Mots-clés : ,

20 sujets de 121 à 140 (sur un total de 341)
  • Auteur
    Articles
  • #25484
    JieffeJieffe
    Participant

    Bonjour bzo,

    Désolé d’apprendre que tu n’es pas au mieux de ta forme. Cette pause te fera certainement du bien et tu pourras repartir une fois que ça ira mieux les batteries complètement rechargées.
    Bien entendu que ma priorité est le massage avec masseur, mais je pense que quelques séances sans masseur, sous forme d’exercice ne peuvent qu’être bénéfique, ne serait ce que pour me concentrer sur ce que je ressens à l’intérieur de mon corps.
    L’idée du Progasm Junior mûrit de plus en plus dans ma tête. Je vais attendre Février, les fêtes de fin d’année ont mis mon compte bancaire à mal. Ça va me laisser le temps de bien y réfléchir. Mais plus ça va, plus je l’imagine en moi et me dit que nous nous entendrons bien tout les deux.

    #25487
    bzobzo
    Participant

    ésolé d’apprendre que tu n’es pas au mieux de ta forme. Cette pause te fera certainement du bien et tu pourras repartir une fois que ça ira mieux les batteries complètement rechargées.

    oui ce n’est même pas la surcharge de travail que j’ai actuellement
    ou ma vieille mère qui nécessite de plus en plus de soin,
    non je suis simplement pas en forme et pour l’instant je n’ai plus du tout envie,
    envie de me mettre au lit et de me donner du plaisir,
    alors je ne force pas, je sens que je ne dois pas forcer

    je vais attendre que l’envie revienne, en attendant je passerai tout de même régulièrement par ici

    #25488
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Bonne pause @bzo. Prend soin de bien recharger tes batteries. N’hésite pas à apporter le fruit de ton expérience quand cela te paraîtra utile. A plus tard pour un « Journal d’un prostatomane III ». Bon cheminement.

    #25491
    JieffeJieffe
    Participant

    Je pense que tu as raison, ne forces pas, ça reviendra tout seul.

    #25493
    bzobzo
    Participant

    Bonne pause @bzo. Prend soin de bien recharger tes batteries. N’hésite pas à apporter le fruit de ton expérience quand cela te paraîtra utile. A plus tard pour un « Journal d’un prostatomane III ». Bon cheminement.

    bien sûr je vais continuer à fréquenter ici,
    j’adore converser en toute liberté entre adultes consentants et respectueux
    de cul, de bite, de chatte, enfin de tout cela, des différentes interactions possibles,
    de toute ce continent toujours à explorer et à explorer du plaisir tellement protéiforme

    et puis bien sûr surtout de cette chère prostate,
    cette boîte à musique magique,
    on est des privilégiés d’y avoir accès,
    d’avoir entrouvert son couvercle et d’entendre la musique du grand large

    il faut être passeur, le plaisir du partage, le partage du plaisir

    Je pense que tu as raison, ne forces pas, ça reviendra tout seul.

    je le pense aussi, je veux respecter mon envie comme ma non-envie ,
    c’est tout un artisanat, le plaisir,
    il faut sans cesse remettre sur le métier son ouvrage

    il n’y a pas de dieu mais il n’y a pas de limite au plaisir,
    c’est déjà cela

    #25718
    bzobzo
    Participant

    arf, une semaine que je n’avais plus écrit de message dans mon journal

    mais là pour reprendre une des premières images avec laquelle j’ai inauguré ce Protatomane II,
    je commence à sentir à nouveau l’appel du grand large,
    les discrets picotements au fond de mon fondement,
    ma prostate qui me lance des signaux,
    la gourgandine en chaleur qui me quémande le museau en silicone de Carabosse,
    la petite fée du logis qui adore venir l’astiquer sans fin,
    ma petite tubercule des profondeurs qui frémit d’impatience dans son nid de chair
    que je vienne la fouiller dans ses moindres replis

    le désir revient, le désir revient au galop même,
    alors avec mes batteries chargées à fond, fumantes, tressautant, prêtes à exploser,
    il me suffit pour l’instant de m’arrêter, fermer les yeux et de faire une ou deux contractions
    comme cela n’importe où
    et je sens déjà des ondes de plaisir naître dans mon bassin
    et se répandre dans tout mon corps

    allons bon, je vais essayer de tenir jusqu’au week-end prochain
    où je vais me faire une séance jusqu’à épuisement 2,3, 4 heures,
    voir Naples et mourir

    #25721
    JieffeJieffe
    Participant

    Hé hé, bientôt de retour???
    Ce sera un plaisir en tout cas de lire tes nouvelles aventures.

