• Ce sujet contient 96 réponses, 9 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par AvatarCh313, le il y a 12 mois.
20 sujets de 41 à 60 (sur un total de 97)
  • Auteur
    Articles
  • #28054
    JieffeJieffe
    Participant

    Ch313,

    Je suis entièrement d’accord avec Naomi. IL ne faut pas que tu prennes ombrage de ce qu’elle t’a dit, c’est très certainement le reflet d’une grande souffrance, et elle ne sait pas comment l’exprimer autrement. Comme je te l’ai dit,

    Les proches, tels que toi ou moi servent plus de défouloir que de thérapeute

    Il ne faut pas lui en vouloir non plus, ni te culpabiliser. Tu es un homme normal avec ses désirs, ses envies. C’est normal. C’est pourquoi il ne faut pas lui en vouloir, ce qu’elle t’a dit est une perception erronée qu’elle à de la réalité. Si toute les personnes qui ont des désirs sexuels sont des chiens, alors nous sommes nombreux, rassure toi.
    Tu comprends? Ça n’a pas de sens. Mais il ne faut pas lui en vouloir, ce n’est pas vraiment sa faute. L’épreuve qu’elle traverse (ou les épreuves qu’elle a traversées) ont très certainement grandement influencer sa pensée, son esprit, son état d’être.
    Il y a très certainement un fond de dépression derrière tout ça.
    Ce n’est pas facile Ch313, encore une fois, je peux en parler car je connais bien le sujet, sans avoir de réponse.
    Et ce n’est pas la peine de lui expliquer tout ça, elle te dira que c’est du pur délire, et que tu reportes la faute sur elle.
    Maintenant, tu n’es pas obligé de supporter tout ça. À toi de voir si tu l’aimes suffisamment pour l’accompagner, l’aider, mais le chemin va être long et difficile, et ce type de situation émousse salement les sentiments.
    Pour moi c’est écoute, accompagnement, ne surtout pas tenter de lui faire comprendre que son comportement est lié à son état, aux épreuves qu’elle a traversées, à une possible dépression, et pour ce qui est du domaine sexuel, la laisser venir, ne plus être demandeur mais prendre ce qu’elle a t’offrir quand elle le désire. Je ne tenterais même pas les câlins ‘simples’, c’est-à-dire la prendre dans tes bras. Je laisserais vraiment venir.
    Je sais, une vie d’abandon, mais tu as ce jardin secret qui te comble sexuellement, et qui peut t’aider à tenir, si tu le désires.
    L’autre solution est la séparation, si l’épreuve t’est trop difficile.

    Bon courage Ch313, nous sommes avec toi.

    #28082
    AvatarEnvole
    Participant

    100% d’accord avec ce qu’a écrit Jieffe.
    Bon courage Ch313, à elle comme à toi, tout le meilleur à vous.
    Naomi

    #28490
    AvatarCh313
    Participant

    C’est la traversée du désert
    Ma libido est au fond des glaces de l’Antarctique
    Je pratique quelques séances de temps en temps mais les conditions ne sont plus favorables. Je me lève plus tard, sinon elle m’en fait la remarque, elle se lève bien plutôt qu’avant ce qui réduit ma ‘fenêtre’ à peau de chagrin. J’abrège mes séances par une masturbation libératoire.
    Pour changer un peu, je reprends l’usage de l’Helix. Sans grande conviction et le résultat est déplorable. Dès que j’ai de bonnes contractions, il s’expulse très rapidement.
    Pour changer, j’ai pris le Progasme. Déception, j’obtiens le même résultat.
    Je n’arrive pas au lâcher prise dont j’étais capable avant.
    Pour compléter, mon corps me fait des misères.
    Je viens de passer 24 heures aux urgences. Dans la nuit j’ai été pris par des tremblements importants et totalement incontrôlables pendant plus d’une heure et les pompiers m’ont emmené à l’hôpital. Les analyses de sang n’ont rien donné. Le test d’urine laisse à penser à une infection urinaire mais je n’ai pas les symptômes qui correspondent, pas de sensation de ‘brûlure’ en urinant. Peut-être s’agit-il d’un problème rénal ? Mais au scanner on ne détecte rien.
    Depuis pas mal de temps, j’ai la sensation de quelque chose dans l’aine droite. Je dirais que la ‘tuyauterie’ n’est pas en place. Je consulte mon médecin. En fait j’ai une hernie inguinale. L’intestin grêle pouvant s’y coincer pourrait provoquer une occlusion intestinale. C’est peut-être ce qui vient d’arriver. Je le sens quand j’ai des contractions.
    J’ai des examens à faire, mais il faudra sûrement opérer, il n’y a pas d’autres ‘réparations’ possible.
    En attendant il faut éviter tout ce qui peut comprimer le bas ventre. . .
    Me voilà encore plus déprimé qu’avant.
    À plus

