Mots-clés : ,

20 sujets de 321 à 340 (sur un total de 341)
  • Auteur
    Articles
  • #26931
    bzobzo
    Participant

    As tu fait des recherches bzo concernant le cerveau reptilien

    un peu mais pas encore approfondi réellement le sujet,
    ceci dit je ne suis pas sûr de vouloir vraiment le faire, en fait,
    j’en sais déjà l’essentiel

    tout comme je ne veux pas enfermer ce que j’ai vécu dans des concepts, des tiroirs,
    je préfère actuellement m’en tenir principalement à mon savoir empiriquement accumulé
    et peu de théorie,
    cela m’a réussi jusqu’ici, on n’est jamais mieux servi que par soi-même

    #26932
    bzobzo
    Participant

    je suis très excité en avance de la séance de ce soir
    prévue uniquement en mode aneroless

    en attendant, en amuse-bouche, je me fais des micro-séances,
    quelques contractions, quelques caresses, quelques mouvements du bassin,
    tout est bien là prêt à démarrer au quart de tour,
    c’est très encourageant pour ce soir

    aussi cette manière élaborée ce matin au lit de pratiquer mes contractions,
    j’y arrive toujours
    et cela semble aussi toujours aussi puissant et prometteur

    qui sait, mes premiers multi-orgasmes en aneroless ce soir?

    #26933
    JieffeJieffe
    Participant

    Je te le souhaite bzo, je te le souhaite…

    #26951
    bzobzo
    Participant

    journée noir sur le rail hier,
    les trains du plaisir prostatique étaient en grève

    mais je ne pers pas courage, je remets cela aujourd’hui,
    il ne me manque pas grand chose, je le sens,
    pour lancer résolument aussi ma pratique aneroless

    le fait est que j’ai mon système,
    il est ce qu’il est, cela peut plaire à certains, moins à d’autres,
    mais chez moi cela fonctionne merveilleusement, en tout cas avec masseur,
    je me sens bien avec, j’aime sentir une femme naître en moi, se couler dans mes membres, dans mon bassin
    sentir son sexe entre mes jambes, ressentir à travers elle, jouir à travers elle,
    j’aime sentir comme elle me fait tout laisser aller, tout lâcher, sans aucune retenue,
    fait sauter tous les verrous,
    si totalement m’ouvrir à toutes les sensations, à toutes les vibrations qui naissent en moi,
    elle est ma fenêtre sur l’océan

    et tout naturellement je cherche à adapter ce système à l’aneroless aussi,
    donc sans masseur aussi,
    je fais tout pour me sentir femme de la tête aux pieds qui se donne du plaisir

    ça, ça se met en route au quart de tour sans masseur aussi, pas de problème,
    même cela fonctionne encore mieux du fait qu’il n’y a pas les limitations physiques du masseur,
    aussi les interférences de celui-ci au niveau des sensations,
    dont j’ai parlé déjà plusieurs fois ces derniers temps,
    là où se situe encore le problème,
    c’est que je ne parviens pas à intégrer encore à mon système les contractions
    mais cela se précise de plus en plus

    faire vibrer la prostate, ce n’est pas un problème,
    du moment qu’on bouge quelque chose du côté du fondement avec une intention sexuelle,
    la prostate réagit, enfin chez moi en tout cas,
    c’est une question d’accorder ces contractions à mon système,
    qu’elles soient parfaitement intégrées,
    que le féminin aux commandes puisse s’y retrouver, se sentir pénétrée, prise,
    travaillée avec méthode, tantôt avec raffinement, tantôt avec sauvagerie,
    enfin toute la panoplie

    là pour l’instant il y a encore un hiatus,
    c’est moi qui applique les contractions, pas elle
    mais j’y travaille,
    je vais y arriver

    et alors là, alors là!

