Mots-clés : ,

Ce sujet a 6 réponses, 3 participants et a été mis à jour par  astro, il y a 1 an et 1 mois.

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)
  • Auteur
    Messages
  • #24109

    astro
    Participant

    Bonjour. J’ai fait l’acquisition d’un Aneros Helix voici près d’un mois et demi. Je précise que je n’avais aucune expérience préalable de pénétration anale (à part de temps en temps le bout du doigt de ma compagne). La première fois, je ne suis d’ailleurs pas parvenu à insérer l’Aneros (j’étais sans doute trop tendu, pas assez décontracté). J’en suis à ma 14è ou 15è session. Après lubrification (lubrifiant à base d’eau) de l’anus, du canal rectal, du masseur et insertion de celui-ci, je débute par une phase de relaxation avec respiration abdominale (10-15 minutes), puis j’enchaîne de légères contractions anales, pendant une trentaine de minutes, sur le dos, jambes légèrement écartées et pliées. Généralement, pendant cette phase de contractions, je connais 2 ou 3 périodes d’érection. Il arrive quand mon pénis est en érection de ressentir de légères contractions involontaires. Je termine parfois la session par une masturbation classique qui me procure un orgasme plus puissant qu’à l’habitude. Par contre, même si la sensation générale n’est pas désagréable, je ne ressens absolument rien au niveau de la prostate ; ni sensation, ni envie d’uriner, ni écoulement de liquide séminal. Je sais par les témoignages du forum qu’il faut se montrer patient, mais ne rien ressentir après une quinzaine de sessions m’amène à me poser la question de la localisation de ma prostate. Quand j’insère mon index dans l’anus, il me semble que la « petite boule douce » que je pense être la prostate est localisée assez près de l’anus. L’Aneros Helix n’est-il pas trop long pour moi ? Si c’est le cas, à défaut d’Aneros SGX, qui semble introuvable en Europe, le choix du MGX pourrait-il être plus approprié ?
    Par contre, il m’arrive, hors session masseur prostatique, de me masturber en manipulant légèrement mon sexe d’une main tout en massant le périnée avec trois doigts. Au bout d’un moment, je ressens quelquefois une montée vers un orgasme différent de celui ressenti lors d’une éjaculation classique, mais sans arriver à la jouissance. Merci de vos partages et de vos conseils.

    #24111
    Peri
    Peri
    Participant

    Bienvenue Astro,

    Merci de partager votre expérience. J’en profite pour saluer aussi Tatepro.
    C’est la première fois que je me lance dans une forme de conseils. J’ai une petite pensée pour Andraneros, qui a probablement réservé ce beau weekend à la pêche à l’orgasme.

    Tout d’abord, Astro, j’ai relevé que tu avais des difficultés à l’insertion du masseur lors de ta première fois mais parviens-tu maintenant à l’introduire complètement ?
    Au début de mon cheminement et durant plusieurs mois, je ne parvenais pas à faire entrer le masseur complètement. J’étais tellement tendu, le masseur bloqué, la buté périnéale ne touchait pas ma peau. J’ai dû apprendre à respirer par le ventre pour arriver à me décrisper et parvenir à l’insertion complète. Tu peux donc imaginer que dans ces circonstances des contractions volontaires même légères sont de trop. D’où aussi mon attachement à la méthode du « ne rien faire ».
    Si cela n’a pas ton cas et que tu arrives à te détendre, essayes peut être de te focaliser sur le masseur et les micro sensations qu’il procure avant de commencer les contractions légères. Essaye de varier leurs longueurs, leurs forces, essayes d’autres positions en prenant à chaque fois le temps de respirer calmement et de te focaliser sur les moindres variations du touché du masseur.
    Comme l’a dit Tatepro sur son sujet, habituellement on ressent au début d’une séance, quant le masseur rencontre la prostate, une chatouille puis un frisson jusqu’à, a force de se plonger dans l’auto-érotisation et la détente, un plaisir qui irradie avec les montées d’excitations. Là, ça devient vraiment cool ! Soyez confiant, ça viendra vite avec un état d’esprit résolument positif.

    Pour ma part, j’en suis à deux ans et un peu plus d’un mois de pratique et je dirais que j’ai gravi ces derniers jours la 47ème marche de la carte aux trésors. Dans mon cas, ce fut laborieux mais je reviens de loin. Malgré cela, le peu de sensations, les moindres étincelles de plaisirs n’ont fait que confirmer une intuition présente en moi : cette jouissance totale est à ma portée.

    Bon cheminement !

    PS : Pour accroître la sensibilité de la prostate et la montée de l’excitation, la caresse douce des tétons a des effets très positifs.

    #24113

    astro
    Participant

    Merci, Peri, pour tes conseils.
    Pour répondre à ta question, oui, j’arrive à insérer l’Aneros complètement. En fait, après la première tentative avortée, je suis passé par une phase de découvert et de massage du canal rectal avec l’index lubrifié. Au début, j’avais du mal à insérer ne fusse qu’une phalange; j’ai finalement senti que la voie se débloquait. A partir de ce moment, l’insertion du masseur n’a plus vraiment posé de problème.
    Comme tu les conseilles, je vais essayer d’autres positions, mais jusqu’à présent, je ne ressens ni chatouille, ni frisson… Peut-être une question de temps ?

    #24115
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Votre témoignage après un mois et demi d’utilisation de votre Helix montre que vous avez bien assimilé les principes qui régissent l’utilisation d’un masseur prostatique de type Aneros. Votre application vous fait avancer dans votre cheminement même si vous pensez consciemment le contraire. Chez certains pratiquants une partie, éventuellement importante, du cheminement est souterraine, inconsciente.