    #28493
    bzobzo
    Participant

    cher @ch313

    j’espère de tout coeur que ce creux de la vague, sera le plus court possible pour toi
    et que tu vas reprendre du poil de la bête

    la libido a zéro, la prostate froide comme un glaçon,
    j’ai connu cela aussi, cela n’aide pas à améliorer l’humeur, à remonter le moral

    mords sur ta chique, courage, cher @ch313
    en attendant des jours meilleurs, je t’embrasse

    #28495
    JieffeJieffe
    Participant

    Bonjour CH313,

    Tu le sais, la vie malheureusement est jalonnée de joies et de peines. Tu n’es pas en ce moment dans la bonne phase, mais après chaque creux, il y a une vague. Il faut voir le bon côté des choses dans ton malheur, une hernie inguinale se traite bien de nos jours, même s’il faut passer sur la table d’opération, ce qui n’est jamais agréable je te le concède. C’est un mal finalement préférable à d’autres.
    Je sais, toujours plus facile quand on ne le vit pas.
    Peut-être finalement que ce repos forcé te permettra de retrouver de l’excitation et une libido par le manque qu’il va générer.
    Je tente désespérément de te remonter un peu le moral, je ne sais pas si j’y suis au moins un peu parvenu, mais je te souhaite du courage et espère vivement que tes problèmes se résolvent rapidement. Que cet épisode ne soit plus très bientôt qu’un lointain souvenir.

    Courage CH313, nous sommes avec toi.

    #28506
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    @ch313 comme @bzo et @jieffe je suis désolé de lire ce message qui décrit une situation dans laquelle tout va contre vos souhaits et dont nombre d’éléments échappent à votre contrôle. Le dernier souci que vous mentionnez :

    En fait j’ai une hernie inguinale…

    peut être l’occasion de prendre du recul, de mettre provisoirement entre parenthèses votre quête du plaisir prostatique et d’une relation de couple plus intime. Dans certaines circonstances accepter de « perdre » quelques courtes semaines permet de retrouver l’énergie nécessaire aux évolutions qui enrichiront votre vie. Ce qui est important c’est de ne pas devenir prisonnier d’une spirale négative. Prendre du recul est le meilleur moyen d’avancer, en l’absence d’un choc exogène.

    J’ai des examens à faire, mais il faudra sûrement opérer, il n’y a pas d’autres ‘réparations’ possible.
    En attendant il faut éviter tout ce qui peut comprimer le bas ventre…

    J’ai traversé une situation identique. Dans mon cas l’opération a été minime, les suites désagréables se sont limitées à une gêne causée pendant quelques semaines par la présence de la plaque de silicone mise en place pour renforcer la paroi abdominale et pendant un peu plus longtemps par une perte partielle de sensibilité au toucher de la zone, qui a disparu complètement en quelques mois. Ce dernier point m’avait fort inquiété, ce n’est finalement qu’un mauvais souvenir.

    Cette opération est l’occasion de prendre du recul pendant pendant trois ou quatre semaines. Soignez vous bien. Demain est un autre jour. Bon cheminement @ch313.