    #26967
    bzobzo
    Participant

    ah cela s’est nettement mieux passé ce soir, je suis vraiment très content

    j’ai commencé en aneroless, 45 mn,de très bons moments, quelques orgasmes légers
    et même un gros,
    la tête écrasée sur l’oreiller, le cul bien en l’air,
    je tendais bien les fesses, cambrais bien les reins
    pour sentir chaque millimètre de la progression
    de la pénétration simulée avec les lentes contractions
    et puis tout d’un coup c’est comme si une partie des muscles de la région avaient pris vie
    et prenaient le contrôle en-dehors de ma volonté,
    les contractions ont pris une intensité et une acuité extraordinaires,
    j’avais l’impression que ma prostate n’était plus qu’une balle de ping-pong
    qu’ils se renvoyaient entre eux,
    cela n’a duré qu’une quinzaine de secondes
    mais c’était délicieux,
    je me suis enfoui la tête dans l’oreiller pour ne pas hurler trop fort

    quelques autres orgasmes plus légers, beaucoup, beaucoup de bonnes sensations,
    très très prometteur tout cela.

    Cette fantastique liberté de l’aneroless, on peut vraiment suivre son imagination sexuelle,
    ses pulsions, son instinct dans leurs moindres fantaisies, leur moindre délire,
    aucune limitation due à la perte d’efficacité du masseur dans certains positions,
    ou due à certains mouvements

    bon, il y avait encore pas mal de fausses notes dans ce concert de contractions,
    de caresses, d’ongles enfoncés, de seins malaxés et de mouvements divers du corps,
    tant de nouvelles positions à explorer, assis par exemple, on peut rester assis,
    pas besoin de se pencher en arrière en appui sur les bras pour dégager un peu d’espace
    pour que le masseur puisse se mouvoir,
    non on peut rester complètement assis, se caresser les seins, les flancs,
    tout en appliquant ses contractions,
    lever le cul bien en l’air , la tête contre le lit ou encore à quatre pattes,
    toutes des nouvelles positions à explorer! Superbe

    Après tout de même, j’ai introduit le masseur pour un bon quart d’heure,
    je suis encore loin de l’intensité en aneroless de ce que j’obtiens ainsi
    où pratiquement chaque contact de la tête en silicone avec la prostate ,
    me fait jouir

    ce ne sera sans doute pas toujours le cas au rythme où je progresse,
    j’entrevois déjà un horizon pas si lointain
    où je pourrai m’en passer

    #26976
    JieffeJieffe
    Participant

    Bonjour bzo,

    C’est cool, tu sembles bien progresser anerosless. Je suis content pour toi.

    Cette fantastique liberté de l’aneroless,

    J’imagine, ce doit être un plus non négligeable.
    Et puis tu imagines, tu peux te donner du plaisir n’importe où, n’importe quand.
    Imagines, tu te trouves en vacances, en WE, chez des amis…. une petite envie mais tu n’as pas Carabosse… et bien tu peux satisfaire cette envie. Pas de préparatif non plus, ni avant ni après.
    Oui, ce doit être une grande liberté.

    je suis encore loin de l’intensité en aneroless de ce que j’obtiens ainsi

    Ah ben tu croyais quoi??? 🙂
    Il aurait été indécent que tu parviennes au même résultat immédiatement!!! 🙂
    Je plaisante bien sûr, et je te le souhaite. En tout cas que tu parviennes rapidement au même résultat.

    Et pour le coup, je peux te souhaiter bon cheminement dans cette voie 🙂

    #26977
    AvatarMonplaisir14000
    Participant

    Bjr Bzo,
    tes avancées paraissent en effet prometteuses.
    Qd tu seras au point, il faudra que tu nous organises une petit séminaire de 3-4 personnes pour transmettre ce savoir et l’expérimenter ensemble comme l’atelier d’Adam et Nathalie 😉
    Quand tu es tête dans l’oreiller, est-ce le mouvement du « tapis roulant » que tu provoques ? contraction roulante de l’anus vers le périnée qui resdescent ensuite vers l’avant ?
    Peux-tu stp décrire ton cycle respiratoire ? avec des petits gémissement ou pas ? Je m’aperçois qu’ils viennent chez moi assez naturellement et qu’ils ont tendance à encore renforcer le plaisir.
    Je pense en effet comme toi qu’arriver au plaisir sans accessoire, uniquement avec nos organes, nos tissus, notre lubrification naturelle, les caresses de l’ensemble du corps doit être qqch d’extraordinaire et j’ai hâte d’y parvenir.
    A plus.

