Ce sujet a 31 réponses, 6 participants et a été mis à jour par bzo bzo, il y a 4 mois et 3 semaines.

12 sujets de 21 à 32 (sur un total de 32)
  • Auteur
    Messages
  • #28874
    aneveil
    aneveil
    Participant

    Bonjour @Epicure
    En effet ce rapport en miroir, cette analogie qui se joue en nous (nos différentes parts) et ce que l’on vit à l’extérieur avec l’autre (ou les autres) se retrouve au cœur de la CNV comme des écrits Tantriques où
    l’union du principe féminin et masculin en soi constitue la base d’une relation complète et totale avec l’autre.

    plus je pense que pour la faire grandir il ne fait rien en attendre. C’est ce qui donne de l’espace à l’autre.

    ça me fait du bien de me le rappeler, car autant dans l’expérience de « mon plaisir interne » j’arrive à ne pas avoir d’attentes en étant juste prisent et connecté à ce qui est là, autant dans ma vie de couple je vois bien que j’ai des attentes, ce qui créée à la fois une pression invisible sur ma compagne et de mon côté une frustration surtout quand « l’effet obtenu » va à l’inverse de mes attentes…

    Les choses se dénouent entre nous, nous nous sommes rapprochés mais il va falloir réenchanter nos vies que l’on a un peu trop laissé se faire grignoter par l’intendance du quotidien.

    #28878
    Epicture
    Epicture
    Participant

    Le quotidien fonctionne comme un marteau pilon. Il s’arrêtera quand tu seras mort. Nous n’avons pas d’autre choix que de le l’inclure dans notre poetique, sinon ca devient tres lourd. Agrementer ses repas, lire aux toilettes, participer avec joie aux devoirs de ses enfants, et surtout dans le domaine sexuel, ne pas en faire un vide couilles.Il ya des tonnes de possibilités pour transformer tous les moment du quotidiens en fête, mais ca demande un effort. Le gros problème vient du travail. Les conditions y sont tres variées, mais dans la plupart des cas, il ne faut pas se laisser bouffer, ni y mettre trop d’espoir.
    Bon cheminement @aneveil

    #28928
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    Un rouleau compresseur j’aurais dit, mais l’idée est la même.

    Je pense que c’est une très bonne chose Anéveil que tu es pris rdv. Vous y allez tout les deux? Sans vouloir être indiscret, ce sujet m’intéresse. Si tu peux nous donner quelques nouvelles de temps en temps, je serai heureux de les lire.
    Je suis content de lire que vos rapports s’améliorent.

    Je te souhaite tout plein de bonnes choses.

    #28929
    aneveil
    aneveil
    Participant

    Merci pour vos commentaires,
    Le Rv n’a pas encore eu lieu mais les choses ont pas mal bougées, nous avons pu beaucoup parler en toute confiance et surtout échanger nos ressentis émotionnels qui sont donc totalement liés à un ressenti corporel (et donc toute une vie énergétique pouvant alors être nettoyée).

    Ma compagne a constatée comment ces échanges émotionnels pouvaient presque instantanément défaire les blocages qui s’étaient peu à peu ré-installés en elle.
    Son désir et ses orgasmes sont donc réapparus comme par miracle 🙂
    De mon côté, mon plaisir interne est relativement endormi mais j’essaie de ne pas avoir d’attentes de ce côté là.

    #28933
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Je suis très heureux de lire que vos échanges soient à nouveau ouverts et permettent à chacun de se libérer de la pression de ses émotions négatives. Même si ce progrès n’est pas définitif, il était nécessaire et il est important dans la mesure où il apporte du soulagement, un retour de la confiance et le sentiment de sécurité sans lequel rien ne se fera.

    Cette situation peut être pour vous l’occasion de montrer à votre femme, si ce n’est pas déjà fait, que vous avez vos propres doutes, que vous avez des moments où votre libido rayonne et d’autres où elle paraît moins étincelante. Dans un tel contexte, vos relatives faiblesses peuvent contribuer à renforcer un désir de protéger qu’elle a en elle mais qu’elle n’exprime pas ce qui peut l’aider à reprendre une forme d’ascendant sur celui qu’elle aime et de ce fait à se sentir plus forte et plus proche.

