• Ce sujet contient 738 réponses, 14 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par bzobzo, le il y a 12 mois.
20 sujets de 521 à 540 (sur un total de 739)
  • Auteur
    Articles
  • #34582
    bzobzo
    Participant

    essayé plusieurs objets différents
    mais rien de vraiment intéressant,
    je me rends que ce qu’il me faudrait,
    c’est une surface verticale comme ma commode en bois contre laquelle j’adore déjà
    tellement venir me frotter
    mais avec une petite bosse un peu plus bas,
    une petite bosse bien douce, bien polie, sans arêtes, tout en rondeurs
    contre laquelle je pourrais venir frotter ma petite raie chérie
    fiévreusement, ardemment, avec langueur, avec insistance, avec pétulance, avec frénésie,
    selon les moments

    me demande même si je ne vais pas guetter quelque chose sur Amazon,
    éventuellement couper en deux, avec du velcro ou de la colle pour pouvoir l’assujettir à mon meuble,
    je suis en train de ruminer sur le sujet
    mais définitivement une piste à explorer

    juste une petite bosse, cela me suffit déjà,
    il ne me faut rien de plus,
    le dard dressé gorgé de sang,
    j’ai ce qu’il faut en moi pour le construire à partir de la petite bosse,
    ainsi je l’ai sur mesure constamment

    #34588
    lighteningboltlighteningbolt
    Participant

    Merci de ta description des « stades », je la trouve éclairante.

    Je te souhaite de trouver le bon appendice pour ta table 😉

    #34594
    bzobzo
    Participant

    Je te souhaite de trouver le bon appendice pour ta table

    hé hé merci,
    cela demande une réflexion patiente et quelques petits essais
    pour déterminer la taille et la forme idéale de « l’appendice », comme tu dis
    mais je ferais une démarche en ce sens

    pas sûr où je la mettrais car ma magnifique commode, je ne vais pas tout de même coller dessus cela,
    donc il faut que je troue l’endroit où la mettre,
    peut-être avec une ventouse comme on trouve certains godemichés, c’est en « working progress »

    Merci de ta description des « stades », je la trouve éclairante.

    c’est une lente maturation, une éclosion que le plaisir dans tout le corps

    prends ton temps, tu es sur la bonne voie,
    déguste comme un grand cru en devenir, chaque minute de ton parcours

    on croit toujours que les progrès auront des aspects spectaculaires, complexes
    alors qu’il s’agit juste de bien faire attention,
    de porter bien son attention vers l’intérieur et d’être à l’écoute de tout ce qui se passe en nous,
    au lieu de penser, au lieu de réfléchir, au lieu d’essayer de faire ceci ou cela,
    juste de se laisser aller, de laisser parler son désir,
    de se confier entièrement à lui

    le progrès, c’est donc juste de ne plus rien faire, juste de se laisser faire
    en étant bien à l’écoute et en laissant toutes les forces se déchaîner en nous,
    c’est enfantin,
    moins on en fait, au plus on laisse le désir s’exprimer en nous,
    au plus nos résultats seront au rendez-vous

    sens ton corps, laisse-le s’éveiller,
    la danse, le chant n’ont pas besoin de nous,
    juste que le désir soit libre de chorégraphier dans notre chair

    #34596
    bzobzo
    Participant

    ne plus sentir les liens de notre identité sexuelle,
    c’est comme un bateau dont on a coupé les amarres
    qui dérive au gré des courants,
    au gré des courants du désir

    il danse de plus en plus sur les eaux ,
    il s’éloigne du fond du port où il était immobilisé
    loin de la houle qui s’introduit entre les jetées

    on ne peut imaginer cela
    quand on a toute sa vie connu que la pierre du quai contre sa coque
    et que la seule danse qu’on vit de temps à autre,
    c’est ainsi, sur place, entre des amarres, bridé

