Ce sujet a 3 réponses, 3 participants et a été mis à jour par Avatar nydor01, il y a 1 an et 8 mois.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Auteur
    Messages
  • #22990
    Avatar
    nydor01
    Participant

    Je reviens pour vous faire part d’une de mes dernières expériences.
    Comme je l’ai déjà relaté ici, j’obtiens des orgasmes de la prostate sans Aneros.
    Depuis un mois que je me livre à des exercices quotidiens de renforcement des muscles PC, mon plaisir et mes orgasmes prostatiques sont de plus en plus intenses, j’ai l’impression de (re)découvrir des sensations endormies ou inconnues. Notamment, les sensations de chaleur dans les sphincters étendues à l’ensemble du bassin, et puis aussi cette impression que mes muqueuses durcissent comme si je bandais de l’intérieur ; également la perception très nette de ma prostate qui me chatouille, avec des pulsations en séries.
    Donc, lors de cette session, je me trouvais à genoux, les coudes au sol (je pratique aussi sur le dos, les jambes relevées, le corps couché sur le côté…). Cette position est, pour moi, la plus efficace pour obtenir un orgasme, sans doute parce que la pression musculaire sur les sphincters est la plus forte et que les contractions du périnée (ou de l’anus) sont faciles à réaliser et particulièrement efficaces.
    Au bout de quelques minutes, j’avais mon premier orgasme. Puis, d’autres à la suite, de plus en plus fort. Mon bassin s’abaissait sous la puissance des spasmes et je me sentais comme tiré vers l’arrière. Mon sexe était en érection, ce qui n’était ni habituel ni un effet recherché, dans la mesure où cela n’influe pas sur la qualité de mon plaisir.
    Tout d’un coup, j’ai ressenti une sensation de grande chaleur intérieure, tandis qu’un spasme puissant et prolongé embrasait comme jamais ma prostate. Alors j’ai senti un liquide qui sortait de mon sexe, non pas par saccades comme lors d’une éjaculation, mais plutôt comme un jet continue d’urine. Sur le moment, j’ai d’ailleurs cru que j’urinais car le liquide s’écoulait en quantité. J’étais tellement surpris que je me suis arrêté pour regarder. Ce n’était pas de l’urine mais un liquide, fluide comme l’eau, et blanc. Je pense que c’est du liquide séminal. Mais c’est la première fois que j’en expulse une telle quantité, autant ou plus que du sperme. Je n’ai d’ailleurs pas poursuivi, ce qui fait que j’ignore si j’aurais eu une éjaculation de sperme en suivant.
    Je serais curieux de savoir si quelqu’un a déjà eu ce genre d’écoulement lors de ses expériences prostatiques ?
    À bientôt.

    N.B : Pour muscler son plancher pelvien, je conseille notamment la technique suivante, que je trouve particulièrement efficace : il faut s’asseoir les fesses sur le bord d’une chaise (de telle sorte que les testicules soient au-dessus du vide), les jambes à angle de droit, les bras relâchés. De cette façon la perception du périnée est aisée, et les contractions faciles et fortes.

    #26293
    Avatar
    Kristof2511
    Participant

    salut,
    j’ai connu ça, c’est comme un premier orgasme. puis après une sorte de « plusieurs éjaculation » mais avec un « sexe mou »…. et enfin un orgasme masculin , avec parfois des contractions ou spasme comme certaines femmes , un plaisir énorme.

    #26311
    ane et rosse
    ane et rosse
    Participant

    Bonjour @kristof2511,
    Une question, avez vous ressenti cet orgasme sans stimulateur comme nydor01?
    J’éprouve pour ma part de bonnes sensations sans stimulateur mais pas véritablement d’orgasme. Elles correspondent à une certaine stimulation cérébrale, je ne parle pas de pensées ou d’images amoureuses ou pornographiques mais de références au plaisir prostatique. J’évoque en pensée ma prostate et les plaisirs que je ressens avec elle. Mon problème est que j’ai du mal à lier contractions volontaires et relaxation. Je pratique donc le « do nothing ». Il en est d’ailleurs de même avec les stimulateurs. Mais sans stimulateur j’atteint un palier de sensations que je ne peux dépasser. Je ressens cette impression de mobilisation et de durcissement des muqueuses que décrit nydor01 mais pas d’orgasme ou de prémices à l’orgasme. C’est dommage car je serais très interessé par une technique qui me libérerait de toute entrave matérielle.
    Cordialement

    #26320
    Avatar
    nydor01
    Participant

    Bonjour,
    pour revenir sur cette expérience, elle fut unique, je n’ai plus connu depuis ce type d’émission importante, par contre du liquide séminal qui perle sur le méat urinaire oui, phénomène qui arrive plutôt lorsque j’ai une érection simultanée.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.