    #26979
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Comme beaucoup de nos amis je partage ton enthousiasme @monplaisir14000 :

    Je pense en effet comme toi qu’arriver au plaisir sans accessoire, uniquement avec nos organes, nos tissus, notre lubrification naturelle, les caresses de l’ensemble du corps doit être qqch d’extraordinaire et j’ai hâte d’y parvenir.

    Mais il ne faut pas oublier que le premier objectif est de vivre des orgasmes prostatiques voire des super O’s. La bonne méthode pour atteindre ce but est évidemment celle qui répond aux attentes du débutant en plaisir prostatique. Je pense que ne peuvent faire avec profit cette recherche de l’orgasme prostatique sans utiliser de masseur que nos amis qui sont suffisamment avancés pour jouir à volonté pendant leurs sessions avec masseur.

    Pour les autres la priorité est de découvrir leur potentiel orgasmique avec l’aide de leur masseur. Il est d’ailleurs probable qu’en suivant cette voie ils découvrent aussi leur aptitude à jouir sans masseur, comme un effet secondaire de l’évolution de leur sensualité (ce fut mon cas).

    Bon cheminement à tous.

    #26994
    bzobzo
    Participant

    Cette fantastique liberté de l’aneroless,

    J’imagine, ce doit être un plus non négligeable.
    Et puis tu imagines, tu peux te donner du plaisir n’importe où, n’importe quand.
    Imagines, tu te trouves en vacances, en WE, chez des amis…. une petite envie mais tu n’as pas Carabosse… et bien tu peux satisfaire cette envie. Pas de préparatif non plus, ni avant ni après.
    Oui, ce doit être une grande liberté.

    cette liberté est très intéressante aussi bien sûr
    mais je pensais avant tout à la totale liberté de mouvements et de postures.
    Le masseur impose des contraintes, si tu lèves le cul du lit,
    les mouvements du masseur perdent de leur efficacité,
    assis, si tu as pris l’habitude de te caresser beaucoup, il n’y a pas moyen non plus,
    à quatre pattes, moi je n’arrive plus à mouvoir le masseur comme je voudrais,
    en fait il y a des tas de postures et de mouvements que tu ne peux explorer
    dus aux limitations de la perte d’efficacité du masseur

    alors qu’en aneroless,
    tu peux entièrement suivre tes fantaisies sexuelles,tes pulsions, ton instinct,
    c’est un énorme, énorme atout

    Peux-tu stp décrire ton cycle respiratoire

    ouch, je ne fais aucunement attention à ma respiration,
    j’ai de temps à autre le souffle coupé tellement la jouissance est forte,
    souvent je halète mais comme tout le monde, je suppose durant l’acte sexuel

    avec des petits gémissement ou pas

    des gémissements tout le temps,
    qui se transforment en râles, voire en hurlements, régulièrement

    je pleure aussi de temps à autre tellement c’est bon

    Quand tu es tête dans l’oreiller, est-ce le mouvement du « tapis roulant » que tu provoques ? contraction roulante de l’anus vers le périnée qui resdescent ensuite vers l’avant ?

    tu m’en demandes beaucoup là,

    dans le feu de l’action, c’est mon instinct, mon cerveau reptilien imprégnés du féminin
    qui mènent entièrement le bal.