    #34597
    bzobzo
    Participant

    je ne peux m’empêcher d’imaginer
    que c’est parce que pendant des années je me suis tenu à l’écart de la compagnie des femmes,
    que je me suis tenu à l’écart de leur corps, de leur amour,
    qu’à un moment donné je me suis retrouvé
    comme un chien qui a flairé un os dans ses profondeurs,
    à fouiller des pattes jour après jour le sol en moi

    mais j’ai eu le flair à un moment donné,
    que je pourrais retrouver en moi toute cette féminité perdue
    toutes ces femmes dont j’avais fuit la compagnie jusqu’à en perdre complètement la trace,
    j’avais oublié à quoi elles ressemblaient,
    je les avais enterrées

    mais j’ai tant creusé, tant creusé en moi,
    que je suis désormais éperdument proche de leur corps en me rapprochant du mien,
    nous portons tout le spectre du plaisir humain dans notre chair
    et j’ai à nouveau envie de faire follement l’amour,
    indifféremment avec des hommes, indifféremment avec des femmes

    mais j’ai surtout envie de faire l’amour avec une femme
    avec mon corps d’homme pour nous faire l’amour,
    j’ai envie qu’elle enlace ce corps
    qui m’enlacera aussi tout en l’enlaçant

    qu’on soit emmêlés tellement intimement
    qu’on ne sache plus où est le masculin, où est le féminin,
    que tout soit défait,
    que tout soit uni

    #34599
    bzobzo
    Participant

    au lit, avant de m’endormir,
    j’ai tout mon petit rituel
    où je m’enduis diverses parties de corps d’huile d’argan, de beurre de karité,
    une petit noix de protection intime aussi pour mon anus-pussy

    comme mes couilles dérapent délicieusement après,
    je bouge ainsi un peu les cuisses, cela glisse comme des anguilles entre mes jambes,
    c’est presque comme un signal, temps de s’endormir
    ce bref bouquet de volupté avant de plonger dans les rêves

    mais hier soir, en restant immobile,
    je me suis aussi pendant quelques minutes , appliqué des contractions lentement,
    j’ai actionné donc ma pompe à faire monter les énergies
    mais sans les transformer avec mes diverses actions en sensations sexuelles, voluptueuses

    les vibrations montaient, montaient si facilement, si distinctement,
    je m’en sentais inondé, c’était agréable
    mais cela donc ne se transformait pas en sensations, le plaisir semblait prêt à démarrer à tout instant
    mais j’en restais là, juste par curiosité ,
    de voir ce qui pouvait se passer ainsi

    en fait, je me suis rendu compte, qu’il fallait toujours qu’il y ait une action ,
    de tout ordre pour qu’il se passe quelque chose,
    sinon ces énergies montaient, puis se dissipaient,
    il aurait fallu donc je je fasse quelque chose avec,
    sans doute ici pourrait démarrer une pratique tantrique, par exemple,
    il faudra vraiment que je m’y remettre sérieusement
    car je fais désormais tellement facilement monter les énergies en moi
    et je sens bien qu’il y a moyen aussi d’en faire autre chose
    que de les vivre sexuellement

    je vais me remettre à une pratique tantrique et aussi à la danse de tandava que j’ai arrêtée,
    tandava, je vais m’y remettre directement

    curieux dans ma chair, curieux d’explorer, curieux de m’envoler

    #34600
    bzobzo
    Participant

    en mode androgyne, en mode tapis magique

    libre de tous liens, dans ma chair

    #34626
    bzobzo
    Participant

    à chaque jour ces petits progrès,
    en mode androgyne, j’ai encore tellement de choses à apprendre,
    c’est un immense continent sur lequel j’ai mis pied
    et je ne fais que commencer mon exploration
    malgré déjà tous ces extraordinaires moments

