20 sujets de 101 à 120 (sur un total de 170)
  • Auteur
    Articles
  • #37792
    filoufilou
    Participant

    Et des orgasmes, j’en ai eu, des forts, des longs, des éblouissants même, au point que je remets ça ce soir. Je ne peux plus arrêter de vouloir jouir.

    #37794
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Tu nous disais @filou il y a 6 ans et demi:

    je vous envie de connaître ce plaisir intense qui pour moi reste inconnu

    C’est toi qui aujourd’hui rend les autres lecteurs jaloux de ta capacité à enchaîner ainsi des orgasmes aussi puissants ! C’est magnifique.

    As-tu pu lire la réaction du sujet de l’étude sur l’orgasme prostatique. Comprends-tu sa peur de l’addiction? Comprends-tu que chaque fois qu’il essaie d’ensortir il y revient?

    Bon cheminement @filou.

    #37813
    filoufilou
    Participant

    En effet, mon envie permanente actuelle de sentir l’aneros en moi et ma prostate me délivrer tant de jouissance, au point de pratiquer tous les jours, devient une addiction. Je pratique le soir cela n’obère pas mes activités en journée. Le seul petit problème est que cela diminue mon temps de sommeil. Une petite sieste de 20 à 30 minutes quand le besoin s’en fait sentir résoud le dit problème. Mais non, cela ne me fait pas peur. Un fumeur fume tous les jours et c’est un problème. Mais je ne vois pas où est le problème dans mon addiction à l’orgasme prostatique puisqu’il n’induit pas une éjaculation. Donc je continue tant que j’en ai envie et j’espère bien que ça va durer. Ce soir changement de partenaire; ce sera le Peridise. Reste à savoir quel modèle. Je pars confiant dans les résultats….
    Je te souhaite une prochaine toute bonne séance Andraneros.

    #37832
    bzobzo
    Participant

    Mais je ne vois pas où est le problème dans mon addiction à l’orgasme prostatique

    il n’y a aucun problème vraiment, pratique autant que tu as envie,
    vraiment gave-toi, profite-s-en autant que tu peux

    je me faisais un peu le même genre de réflexion,
    on agite parfois le drapeau menaçant de l’addiction possible,
    cela coule de source que tout activité qui provoque des sensations extrêmement intenses et agréables,
    on en veut plus et toujours plus
    mais comme tu dis, tant que cela ne mange pas toutes tes autres activités,
    il n’y a aucun problème
    et quand bien même certains jours, tu pratiquerais du matin au soir,
    ce n’est pas non plus un problème,
    tu as retraité, tu fais ce que tu veux de tes journées

    #37856
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    @filou,
    Je viens de lire ton message sur le fil de discussion « En chemin vers les étoiles » et tu écris en particulier:

    Les Péridise mes comblent également après un début mitigé.

    Alors ? Alors ? Aloooors ? Nous avons tous envie de savoir ce que tu as enduré pendant ta session ! Comment se sont comportés tes petits masseurs ? Si je lis bien ils t’ont enfin offert ce que tu pouvais espérer, peut-être même plus ?

    #37857
    filoufilou
    Participant

    Bonjour Andraneros
    Le plaisir ressenti est du même ordre qu’avec l’Eupho en moins fort cependant et émanant de la prostate. Rien de spécial au niveau de l’anus, ce pourquoi je me les étai procurés. Petite déception donc à ce niveau. Mention assez bien et peut (peut-être?) mieux faire. L’avenir le dira et dans ce cas j’en ferai mention bien entendu.

    #37859
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    @filou Tu as une réaction qui ressemble à la mienne quand je les ai utilisés, assez tard dans mon cheminement, mais qui diverge parce que tu en attendais un plaisir typiquement anal que tu n’as pas eu alors que de mon côté je n’en attendais rien de particulier. Je n’ai donc eu qu’une heureuse surprise de constater qu’ils me procuraient des satisfactions de même nature que les « vrais » masseurs prostatiques.

    Au fil du temps la seule évolution du plaisir procuré par les Peridise a été de me faire vivre les mêmes orgasmes que mes masseurs dédiés. Je te souhaite de vivre la même expérience et de nous dire très vite que tu leur donne la mention « Excellent ». Bon cheminement @filou.