    Bon cheminement à vous deux.

    #28935
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    Excellente nouvelle Anéveil, je suis heureux pour vous.
    Comme quoi ce que nous rabâchent les psychologues et autres sexothérapeutes, que le cerveau est le principal organe sexuel chez l’Homme est sans doute vrai.

    #33095
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Je reviens, tardivement par manque de temps, sur ton message publié il y a neuf jours que j’ai lu avec beaucoup de bonheur. (J’y réponds ici pour ne pas polluer le fil de discussion de @bzo)

    Il y a un peu plus de deux ans, @aneveil, tu nous disais :

    les repères de mon identité sexuelle sont actuellement un peu sens dessus dessous et même si le fait de laisser s’exprimer « cette part de féminité » me rends globalement plus heureux, ma part masculine prends peur et semble faire parfois du sabotage. J’espère que ces énergies féminines et masculines pourront bientôt s’équilibrer et s’harmoniser.

    Tu ajoutais

    l’apprentissage menant vers l’orgasme prostatique peut être long et semé d’embûches et je ne suis pas encore arrivé au bout du chemin… Si on m’avait dit que c’était si compliqué, je n’aurai probablement pas sauté le pas, mais je ne peux plus faire marche arrière…

    Et un peu plus tard :

    Cette expérience avec montée de Kundalini très rapide vécue cette nuit et les séries d’orgasme vécus ce matin (sans rien d’inseré en moi) en réponse à cette découverte m’a totalement bouleversé

    Par la suite tu as atteint des sommets de jouissance qui ont engendré des montagnes de doutes

    tout cela a soulevé en moi beaucoup de critiques intérieures, d’interrogations et de doutes quand à mon identité sexuelle, cela a généré des peurs et du stress dans mes relations sexuelles « normales »… …Depuis il y a eu une grosse pause au niveau du plaisir prostatique et depuis peu ça me manque vraiment mais je n’ai plus du tout la même sensibilité prostatique… Le plaisir peut monter, je peux avoir des spasmes mais ce n’est plus assez puissant pour atteindre l’orgasme.

    Tu résumais en juillet 2017 :

    En début d’année, quand de nombreux orgasmes en A-Less sont apparus avec parfois des états proches de la transe, la dysfonction érectile est alors devenue beaucoup plus persistante, mon identité sexuelle s’en est trouvée alors extrêmement bousculée, ce qui m’a fait sombrer dans une assez grosse déprime et m’a poussé à consulter rapidement une thérapeute (sexologue et psychothérapeute) J’ai alors fait une assez long travail sur mes systèmes de croyances, les émotions, etc…

    Tu sembles les avoir vaincus après dix mois de silence et la réception de ta baguette à deux boules.

    Conscience corporelle dénuée de morale, de tabou, de jugements, j’ai aimé me faire pénétrer, me faire défoncer voluptueusement par cette grosse boule, ce phallus en moi qui est aussi le mien, ma part masculine qui honore cette féminité insatiable d’union et d’amour. Gratitude de mon corps innocent qui n’a que faire des tourments de la pensée et des jugements. Jusqu’où ira cette perte de contrôle, l ‘abandon du corps à l’extase ?

    Tu as toujours des interrogations mais tu es passé du « qu’est-ce que je deviens, où vais-je ? » à « Jusqu’où vais-je enfin aller, avec la participation de « ma part masculine qui honore cette féminité insatiable d’union et d’amour » ? » Tu sembles avoir franchi les barrières qui t’emprisonnaient au début de ton cheminement

    les orgasme s A-less (qui sont revenus) au début pas toujours très profonds et souvent assez superficiels se font à présent très ancrés dans ma chair, cette nuit puis surtout ce matin j’ai vécu une sorte de transe me vivant sodomisé par ma compagne, les orgasme se succédaient pendant que je mordais l’oreiller pour étouffer mes cris, je perdais le contrôle et suppliais d’arrêter tout en étant bien incapable de me soustraire à ce plaisir.