    ainsi je me rends compte que je fais appel trop systématiquement aux contractions,
    que la prostate n’a pas besoin de cela pour être en action,
    j’en fais beaucoup moins ce soir mais beaucoup mieux,
    un mouvement où tout le fessier est plus engagé
    et qui arrive tout seul quand mon corps en a envie, a envie de sentir une pénétration
    et plus régulièrement comme un métronome,
    c’était au fond un réflexe que j’avais acquis du temps où je maîtrisais moins bien,
    où les énergies coulaient moins facilement en moi
    et que je devais pomper plus souvent pour faire monter les vibrations de mes sources profondes

    ce n’est plus nécessaire désormais, cela coule à flot, cela monte à flot, dès le premier instant
    et sans effort,
    ainsi sans les contractions qui reviennent trop régulièrement,
    je découvre un délicieux surcroît de puissance à mes caresses,
    je les sens mieux sur ma peau,
    qui semble s’enflammer plus fortement sous mes doigts,
    je sens aussi mieux, encore mieux mes ondulations,
    mon mode liane lascive semble être devenu encore plus effective

    en fait tout semble aller encore mieux ainsi
    et je sens bien que la prostate est aussi bien là,
    même si moins directement sollicitée

    et puis je sens mieux les ondes mâles et les ondes femelles se chercher, s’entremêler,
    en fait mes contractions étaient trop machinales,
    sans elles, tout le reste prend encore plus de relief,
    les détails se distinguent encore mieux
    et puis quand une contraction arrive, vraiment désirée par mon corps,
    je sens le mouvement de pénétration en moi avec encore plus d’acuité et de finesse qu’avant

    bref cela semble une belle avancée à tous points de vue

    #34629
    bzobzo
    Participant

    si j’étais riche,
    je me ferai construire toutes sortes d’accessoires sur mesure pour mon plaisir,
    par exemple, une surface en bois contre laquelle venir me frotter
    avec un petit appendice en forme de bosse plus bas

    je m’y vois déjà, me frottant voluptueusement le dos contre,
    pliant les genoux, descendant, montant, me caressant, ondulant,
    la petite bosse plus bas, viendrait s’incruster entre mes fesses chaque fois dans la descente,
    je la sentirais immédiatement comme au nid, un peu enfoncée ainsi entre mes fesses
    venant presser, venant frotter, s’y enfonçant un peu, ressortant, rentrant à nouveau,
    se cognant, avec mes va et vient

    je n’aurais plus qu’à descendre et à monter tout tout lentement,
    mon dos glissant voluptueusement sur la surface plane en bois
    et puis bien sûr mes mains allant et venant partout ,
    bassin, hanches, seins, épaules, ventre, fesses,
    parcourus par mes doigts, tantôt à vive allure, tantôt au ralenti

    mes couilles avec mes cuisses bien sûr,
    quel barattage divin entre mes jambes,
    avec ces productrices si généreuses de nectar chaud , onctueux

    comme c’est bon de se sentir ainsi,
    envahi d’ondes féminines, d’ondes masculines, s’entremêlant, s’ébattant

    bougé par le désir, ondulant comme une femme en chaleur
    en même temps, on sent qu’on a un engin virilement dressé entre les jambes,
    on s’en sent le propriétaire déchaîné,
    qui l’enfonce par moments de vigoureux coup de rein entre des jambes accueillantes,
    on sent comme il est gorgé de sang, comme il est dur, comme il semble vibrer
    et en même temps on sent, comme on écarte avidement et sans retenue les jambes pour le recevoir,
    pour le sentir s’enfoncer en nous, remonter dans nos entrailles,
    on sent la fente, la petite fente divine en nous, avide de l’accueillir, l’engin dresse, bien dur,
    on veut le sentir s’enfoncer toujours plus,
    le sentir fouiller et encore fouiller en nous , remuer en nous, frotter en nous