    Cela ne veut pas dire que je ne sais pas ce qui se passe, loin de là
    mais mon moi pensant, mon intellect sont entièrement passifs,
    ils notent et observent au passage

    concernant ta question plus précisément, je ne pourrais te répondre pour l’instant
    car les informations que j’ai récoltées sur les contractions,
    sont encore trop floues, trop fraîches,
    tout ce que je peux te dire, c’est quedurant les moments où j’ai pu complètement me lâcher,
    j’ai été étonné à quel point ces contractions étaient variées
    quand je les appliquais instinctivement, menée par mon féminin,
    elle sait comme aller chercher son plaisir,
    elle manie les contractions en experte,
    moi j’observe mais je n’ai pas encore commencer à décoder

    plus particulièrement durant ce gros orgasme que j’ai eu hier,
    le cul en l’air et la tête dans l’oreiller,
    je sentais les muscles de la région rouler
    et initier différents mouvements qui semblaient une houle élaborée
    qui faisait trembler dans tous les sens ma prostate

    #26995
    bzobzo
    Participant

    avec des petits gémissement ou pas?

    des gémissements tout le temps,
    qui se transforment en râles, voire en hurlements, régulièrement

    je pleure aussi de temps à autre tellement c’est bon

    euh ici, j’ai pensé plutôt à ma pratique avec masseur

    en aneroless, disons, ce sont plutôt gémissements et petits cris
    tout le long de la séance actuellement

    bien que je ne vois pas trop l’intérêt de la question,
    ni de la réponse d’ailleurs

    #26998
    bzobzo
    Participant

    il faut que je me calme un peu avec l’aneroless,
    pas essayer de mettre la charrue avant les bœufs,
    la vérité, c’est que je suis encore loin, très loin,
    du niveau d’intensité atteint avec Carabosse, ma petite fée en silicone

    hier j’en ai pleinement pris conscience,
    que malgré toutes les bonnes sensations, les orgasmes légers,
    le chemin était encore long et qu’il fallait ne pas trop attendre,
    bah on reproduit toujours les mêmes erreurs,
    trop attendre, impatience, etc

    je suis dans une mini-crise,
    sans masseur je suis plutôt un débutant
    malgré le féminin qui a aussi les commandes de l’action aneroless

    et puis avec Carabosse, j’ai trop pris l’habitude de l’animalité des positions sur le ventre,
    je dois me retourner, me forcer un peu à retrouver ma pratique d’avant cette découverte
    et puis intégrer l’extraordinaire bestialité des positions par derrière

    se retourner de temps à autre sur le ventre, se sentir défoncé,
    être fou d’un plaisir bestial pendant quelques secondes
    puis retourner vers des sensations moins primaires, moins monocordes
    car là est le problème je me suis rendu compte,
    les sensations sur le ventre sont d’une puissance au-delà de tout ce que j’ai vécu jusqu’ici
    mais elles sont hautement addictives et monocordes,

    bref elles sont une sorte de cul de sac si on en abuse comme je l’ai fait ces derniers temps
    et quand on se remet sur le dos,
    on n’a plus qu’une idée, c’est se retourner à nouveau

    il faut que je rééquilibre mon rewiring, retrouve à nouveau mes sensations
    dans mes positions d’avant cette découverte
    et puis intégrer ces nouvelles postures
    car elles sont quand on les utilise à bon escient,
    une injection d’animalité délicieuse dans le cours de la séance,
    une accélération majeure,
    un torrent de plaisir soudainement qui explose dans le ventre
    au contact de la tête du masseur, pris par derrière

    #27000
    JieffeJieffe
    Participant

    Bonjour bzo,

    Et bien je pense, mon très cher bzo, qu’anérosless tu dois reprendre ton apprentissage du début. Partir sans apriori. Il me semble évident que tu progresseras bien plus vite qu’un débutant classique, que tu vas rapidement retrouver des automatismes, des sensations qui vont de faire évoluer rapidement. Tu connais déjà les sensations orgasmiques, tu sais faire apparaître le féminin qui est en toi, il ne te reste qu’à trouver la bonne clé pour les faire surgir sans aide externe.
    Mais il me semble que tu devrais repartir des bases, comme si tu recommençais tout depuis le début.
    Parce que si je comprends bien, tu essaies anérosless de reproduire ce que tu vis avec masseur? Je ne pense pas que ce soit une bonne chose tout de suite.
    Ça n’est pas facile comme démarche. Ça me fait penser à un autre domaine, le ski, dans lequel je me débrouille plutôt bien, j’y ai un niveau qui me satisfait pleinement. Je n’ai pas souhaité recommencer un apprentissage pour le surf, alors que j’en aurais eu envie, mais je n’en ai pas eu le courage.
    Ça me semble un peu similaire comme démarche, c’est pourquoi je pense que je te comprends. Il te faut surtout beaucoup de motivation, mais ça je pense que tu n’en manques pas…