    Si je comprends bien, l’été dernier, tu as pu franchir une nouvelle étape de ton cheminement avec l’aide de Margot Anand sans avoir à affronter de nouveaux blocages ce qui te permet de vivre désormais des expériences qui te comblent dans la plénitude de ton être, masculin et féminin enfin réunifiés.

    Ton parcours est magnifique et devrait donner beaucoup d’espoirs à tous nos amis qui sauront lire tes messages. Bon cheminement @aneveil.

    #33096
    bzo
    bzo
    Participant

    oui, superbe parcours, tellement vaste et riche

    je me reconnais dans bien de ses aspects
    sinon que moi, cela ne m’a jamais causé de problème la découverte de ce féminin en moi,
    de vivre mes séances entièrement au féminin,
    d’aller en fait de plus en plus loin dans la découverte de ce plaisir au féminin,
    en aucune façon je sens ma masculinité érodée,
    mon identité sexuelle remise en question,
    je vis tout cela très bien,
    en-dehors de mes séances je me sens toujours le même mec
    et puis quand je pratique là c’est autre chose,
    je me sens une sorte d’être hybride en même temps masculin et féminin,
    même si c’est surtout le féminin qui domine

    ceci dit je ne suis pas confronté à un ou une partenaire
    peut-être cela serait différent, totalement différent
    si je devais essayer de vivre et développer ma pratique en solitaire
    parallèlement à une sexualité à deux,
    être confronté au questionnement de l’autre, peut-être confronté à l’incompréhension de l’autre,
    à l’inquiétude de l’autre,
    voire même à de l’hostilité

    #33153
    aneveil
    aneveil
    Participant

    Merci à vous deux et je suis assez rêveur devant la mise en perspective d’ @andraneros
    en forme de récapitulatif élogieux 😉

    A vrai dire l’évolution n’est pas du tout linéaire, j’ai dernièrement eu des cessions extraordinaires mais ça ne se produit pas systématiquement.

    @andraneros

    Je reviens, tardivement par manque de temps, sur ton message publié il y a neuf jours que j’ai lu avec beaucoup de bonheur. (J’y réponds ici pour ne pas polluer le fil de discussion de @bzo)

    J’étais dans une semaine faste ou j’ai pu être seul pendant une semaine, cela m’a permis d’avoir notamment deux séances vraiment inoubliables et entres ces séances je pouvais avoir de très bons orgasmes en l’espace de quelques secondes…

    Quand j’ai commencé à avoir des orgasmes incontrôlés en 2017 ce jaillissement d’énergie a aussi fait ressortir avec beaucoup d’émotions enfouies. J’ai consulté une Sexologue qui a beaucoup de cordes à son arc et qui m’a beaucoup aidé et j’ai aussi entamé un long travail énergétique sur les émotions (c’est très lié) J’ai aussi commencé à pratiquer de la danse libre et méditative qui est aussi une écoute de son corps, des ses émotions et des énergies qui circulent en nous.
    C’est en grande partie par cette approche énergétique que je vis ou déclenche mes expériences prostatiques.
    L’accueil de ma part féminine se conjugue très bien avec ces pratiques énergétiques, dans les moments les plus intenses je ressens le volume et les contours d’un corps féminin en moi : les épaules, un cou et une cage thoracique plus fine, le volume énergétique très érogène des seins, une taille fine est des hanches plus généreuses que mon corps visible, l’énergie interne du bassin, parfois même un vagin secret qui apparaît en sensations et en 3d…

    @bzo

    ceci dit je ne suis pas confronté à un ou une partenaire
    peut-être cela serait différent, totalement différent
    si je devais essayer de vivre et développer ma pratique en solitaire
    parallèlement à une sexualité à deux,

    C’est en effet totalement différent, j’en ai pris conscience lors de ma semaine en solitaire
    ou j’ai compris à quel point on peut aller loin dans cette expérience prostatique lorsque que l’on a tout le temps pour soi.
    J’ai vécu comment cette autosexualité pouvait combler, mais aussi à quel point c’était addictif…

    @andraneros

    Si je comprends bien, l’été dernier, tu as pu franchir une nouvelle étape de ton cheminement
    avec l’aide de Margot Anand sans avoir à affronter de nouveaux blocages
    ce qui te permet de vivre désormais des expériences qui te comblent dans la plénitude de ton être,
    masculin et féminin enfin réunifiés.