    #34630
    bzobzo
    Participant

    hier soir , après une petite demie heure en aneroless,
    j’ai eu une envie de masseur,
    dirigeais le bras vers la boîte où se trouve le g-rider, ma petit fée, reine du récurage domestique
    quand je me souvins que j’avais récemment acquis le Vice 2,
    ma main changeât légèrement de trajectoire
    et atterrit sur la belle boîte noire du nouvel engin de chez Aneros

    hop, hop, hop, j’allume le bouton de la télécommande,
    active le masseur et puis lubrifie bien scrupuleusement la hampe
    et enfin engloutis avidement celui-ci du cul

    je me lance en mode inerte, sans les vibrations donc, comme il se le doit au début,
    rapidement ma chair est emplie d’une délicieuse félicité,
    il est vraiment magnifique, proche de mon G-Rider
    mais en même temps, quelques différences notables tout de même,
    qui lui confère une personnalité bien à lui

    je le sens avoir la même longueur, parfaite pour moi
    mais il est moins épais, moins massif et la forme de la hampe diffère aussi,
    les butées offrent moins de stabilité et de précision durant la course du va et vient
    l’ensemble se révèle moins puissant aussi
    mais dans les moments où je bouge le bassin, où je frotte mes cuisses contre mes couilles
    ou quand je viens toucher mes génitaux avec mes doigts,
    là il se révèle vraiment plus maniable, miraculeusement maniable même,
    je peux en même temps avoir mon tango lascif des cuisses avec les couilles
    et puis continuer des va et vient divers avec le masseur en moi,
    je peux bien continuer ces deux actions en parallèle,
    alors que là, dans ce genre de cas de figure,
    mon G-Rider est plus limité, je deviens de plus en plus maladroit avec
    dès que j’essaie aussi des mouvements avec les cuisses

    autant en aneroless, j’utilise avec beaucoup de précaution les contacts des doigts avec mes parties
    car on perd rapidement la finesse et la précision des sensations,
    ainsi que leur délicieuse progression, la sensation délicieuse de progressif décollage,
    autant ce problème ne se pose pas avec un masseur, j’ai découvert hier soir
    car simplement ce degré de finesse, de détail, est propre à la pratique A-less,
    n’existe pas avec le masseur
    dès lors on ne peut pas perdre ce que l’on n’a pas,
    c’est très intéressant comme découverte pour moi,
    j’ai pu ainsi profiter de moments d’une très belle intensité,
    de sensations abondantes, orgasmiques qui n’appartiennent qu’au masseur,
    qui faisaient chanter à tue-tête ma chair
    et ainsi j’ai immédiatement à nouveau eu l’envie de pratiquer avec plus régulièrement

    je passais indifféremment de contacts fréquents avec les doigts
    à la danse langoureuse de mes cuisses avec mes parties
    tout en bougeant le masseur en mode pénétration en moi
    j’étais en mode liane lascive, me caressant aussi, la plupart du temps, bien sûr

    délicieux moments avec des flots de volupté, de félicité,
    tout cela bien spécifique au masseur,
    j’ai rattrapé le retard que j’avais acquis dans ma pratique avec masseur
    par rapport à l’aneroless
    et qui ne me donnait plus envie de m’en servir,
    certes c’est moins fin, moins varié, moins riche
    mais un flux tellement abondant constamment
    et puis des sensations autres , beaucoup plus explosives, plus sensations charnelles, incarnées
    grâce à ce contact physique du masseur avec la paroi derrière laquelle se trouve ma prostate chérie,
    ma petite reine des profondeurs, ma sorcière bien aimée

    après un bon quart d’heure ainsi à jubiler, j’ai voulu mettre en route les vibrations,
    j’avais senti que cela pourrait apporter quelque chose, j’en avais vraiment envie
    mais il ne s’est pas mis en route,
    je ne suis pas sûr de ce qui se passe avec le Vice 2,
    s’il se décharge très rapidement et qu’on peut pas commencer une séance avec et espérer profiter de ses vibrations
    si on l’a pas rechargé avant

