16 sujets de 1 à 16 (sur un total de 16)
  • Auteur
    Articles
  • #42082
    avantal78
    Participant

    Bonjour à tous !

    Je voulais vous faire part de mes experiences et vous remercier pour ce forum qui m’a été d’une aide précieuse. Il y a beaucoup de post ou les gens pratiquent seul. Mon experience est plutôt en couple ( au debut assez solo pour m’exercer) avec une femme ce qui est assez atypique.
    J’avais déja écrit dans la partie Orgasme prostatique sans aide externe. J’ai quasiment abandonné l’idée d’acheter un aneros car je suis très satisfait de l’evolution de mes seances aneroless.
    Au debut, je n’arrivais pas à faire se rewiring. J’avais un vrai problème de relaxations et de contractions. Je faisais des contractions trop forte ce qui fatiguait assez tous les muscles de la region pelvienne. De plus, j’ai beaucoup travaillé sur la respiration et la detente.
    Un jour pendant une session , j’ai senti une grosse chaleur dans le bas ventre et c’est monté d’un coup comme si j’etais sur un nuage. Je ne sais pas vraiment si c’etait un orgasme mais c’etait vraiment agreable , une sorte de plaisir ( mais assez peu ) couplé à du bien être. J’ai eu cet “orgasme” sans me titiller les tetons.
    Mes tetons sont devenus super sensible et lorsque je les touche , j’ai des fourmillement dans la prostate ce que je n’ai pas du tout si je ne les touche pas. Quelques seances plus tard, en titillant mes tetons, j’ai eu mon premier orgasme. Le plaisir est monté et j’avais comme des decharges electriques qui montait de la prostate jusqu’au cerveau. J’effectuais tout cela dans un but de decouverte et aussi dans un but de pouvoir le repoduire avec ma partenaire.
    C’est la ou les choses deviennent interessantes. Nous avons une sexualité très epanouis et je lui avais fait part de mon desir d’essayer de decouvrir. Je ne connaissais pas le forum au prealable et je trouvais agreable quand elle me caressait la prostate. C’etait assez genial car ca l’excitait de me donner du plaisir comme cela.
    Après plusieurs sessions, les choses ont évolué. Lorsque nous faisions l’amour, je sentais que le plaisir montait dans la prostate et egalement dans le penis. C’etait vraiment bon et lorsque j’ejaculais , c’etait à la limite du super T.
    Ca a continué d’evoluer et j’ai commencé à jouir de la prostate avant l’ejaculation. Avant cela, l’ejaculation etait simultanée à l’orgasme. J’arrivais desormais à jouir 2-3 secondes avant d’ejaculer ce qui était deja une superbe evolution. Je précise que c’etait pendant la penetration avec une vitesse normale.
    L’évolution d’après c’etait lors de la felation , tout le plaisir qu’elle me donnait je le faisais monter au niveau du penis et au niveau de la prostate. Il m’est même arrivé très recemment de ressentir les fourmillements que j’avais dans la prostate, dans le penis. C’est aussi arrivé 2 fois lors de la penetration.
    Mon corps a continué à evoluer et assez recemment, pendant les vacances, j’ai eu un mini-o lors de la penetration . Pour le moment, il faut absolument un penetration lente ( c’est pas optimal pour ma copine mais on y travaille) avec pas mal de travail de mon coté dans les contractions et le relachement. Neanmoins j’ai eu plusieurs mini -o lors de penetration.
    Je ne sais pas si je connais une meilleur sensation que d’avoir un mini -o en penetrant une femme qu’on aime. C’est juste magique. Ca depasse largement le plaisir que j’ai en solo car même si le plaisir est possiblement moindre , l’echange d’energie/amour pendant l’acte sont decuplés.
    Nos relations sexuelles sont entrées dans une autre dimension. Quand je regarde en arrière, je me demande comment je pouvais passer à coté de ca.
    Dernière evolution, il y a quelques jours , lors d’une penetration, j’ai commencé à accelerer les va et vient. Tout en contractant/Relachant les muscles, j’ai fait monter le plaisir prostatique à un point que j’avais jamais atteint même pas en solo. Et à un moment boom , tout est parti , je ne faisais qu’orgasmer pendant 5-6 sec et j’avais ensuite un repit de 2-3 sec et si je recontractais et redetendais , j’avais de nouveau un enorme orgasme , aussi fort qu’un orgasme classique. Et je pouvais orgasmer comme cela à l’infini à priori. Je penetrais toujours ma copine et c’etait les va et vient qui declenchait les orgasmes.
    C’etait le meilleur sexe de ma vie. Je pense que j’ai encore beaucoup de chose à apprendre et à decouvrir mais ce que je decouvre maintenant est extraordinaire.
    Pour orgasmer avec la penetration, je contracte et detend les muscles en même temps que les va et vient. Et aussi pour le moment ( je ne sais pas si ca durera tous le temps ) , ma copine me titille les tetons en même temps.
    Concernant ma copine, elle adore partager ca avec moi et elle a bien conscience qu’elle peut declencher cela quand elle veut en titillante mes tetons par exemple. Elle est vraiment actrice et cela ne la frustre pas du tout. Lors d’une penetration , elle adore me voir comme cela et elle prend elle aussi du plaisir ce qui rend la chose facile.
    Il y a un vrai échange. Ca m’est arrivé une fois aussi ou c’est elle qui etait sur moi et qui dirigeait la vitesse des va et vient et j’ai eu des mini o. Donc c’est vraiment une experience de couple. Je recommande à tous le monde d’essayer.

