.
    Mais ces effets ne portent en général leurs fruits que s’ils nourrissent les sessions pratiquées avec son masseur de référence ou s’ils conduisent à changer de masseur de référence pour des raisons de confort ou d’amélioration de la qualité de l’expérience.

    Il m’arrive encore d’expulser mon masseur lors de fortes montées de plaisir, bien moins que plus tôt dans mon cheminement. En ce qui me concerne je pense que cela vient d’une tendance encore incontrôlée qui me fait pousser violemment sous l’effet du plaisir que je ressens faute, sans doute, de rester suffisamment détendu. De mon côté je lubrifie aussi abondamment mon rectum.

    L’expérience que vous décrivez avec le Peridise est semblable à celle que j’ai faite (mais j’ai eu besoin d’un plus grand nombre de tentatives pour obtenir ces sensations). Avez-vous commencé à ressentir ces mêmes effets sans aucun masseur (aneros-less sur le site du fabricant) ? Ces approches m’ont bien aidé à mieux percevoir l’action de mon Helix et à accélérer la montée de mon plaisir et approfondir l’intensité de ma jouissance.

    Je suis très intéressé par l’effet induit par le rythme de la musique sur vos contractions involontaires et sur l’amplification des vagues de plaisir. C’est une expérience qui me manque. J’attends la suite de la vôtre avec grand intérêt.

    Bon cheminement @BruceWayne.

    #14280
    BruceWayneBruceWayne
    Participant

    Je ne sais pas encore si je changerais de masseur « de référence ». J’ai acheté les Peridises pour leur fonction médicale initiale (réduction des hémorroides), en me disant que tout ce qui viendrait en complement serait du bonus. Pour ça, je ne suis pas déçu (on verra si la fonction initiale est effective ou non plus tard 😉

    Pour l’instant, aucune effet de type Aneros-less à ce jour (ce n’est pas étonnant, je reste, à mon sens, encore en phase d’apprentissage).

    Pour la musique rythmé, en cherchant un peu, j’ai trouvé que c’était principalement des morceaux techno-trance (logique, quand on y pense). Je vous tiendrais au courant de mes prochaines expériences..

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 39)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.