    il est sensé être complètement rechargé quand la petite lumière à l’arrière, ne clignote plus
    et il indique cela très rapidement après avoir été mis en chargement,
    cependant quand j’essaie de m’en servir , il ne s’allume pas,
    quelque chose quelque part, ne va pas,
    me demande s’il n’y a pas un problème avec le rechargement
    ou alors il y a encore un truc que je n’ai pas bien saisi pour l’allumer
    car au début quand je commence la séance, je l’allume, le met en mode actif
    pour pouvoir utiliser les vibrations sans devoir encore l’allumer
    mais comme je ne m’en sers durant un quart d’heure sans les vibrations,
    j’ai l’impression qu’il s’éteint et qu’après il n’y a plus moyen de le rallumer
    ou du moins, je m’y prends mal dans le feu de l’action

    cela m’est arrivé à chacune de mes deux séances jusqu’ici, c’était assez décevant
    que quand je voulais me servir deu masseur en mode vibrations,
    il semblait déchargé, plus moyen de le rallumer
    pourtant quand je le mets en charge, la petite lumière indique rapidement que la batterie est rechargée,
    je vais reprendre le mode d’emploi,
    quelque chose m’échappe ou il y a un problème avec le modèle que j’ai reçu

    #34631
    bzobzo
    Participant

    j’ai aussi fait quelques tentatives avec le fameux Wand chinois en acier

    pas eu beaucoup de sensations mais il y a eu tout de même progrès,
    je commence à parvenir à l’intégrer à mon système,
    à ma façon de bouger, toute ma gestuelle amoureuse,
    toute cette chorégraphie qui me donne la sensation de me faire l’amour,
    j’ai absolument besoin de cela
    sinon cela devient mécanique, juste de la masturbation prostatique
    et ce n’est pas moi,
    j’ai besoin de toute cette gestuelle qui me donne l’impression de me faire l’amour,
    c’est ainsi que naissent mes sensations, que je parviens à me mettre en mode androgyne

    sans grand résultat donc
    mais je suis quand même parvenu à le faire bouger comme il faut, je crois,
    le truc, il me semble, c’est de ne pas essayer de le bouger directement
    avec les muscles aux alentours de l’anus, du périnée,
    comme je le fais avec un masseur
    car c’est peine perdue ainsi, il est bien trop lourd,au bout de quelques secondes, on n’y arrive plus,
    non, j’ai utilisé tous les muscles du bassin toute la puissance des fessiers, des reins , en plus,
    là plus aucun problème, avec de légers mouvements ainsi,
    on le sent qui se met à se déplacer en nous,
    c’est indirectement donc qu’on peut le mener, lui imprimer un mouvement, dans notre chair

    mais une connexion plus intime doit se faire encore en moi avec,
    je parviens à le bouger assez bien mais je ne le sens pas encore comme il faut
    mais il y a de l’espoir désormais,
    je vais le solliciter régulièrement,
    j’ai envie de voir ce que cela va donner

    #34633
    bzobzo
    Participant

    hé hé, j’ai presque terminé la bibliothèque,
    enfin le gros oeuvre en tout cas,
    plus que fixer au plafond et le travail de finition,
    ponçage et pâte à bois pour cacher les vis et certains creux

    cela mérite une petite séance pour fêter cela

    j’avais essayé au réveil encore le Vice 2 bien chargé cette fois en mode vibrations,
    je dois dire que je suis assez perdu,
    noyé dans les vibrations pour être plus précis,
    je ne parvenais plus à sentir mes vibrations naturelles,
    celles qui montent de mes abysses,
    elles étaient noyées dans les trépidations hystériques sortant des moteurs du Vice 2,
    c’est trop pour moi, pour l’instant

    je vais essayer de trouver un mode plus économe en trépidations,
    le moins insistant, le moins envahissant,
    quelque chose que je puisse amalgamer à mon flux d’ondes,
    l’ornementer, le décorer, « l’exotiser »

    mais sans vibrations, ce Vice 2 est un masseur magnifique, à recommander chaudement

    je vais essayer prochainement avec les vibrations
    mais aucun autre mouvement dans mon bassin,
    essayer de remplacer mes actions habituelles dans le bassin par les vibrations du masseur,
    peut-être est-ce ainsi qu’il faut faire et pas essayer de tout combiner,
    plus les caresses et les ondulations de tout le corps en mode liane lascive, bien sûr,
    on va voir ce que cela va donner