    #28508
    aneveilaneveil
    Participant

    Bonjour @CH313,
    Pour avoir vécu des blocages un peu similaires (et l’utilisation de tel ou tel masseur ou technique n’y changera rien) Voici ce que je crois décrypter de ta situation : Pour moi il s’agit d’un problème énergétique lié aux émotions.
    Je découvre en effet toujours davantage que la manière de vivre ou ne pas vivre ses émotions est quelque chose de déterminant en matière de sexualité, de libido et d’orgasme ainsi que dans la relation de couple.

    La solution consiste à être le plus conscient des ses émotions dans le corps mais de manière non mentale, il faut s’y connecter (une à une) physiquement, la sentir, la visualiser, des mots peuvent venir, l’accepter, l’accueillir et surtout la laisser se déployer en soi, vivre plienement sa colère, sa frustration, son ennui, son dégoût, etc… (au départ elle est figé dans le corps et toutes ces émotions forment une cuirasse corporelle), la laisser danser en soi, s’unir avec elle (à ce moment cela produit un spasme ou une sorte d’orgasme chez moi)

    Une fois le processus apprivoisé, c’est très simple mais « naturellement » nous sommes souvent habitués à faire tout le contraire. L’idée consiste à rétablir le mouvement et la vie dans le corps là ou c’est figé, presque mort (et ce n’est pas étonnant que des maladies se développent là dessus)…

    Se connecter et vivre ses émotions c’est bien mais il faut aussi les exprimer clairement à l’autre et dans le monde extérieur, exprimer sa peine, sa frustration, sa colère etc.. en prenant surtout soin de ne parler que de soi et de ses ressentis sans jamais accuser l’autre (pas facile) ce sont les base de la CNV :
    1 Décrire la situation, rien que les faits, sans jugements.
    2 Décrire ce que l’on ressent, donc ses émotions (il faut être capable de s’y relier)
    3 Exprimer ses besoins en rapport avec les émotions (Besoin de tendresse, d’être touché, de sensualité, de réciprocité, d’expression sexuelle, que sais-je…)
    4 Faire une demande à l’autre, j’aimerai que………
    Ce processus de CNV demande du courage, cela demande aussi de sortir des ses habitudes mortifères et de ses zones de confort, mais les femmes apprécient généralement beaucoup l’honnête, la vulnérabilité et le courage des hommes capables de s’engager dans ce processus.

    La libido revient alors généralement presque instantanément, comme par miracle…

    Je vous laisse car j’ai du travail.

    A bientôt,

    #28516
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    Se connecter et vivre ses émotions c’est bien mais il faut aussi les exprimer clairement à l’autre et dans le monde extérieur, exprimer sa peine, sa frustration, sa colère etc.. en prenant surtout soin de ne parler que de soi et de ses ressentis sans jamais accuser l’autre (pas facile) ce sont les base de la CNV

    Je pense @aneveil que CNV sont les initiales pour Communication Non Violente. Je partage votre opinion. Bon cheminement à tous.

    #28517
    aneveilaneveil
    Participant

    Bonjour @Andraneros,
    Oui il s’agit bien de « Communication Non Violente » le terme n’est pas forcément génial, certains préfèrent parler de « communication Bienveillante ».
    J’aurai du en effet commencer par l’aspect communication au sein du couple, mais la communication avec soi-même est aussi primordiale pour se connecter à ses propres émotions et besoins car ce n’est pas forcément évident au départ.

    On trouve énormément de sites qui expliquent la CNV, les vidéos de Marshall Rosenberg (le créateur de la CNV), celles de Thomas d’Assembourg aussi et les très nombreuses vidéos de l’incroyable Isabelle Padovani (qui ne parle pas que de CNV mais reste toujours passionnante)

    Marshall Rosenberg (sous titré en Français) : https://youtu.be/bIjRxdN-kL8
    Thomas d’Assembourg :
    https://www.youtube.com/results?search_query=thomas+d%27ansembourg+
    La chaine d’Isabelle Padovani (il y a une catégorie purement CNV) :
    https://www.youtube.com/channel/UCNvXKxEhTB0n-Dq5GeTGwQw

    Les 3 parlent avec leur cœur et ont beaucoup d’humour, ce qui ne gâche rien…

    #28519
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    Vous dites @aneveil :

    la communication avec soi-même est aussi primordiale pour se connecter à ses propres émotions et besoins car ce n’est pas forcément évident au départ.