    Pour resumer, J’arrive à avoir des dry-o ( peut etre des super O mais j’en suis pas encore la probablement) avec une penetration. Cela veut dire que j’ai très bien reussi le rewiring et que mon corps sait dissocier les 2 choses desormais.
    De plus je constate que j’arrive à controller mon ejaculation vraiment facilement et nos rapports peuvent durer très longtemps.De plus j’arrive de plus en plus à gerer ce que j’appelle le “transfert d’energie” entre mon sexe et ma prostate lors d’une fellation ou ejaculation comme si tous le plaisir que j’obtiens par le sexe , je le renvoie vers ma prostate.
    J’ai hate d’experimenter encore plus et de vous tenir au courant de mes avancés en couple !
    Merci à vous tous les precieux conseils ! Si vous avez des questions , n’hesitez pas !

    #42083
    bzo
    Participant

    ah ben, c’est superbe tout cela,
    cela correspond tellement bien à un épanouissement magnifié en couple
    grâce au plaisir prostatique qui vient en plus,
    tel qu’on peut se le représenter

    et puis en aneroless, il y a moyen de tellement mieux d’intégrer au sexe en couple, j’imagine,
    on est vraiment libre de ses mouvements,
    on peut beaucoup mieux synchroniser les jeux, un peu à part, avec notre prostate
    et puis le dialogue avec l’autre,
    c’est tellement plus facile, beaucoup plus fluide

    Il m’est même arrivé très recemment de ressentir les fourmillements que j’avais dans la prostate, dans le penis.

    oui, j’ai cela dans mes jeux en solo, les ondes prostatiques qui passent par le sexe, c’est tellement délicieux, tellement puissant,
    notre pénis a un effet démultiplicateur, zone hautement sensible

    ça me donne envie de me trouver une compagne, tout cela,
    bien qu’il faut encore tomber sur quelqu’un de réceptif et d’évolué dans sa sexualité
    ce qui est loin d’être évident

    tu as bien de la chance d’être avec quelqu’un d’ouvert, de curieux sexuellement
    qui ne reçoit pas cela négativement, tes expérimentations avec la prostate,
    même qui les accepte dans vos ébats communs

    c’est loin d’être le cas pour tout le monde, il n’y a qu’à lire les témoignages par ici

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 9 mois et 4 semaines par bzo.
    #42089
    avantal78
    Participant

    cela correspond tellement bien à un épanouissement magnifié en couple
    grâce au plaisir prostatique qui vient en plus,
    tel qu’on peut se le représenter

    Exactement ! C’est vraiment magnifier le couple de la plus belle des manière je trouve. Avec le plaisir prostatique je ressens beaucoup plus d’osmose physique et mentale.

    oui, j’ai cela dans mes jeux en solo, les ondes prostatiques qui passent par le sexe, c’est tellement délicieux, tellement puissant,
    notre pénis a un effet démultiplicateur, zone hautement sensible

    Ouais c’etait assez dingue ca , comme si il y avait un canal d’energie/d’ondes entre les 2 !

    tu as bien de la chance d’être avec quelqu’un d’ouvert, de curieux sexuellement
    qui ne reçoit pas cela négativement, tes expérimentations avec la prostate,
    même qui les accepte dans vos ébats communs

    J’ai clairement une chance enorme oui ! Je ne peux que te conseiller de trouver un compagne pour vivre ca en duo. Il faut cependenat trouver comme tu dis la partenaire receptive!
    Pour le coup, je ressens beaucoup plus les energies et emotions qu’avant , c’est à dire que j’ai envie de calin , d’odeur , de bisous etc… Beaucoup plus de femme en moi si on peut dire.
    J’ai aussi des periodes refractaire beaucoup plus courte.

    Enormement de point positif c’est dingue oui !

    #42107
    Andraneros
    Modérateur

    Bonjour @avantal78.
    Si je comprends bien, avant de te lancer dans la découverte de ton corps et du plaisir prostatique, tu étais un homme normal mono-orgasmique sans aucun « avantage sexuel » ni « prédisposition orgasmique » ni « expérience de circulation de tes énergies ». Si je comprends bien tu t’es appliqué depuis quelques mois à suivre les exercices de contractions proposés dans le traité d’Aneros et sur notre forum. Tu as fait l’effort de persévérer avec confiance et le soutien très actif de ta copine. Tes progrès sont vraiment magnifiques. Je te remercie de venir nous en apporter le témoignage.

    Tu nous dis :

    Mes tétons sont devenus super sensibles et lorsque je les touche , j’ai des fourmillement dans la prostate

    Qu’as-tu fait pour développer leur sensibilité au point d’en faire deux zones érogènes majeures ?

    Tu nous écrivais il y a à peine 4 mois :

    quand le plaisir grandit fortement , j’entre en érection et au moment de l’orgasme j’éjacule quand même.

    Auriez vous des techniques pour faciliter le rewiring ? Mon cerveau n’arrive pas à dissocier l’orgasme et l’éjaculation à priori. De plus , j’ai du mal à me relâcher quand j’ai des spasmes ou des tremblements. Est ce qu’il faut que je travaille plus les muscles PC ?