    #37871
    filoufilou
    Participant

    Andraneros, le plaisir anal que j’en attends est celui décrit par Caktil, qui m’a mis l’eau à la bouche et le feu… Je sais que nous sommes tous différents et que nous ne ressentons pas obligatoirement les mêmes choses mais je ne risque rien d’essayer.

    #37874
    CaktilCaktil
    Participant

    Bonjour @filou,
    Heureusement que tu as du plaisir à utiliser les Peridise, sinon je me sentirais un peu dans la peau du vendeur pas très honnête qui veut juste faire du chiffre en vantant un produit pourrit…🙂

    Ces réactions de mon anus ne se sont produites que quelques rares fois, je dois bien le dire… Et comme je me suis plutôt concentré sur l’utilisation de mes masseurs prostatiques dernièrement, je n’ai plus eu l’occasion de vérifier cette spécificité.

    Par contre, il me semble bien que mon anus est devenu un petit peu plus sensible depuis mes premières sensations obtenues avec les Peridises. Il s’agit peut-être aussi d’une sorte d’apprentissage, comme pour les sensations prostatiques.

    Alors ne désespère pas @filou ! De toute façon, le chemin reste fort agréable!

    Bon cheminement à tous.

    #37876
    PasmPasm
    Participant

    Bonjour @filou, je reviens sur ton message du 21 juin où tu évoque l’addiction : j’en ai été victime au début de mon cheminement, en effet, au bout de 2 mois de pratique celle-ci est devenue obsessionnelle et envahissait mes jours et mes nuits. J’ai dû m’abstenir de toute pratique pendant 2 mois pour pouvoir y revenir plus raisonnablement (2 à 3 sessions par semaine). Une certaine angoisse de ne plus pouvoir échapper aux signaux délicieux de ma prostate, du périnée et de l’anus était apparue… Je mets cela sur le compte de ma nature hyper sensible et mon imaginaire très…. Imaginatif.

    #37879
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    En effet @pasm, la sensibilité, l’émotivité ou leur absence influe considérablement sur la manière dont nous nous ouvrons facilement ou non à une forme de plaisir très différente de celle que nous connaissons avant de pratiquer le massage prostatique. Dans le meilleur des cas le plaisir que nous vivons pendant nos sessions est puissant, profond, très intime ; il s’étend sur tout le corps, il dure longtemps (et plus si on prend en compte tous les effets retardés). Il y a de quoi être bouleversé particulièrement si on a l’impression de trouver pendant ces orgasmes une compensation à ce qui peut nous manquer par ailleurs.

    Bon cheminement @pasm.

    #37884
    filoufilou
    Participant

    Bonjour Caktil
    Même rares les sensations que tu as ressenties au niveau de l’anus existent et donc doivent être reproductibles. Mon désir de plus de sensations me pousse à vouloir les connaître. Ma fougue entraîne une déception irraisonnée. Je vais continuer à utiliser les peridise et voir si ma sensibilité anale progresse vers un nouveau plaisir. En attendant ma prostate les apprécie et moi j’en profite!
    Bonjour Pasm
    Ma pratique devient addictive pour la raison inverse de la tienne. Tu as eu l’immense joie de connaître l’orgasme prostatique après 2 mois de pratique. Moi il m’a fallu des années de persévérence, de doute et d’envie pour y parvenir.
    Maintenant la félicité me gagne à chaque séance et je veux en profiter un maximum d’autant plus que je ne suis plus de la première jeunesse et que le temps passe vite.
    Je n’ai pas d’inqiétude quant à une addiction à cette pratique car elle ne se fait pas au détriment de ma vie ordinaire. J’ai tous les soirs, dorénavant, mon moment à moi d’un merveilleux plaisir, avec masseur où A less et ça me remplie d’allégresse.
    C’est ce que nous méritons tous et que je te souhaite.
    Bonjour Andraneros
    Comme toujours ta réflexion est d’or! Moi je aussi je suis très sensible et peut-être est-ce une raison des difficultés que j’ai rencontrées, puis de cette boulimie de jouissance qui me tient maintenant?