    #25726
    bzobzo
    Participant

    je suis prêt à exploser,
    alors s’il faut que j’y passe, je préfère autant soulager la tension sexuelle
    avec le massage prostatique

    mais je vais désormais vraiment privilégier la qualité à la quantité,
    se retenir, se retenir pour mieux exploser,
    prendre son temps, prendre son temps, ne pas se disperser,
    atteindre le centre de la cible à chaque fois, moins tirer de flèches,
    il y a moyen

    je recommence pour l’instant sans masseur,
    là où j’ai arrêté il y a deux semaines grosso modo,
    j’ai envie de résultats plus significatifs et je sens après l’abstinence, la période assez propice,
    plus significatifs , je veux dire par là un orgasme au moins,
    ce serait une preuve tangible,
    jusqu’ici j’ai des doutes malgré tout ce que j’ai lu sur le sujet,
    est-ce vraiment du plaisir prostatique ou juste de l’auto-suggestion?

    #25742
    bzobzo
    Participant

    ah ben je me suis tout de même fait une petite séance ce soir

    j’avais peur d’avoir perdu de mes automatismes, de mes sensations
    avec 2,3 semaines d’arrêt
    mais non, tout était bien en place, prêt à se remettre en route au quart de tour

    un long orgasme dès l’insertion, une bonne minute ou deux, c’était délicieux,
    cela fait du bien par où cela passe, je suis tout de suite plus calme, plus serein
    avec quelques orgasmes qui ont roulé à travers mes boyaux

    elle était là aussi au rendez-vous,
    elle n’allait pas manquer cela bien sûr, prête à tout prendre en main

    #25744
    JieffeJieffe
    Participant

    Comme le vélo, ça ne s’oublie pas… 🙂
    Ton expérience m’a fait réfléchir. J’ai moi aussi quelques problèmes en ce moment, et pas toujours la tête à ça. Mais je me dis qu’il faut dépasser ce stade et continuer nos séances. Ce n’est qu’en allant bien que l’on pourra mieux gérer nos problèmes et aider ceux que l’on souhaite aider. En aucun cas ce n’est en se morfondant dans son coin que l’on pourra trouver des solutions. Dernièrement, je ne me sentais pas de faire une session, et je m’y suis un peu « obligé ». Cela permet de faire le vide, de penser à autre chose, de se faire du bien, et physiologiquement de libérer quelques hormones. Une récréation en quelque sorte. Tu repars vers le quotidien la tête neuve et l’esprit plus clair.
    Ça n’est pas forcément facile à faire, mais en analysant froidement on peut penser que c’est la meilleure chose à faire.

    En ce qui concerne l’arrêt, il faut pondérer à mon sens la crainte de perdre ses automatismes avec l’accroissement du désir et de l’excitation. Lequel des deux prendra le dessus? il semblerait que ce soit le deuxième.

    Content de te retrouver parmi nous. 🙂

    #25762
    bzobzo
    Participant

    la vérité, c’est que je suis passablement déprimé pour l’instant
    et comme tu dis j’ai vraiment pas la tête à cela
    mais comme je n’ai pas de partenaire,
    si je reste sans aucune activité sexuelle du tout,
    la pression va commencer à monter, il faut que cela s’évacue quelque part
    alors je préfère autant le faire avec le massage prostatique

    donc pour l’instant je me force, des séances courtes,
    en semaine je pense faire des séances d’un maximum d’un quart d’heure,
    j’ai toujours cet orgasme dès l’insertion ces derniers temps,
    qui peut durer plusieurs minutes,
    certains jours, j’arrêterai sans doute immédiatement après,
    d’autres si je me sens plus entrain, je continuerai
    mais je n’ai vraiment pas l’intention de forcer plus que cela
    car pour l’instant dans ma tête, il y a beaucoup de découragement et de fatigue

    #25765
    bzobzo
    Participant

    il paraîtrait que Dieu a créé la femme à partir de la côte d’Adam (pas le notre, un autre…),
    moi je dis que c’est une invention de mec pour asseoir son autorité pour les siècles à venir.

    La vérité, c’est qu’une fois qu’on a connu le massage prostatique à un certain niveau,
    on sait à quel point la femme est omniprésente dans nos profondeurs
    et on est plutôt enclin à croire le contraire,
    c’est l’homme qui est né de la côte d’une femme, même pas d’une côte, juste d’un ongle sale,
    un jour que Dieu était un peu à court d’idée,
    il fallait bien qu’il y ait une bite dans cette histoire, il s’est dit,
    au moins pour assurer les générations futures
    et donc il faudrait quelqu’un pour la porter cette bite

    à part cela, j’ai eu ma petite séance,
    intensité souveraine du début à la fin,
    la chair s’ouvre, le chant monte,la courbe des vagues se confond à la courbe des caresses,
    à la courbe des formes offertes à la mer qui naissent en moi
    les gémissement et les râles comme une nuée d’oiseaux marins autour du bateau remontant ses filets,
    les profondeurs m’offrent leur trésor scintillant, agité, plein de vie éphémère,
    moments d’éternité

    #25766
    JieffeJieffe
    Participant

    Bonjour bzo,

    Tu es peut-être habitué à ces passages de déprime? Si ce n’est pas le cas, il serait peut-être judicieux de ne pas le laisser s’installer?
    Enfin, tu sais certainement ce que tu as à faire.
    Je pense cependant que tu as raison de conserver une activité, sans trop forcer. Ça ne peut à mon sens que te faire du bien.

    il paraîtrait que Dieu a créé la femme à partir de la côte d’Adam (pas le notre, un autre…),
    moi je dis que c’est une invention de mec pour asseoir son autorité pour les siècles à venir.