    #34634
    bzobzo
    Participant

    il s’agit à un moment dans le cours de l’action
    de sentir l’envie d’un contact des doigts avec mes parties,
    de se retenir, de se retenir jusqu’à la sentir presque comme une nécessité absolue,
    sentir que cela fera un bien incroyable à un moment donné au flux général d’ondes

    percevoir l’élan, percevoir le rythme, percevoir l’intensité,
    être intime avec eux, au plus près, totalement à l’écoute,
    effectuer ce geste avec une rapidité et une précision chirurgicales,
    entrer en contact, sentir le soudain jaillissement de vibrations, le déguster jusqu’à la dernière goutte
    et comme un surfeur pris par une plus grosse vague, parvenir à bien la négocier
    pour que l’élan général soit bien maintenu quand la déferlante disparaît progressivement,
    parvenir à bien amalgamer ses restes dans l’ensemble,
    que notre course continue sans heurt et sans écart ,
    en profitant le plus durablement possible de ce coup de turbo
    encore pour de longues secondes

    #34635
    bzobzo
    Participant

    je suis calme, tellement tranquille désormais,
    avec tout ce potentiel en moi, cette mine,
    tellement de pépites déjà,
    tellement d’autres qui m’attendent

    je me suis remis à Tandava, la danse sacrée
    mais avec une variante toute personnelle, enfin peut-être que cela existe déjà, je ne sais pas
    cela m’est venu tout naturellement, cela s’y est intégré tellement harmonieusement
    Tandava est devenu quelque chose de différent

    j’ai commencé à faire des contractions durant Tandava
    la synchronisation s’est faite toute simplement,
    les mouvements ont changé, sont plus lents, plus rares,
    un enchaînement de postures plutôt,
    plutôt que des mouvements du corps qui évoquent une danse,
    la contraction semble me figer dans mon élan

    je sens les énergies monter, leur traitement ici n’a rien de sexuel,
    je les sens se répandre dans mon tronc, dans mes membres,
    mes lents mouvements semblent les brasser,
    j’ai l’impression par moments de nager dedans,
    c’est très intense,
    je ne sais pas où je vais , j’expérimente

    #34636
    bzobzo
    Participant

    je suis devenu calme, tellement tranquille
    car je suis désormais tellement sûr de ma puissance,
    de ma capacité à vivre à volonté des moments exceptionnels dans ma chair

    un palais secret, un palais enchanté, poussent des bouquets,
    s’épanouir dans le plaisir, le sourire de la vie

    je passe des moments étonnants avec cette variante de Tandava
    que je suis en train d’expérimenter, de mettre au point

    j’alterne les moments de mouvements libres
    où le corps s’élance dans l’espace
    et puis des moments de contraction en moi,
    de la pure énergie montant de mes abysses, irradiant dans ma chair
    puis reviennent les mouvements improvisés librement, la contraction se relâche
    mais les énergies continuent de flotter en moi, de dériver en moi

    avec de plus en plus d’intensité,
    je les sens présentes au fur et à mesure des instants qui passent,
    ce n’est pas sexuel, c’est autre chose,
    peut-être juste du tantra en mouvement, quelque chose comme cela

    #34637
    bzobzo
    Participant

    vous prendrez bien un nuage de volupté dans votre bassin?