    #27001
    bzobzo
    Participant

    je parlais de mi-crise il y a trois quart d’heure à peine

    mais elle est déjà en partie résolue,
    en tout cas la partie aneroless
    pour l’autre, on verra ce soir

    je sors tout juste, j’en ai encore les mains qui tremblent
    d’un long orgasme aneroless, mon premier qui a duré plus d’une minute
    et dont l’intensité n’a rien à envier à ceux que j’obtiens avec Carabosse

    que s’est-il passé?
    je ne vais plus me mettre au lit avec l’idée de faire une séance aneroless,
    j’ai fais plusieurs tentatives et elles ont toutes été décevantes,
    non, pour l’instant en tout cas, la forme qui me convient à merveille en aneroless,
    ce sont ces micro-séances,
    qui peuvent durer que quelques secondes à quelques minutes, rarement plus de 5

    ces micro-séances interrompent tout d’un coup mon quotidien,
    par exemple je suis en train de manger, ou de cuisiner ou de faire la vaisselle,
    de sortir mon linge de la machine
    et puis emporté par une envie, une soudaine impulsion,
    je porte une main sous la chemise pour empoigner un sein, le serrer, le triturer
    tandis que l’autre se dirige vers une fesse, je cambre les reins,
    je ferme les yeux
    et j’applique une lente contraction comme une délicieuse, brusque , sensation de pénétration,
    c’est tellement intense, en quelques instants je suis au bord de la jouissance

    là, juste avant d’entamer ce message,
    c’est un orgasme de plus d’une minute devant mon ordinateur
    qui m’a envoyé en petits morceaux aux quatre coins de la pièce,
    c’était mon tout premier gros orgasme aneroless

    je vais cliquer sur le bouton « envoyer »
    et je vais remettre cela, saisir un sein, me caresser le flanc
    et me défoncer le popotin pendant quelques secondes,
    après il faut que j’aille faire mes courses,
    quel beau temps à Bruxelles, après-midi de promenade en perspective,
    avec quelques beaux orgasmes pour commencer la journée,
    cela vous met déjà le sourire aux lèvres

    #27002
    bzobzo
    Participant

    en quelques minutes, je viens d’avoir deux autres beaux orgasmes aneroless

    je ne m’étais pas trompé hier matin,
    quand durant une micro-séance au lit
    réveillé par l’ascenseur de l’immeuble quelques instants avant , vers 6h du matin,
    et quelques instants après déjà je me rendormais à nouveau,
    j’ai senti comme un déclic
    et je m’étais dit que ça y est, le rewiring était désormais effectué en aneroless aussi

    car c’était bien une question de rewiring
    que les contraction s n’étaient pas encore en phase avec mes sensations,
    là désormais c’est elle qui effectue les contractions, plus moi
    et je les ressens à travers elle,
    je les ressens entre mes jambes dans son sexe

    en quelques instants, j’arrive à des orgasmes qui n’ont rien à envier à ceux obtenus avec Carabosse,
    mince alors,
    j’en suis encore tout baba,
    à quel point c’est devenu facile de jouir,
    c’était juste une question de forme,
    ce qui me convient en aneroless, ce sont ces micro-séances qui interrompent le quotidien
    et non des séances classiques au lit comme avec Carabosse

