Mots-clés : ,

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Articles
  • #23787
    Avatardevereb
    Participant

    Bonjour à tous,

    J’ai quelques questions à poser, étant un jeune de 20 ans, curieux, ouvert d’esprit et qui a une sexualité assez active 🙂
    J’aimerais avoir plus de détails et d’explications sur la(les) façon(s) de pratiquer le  » milking  » sois-même.
    Est-ce que je serais encore excité après ? Ou alors tout envie disparaît ? Faut-il s’abstenir de jouir quelques jours auparavant ? Et comment procédé ?

    #23789
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    En réponse à ta question @devereb je te propose la lecture de l’article suivant tiré de la base de connaissances associée au site Aneros. Pour faire court la réponse directe à ta question est à la fin de l’article en gras. L’abstinence ne semble pas un sujet pour le « prostate milking » comme cela peut l’être pour le massage prostatique réalisé pour atteindre le super O’.

    Texte original (14ème paragraphe de la page Understanding your body°

    Prostate milking is most commonly associated with BDSM activities and the erotic use of sexual denial. The release felt by a man as a result of prostate milking is described as long, drawn out, but not reaching a resolution phase as with normal ejaculation. It leaves a man on ‘edge’ for not having had full satisfaction, or a yearning for more, as opposed to the « drop » in responsiveness due to satiation after a full ejaculation/orgasm. The traditional technique of prostate massage involves the prostate gland, the seminal vesicles, and the ampulla, which is the reservoir which actually holds the male sperm just prior to ejaculation. The prostate gland when engorged can be felt by pressing a finger into the middle of the perineum (in back of the scrotum). It is a rounded lump about the size of a walnut. It can also be accessed via the rectum, where it can again be felt as a rounded lump toward the front of the body and just about an index finger’s length inside the rectum. A better way to find it from the rectum is to insert the middle finger, and slide it from just inside the rectum (on the front side) up and in until you feel it move over a lump. That will be the prostate. Just in back of (up from) the prostate is a smaller and roughly triangular wedge shaped nodule that is the bottom portion of the somewhat larger seminal vesicles, which is where most of the fluid of the ejaculate is produced and accumulated. Underneath the seminal vesicles are the ampulla.

    During sexual arousal, ejaculatory fluid accumulate in these glands backing up behind valves in the ejaculatory ducts. When fluid pressure reaches a certain level, the valves open and the urethral bulb fills, triggering the ejaculatory reflex and muscular contractions of orgasm, which empties the glands.

    The seminal vesicles, ampulla and prostate can also be emptied by massage of these glands through the rectum. Rhythmically massaging the organs in an in-and-out motion with an anal device or use either the middle finger or the middle finger and index finger together (well lubricated), to apply a firm slow massage over the nodules of the glands inside the rectum. The massage will force the seminal fluid and sperm past the valves in the ejaculatory ducts, and empty the prostate (which discharges directly into the urethra). If arousal is low or penile stimulation is stopped for a brief time before the prostate massage begins, draining of the ejaculate into the urethra will not trigger orgasm. Once ejaculate appears at the head of the penis, it will help to empty the urethra by running a finger firmly up the underside of the penis from the root to the head, pushing the ejaculate in front of it.­

    A man can learn to perform a self milking without orgasm by using his PC muscles to manipulate the Aneros massager, it should be noted part of the mechanism for orgasm for a male involves the accumulation of fluids within the prostate and associated ducts; accordingly once thoroughly milked, a male may be incapable of achieving an ejaculatory orgasm regardless of the degree of stimulation, for some time after.

    Traduction :
    La traite de la prostate est le plus souvent associée à des pratiques BDSM et à l’usage érotique du déni d’orgasme. La libération ressentie par un homme après la traite de sa prostate se décrit comme longue, durable mais sans atteindre la phase de résolution qui suit une éjaculation normale. Cet exercice laisse son homme en suspens faute d’avoir eu pleine satisfaction ou dans l’attente de plus, en opposition à la chute de sa sensibilité causée par la satisfaction apportée par un orgasme éjaculatoire complet. La technique traditionnelle du massage de la prostate concerne la glande prostatique, les vésicules séminales et l’ampulle du canal déférent qui est le réservoir qui retient le sperme juste avant l’éjaculation. Quand elle est engorgée on peut sentir la prostate en pressant un doigt au milieu du périnée (en arrière du scrotum). C’est un organe de forme arrondie de la taille approximative d’une noix. On peut aussi la trouver en passant par le rectum, où on la sent comme un organe de forme arrondie vers le devant du corps à une distance d’environ la longueur d’un index à l’intérieur du rectum. Un meilleur moyen de la trouver en passant par le rectum consiste à insérer le majeur et à le faire glisser (sur la face avant) de l’extémité du rectum vers le fond jusqu’à ce que vous sentiez qu’il passe par dessus une bosse. C’est la prostate. Juste en arrière et au dessus de la prosate se trouve un nodule en forme de coin plus petit et vaguement triangulaire,, qui est l’extémité inférieure des vésicules séminales quelque peu plus grosse, où la plus grosse partie du fluide composant l’éjaculat est produite et stockée. Sous les vésicules séminales se trouve l’ampoule.

    Pendant la phase d’excitation sexuelle le fluide éjaculatoire s’accumule dans ces glandes en attente derrière les valves du canal éjaculatoire. A partir d’un certain niveau de pression du fluide les valves s’ouvrent et le bulbe uréthral se remplit, en déclenchant le réflexe éjaculatoire et les contractions musculaires de l’orgasme qui vident les glandes.

    Les vésicules séminales, l’ampulle et la prostate peuvent aussi être vidées par massage à travers le rectum. Effectuez un mouvement régulier de va et vient à l’aide d’un masseur anal ou de votre majeur ou de votre index et de votre majeur ensembles (bien lubrifiés) pour appliquer un massage lent et ferme sur les renflements des glandes à l’intérieur du rectum. Le massage va pousser le liquide séminale et le sperme au-delà des valves dans le canal éjaculatoire et vider la prostate (qui se déverse directement dans l’urètre). Si l’excitation est faible ou la stimulation du pénis est stoppée peu avant que ne commence le massage de la prostate, l’évacuation de l’éjaculat ne va pas déclencher d’orgasme. Dès que l’éjaculat apparaît à la tête du pénis, on peut faciliter la vidange de l’urètre en glissant fermement un doigt sous le pénis de la racine vers la tête pour pousser l’éjaculat vers l’extérieur.

    Un homme peut apprendre à vidanger lui-même sa prostate en utilisant ses muscles PC pour manipuler le masseur Aneros. Il faut noter qu’une partie du mécanisme orgasmique de l’homme implique l’accumulation de fluides dans la prostate et les conduits associés ; en conséquence une fois qu’il est complètement vidangé un homme peut être incapable pendant quelque temps d’obtenir un orgasme avec éjaculation quelque soit le niveau de la stimulation.

    Bon cheminement @devereb.

    #23803
    Avatardevereb
    Participant

    Merci ! J’avais déjà été faire un tour sur le site Aneros, mais je n’y comprenais rien.
    Merci encore, c’est plus clair pour moi maintenant.
    Si l’un d’entre vous à déjà pratiqué, qu’il fasse part de son/ses expérience(s), cela pourrait être intéressant aussi. 🙂

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.