    alors je serre légèrement les cuisses ,
    les mouvements , les gestes de mon quotidien font le reste,
    provoquant des frottements délicieux contre mes couilles chéries,
    comme un nuage de volupté se répandant en bas aux alentours

    je suis aux anges tout en me préparant pour aller travailler

    #34640
    bzobzo
    Participant

    de retour à la maison,
    quelque chose m’attend ici, quelque chose m’attend,
    quelque chose n’attend que moi
    oh bien sûr ce n’est pas une autre personne
    mais c’est tout de même pas mal du tout déjà

    quelque chose qui me rend plus complet, plus complet et plus riche,
    quelque chose qui me révèle peu à peu à moi-même,
    quelque chose qui me révèle toute une dimension de mystère
    et de ressources extraordinaires en moi ,
    entier, quelque chose qui me fait entrevoir mon entièreté peu à peu,

    et puis il y a le plaisir aussi, bien sûr, le plaisir immédiat dans l’instant,
    ah mes amis, tant de volupté et tant de félicité sont passées dans cette chair ces derniers temps,
    quel bonheur de vivre des moments pareils,
    quel bonheur d’être dans un corps avec de pareils ressources éveillées,
    quel bonheur d’avoir trouvé ce nid en moi
    où il fait bon se lover, se laisser aller et prendre son envol

    où il fait bon se lover, se lover, se lover, se lover…

    #34641
    bzobzo
    Participant

    je tiens définitivement quelque chose
    avec ce Tandava à la sauce @bzo

    mouvant lentement les yeux fermés et appliquant des contractions,
    je dois m’entraîner, trouver la bonne synchronisation,
    la bonne façon de les conjuguer
    mais je viens de faire là quelques minutes
    et j’ai passé des moments extraordinaires,
    j’ai véritablement décollé, c’était splendide

    pour la première fois j’ai réussi à canaliser ces énergies en moi
    autrement que sexuellement,
    ce fut divin, somptueux, moments de grâce,
    c’était cristallin, c’était lumineux, c’était incroyablement léger
    et c’était un envol,
    tout s’est fait incroyablement léger dans ma chair un instant

    comme je suis heureux, que de nouvelles perspectives

    #34642
    bzobzo
    Participant

    les mouvements, les gestes sont définitivement différents, plus lents
    que ce que l’on voit dans les vidéos de Tandava

    souvent je m’immobilise, je me fige plutôt,
    les énergies qui montent à flots en moi,
    me freinent, me ralentissent, me figent complètement dans une posture,
    je semble nager lentement dans les vibrations, elles me soulèvent peu à peu,
    je les brasse, je les baratte, elles m’entourent, elles m’allègent,
    mon corps n’est plus que pure énergie

    c’est bouleversant comme expérience,
    je vais alterner cela avec mes moments de plaisir à la maison,
    aux toilettes au boulot, c’est plus compliqué, il n’y a pas assez de place,
    peut-être à midi, je vais retourner dans cette salle de détente et de gymnastique
    qu’on a sous les toits dans un coin du bâtiment,
    que j’avais fréquenté à un moment pour faire du yoga et m’offrir des moments de plaisir

    j’ai enfin goûté au tantra, j’y ai même sérieusement mordu dedans

    #34643
    bzobzo
    Participant

    j’y parviens à chaque fois, en quelques instants,
    les énergies se mettent à circuler de façon tellement puissante,
    c’est tellement proche de ce que je fais sexuellement
    mais en même temps, c’est totalement éloigné,
    je veux dire que c’est le même matériau brut que j’emploie
    mais j’en fais autre chose

    j’ai la sensation de caresser l’air,
    en même temps de caresser , de bouger les flots d’énergie montant en moi
    et cela les échauffent, elles se déchaînent, elles se ruent dans tous les sens
    puis me font décoller comme si je lévitais,
    bouleversant comme expérience

20 sujets de 521 à 540 (sur un total de 739)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.