2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Articles
  • #14526
    Avatarmaarkloor
    Participant

    Ça fait quelques semaines que j’apprends à méditer, avec un ami à moi qui pratique depuis 30 ans.

    J’en suis à mes débuts, et le principe est de se mettre au calme, prendre une position relaxante, fermer les yeux, et pratiquer de grandes respirations amples et lentes, assez profondes pour atteindre le bas du ventre.

    Ensuite on se met à l’écoute de notre corps, tout en restant focalisé sur sa respiration.
    On va découvrir petit à petit des tensions enfouis à l’intérieur de notre corps.
    Plus on va respirer, plus on va rentrer en méditation et plus on va devenir hypersensible à notre environnement aussi bien intérieur qu’extérieur.
    Le principe, une fois une tension détectée, est de ne pas la repousser.
    Il faut « l’accueillir » c’est-à-dire faire la place en soit, pour la laisser être, l’écouter, décrypter le message qu’elle nous envoi.
    De plus on va « respirer » sur la tension, ce qui va tout simplement finir par la supprimer.
    « Respirer sur la tension » signifie focaliser pleinement son attention sur la tension autant que sur notre respiration, et visualiser notre respiration traverser la tension (un peu comme si notre tension devenait un récepteur à notre respiration, un poumon en soit.

    C’est exactement ce que j’ai appliqué à ma deuxième séance d’essai avec mon aneros.
    Je me suis d’abord préparé (car n’ayant jamais rien mis dans mon rectum, c’est une nouveauté pour moi).
    J’ai donc utilisé en premier lieu un « Doc Johnson Red Boy » (http://goods-ok.com/good/B00158DDYG) avec plein de lub.
    Une fois le 3ième anneau passé, j’étais prêt à introduire l’aneros.
    J’ai donc mis du lub avec une seringue, puis introduit l’aneros.
    J’étais en position « pls » (position latérale de secours).
    Une fois l’aneros en place, j’ai senti un petit plaisir m’envahir de l’intérieur, pendant 1 ou 2 secondes.
    J’ai commencé ma respiration ample et j’ai commencé à focalisé mon attention sur l’intérieur de mon ventre.
    Au bout que 2 ou 3 minutes j’ai senti une petite chatouille au niveau de ma prostate.
    Ça m’a donné envie de faire une contraction anale, mais je me suis retenu de la faire.
    Je me suis donc concentré sur cette chatouille en « respirant » dans celle-ci.
    A partir de là, à chaque inspiration, la chatouille prenait de plus en plus un aspect de petit orgasme.
    Je me suis retenu de contracter pendant plusieurs minutes, le temps que cette sensation d’orgasme « à l’inspiration » devienne de plus en plus présente.
    Puis j’ai fait une contraction anale, que j’ai conservée, sans bouger, le plus longtemps possible.
    A peine la contraction faite, une orgasme assez sympa m’à envahit gentiment de l’intérieur.
    Je reste contracté, je ne relâche pas.
    Au bout de 30 sec/1min, je me rends compte de la contraction s’est assoupi toute seule, donc je recontacte, et là « boom », je plaisir monte grave, je reste contracté coute que coute.
    La contraction se relâche d’elle-même, alors je recontacte, et « boom » etc. …..

    Pour résumé :
    1 – préparation au lub et « Doc Johnson Red Boy »
    2 – seringue de lub
    3 – introduction de l’aneros en position pls
    4 – respirations amples
    5 – focalisation de mon attention sur l’intérieur de mon ventre
    6 – sensation d’une petite chatouille au niveau de ma prostate
    7 – concentration sur cette chatouille en « respirant » dans celle-ci
    8 – contraction anale, que j’ai conservée, sans bouger, le plus longtemps possible
    9 – Au bout de 30 sec/1min, je me rends compte de la contraction s’est assoupi toute seule, donc je recontacte
    10 – je répète le 9 autant de fois que je le souhaite.

    PS : dans un précédant post, j’avais écrit que je n’avais rien senti avec le Helix, et qu’à partir du moment où j’ai mis un progasm Jr, j’ai eu du plaisir. La raison est que je m’y suis pris différemment avec le hélix, j’ai alterné contraction anale/décontraction pendant des périodes de 20 secondes.
    Ceci ne fonctionne pas sur moi. J’ai besoin de contracter et ne plus bouger pour que ça monte.
    D’ailleurs pour trouver la bonne méthode il m’a fallut 3 heures, et après la séance j’ai eu un peu mal au ventre, au niveau de la prostate jusqu’au lendemain.

    #14532
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    Merci @maarkloor de compléter si rapidement et si clairement votre témoignage sur votre première expérience d’orgasmes prostatiques. L’introduction sur l’apport de votre technique de méditation va, je pense, bien aider nos amis dont le début de cheminement est plus lent. La description de la progression de votre séance est aussi très instructive.

    Vous faites une triple préparation à l’insertion du masseur :
    -1) Lubrification « avec plein de lub »,
    -2) Dilatation douce de l’anus,
    -3) Insertion de l’Aneros avec à nouveau lubrification.
    Ensuite vous vivez votre session en douceur sans impatience. Félicitations pour avoir si bien intégré dans votre pratique les principes de base de l’utilisation d’un masseur Aneros.

    D’après votre description vos orgasmes semblent plus ressembler à des vagues de plaisir intense qu’à des spames orgasmiques incontrolés. Je trouve dans votre témoignage une description très proche de ce que je ressens, même si mes réactions évoluent et me donnent l’impression que je perds de plus en plus mon contrôle.

    Les douleurs légères au bas-ventre ou périnéales ou anales ne sont que la conséquence du travail effectué par des muscles qui n’avaient que très peu travaillé de façon aussi intense avant une telle succession d’orgasmes. Je ressens encore cette forme de fatigue musculaire qui disparaît en 2 ou 3 jours.

    Bon cheminement @maarkloor.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.