    Tu nous écris maintenant :

    j’ai commencé à jouir de la prostate avant l’éjaculation. Avant cela, l’éjaculation était simultanée à l’orgasme. J’arrivais désormais à jouir 2-3 secondes avant d’éjaculer ce qui était déjà une superbe évolution.

    Mon corps a continué à évoluer et assez récemment, pendant les vacances, j’ai eu un mini-o lors de la pénétration . Pour le moment, il faut absolument un pénétration lente ( c’est pas optimal pour ma copine mais on y travaille) avec pas mal de travail de mon coté dans les contractions et le relâchement. Néanmoins j’ai eu plusieurs mini-o lors de pénétrations.

    Dernière évolution, il y a quelques jours , (… ) j’ai fait monter le plaisir prostatique à un point que j’avais jamais atteint même pas en solo. Et à un moment boom ! tout est parti , je ne faisais qu’orgasmer pendant 5-6 sec et j’avais ensuite un répit de 2-3 sec et si je recontractais et redétendais, j’avais de nouveau un énorme orgasme, aussi fort qu’un orgasme classique. Et je pouvais orgasmer comme cela à l’infini à priori. Je rainetais toujours ma copine et c’étaient les va et vient qui déclenchaient les orgasmes.

    Tu conclues par :

    j’ai très bien réussi le rewiring et que mon corps sait dissocier les 2 choses désormais. (… ) je constate que j’arrive à contrôler mon éjaculation vraiment facilement et nos rapports peuvent durer très longtemps.

    En 4 mois tu as su apprendre à enchaîner les orgasmes pendant que tu pénètres ta copine en t’activant sans restrictions ou pendant qu’elle fait monter ton énergie sexuelle en s’occupant activement de tes zones érogènes sans restriction non plus de son côté. Tu mérites toutes mes félicitations.

    La transformation de ta sexualité correspond à mon propre cheminement prostatique, bien plus lent que le tien. Je suis moi aussi passé d’un mode orgasmique exclusivement éjaculatoire à un mode orgasmique désormais prostatique par défaut qui ne devient éjaculatoire que si je le désire comme j’en parlais avec @voyageur fin 2017, comme j’en parlais avec @epicture il y aura bientôt 3 ans. ou il y a un peu plus d’un an en répondant à @surlec0, et il y a 6 mois à @aneveil

    Tu écrivais il y a 3 jours :

    C’était le meilleur sexe de ma vie.

    C’est l’occasion de citer @caktil qui a commencé son cheminement le 15/08/19 et qui résumait sa 1ère année de pratique du massage prostatique dans un message du 15/08/20. L’expression la plus souvent présente dans ses messages de cette année est :

    ma meilleure séance jusqu’à aujourd’hui !

    Il ajoutait le 23 janvier dernier :

    le plaisir que j’ai eu en pratiquant le massage prostatique est définitivement le meilleur que je n’ai jamais ressenti. Je dis ça depuis ma cinquième séance… Et je n’arrête pas de faire des progrès, c’est ce qu’il y a de plus fou avec cette aventure !

    Ce cheminement a l’air d’être sans fin et je ne m’en plains pas du tout !

    Enfin, le mois dernier, il nous proposait son bilan orgasmique après 2 ans de pratique :

    Ce qui est juste extraordinaire, c’est que je continue de progresser, séance après séance, (… ) Ces derniers temps, mes sessions sont quasiment toutes des sommets de plaisir jusque là inviolé et chaque semaine je suis étonné de ressentir ce que je ressens. 

    Enfin le 2 septembre :

    Quelle séance ça a été !!
    Tout simplement la meilleure depuis le début de mon parcours il y deux ans.

    Prépare toi à vivre des expériences orgasmiques bien plus puissantes que celles que tu commences à connaître. Je te dis à toi aussi que ce que tu vis n’est qu’un commencement. Notre cheminement est sans fin.

    Tu écris :

    Je ne sais pas si je connais une meilleure sensation que d’avoir un mini -o en pénétrant une femme qu’on aime. C’est juste magique. Ça dépasse largement le plaisir que j’ai en solo car même si le plaisir est possiblement moindre, l’échange d’énergie/amour pendant l’acte sont décuples.

    Tu ajoutes :

    Ouais c’était assez dingue ca , comme si il y avait un canal d’anergie/d’ondes entre les 2 !

    Avant de me lancer dans mon cheminement prostatique, il ne m’était jamais venu à l’idée d’associer une notion d’énergie sexuelle ou vitale à mes orgasmes, ni à mes ébats érotiques ni aux masturbations qui les précédaient. Cette notion, si totalement ésotérique à me yeux, s’est pourtant peu à peu imposée à mon esprit cartésien au fil de mes progrès prostatiques. C’est formidable que tu te sois approprié une telle perception aussi rapidement. Ce sera la source d’une transformation encore plus profonde de ta sexualité.