    Je suis d’accord. C’est très important.
    C’est aussi un des effets, inattendu pour beaucoup d’entre nous, de notre « cheminement ».
    Bon cheminement @aneveil.

    #28541
    AvatarCh313
    Participant

    Bonjour,
    Merci à tous pour votre soutien et pour vos conseils
    Je dois prendre mon mal en patience et attendre des jours meilleurs
    Mais je reste à vous lire régulièrement cela me ‘fait du bien’
    Merci encore

    #28672
    JieffeJieffe
    Participant

    Bonjour CH313,

    As tu des nouvelles?

    #28681
    AvatarCh313
    Participant

    Bonjour,
    L’hôpital m’a appelé pour m’informer qu’après examen par hémoculture, il ont trouvé un germe. J’ai donc eu une infection assez grave. Je dois revoir le médecin pour plus de précisions. En attendant je dois m’inquiéter à la moindre prise de température, ou frissons, tremblements qui pourraient indiquer une recrudescence infectieuse. Pour ce qui concerne l’hernie, je dois passer une échographie début juillet.
    Les sensations dans l’aine sont un rappel à l’ordre dès la moindre contraction dans le bas ventre je m’abstiens donc de toute sollicitation sexuelle.
    En attendant, je reste à lire les différents posts de ce forum et à suivre les cheminements de chacun.
    Quant aux relations avec ma compagne, c’est le zéro absolu …
    Ça ne mérite aucun intérêt.
    À plus …

    #28683
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    Prudence, attention, patience, courage.
    J’espère que les médecins viendront à bout de cette infection et te remettront vite sur pieds.
    A bientôt pour de meilleures nouvelles.

    #28684
    JieffeJieffe
    Participant

    CH313,

    Je suis persuadé que les médecins vont trouver une solution pour ce germe. Ce sont des choses qui se traitent assez bien aujourd’hui. Nous verrons ce qu’ils diront pour ta hernie.
    Je suis désolé d’apprendre que les relations avec ta compagne ne s’arrangent pas, et je sens bien que tu as le moral dans les chaussettes.
    Courage CH313, je suis persuadé que ce n’est qu’une mauvaise passe. Des jours meilleurs sont à venir.

    #28686
    bzobzo
    Participant

    bien sûr, nos quelques phrases d’encouragement
    n’ont que peu de poids face à ton réel,
    cette chose massive et implacable dans laquelle tu évolues
    comme chacun de nous

    ce ne sont que des fétus de paille emportés en une fraction de seconde,
    tu restes après avec le fardeau de tes problèmes
    qui doit te peser tellement actuellement

    cher @ch313,
    je te souhaite de sortir de cette mauvaise spirale aussi vite que possible
    et de retrouver la joie et le plaisir au quotidien

    #28745
    AvatarCh313
    Participant

    Petit retour de libido
    Ce matin après déjeuner, un peu de décontraction et déjà mon pubis me fourmille.
    J’hésite un peu, comme je ne me sens pas très sûre de moi, je prends le Progasme.
    Je demande à mon amant de me baiser avec douceur, délicatesse.
    Pour me divertir, quand il est en moi, mes doigts dans mon rectum le massent à travers mon vagin. Ma verge fait l’amour à ma main. Nous sommes trempés tous les deux. J’ondule jusqu’à une tendre jouissance. Sans orgasme.
    Quarante cinq minutes de langoureux plaisirs.
    Moralité : ‘C’est comme la bicyclette, ça ne s’oublie pas’
    Ça fait du bien, vivement que je retrouve mes possibilités
    Bonne journée à tous.