    #37885
    CaktilCaktil
    Participant

    Bonjour à vous amis anerostier,

    Oui, je pense que cette activité peut être addictive. Comme toute activité qui procure du plaisir. Manger, le sexe, et bien sûr les drogues comme le tabac, l’alcool, le cannabis, etc.
    J’aurais beaucoup de mal à me passer des plaisirs prostatiques maintenant que je les connais. Mais tant que la vie sociale ou la santé ne sont pas affectées, il n’y a pas de problème pour moi. Même si je pratiquais tous les jours (ce que je ne fais pas), je n’y verrais pas de problème.

    Il est vrai que des fois je me suis fait la réflexion que je ressemblais aux opiomanes que l’on voit dans Tintin et le Lotus bleu 🙂… Quand je suis couché sur le côté, dans mon lit, en train de malaxer un peu de beurre de karité avant de lubrifier mon masseur…

    Nous avons probablement tous eu un moment d’addiction quand nous avons découvert la masturbation à l’adolescence, mais très peu ont eu des problèmes à cause de ça.

    Profitons à fond de cette merveille de la nature !

    Bon cheminement à tous, prenez soins de vous.

    #37953
    filoufilou
    Participant

    Des progrès dans mes séances A-less se confirment et je viens vous en faire part. Il y a quelques temps j’avais mentionné que je pratiquais les pressions et les massages des testicules matin et soir. Le soir en début de séance et le matin à mon réveil. Cette pratique est recommandée par Mantak chia dans son livre sur le Tao Sexuel. J’ai lu par ailleurs qu’elle était synonyme de longévité pour ceux qui la pratiquait. Je commence par 70 pressions (pour 70 ans) légères sur le testicule gauche puis 70 sur le testicule droit. J’expire et contracte légèrement l’anus en pressant. Ensuite je fais rouler mes testicules en les frottant l’un contre l’autre. Puis je masse mes tétons avant de pratiquer une masturbation en frottant le frein du pénis avec mon pouce jusqu’à la limite du point de non retour. Quelques fois un peu de sperme s’écoule tout de même. Je le recueille et masse mes tétons avec.
    Depuis quelques jours ces pressions et massages des testicules déclenchent la réaction de ma prostate. Cela me procure de plus en plus de plaisir et je suis agréablement surpris de ces nouveaux progrès. Je commence à comprendre ce que tu dis Bzo en parlant de tes génitaux et du plaisir qu’ils te donnent.
    J’espère que mon témoignage sera utile à d’autres compagnons sur leur chemin vers le merveilleux plaisir anal.

    #37955
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Bonsoir @filou.
    Je te disais le 16 juin :

    Ton développement orgasmiques est formidable @filou. Sois bien persuadé que ce n’est que le commencement de ta transformation. Bon cheminement @filou.

    et le lendemain :

    Tu es prêt pour le faire et ce changement pourrait bien être le début d’une nouvelle période de ton cheminement. Désormais la jouissance ne sera plus une quête incertaine mais au contraire l’expression quotidienne de ta prostate réveillée. Tes nouvelles capacités orgasmiques sont maintenant suffisamment confirmées pour devenir une composante essentielle de ton bien être.

    Tu nous apportes aujourd’hui la confirmation de la profonde transformation que tu es en train de vivre :

    Des progrès dans mes séances A-less se confirment 

    Depuis quelques jours ces pressions et massages des testicules déclenchent la réaction de ma prostate. Cela me procure de plus en plus de plaisir et je suis agréablement surpris de ces nouveaux progrès.

    D’un point de vue technique, devons-nous comprendre que tu contractes ton anus 70 fois avec les pressions sur le testicule gauche et 70 fois avec celles sur le droit, soit 140 fois au total ? Combien de temps fais-tu durer ta masturbation après le massage de tes tétons ? Vas-tu une seule fois ou plusieurs fois à la limite du point de non retour ?

    J’étais heureux que tu sois finalement devenu capable de vivre ces orgasmes prostatiques que tu avais si longtemps cherchés sans les trouver. Ton dernier message me rend infiniment plus heureux encore. Nous découvrons que tu ne vis plus des orgasmes prostatiques, comme tu pouvais vivre tes orgasmes éjaculatoires mais en beaucoup mieux. Nous découvrons que tu deviens un homme profondément orgasmique, qui est en train de développer sa capacité à vivre des orgasmes à volonté sous l’effet de multiples stimulations physiques ou mentales. Tu as bien raison de citer @bzo, tu as atteint grâce à ton application et à ta constance le niveau des plus avancés. Champagne @filou !