    Contrairement à la plus grande partie des amis qui pratiquent le massage prostatique, tu as la chance que ta copine t’encourage et participe activement à ta progression. En t’accompagnant dans ta démarche elle contribue à accélérer ta progression et à amplifier les effets profonds de tes sessions. Je partage ton opinion :

    Il faut cependant trouver comme tu dis la partenaire réceptive ! Pour le coup, je ressens beaucoup plus les énergies et émotions qu’avant ,

    C’est ce que je découvre avec ma femme. Nous avons nous aussi commencé à explorer comment faire circuler nos énergies entre nous. Je t’invite à lire les messages de @mikyo sur son propre cheminement prostatique et au-delà accompagné de sa compagne Minabelle69 sur son fil de discussion et sur le Discord associé, accessible depuis la page d’accueil du site.

    Que veux tu dire en écrivant :

    Pour orgasmer avec la penetration, je contracte et detend les muscles en même temps que les va et vient. Et aussi pour le moment ( je ne sais pas si ca durera tous le temps ) , ma copine me titille les tetons en même temps.

    Peux-tu dire quels muscles tu contractes et détends ?

    Bon cheminement @avantal78.

    #42117
    avantal78
    Participant

    Qu’as-tu fait pour développer leur sensibilité au point d’en faire deux zones érogènes majeures ?

    Je t’avoue que je ne sais pas trop , je pense que quand je faisais mes seances solo je touchais mes tetons et que mon corps au final a l’air d’être très sensible. Il a du developper une très grosse sensibilité et un lien très particulier.
    Le desavantage c’est que j’ai beaucoup de mal à me passer de ca pour avoir des orgasmes. L’avantage c’est que ma copine se fait trop plaisir et sait comment s’y prendre avec mes 2 tetons et donc elle participe activement !

    En 4 mois tu as su apprendre à enchaîner les orgasmes pendant que tu pénètres ta copine en t’activant sans restrictions ou pendant qu’elle fait monter ton énergie sexuelle en s’occupant activement de tes zones érogènes sans restriction non plus de son côté. Tu mérites toutes mes félicitations.

    J’ai essayé de lire beaucoup de le forum pour m’instruire le plus possible donc je vous remercie aussi pour vos précieux conseils. Sans restriction pendant la penetration c’est un bien grand mot quand même , j’ai encore du mal à ne pas ejaculer si la cadense est rapide. Il faut encore beaucoup d’netrainement pour y arriver à n’importe quel cadence.

    La transformation de ta sexualité correspond à mon propre cheminement prostatique, bien plus lent que le tien. Je suis moi aussi passé d’un mode orgasmique exclusivement éjaculatoire à un mode orgasmique désormais prostatique par défaut qui ne devient éjaculatoire que si je le désire

    Ca fait plaisir de lire ca ! Ca me donne beaucoup d’espoir pour n’ejaculer que lorsque j’ai envie peu importe la cadence de penetration. Mais je suis patient , je sais que je suis chanceux d’avoir obtenu ce que j’ai actuellement en seulement 5 mois.

    Prépare toi à vivre des expériences orgasmiques bien plus puissantes que celles que tu commences à connaître. Je te dis à toi aussi que ce que tu vis n’est qu’un commencement. Notre cheminement est sans fin.

    Je l’espère ! C’est de plus en plus fort c’est clair !

    Avant de me lancer dans mon cheminement prostatique, il ne m’était jamais venu à l’idée d’associer une notion d’énergie sexuelle ou vitale à mes orgasmes, ni à mes ébats érotiques ni aux masturbations qui les précédaient. Cette notion, si totalement ésotérique à me yeux, s’est pourtant peu à peu imposée à mon esprit cartésien au fil de mes progrès prostatiques. C’est formidable que tu te sois approprié une telle perception aussi rapidement. Ce sera la source d’une transformation encore plus profonde de ta sexualité.
    Contrairement à la plus grande partie des amis qui pratiquent le massage prostatique, tu as la chance que ta copine t’encourage et participe activement à ta progression. En t’accompagnant dans ta démarche elle contribue à accélérer ta progression et à amplifier les effets profonds de tes sessions

    J’ai toujours cru dans l’energie sexeuelle ou vitale du corps etc.. mais je n’avais jamais exploré par manque d’information probablement. Concernant ma copine, je suis conscient que j’ai une chance inoui de partager ca avec elle ! Elle a clairement contribué à ma progression sur tous les points de vue.
    J’essaierais de voir comment faire circuler l’energie sexuelle entre nous ! Ca a l’air extraordinaire !

    Peux-tu dire quels muscles tu contractes et détends ?

    Euh j’ai du mal à m’en rendre compte pendant l’acte. mais je dirais que c’etait un mix des muscles PC et des sphincters . Aujourd’hui c’est plutot un do nothing avec l’energie qui circule mais avant c’etait un mix.
    Je contractais quand je rentrais et decontractais que je sortais. C’est comme ca que je faisais monter le plaisir sexuel au debut et même encore maintenant.