    #28748
    bzobzo
    Participant

    ah le naturel reprend le dessus, la vie reprend ses droits,
    et notre libido est le moteur-même de la vie

    tout ce qui ne me tue pas, me rend plus fort

    cher @ch313, tu as trouvé une voie retenue, freinée, il semble, de te donner du plaisir,
    prudence tout de même,
    surveille ton tempérament, prends garde, va-s-y sur la pointe des pieds
    comme si tu t’aventurais dans un magasin de porcelaine
    car tu as une condition médicale pour l’instant

    #28775
    AvatarCh313
    Participant

    Exceptionnelle aventure…

    Nous nous couchons ma compagne et moi comme d’habitude après l’émission télé.
    Comme chaque soir, je me prends mon petit temps détente, un peu d’Eutonie pour me déconnecter de la journée et retrouver la sérénité corporelle pour m’endormir.
    Comme parfois en me concentrant sur mon pubis de fines et lentes contractions totalement involontaires se mettent à déferler en douces vagues.
    En ces temps de restrictions pour cause médicale, normalement je stoppe là.
    Mais ce soir de légers spasmes se profilent amplifiant mes sensations.
    À côté de moi, elle ne dors pas encore.
    Alors pour ‘dériver’ ma conscience, je pose mes mains sur mon pubis.
    Les indexes très rapprochés à la base supérieure de mon pénis, les majeurs plus écartés à la base inférieure, les pouces se touchent presque entre le nombril et les indexes, les annulaires et les auriculaires s’étalent en descendant au creux de mes aines à la racine de mes cuisses.
    Une chaleur intense attise mon désir. La détente s’approfondit, le calme est de retour.
    Je me sens en confiance dans cet immobilisme, alors j’invoque mon amant.
    Ses doigts massent mon pubis, ma touffe. S’insinuent jusqu’à mes lèvres qu’ils caressent doucement.
    Je ne fais aucun mouvement et pourtant les sensations sont bien présentes, me déroutent même.
    Ses mains caressent mes cuisses lentement, je suis totalement ouverte.
    Et je sens aussi mon penis se gonfler au rythme de mon flux sanguin, je le sens prêt.
    « Viens mon chéri, baise moi » j’ai envie de le sentir en moi. Je l’attire contre moi.
    Je sens à la fois mon penis, à la fois ma vulve. Mon bassin ondule pour accompagner ses aller et venues sur mes lèvres. Et mon sexe sens l’humidité de sa vulve croître et accueillir mes glissements entre ses lèvres.
    Je gémis doucement, l’implorant de me pénétrer. Mais aucun son ne sort de ma bouche.
    Et pourtant les vibrations de ma gorge descendent jusqu’à mon vagin.
    Doucement son gland s’insinue, je me cambre, cuisses totalement ouvertes pour qu’il soit tout entier en moi.
    Mes mains empoignent ses fesses quand elle se soulève, petit à petit mon sexe encore plus tendu se glisse dans sa caverne. De plus en plus profond, le désir coule dans mon urètre.
    Mon vagin le serre encore plus fort comme pour le retenir. Sa chaleur m’irradie.
    Mon sexe joui en moi dans de longues pulsations. Je jouis avec lui.
    De longues minutes à s’étreindre mutuellement, à s’emmêler dans un déferlement de sensations inconnues.
    Heureuse, je vais m’endormir dans ses bras.
    Cela fait plus d’une heure que nous nous sommes couchés, ma compagne dort. Elle n’a rien ressenti de mon voyage.

    À quatre heures du matin, le besoin urinaire me réveille. Après je me recouche.
    Sans préambule, les sensations et les désirs me bousculent.
    Une nouvelle session va m’emporter encore pendant plus d’une heure.
    À peu près similaire, mais avec d’autres perceptions de touchers, de bisous appuyés.
    De nombreuses caresses différentes nous emportent aux confins de la jouissance.
    Dans un abandon total nous nous endormirons.