    Et bon cheminement car tu n’en es qu’au début de cette nouvelle étape de ta transformation.

    #37957
    bzobzo
    Participant

    Je commence à comprendre ce que tu dis Bzo en parlant de tes génitaux et du plaisir qu’ils te donnent.

    hé hé, je soupçonne fortement
    que tu commences aussi à avoir ces ondes voluptueuses comme de la soie chaude, ondulante, dans la zone

    on n’imaginerait pas que ce sexe, ces couilles
    soient capable de tant de vagues de douceur, de tant de volupté puissante et tranquille

    c’est une question juste d’oser aller chercher le plaisir autrement
    que par les sollicitations habituelles dans la zone,
    érection, friction de la tige, va et vient de la main dessus,
    enfin tout le petit rituel masturbatoire habituel

    nos bijoux de famille peuvent tellement autre chose aussi,
    nous donner accès à une telle richesse de sensations fines, délicates, voluptueuses

    #37959
    bzobzo
    Participant

    juste encore rajouter

    Depuis quelques jours ces pressions et massages des testicules déclenchent la réaction de ma prostate

    oui, une fois que notre prostate est bien éveillée,
    elle est prête à vibrer, à se mêler à tous nos jeux, à tout bout de champ,
    c’est là véritablement que les choses sérieuses commencent
    car pour un peu qu’on soit curieux et explorateur,
    on peut étendre considérablement le territoire de notre bac à sable favori

    pour un peu qu’on la sollicite dans les règles de l’art,
    notre prostate depuis tout en bas dardera ses rayons puissants
    pour bien amorcer, intensifier et enrichir nos jeux

    #37961
    filoufilou
    Participant

    @andraneros
    Oui j’accompagne chaque pression d’une contraction anale soit 140. A 71 ans ce sera 142 et ainsi de suite…
    Pour la masturbation la durée dépend de mon envie, avec plusieurs approches de la limite fatidique. Quand le point de non retour est atteint et que je sens les prémices du plaisir je contracte mon périnée et j’arrête de respirer, ce qui a pour effet d’éviter l’éjaculation. Parfois un peu de précum s’écoule. Parfois le processus est trop enclenché et j’éjacule malgré le contraction du périnée. Mais ce n’est pas le but recherché. Le plaisir éjaculatoire ne m’est plus indispensable maintenant que ma prostate est si merveilleusement PERFORMANTE!

    @bzo

    Ces progrès je te les dois et je t’en remercie de tout cœur.

    #38017
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    @filou, nous lisons:

    Oui j’accompagne chaque pression d’une contraction anale soit 140. A 71 ans ce sera 142 et ainsi de suite…

    je pose la question que personne n’ose te poser, à moins que tous les lecteurs ne connaissent la réponse ! Étais-tu depuis toujours capable d’enchaîner tant de contractions anales volontaires ? Sinon comment es-tu parvenu à développer à la fois la résistance de tes muscles et le contrôle mental pour enchaîner ces contractions aussi facilement ?

    Un tel développement physique est loin d’être évident à notre âge et ce que tu nous dis de tes capacités va te faire passer pour un surhomme auprès des nouveaux lecteurs et peut-être de les décourager s’ils ont l’impression qu’ils ne pourront jamais atteindre ton niveau.

    Bon cheminement @filou.

    #38020
    filoufilou
    Participant

    Je n’ai rien d’un surhomme, Andraneros, je t’assure. Je suis simplement en bonne forme. J’ai toujours fait de l’exercice et j’ai une bonne hygiène de vie et alimentaire sans être un ascète. Avant mes débuts de la recherche de l’orgasme de la prostate je faisais déjà des exercices de Kégel afin d’éviter les désagréments dûs à l’âge ou à la maladie. Cela fait plus d’une décennie je fais 5 séries de 20 contractions du muscle PC entrecoupées de blocages de ce muscle en comptant jusqu’à 20. Dans ces conditions 140 contractions anales le matin et le soir ne me posent aucun problème (+ celles durant mes séances).
    J’avais donc déjà un périnée en béton avant ma quête du graal. Ce qui ne m’a pourtant pas été un avantage vu la difficulté que j’ai rencontrée à commencer à avoir un plaisir digne de ce nom!

20 sujets de 101 à 120 (sur un total de 170)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.