    #42178
    divine_oblivion
    Participant

    Super, ce que tu racontes sur ton progrès, et c’est top que tu aies trouvé une partenaire si complice. Felicitations! Deux choses:

    Primo: pourquoi sans masseur? Anerosless, c’est le pied, mais les jouets, c’est le pied aussi. Juste, ce sont deux pieds complètement differents! Tout est bon dans le cochon (comme disait pas le vegane), donc pourquoi pas y gouter si tu as l’air de super bien reussir ton rewiring? Ce n’est pas une critique, mais la curiosité ainsi que l’envie de te pousser vers d’autres portes de plaisir 🙂

    Primo bis, autrement dit, “segundo”: Tu dis qu’au début tu t’es excercé en solo “assez”. Est-ce que tu continue de pratiquer tout seul? Car même un maitre du prostate peut beaucoup apprendre a chaque seance en solo. C’est comme un instrument, certaines choses se pratique en groupe, d’autres tout seul. Personellement (et je suis dans une situation de couple semblable a la tienne: sexualité partagé avec copine qui est atypique, recherche en dehors de la sexualité “normale” avec elle), je trouve les sessions solo regulières très importantes. Il y a des hauteurs a atteindre quand on est seul qu’on ne peut pas atteindre en couple, pas forcement plus ou moins haut, mais differentes. Puis ce qu’on fait seul aide avec ce qu’on fait en couple, et vice versa. Si en effet tu continue a pratiquer seul, as tu pu remarquer les differences entre les pratiques solo et en couple?

    #42184
    avantal78
    Participant

    Pourquoi sans masseur?

    Car :
    1/ Je voulais apprendre à pouvoir m’en passer directement , mon but étant d’avoir une complicité de ce coté la avec ma compagne sans objet externe.
    2/ La praticité aussi , le A-less tu peux le faire ou tu veux , quand tu veux , à n’importe quel moment ce qui n’est pas le cas avec un objet où il y a une préparation etc…
    3/ Je ne suis pas sur qu’un objet puisse m’apporter beaucoup plus pour ma relation de couple.
    Cependant , peut être que j’essayerais un jour avec un objet mais je n’en ressens pas la necessité pour le moment.

    Est-ce que tu continue de pratiquer tout seul?

    Je continue de m’exercer tout seul oui mais c’est assez rare en ce moment. Mais je veux continuer à m’entrainer seul pour developper de plus en plus les sensations. Je ne pense pas qu’il y a des sommets que l’on peut atteindre seul que l’on puisse pas atteindre en couple.
    Mes meilleurs sommets ont été atteints en couple jusqu’à présent.
    Je remarque une différence notable quand même quand je le fais en couple et tout seul. En couple , le desir/Energie/Plaisir monte beaucoup plus vite. Elle me caresse partout et on s’embrasse quasi tous le temps lorsqu’elle me fait plaisir. Pareil, la sensation en lors de la pénétration est largement plus forte que solo.
    J’explique sans doute cela par une énergie qu’elle me donne et qui transite entre nous 2 et l’amour qui se degage. C’est très fort emotionnellement , beaucoup plus fort que quand je suis tout seul

    #42193
    divine_oblivion
    Participant

    Oki. Je dirais de rester ouvert, car comme j’ai dit, dans mon experience les sessions avec ou sans jouet et avec ou sans partenaire sont toutes incomparables, et la multiplicité d’experiences aide a tout pousser plus loin. Mais si ca marche pour toi pour l’instant, super!

    #42643
    avantal78
    Participant

    Hello tous le monde,

    Je viens alimenter mon exploration sur le plaisir prostatique en couple !
    J’ai desormais à chaque fois , au moins des mini-o avant et pendant la pénétration. Ma partenaire adore car ca permet de faire durer le rapport plus longtemps.
    Il y a 2 jours , j’ai eu pour la première fois de ma vie un super-O lors d’une pénétration avec ma partenaire ( et première fois un super-O tout court). C’etait extraordinaire. J’avais des vagues de plaisir qui ont deferlés pendant 30sec – 1 min dans tous le corps.
    Je note à cette session que je n’avais pas ejaculé pendant 4/5 jours et donc j’avais une energie sexuelle debordante. Malgré l’échange d’energie avec une partenaire, il faut quand même que les reserves se fassent après ejaculation. Je confirme donc que plus on a d’energie , meilleur sont les orgasmes prostatiques.
    J’ai aussi ,même après ejaculation, énormement d’envie de calin et d’attention. Beaucoup plus qu’avant la decouverte du plaisir prostatique. J’ai aussi plus de libido et ca ne me derange pas de seulement faire l’amour avec penetration sans ejaculation avec ma partenaire.
    Dernier point, l’alcool est incompatible avec le plaisir prostatique. A priori, cela inhibe le ressenti prostatique bien que l’envie sexuelle peut être plus grande.

    On va continuer à decouvrir tout ca ! Il me reste plein de chose que j’entrevois deja.

    #42651
    Andraneros
    Modérateur

    Il y a 6 mois tu venais nous dire :

    Je m’interesse beaucoup à la decouverte du corps et au plaisir prostatique que je decouvre en couple.

    Et tu précisais avoir choisi de développer ta capacité à vivre des orgasmes prostatique sans masseur :

    Toujours dans ma recherche sur ce plaisir mais sans objet, je suis tombé sur cette page du forum que j’ai lu plusieurs fois. J’ai donc vu que c’etait possible d’avoir ce genre de plaisir sans aide externe et je comptais bien experimenter cela.

    Tu as très vite progressé mais tu ne parvenais pas à dissocier orgasme et éjaculation :

    mes orgasmes sont des hand free orgasm et sans doute des min super T car le plaisir est très grand au moment de l’ejaculation.

    4 mois plus tard tu vivais les premiers effets de la transformation de ta sexualité apportés par ton application pour apprendre à contrôler les muscles de ton périnée :

    J’arrive à avoir des dry-o ( peut etre des super O mais j’en suis pas encore la probablement) avec une penetration. Cela veut dire que j’ai très bien reussi le rewiring et que mon corps sait dissocier les 2 choses (NDLR : orgasme et éjaculation) desormais.