    Ça n’est pas impossible…. As tu eu le temps de parcourir les liens que j’ai mis dans ce message?
    Il en est question à plusieurs reprises, et ils sont très intéressants, à mon sens.

    #25767
    JieffeJieffe
    Participant

    Il est surprenant de constater comment le massage prostatique peut bouleverser la vie d’un homme, et le changer en quelque chose de meilleur semble t’il.
    Je n’en suis pas encore là, loin de là, mais j’espère le vivre une de ces jours.

    #25769
    bzobzo
    Participant

    Tu es peut-être habitué à ces passages de déprime

    je suis assez cyclothymique (autour de moi, on dit que j’ai un tempérament d’artiste…),
    des problèmes physiques genre arthrose qui s’installe,
    genou en bouillie, diverses intolérances alimentaires qui me pourrissent le quotidien
    et ma vieille mère qui perd un peu la tête, n’arrangent pas les choses

    ceci étant dit, la séance de hier soir a été extraordinaire,
    l’intensité était incroyable, je faisais l’amour, c’était phénoménal, à vous couper le souffle

    après avoir vécu des moments pareils,
    l’envie est désormais totalement revenue,
    et je suis tout excité comme un gamin à l’approche de l’heure des cadeau de Noel sous le sapin
    en pensant à ma séance de ce soir que je vais bientôt entamer

    #25770
    bzobzo
    Participant

    j’ai déjà connu des séances mémorables
    mais ce qui s’est passé ce soir durant une heure et demie,
    cela dépasse tout, je suis entré dans une autre dimension du plaisir prostatique

    une heure et demie durant laquelle j’ai ressenti chaque onde de plaisir partout dans tout mon corps,
    je me suis beaucoup caressé et chaque contact avec la peau,
    envoyait directement des ondes vers la prostate qui les décuplaient et les renvoyaient dans toutes les directions,
    c’était grandiose, avant je n’avais cela que durant les super O,
    là c’est resté ainsi durant toute la séance,
    toutes les digues avaient sautées, elle faisait désormais ce qu’elle voulait de mon corps sans aucune retenue,
    ses pouvoirs n’avaient plus aucune limite

    le plaisir était tout aussi intense à chaque instant
    dans mes doigts de pieds, que dans mes jambes, que dans mon visage, que dans mes bras, que dans ma poitrine
    et dans mon bassin bien sûr, ma prostate rayonnait, je la sentais surchauffée, comme une pile atomique,
    comme une immense hélice brassant et brassant encore la fournaise qu’était devenue chaque cellule de mon corps
    et je me suis griffé jusqu’au sang, je me suis pincé , tordu la chair pendant de longues minutes
    et si j’avais pu, je me serai mordu, mâchonné, arraché des morceaux de viande ici et là

    3 ou 4 super O, un tout particulièrement
    où j’avais l’impression qu’une moissonneuse-batteuses me traversait tout le corps,
    c’est à ce moment-là d’ailleurs que je me suis griffé jusqu’au sang,
    j’ai vraiment cru que j’allais exploser tellement je me sentais écartelé, éclaté, disloqué, dispersé

    bon après devant le miroir, je me suis contemplé un long moment le torse, les bras, les jambes
    on aurait dit un champ de bataille, je suis couvert de bleus et de griffes
    et j’ai mal en pas mal d’endroits

    vivre Naples et mourir

    #25771
    bzobzo
    Participant

    quelle soirée mémorable hier soir,
    ce matin avec le recul, à froid, qu’est-ce qui a fait la différence,
    pourquoi cette séance a-t-elle été ce qu’elle a été?