    #27007
    bzobzo
    Participant

    je vais mettre un peu en parenthèse pour quelques jours mes activités avec masseur

    comme je l’ai écrit plus haut, j’ai quelques problèmes à résoudre,
    rien de trop grave, juste me désintoxiquer de ces postures sur le ventre
    qui m’ont menée dans une impasse comme je l’ai expliqué plus haut

    de plus désormais en aneroless j’arrive à de sérieux orgasmes
    et j’ai plus envie actuellement d’explorer cette piste
    maintenant qu’elle est devenue suffisamment gratifiante

    j’ai créé un Prostatomane III entièrement dédié à mes activités aneroless,
    je compte tenir ces deux journaux en parallèle si cela ne dérange personne,
    je trouve personnellement pertinent de séparer mes récits
    liés à ces deux formes assez différentes d’aboutir au plaisir prostatique

    #27083
    bzobzo
    Participant

    arf, plus jamais je ne dénigrerai le massage prostatique avec masseur,
    plus jamais je ne sous-entendrai qu’il est limité par rapport à l’aneroless

    en tout cas, pas tant que je n’arriverai à obtenir des résultats équivalents
    et j’ai l’impression que ce n’est pas de si tôt, le chemin sera encore long

    oh bien sûr, c’est plus élégant, c’est plus propre, c’est plus sophistiqué, l’aneroless,
    pas besoin de s’enfoncer un gros machin en silicone dans le popotin,
    pas besoin de s’enfoncer les doigts pleins de lubrifiant avant,
    histoire de préparer le terrain

    mais tout compte fait, je me suis rendu compte ce soir,
    mais qu’est-ce que c’est bon de s’enfoncer un gros machin en silicone dans le fondement,
    qu’est-ce que cela ramone divinement,
    j’en suis encore tout chose et ma prostate aussi, je la sens toute chose

    bon il faut comparer ce qui est comparable,
    mes micro-séances en aneroless ont leur intensité à eux
    qui n’a rien à envier à ce que j’obtiens avec masseur,
    en trente secondes, une minute ou deux, maximum cinq,
    je vis des moments délicieux et un peu partout,
    devant mon ordinateur, sous ma douche, devant ma machine à laver
    avec du linge dans les mains
    ou alors aux toilettes sur mon lieu de travail
    ou encore dans la salle de gym,
    des diamants solitaires, dans le fil du quotidien,
    qui illuminent brusquement mes entrailles
    et mon cerveau comme un sapin de Noel

    cependant là où cela coince, c’est dès que j’essaie de prolonger en aneroless,
    d’avoir une séance plus classique au lit sur une demie heure, une heure,
    le fait est que si vous n’avez pas un crescendo du plaisir durant l’action,
    eh bien vous avez l’impression que le plaisir diminue,
    même si ce n’est pas vrai qu’il reste stable
    mais le corps, une fois que vous le placez dans la gueule du plaisir, il devient insatiable,
    il en veut toujours plus, c’est comme cela,
    le corps, c’est un morceau de la terre en chair, en os et en sang,
    il y a cent millions d’années de volcans et de mouvements telluriques qui dorment au fond de lui
    et qui ne demandent qu’à se réveiller

    je vais donc continuer en parallèle mes micro-séances et des séances avec masseur au lit,
    surtout que je me rends compte après celle de cette nuit, commencé vers une heure du matin
    et qui a duré une petite heure
    que’elle a bénéficié de mes avancées techniques en aneroless,
    la concentration plus forte nécessaire pour effectuer les contractions dans le fondement
    et puis une plus grande économie des gestes qui va avec,
    je me rends compte que j’ai appliqué tout cela avec le masseur ce soir
    et cela a été très bénéfique,
    je me dispersais un peu trop ces derniers temps, je bougeais trop,
    là j’ai retrouvé de la densité,
    j’extrais plus de jus du citron

    #27085
    JieffeJieffe
    Participant

    Mais bien sûr bzo, bien sûr. Rien ne t’empêche de pratiquer les deux en parallèle. Et comme tu le dis, ces deux pratiques ne sont pas à mon sens antagonistes, mais complémentaires. Ce que tu acquiers avec l’une est bénéfique pour l’autre.