    Les blocages ont en effet disparus et la honte a fait place à un certaine forme de fierté
    dans le fait d’assumer toujours davantage ce que je suis.
    Par contre « vivre dans la plénitude de ton être le masculin et féminin enfin réunifiés »
    je dirais que je l’ai déjà vécu dans des moments de plaisir mais pour que cela m’accompagne au quotidien,
    c’est une autre histoire.
    Disons que je découvre peu a peu comment apprivoiser ou plutôt comment me comporter et me faire admettre de cette part féminine
    qui est aussi sauvage et impudique que pure et spontanée. 😉

    #33154
    bzo
    bzo
    Participant

    dans les moments les plus intenses je ressens le volume et les contours d’un corps féminin en moi : les épaules, un cou et une cage thoracique plus fine, le volume énergétique très érogène des seins, une taille fine est des hanches plus généreuses que mon corps visible, l’énergie interne du bassin, parfois même un vagin secret qui apparaît en sensations et en 3d

    hé, hé, j’ai cela aussi, à peu près tout le temps en fait,
    c’est tellement divin à vivre

    J’ai vécu comment cette autosexualité pouvait combler, mais aussi à quel point c’était addictif…

    je ne peux qu’acquiescer totalement, c’est extraordinairement rassasiant, épanouissant mais aussi très addictif

    cette part féminine
    qui est aussi sauvage et impudique que pure et spontanée

    j’aime beaucoup

    j’ajouterais tout de même que la sauvagerie de cette part féminine, ce tellurisme animal,
    n’est pas contradictoire avec toute une sophistication, toute une subtilité aussi

    la richesse, l’infini kaléidoscope de toutes les nuances qu’elle offre, qu’elle me permet de vivre,
    m’éblouit et m’étonne jour après jour,
    un spectre tellement large, c’est un arc en ciel

    #33157
    aneveil
    aneveil
    Participant

    Oui elle reste encore fugace pour moi car elle peut arriver très vite et disparaitre aussi vite si mon attitude intérieure n’est pas respectueuse, aimante ou trop en demande de plaisir. (en fait comme une compagne réelle…)

    Mais c’est délicieux quand ça se produit, et cela ne me donne absolument pas envie de m’habiller en femme ou de de devenir Trans, non c’est juste le plaisir d’accueillir en soi et sans retenue cette part féminine (que tout le monde a je crois, enfin les deux polarités…)
    Et quand on sent aussi notre corps bien masculin s’unir à cette présence féminine cela devient réellement divin.

    #33159
    bzo
    bzo
    Participant

    d’accueillir en soi et sans retenue cette part féminine

    j’aime beaucoup cette expression, accueillir en soi sans retenue cette féminité,
    c’est vraiment cela

    j’offre mon corps, j’offre ma chair, à cette féminité,
    qu’elle en prenne possession, qu’elle l’anime
    et qu’ensemble on emplisse le ciel de cerfs volants colorés et virevoltants

    Et quand on sent aussi notre corps bien masculin s’unir à cette présence féminine

    très belle expression aussi, ô combien juste

    à chaque fois c’est comme si un petit miracle se passait en moi,
    une mystérieuse alchimie

    ma chair s’épanouit grâce à ce féminin,
    je la sens par moments prendre une telle expansion,
    être comme parée de couleurs tellement magnifiques, tellement chatoyantes,
    je me sens comme sous son aile durant la séance,
    profiter de son élan, profiter de sa grâce,
    profiter de sa grâce sans limites

    elle est portée par une énergie tellurique sans limites aussi,
    racines mystérieuses si profondément enfouies,
    épanouissement, maturation, sans fin,
    douce douce puissance,
    puissante, puissante douceur

12 sujets de 21 à 32 (sur un total de 32)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.