    De plus je constate que j’arrive à controller mon ejaculation vraiment facilement et nos rapports peuvent durer très longtemps.De plus j’arrive de plus en plus à gerer ce que j’appelle le “transfert d’energie” entre mon sexe et ma prostate lors d’une fellation ou ejaculation comme si tous le plaisir que j’obtiens par le sexe , je le renvoie vers ma prostate.

    Hier tu témoignais de la suite de tes magnifiques progrès :

    J’ai désormais à chaque fois , au moins des mini-o avant et pendant la pénétration. 
    Il y a 2 jours , j’ai eu pour la première fois de ma vie un super-O lors d’une pénétration avec ma partenaire (… ) C’etait extraordinaire. J’avais des vagues de plaisir qui ont deferlé pendant 30sec – 1 min dans tout le corps.

    C’est un vrai bonheur de lire à quel point tu es devenu un homme nouveau
    • Tes orgasmes dépassent tout ce que tu pouvais imaginer avant,
    • Tu es devenu multi-orgasmique,
    • Tu as développé ta sensibilité érotique avec de nouvelles zones érogènes,
    • Tu vis ta jouissance dans tout le corps,
    • Tu vis les effets de ta jouissance bien au-delà de la durée de tes orgasmes.

    Au début de ton aventure prostatique, ta copine semblait un peu plus expérimentée que toi dans la pratique de la stimulation prostatique. Tu nous as dit que tu avait commencé ton cheminement en solo puis continué avec elle pendant vos ébats. Je ne veux pas être intrusif mais ma curiosité me pousse à te demander comment elle t’a accompagné et comment elle vit maintenant les derniers développements de tes capacités orgasmiques. Suit-elle de son côté un cheminement de même nature ? Vit-elle vos ébats comme elle le faisait avant que tu te lances dans ton cheminement ?

    Je te remercie de nous apporter un tel témoignage. Bon cheminement @avantal78.

    #42722
    avantal78
    Participant

    Hello Andraneros

    Ma progression prostatique est extraordinaire. Je vis des moments inoubliables avec ma partenaire. Je pratique uniquement avec elle tellement c’est le bonheur.

    Pour répondre à tes questions, ma compagne ne connaissait rien à tout ce qui touchait à la prostate ou même au sexe en général.
    On en a discuté et elle était très ouverte au sujet. Donc en fait, au début, je ne connaissais pas le site donc elle me caressait la prostate avec les doigts et c’était déjà divin. Je pense que j’ai énormément progressé avec elle grâce à cela. Ensuite j’ai découvert le site et donc j’ai commencé à pratiquer en solo mais aussi avec elle toujours en me caressant la prostate. Ma sensibilité a augmenté et de fil en aiguille , je suis devenu multi orgasmique.
    Elle est hyper heureuse de me voir orgasmer . Désormais quand on fait l’amour, elle s’occupe de mes tétons et j’ai des orgasmes prostatiques à la pelle. Elle adore me voir progresser et participer à cette progression. Pour le coup j’écris ce message avec elle. Et sinon j’adore quand elle s’occupe de moi sans que je la pénètre également. J’ai plusieurs super O désormais quand elle me fait ça. Néanmoins, la pénétration avec cette progression est extraordinaire, c’est sans doute la meilleure chose que j’ai jamais eu dans ma vie.

    De son côté, c’est plus compliqué pour être multi orgasmique. Elle a des orgasmes « clitoridien » donc avec stimulation externe du clitoris à chaque ebat si elle le désire mais pas ( encore ) d’orgasme quand je la pénètre.
    Néanmoins, elle ressent de plus en plus de plaisir avec la pénétration qu’avant.
    C’est une sorte de bien être profond. On a l’impression que le partage d’énergie commence à être assez énorme.
    J’aimerais si tu peux nous éclairer nous donner des pistes pour qu’elle progresse dans la découverte du multi orgasme avec penetration.

    Pour finir, elle adore désormais nos ébats maintenant par rapport à avant. Mais j’ai commencé ma progression 2-3 mois après qu’on se soit mis ensemble donc quasiment au début. Aujourd’hui, nos ébats sont plus profond, long, intense , énergétique , amoureux !!! Ça joue largement je pense sur le fait qu’elle préfère maintenant !
    L’un influe sur l’autre et l’autre influe sur l’un.
    Le seul point négatif au fait que je sois multi orgasmique c’est que les ébats sont de temps en temps trop long ! Mais elle n’est pas frustré du tout que j’ejacule pas mais juste à un moment donné , elle en est marre et je comprends quand ça fait 1h ^^.

    Pour resumé , C’est incroyable et je te remercie pour tout tes conseils !!

    #42735
    Andraneros
    Modérateur

    Bonjour @Avantal78,
    Tes messages sont particulièrement passionnants car ils nous apportent le témoignage de l’évolution de ton couple qui est en train de passer

    • D’une sexualité élémentaire caractérisée par des orgasmes (éjaculatoires pour toi) uniques
    12/05/21

    plaisir prostatique que je découvre en couple.

    23/11/21 

    ma compagne ne connaissait rien à tout ce qui touchait à la prostate ou même au sexe en général.