    des frontières ont été franchies que jusqu’ici je n’avais pas encore atteintes,
    j’ai déjà bien sûr expliqué en long et en large à quel point le féminin prend les commandes en moi durant l’action,
    cependant ce qui arrivé hier, c’est que pour la première fois, elle y était à 100%,
    elle s’exprimait avec totale liberté dans ses mouvements, dans ses actions
    la symbiose était complète et elle faisait ce qu’elle voulait, comme elle voulait et quand elle voulait,
    ça c’est un nouveau palier

    résultat les sensations étaient ressenties avec la même intensité dans tout le corps,
    je me caressais la poitrine, l’onde de plaisir était envoyée vers la prostate
    et immédiatement relayée par celle-ci, décuplée, diffusée vers l’ensemble du corps,
    tel était ce nouveau palier et c’est resté ainsi toute la séance, « quite an expérience »

    je me suis beaucoup caressé, très fort, très vivement par moments,
    beaucoup de frénésie, d’élans sauvages
    en contraste avec d’autres, où je ralentissais beaucoup tout, les caresses, les mouvements du masseur
    car avec cette intensité incroyable qui régnait à chaque instant partout,
    la lenteur me permettait littéralement de visualiser les déplacements des ondes de plaisir,
    je sentais en moi avec une acuité délicieuse
    le réseau des déplacements, des croisements, des naissances des différents flux de plaisir
    que ce ralentissement permettait

    et puis enfin, à un moment donné l’intensité du plaisir était telle
    que j’ai ressenti le besoin de commencer à me griffer, à me pincer,
    à me tordre des morceaux de chair de toutes mes forces,
    la douleur était convertie en plaisir par mon cerveau,
    les coloris du ressenti changeaient, plus de violence bien sûr, des couleurs nouvelles,
    étrangement une forte sensation d’exotisme,
    sans doute l’effet de la nouveauté de l’injection de la douleur,
    des lames de couteau de plaisir me traversaient,
    me découpaient en tranches de jouissance qui se détachaient les unes des autres,
    une vraie boucherie

    par moments je m’embrouillais un peu, c’était nouveau
    et j’avais des hésitations de débutant, dois-je continuer à me griffer? reprendre les caresses maintenant?
    plus fort? moins fort? je perdais de la fluidité de l’action avec ces hésitations
    mais dans l’ensemble l’intégration s’est bien passée,
    à noter plus particulièrement ce super O somptueux où je me griffais et me pinçait de toutes mes forces,
    où c’était vraiment la folie, je me serai mordu de toutes mes forces pour accentuer encore la plaisir si j’avais pu

    mais en tout cas, je vais intégrer les coups de griffe, les pincements, les torsions à ma pratique désormais,
    c’est bien sûr dans les moments très intenses, les orgasmes et les super O qu’ils font sens,
    qu’ils peuvent être convertis en plaisir,
    je vais tester tout cela bien tranquillement dans les sessions à venir

    #25774
    AvatarMatt
    Participant

    Merci Bzo pour ces beaux témoignages, c’est en les lisant que cela donne envie de s’accrocher …

    #25782
    JieffeJieffe
    Participant

    Bonjour bzo,

    content de te retrouver de nouveau en selle, et quelle cavalcade…. Comme le dit Matt, ça fait du bien à des débutants de lire ce genre de témoignage.
    Il me vient à l’esprit 3 remarques encourageantes à la lecture de ton récit:
    • un arrêt de plusieurs jours ne te fait pas oublier ce que tu as acquis précédemment ni perdre quoi que ce soit en intensité
    • bien au contraire. Penses tu que cet arrêt pourrait être la cause de ce nouveau palier que tu as franchi? Le repos prostatique et celui de l’esprit pourraient ils être à l’origine d’une telle excitation qu’elle te fasse franchir des barrières jusque là jamais atteintes?
    • enfin, tes témoignages montrent que le plaisir prostatique ne semble pas avoir de limite. Il semblerait que chaque fois que tu penses en avoir atteint une, tu la pulvérises lors de la prochaine séance. Ça fait très envie et ça laisse rêveur!

    En tout cas, je suis content pour toi, et espère un jour connaître ça.

    par moments je m’embrouillais un peu, c’était nouveau
    et j’avais des hésitations de débutant, dois-je continuer à me griffer?

    C’est le stade dans lequel je suis, mais bien en amont de toi, dans la découverte du plaisir. Je me pose tout de même aujourd’hui moins de question lorsque je ressens quelque chose de nouveau. J’essaie ce que je crois être bon. Si ça fonctionne tant mieux, si ça ne fonctionne pas, tant pis!

    Continues de nous faire rêver bzo.

    #25788
    bzobzo
    Participant

    arf j’ai de nouveau eu le coup,
    je tape un message dans le petit journal de @jieffe, là je suis bien connecté avec mon pseudo,
    après je veux taper ici des réponses, cela m’a pris une bonne demie heure,
    des dizaines de lignes et quand je clique sur « envoyer »,
    je ne suis plus connecté, du coup j’ai tout perdu

    pppfff, c’est pas sérieux, on peut pas penser tout le temps à avoir le réflexe de vérifier qu’on est encore connecté,
    surtout que là ma page que j’éditais, m’indiquait que j’étais encore connecté,
    c’est quand j’ai cliqué que la déconnexion a été effective

20 sujets de 121 à 140 (sur un total de 341)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.