    Je me réveille ce matin beaucoup, beaucoup plus tard que d’habitude, je n’aurais pas de déficit de sommeil.
    L’étonnant de ce parcours et la presque immobilité constante de mon corps physique, qu’aucun cris, qu’aucune parole ne soient sortis de ma bouche. Pourtant nous nous sommes parlés.
    Est-ce que nous avons atteint l’orgasme ? En tous cas c’est sans aucune expression physique malgré tous les sensations réellement ressenties, sans aucune sollicitation d’aucune sorte.
    Je ne sais pas comment ‘cataloguer’ cette aventure totalement hors cadre d’une référence prostatique quelconque. Du pur amour physique, sans limites.
    Cette ‘expérience’ est sans conteste d’une richesse immense.

    Mais que s’est il passé ? Je rapproche cette épopée à une sorte de rêve éveillé.
    Comme dans un rêve, le corps physique est totalement absent, inerte, déconnecté de l’univers mental. C’est pour ça que j’emploie le terme de rêve.
    Sauf que ce n’est pas un rêve, c’est un vécu complètement réel, dans sa durée réelle.

    Enfin c’est très réconfortant pour moi de retrouver mon ‘univers parallèle’.
    Je n’aurais jamais pensé qu’un tel ‘voyage’ soit possible. Une nouvelle voie d’exploration s’est ouverte. Il m’a semblé que dans cette douceur les sensations étaient encore plus fines, plus pointues, plus précises dans leurs localisations. Le ressenti encore plus puissant. C’est une ‘progression’ inattendue pleine de futurs à découvrir.
    Salut à tous

    #28776
    bzobzo
    Participant

    Alors pour ‘dériver’ ma conscience, je pose mes mains sur mon pubis.
    Les indexes très rapprochés à la base supérieure de mon pénis, les majeurs plus écartés à la base inférieure, les pouces se touchent presque entre le nombril et les indexes, les annulaires et les auriculaires s’étalent en descendant au creux de mes aines à la racine de mes cuisses.
    Une chaleur intense attise mon désir. La détente s’approfondit, le calme est de retour.

    me rappelle irrésistiblement ce que j’appelle  » la main par devant ».
    Au début, j’y allais sans nuance,
    la main en coquille sur le sexe et les couilles,
    cela faisait à chaque fois comme une décharge incroyable de sensations péniennes
    dans le cours de mon plaisir prostatique

    mais j’ai compris plus tard qu’on obtenait de bien meilleurs résultats
    avec de légers effleurements, un doigt qui repose un peu sur une couille,
    la main s’attardant surtout
    comme tu l’as très bien décrit « au creux de mes aines à la racine de mes cuisses »,
    dans cette zone

    cela procure de plus en plus intenses sensations péniennes chez moi
    qui viennent s’intégrer au flux des sensations prostatiques

    l’impression que le doigt qui presse le périnée ou bien qui effleure avec insistance une couille
    est comme une fiche enfoncée dans la prise
    et qu’un courant sexuel passe à travers le doigt, puis la main
    qui va le ré-injecter en le décuplant

    Une nouvelle voie d’exploration s’est ouverte. Il m’a semblé que dans cette douceur les sensations étaient encore plus fines, plus pointues, plus précises dans leurs localisations. Le ressenti encore plus puissant. C’est une ‘progression’ inattendue pleine de futurs à découvrir.

    me fait penser à ce que j’ai découvert aussi récemment,
    qu’en y allant tout doucement, tout en finesse, en retenue,
    on obtient une progressivité beaucoup plus riche et variée
    et qui me mène finalement beaucoup plus loin

    un lent crescendo où l’intensité va grandissant très progressivement
    mais notre élan peu à peu devient irrésistible,
    les sensations viennent massivement comme un paquebot
    et rien ne semble plus finalement pouvoir nous dévier de notre route

    tu as retrouvé le plaisir,
    ton univers sensuel, érotique,rien qu’à toi, @ch313
    une excellente chose, cela va te rendre les autres difficultés nettement plus supportables

20 sujets de 41 à 60 (sur un total de 97)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.