    • À une expérience trop rare de communion sensuelle entre toi qui est devenu multi-orgasmique et ta compagne qui, après t’avoir encouragé et aidé à le devenir, bénéficie de toute l’énergie que tu irradies pendant vos ébats,
    10/11/21

    J’ai désormais à chaque fois, au moins des mini-o avant et pendant la pénétration. Ma partenaire adore car ca permet de faire durer le rapport plus longtemps. (… )  j’avais une énergie sexuelle débordante.

    23/11/21

    Je pense que j’ai énormément progressé avec elle grâce à cela. (… )  Elle adore me voir progresser et participer à cette progression.
    On a l’impression que le partage d’énergie commence à être assez énorme.

    Tu demandes :

    J’aimerais (… ) des pistes pour qu’elle progresse dans la découverte du multi orgasme avec pénétration.

    La première piste est bien sûr que ta compagne ait très envie de devenir multi-orgasmique. Tout dépend de son état d’esprit sur ce point. Le magnifique développement de tes capacités orgasmiques devrait contribuer à nourrir son envie dans la mesure où elle peut voir comment tu vis tes enchaînements d’orgasmes et encore mieux sentir toute ton énergie sexuelle.

    La deuxième piste est qu’elle accepte l’idée d’apprendre à jouir, ce qui n’est pas naturel pour beaucoup de personnes. Sauf dans certaines situations particulières, jouir est un réflexe tellement spontané que la majorité des gens ne pensent pas qu’on peut apprendre à mieux jouir et même refusent cette idée. C’est très précisément la démarche que nous suivons quand nous apprenons à stimuler notre prostate pour vivre des orgasmes différents. Tu es à mes yeux l’un des meilleurs exemples pour qu’elle comprenne et accepte cette idée.

    La troisième piste concerne les aspects techniques. Ils sont variés mais peuvent se résumer en 3 mots « pratique », « pratique » et « pratique ». Il ne s’agit pas de faire n’importe quoi mais d’une pratique raisonnée. Cette piste peut être abordée sous 3 aspects différents :

    • Chercher à multiplier les zones érogènes et variant les stimulations sur tout le corps.

    • Chercher la stimulation qui pourrait faciliter la répétition des orgasmes. Chaque personne est différente, il s’agit donc de tester jusqu’à trouver le geste ou le jouet qui va ouvrir la voie. Pour ma femme ce fut l’utilisation d’un « aspirateur à clitoris » en l’occurrence un des premiers Womanizer. L’intérêt qu’ils apportent est de stimuler le clitoris jusqu’à l’orgasme sans le rendre hypersensible ni l’endormir ce qui permet de reprendre la stimulation jusqu’à un nouvel orgasme, même si ta compagne se sent repue. Pour ta compagne ce peut être n’importe quel jouet clitoridien ou vaginal ou n’importe quelle caresse qu’elle se fera ou que tu lui feras. L’important est qu’il y ait un déclic.

    • Prendre du temps, comme tu l’as fait et que tu le fait peut-être encore, pour apprendre à faire monter son plaisir en pleine conscience, en se relaxant profondément, en se concentrant sur sa respiration, et les sensations qu’elle percevra, bref en appliquant tout ce que nous pouvons appliquer pour notre cheminement prostatique. Sa progression sur ce point demandera à mon avis qu’elle fasse des sessions pour elle même, en ta présence ou en ton absence, en ne pensant qu’a son plaisir, en se concentrant sur ses sensations, en oubliant le monde autour d’elle.

    Elle peut aussi s’intéresser à la littérature spécialisée sur le développement de la sexualité féminime et sur les pratiques associées au taoïsme ou au tantrisme.

    Tu conclues :

    elle adore désormais nos ébats maintenant par rapport à avant. (… ) Aujourd’hui, nos ébats sont plus profond, long, intense , énergétique , amoureux !!! Ça joue largement je pense sur le fait qu’elle préfère maintenant ! L’un influe sur l’autre et l’autre influe sur l’un.

    Je suis persuadé que ta transformation est telle qu’elle ne devrait avoir aucune difficulté à te suivre. Sois préparé, si elle se lance à son tour dans le développement de ses capacités orgasmiques, à ce qu’elle te rattrape voire à ce qu’elle vive des transes orgasmiques plus profondes que les tiennes. Sois préparé à ce que l’équilibre présent de ton couple soit profondément modifié, en beaucoup mieux évidemment.

    Le point négatif que tu mentionnes disparaîtra très vite quand vos ébats érotiques dureront encore plus longtemps à la demande de ta compagne…

    Bon cheminement @Avantal78, bon cheminement à ta compagne, bon cheminement à ton couple.

    #43797
    avantal78
    Participant

    Bonjour tous le monde,

    Une petite mise à jour de mes experiences de couple !
    Depuis que j’ai demarré la progression prostatique , c’est de plus en plus fort à chaque ebats avec ma partenaire.
    Mais j’ai vraiment passé un cap depuis les 3 dernières fois où on a fait l’amour où ma jouissance est montée à un point extremement haut.
    Pour la première fois depuis que j’ai debuté, j’ai eu un Super-O pendant une fellation. J’en avais eu 1 quelque min avant mais sans stimulation du sexe.
    Je pense que j’ai atteint un nouveau stade ou j’arrive à controller mon ejaculation lors d’une fellation et en plus de me donner un plaisir immense.