    oh bien sûr, c’est plus élégant, c’est plus propre,

    Ça demande beaucoup moins de préparatifs, c’est certain.

    en trente secondes, une minute ou deux, maximum cinq,
    je vis des moments délicieux et un peu partout,

    C’est déjà génial.

    cependant là où cela coince, c’est dès que j’essaie de prolonger en aneroless,

    Ça viendra, et peut-être plus rapidement que tu ne le penses. Tu es doué pour ça, et déjà bien éveillé.

    je vais donc continuer en parallèle mes micro-séances et des séances avec masseur au lit,

    Je pense effectivement que c’est une bonne résolution.

    #27088
    bzobzo
    Participant

    oui j’ai décidé de ne plus chercher à forcer,
    je prends les micro-séances aneroless,
    je les intégre à mes journées
    et le soir éventuellement je me fais en plus une séance avec masseur

    des séances complètes en aneroless,
    cela viendra en son temps
    ou cela ne viendra pas…

    là aujourd’hui, mercredi en congé, réveil très tardif,
    déjà deux micro-séances, tout à fait délicieuses,
    moins d’une minute chacune mais très intense

    les portes du plaisir sont prêtes à tout moment à s’ouvrir en grand,
    c’est un ré-enchantement du quotidien quelque part,
    le plaisir campe dans mon corps,
    reste à portée de main, magique compagnon de route

    #27090
    JieffeJieffe
    Participant

    c’est un ré-enchantement du quotidien quelque part,

    Et bien tu vois, à te lire, je suis en train de me dire que chaque homme sur terre pouvait vivre ça, il y aurait certainement moins d’être belliqueux, et il y a fort à parier qu’on ne se battrait plus pour une place de parking….

    Ça fait vraiment envie la façon dont tu en parles. Je suis en train de me dire que je néglige trop cette piste. Bien sûr sans en faire une priorité, mais je devrais pratiquer plus souvent.
    En fait, je parviens à ressentir du plaisir par cette voie, mais ce n’est pas vraiment moi qui décide. Je m’explique: si je décide de pratiquer quelques contractions, il y a peu de chance que je perçoive quelque chose. En revanche, ça me prend de temps et temps, et là ça peut être bon, je peux parvenir à d’agréables sensations.
    Je vais essayer de m’y consacrer un peu plus, j’entrevois toute la potentialité de cette pratique, mais ma priorité reste la pratique avec masseur, et je suis tellement content et satisfait de ce que je découvre, que ça n’est pas bien grave pour le moment si ça ne fonctionne pas.

    Bonne journée bzo, ça a l’air bien partit… 🙂

    #27091
    bzobzo
    Participant

    Je suis en train de me dire que je néglige trop cette piste

    je compris que cela t’intéresse, je dois dire qu’au début j’étais assez sceptique sur l’aneroless
    mais là cela devient plus en plus magique,
    l’intensité est à vous couper le souffle,
    plus forte aujourd’hui que ce que j’ai connu hier soir dans ma séance avec masseur,
    ce n’est pas peu dire car c’était une bonne séance

    cependant je tiens à t’avertir,
    en tout cas de la façon dont moi je pratique l’aneroless,
    cela dépend entièrement du féminin,
    je laisse celui-ci complètement m’envahir, mettre en mouvement mon corps,
    caresser mes seins, caresser ses seins
    et puis les contractions sont comme des frottements, des effleurements, des va et vient dans son sexe

    sans le féminin, il n’y aurait rien pour moi dans l’aneroless,
    je n’ai aucune patience, enfin si peu,
    ni aucune des techniques savantes décrites par d’autres sur ce forum qui pratiquent sans masseur

    mais essaie, persévére, chaque parcours est différent,
    peut-être au contraire cela va accélérer chez toi à faire monter le féminin
    mais attention aux risques de déception et de découragement

20 sujets de 321 à 340 (sur un total de 341)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.