    Généralement, pendant cette phase de contractions, je connais 2 ou 3 périodes d’érection. Il arrive quand mon pénis est en érection de ressentir de légères contractions involontaires. Je termine parfois la session par une masturbation classique qui me procure un orgasme plus puissant qu’à l’habitude. Par contre, même si la sensation générale n’est pas désagréable, je ne ressens absolument rien au niveau de la prostate ; ni sensation, ni envie d’uriner, ni écoulement de liquide séminal…

    Selon ce que vous nous dites au début de la citation votre masseur agit avec efficacité et produit des effets visibles. A mon avis vous vous trouvez dans un situation courante pour de nombreux débutants qui, chacun à sa manière, attendent un événement significatif à leurs yeux qui ne se produit pas. C’est normal et ce n’est pas un problème si vous acceptez de vous mettre exclusivement à l’écoute de ce qui se passe même si votre ressenti n’apporte rien qui ressemble à votre attente.

    Oubliez vos attentes et vivez votre session dans l’instant. Je suis resté longtemps sans percevoir le contact précis, anatomique, du masseur sur ma prostate. Cela ne m’a pas empêché de ressentir peu à peu des contractions de la moitié dorsale de mon corps, puis des vagues de plaisir, une boule de chaleur et enfin d’être submergé par la jouissance. Ce n’est que plus tard que j’ai pris conscience d’un point particulier, ma prostate.

    Les forums spécialisés reçoivent souvent des témoignages comme le vôtre. Le dernier en date sur le forum officiel.

    Vous savez comment les astronomes font pour détecter une planète lointaine qu’ils ne peuvent pas voir. Ils mesurent et observent tout ce qui se passe autour, le moindre signal anormal leur permettant de dire « Elle est là ! » Soyez donc à l’écoute de tout ce que vous ressentez sans chercher à « voir » votre prostate. Pour cela soyez détendu, ouvert, curieux, concentré et patient.

    @peri vous a apporté une excellente réponse nourrie de son expérience de découverte progressive du plaisir prostatique. Bon cheminement @astro.

    #24118

    astro
    Participant

    Merci pour vos conseils, Andraneros. Je vais donc faire preuve de patience et être à l’écoute de la moindre sensation. J’adore l’analogie avec la détection de planètes lointaines. Je vous tiendrai au courant dès qu’il y aura du nouveau. Merci pour votre disponibilité.

    #24119
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    @astro je viens de tomber sur un sujet qui présente la même question que la vôtre :
    auteur: https://www.reddit.com/user/ThatOneFemboy
    auteur de la réponse: https://www.reddit.com/user/ThrowAwayTheTeaBag
    Traduction :
    « Je ne sens vraiment pas grand-chose quand mon Aneros est en place. Pas seulement un manque de plaisir, un manque de contact là dedans. J’ai mon Anetros depuis plusireurs mois maintenant. Est-ce que c’est normal ?
    Réponse
    Ça dépend vraiment de votre position et de comment vous êtes détendu. Je sais que beaucoup vous disent d’être allongé sur le dos, mais j’ai eu bien plus de succès en étant sur le côté. Je m’allonge, replie les genoux et les jambes sur mes hanches, et cambre légèrement mon dos. Comme si j’étais à quatre pattes mais posé sur le côté.
    Ensuite le mieux est de se détendre. Plein de gens parlent de contracter, et ça peut marcher pour certains, mais j’ai trouvé que les contractions ne m’apportent pas grand-chose. Mon corps le fait de toute façon naturellement, donc je ne m’en occupe pas. Je me contente de me détendre. Comme si je me relâchais pour uriner (efforcez-vous d’abord d’aller aux toilettes). Ensuite j’inspire en gonflant mon ventre et je me détends. Et j’expire en creusant le ventre et je me détends. Et je n’ai que des pensées sexy, ou je me concentre sur ce que je ressens.
    Ça m’a pris des mois pour trouver la position que j’utilise maintenant, dans laquelle je peux ressentir des vagues de plaisir presque immédiatement après insertion. Je ne peux pas dire avec certitude que j’ai eu un super O’, mais si ce n’est pas le cas je tremble à l’idée de ce que ça sera. Je n’ai jamais eu de session pour rien.
    Ah ! Donnez vous du temps pour vous-même. Je m’accorde habituellement au moins une heure. Si j’ai de la chance et si ma femme et mes enfants sont de sortie, j’ai déjà fait des sessions de trois heures. C’était fantastique.
    A quoi ça ressemble, c’est comme une pression, aussi comme un picotement. Je peux le sentir dans ma colonne vertébrale, quelques fois dans mon ventre, quelques fois mon cou, mes jambes, mes bras… évidemment dans mes fesses. Pratiquement presque partout. C’est comme s’il y avait une boule chaude qui grossissait et poussait… Quelque chose à l’intérieur. C’est dur à bien expliquer, mais j’espère que ça pourra aider. »
    Fin de traduction

    Vous n’avez donc pas à vous inquiéter outre mesure. Votre situation est normale pour un débutant et les progrès viendront peu à peu. Bon cheminement @astro.

    #24121

    astro
    Participant

    Merci, Andraneros, pour cet intéressant témoignage. Je ne manquerai pas d’en tenir compte. Je vous tiens au courant dès qu’il y a du nouveau dans mes sensations. Cordialement.

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.