    La prochaine étape est d’avoir un super-O pendant la pénétration ce qui n’est pas une mince affaire !

    #43803
    Andraneros
    Modérateur

    Bonsoir @Avantal78,

    Début septembre tu ouvrais ce sujet en nous disant :

    Dernière évolution, il y a quelques jours , lors d’une penetration, j’ai commencé à accelerer les va et vient. Tout en contractant/relâchant les muscles, j’ai fait monter le plaisir prostatique à un point que j’avais jamais atteint même pas en solo. Et à un moment boom , tout est parti , je ne faisais qu’orgasmer pendant 5-6 sec et j’avais ensuite un repit de 2-3 sec et si je recontractais et redétendais , j’avais de nouveau un énorme orgasme , aussi fort qu’un orgasme classique. Et je pouvais orgasmer comme cela à l’infini à priori. Je pénétrais toujours ma copine et c’étaient les va et vient qui déclenchaient les orgasmes.

    Pour résumer, J’arrive à avoir des dry-o ( peut être des super O mais j’en suis pas encore la probablement) avec une pénétration.

    Tu ajoutais début novembre :

    Il y a 2 jours , j’ai eu pour la première fois de ma vie un super-O lors d’une pénétration avec ma partenaire ( et première fois un super-O tout court). C’etait extraordinaire. J’avais des vagues de plaisir qui ont deferlés pendant 30sec – 1 min dans tous le corps.

    Enfin aujourd’hui :

    Mais j’ai vraiment passé un cap depuis les 3 dernières fois où on a fait l’amour où ma jouissance est montée à un point extremement haut.

    Pour la première fois depuis que j’ai debuté, j’ai eu un Super-O pendant une fellation. J’en avais eu 1 quelque min avant mais sans stimulation du sexe.

    Je pense que j’ai atteint un nouveau stade ou j’arrive à contrôler mon éjaculation lors d’une fellation et en plus de me donner un plaisir immense.

    La prochaine étape est d’avoir un super-O pendant la pénétration ce qui n’est pas une mince affaire !

    Lire ton message est un vrai bonheur.

    Je te disais début septembre :

    Prépare toi à vivre des expériences orgasmiques bien plus puissantes que celles que tu commences à connaître. Je te dis à toi aussi que ce que tu vis n’est qu’un commencement. Notre cheminement est sans fin.

    C’est toujours vrai.
    Ta femme a-t-elle pu progresser de son côté en apprenant à vivre des enchaînements d’orgasmes ? Que deviennent vos « échanges d’énergie » pendant vos rapports ?

    Bon cheminement @Avantal78.

    #43928
    avantal78
    Participant

    Hello Andraneros,

    Ma femme progresse petit à petit. Nous travaillons de temps en temps sa stimulation du point G.
    Nous pratiquons maintenant quasiment tous le temps le edging lors de nos rapports pour elle par stimulation du clitoris. C’est completement magique.
    Lorsque le plaisir monte, elle a comme une sorte de diffusion de plaisir enorme dans le cerveau; si je continue à faire monter c’est l’orgasme. Peut être que tu sais à quoi ca correspond cette phase du plaisir chez la femme ? Lors de l’un de notre dernier rapport, elle a eu un orgasme avec du plaisir à l’interieur du vagin ( beaucoup moins fort que le clitoridien) mais pour autant je n’ai pas pu lui retoucher le clitoris directement.

    Nous avons acheté il y a quelques jours un womanizer premium et un Njoy pure wand ( pour elle et pour moi) en esperant encore plus decouvrir le multi orgasme pour elle. Nous n’avons pas encore essayé ni l’un ni l’autre. As tu des conseils pour l’utilisation ? Lors d’un orgasme avec le Womanizer, au bout de combien de temps ta femme pouvait aovir un nouvel orgasme ? Et maintenant, as-t-elle des orgasmes lors de la penetration ? Merci d’avance pour tes conseils et tes précisions.

     

    #43957
    Andraneros
    Modérateur

    Bonsoir @Avantal78,

    As-tu des conseils pour l’utilisation ?

    Nous sommes tous différents et nos femmes sont toutes différentes.
    Un point important est de bien placer le clitoris au creux de l’embout. Si ça n’a pas changé, les Womanizer sont livrés avec 2 embouts dont l’un est plus étroit et l’autre plus large. Selon les circonstances ma femme choisit l’un ou l’autre et change même d’embout en cours de session. Au début elle ne savait pas trop comment le placer pour la meilleure stimulation. Ça ne lui paraissait pas naturel (elle n’avait aucune expérience en matière de sextoy). Elle n’a plus de problème à ce sujet. « Aspirer » son clitoris est devenu aussi naturel que se laver les dents.

    Dès le début je l’ai laissée prendre ses repères, lui disant que j’étais prêt à répondre à toutes ses questions. Elle a tenu à commencer seule son expérience avec ses Womanizer, sous forme de masturbation. Au bout de quelques semaines elle utilisait ses nouveaux jouets devant moi mais sans me laisser intervenir activement.

    Lors d’un orgasme avec le Womanizer, au bout de combien de temps ta femme pouvait avoir un nouvel orgasme ?

    Selon ce qu’elle me dit ses premiers orgasmes étaient brefs. Elle pouvait les renouveler au bout de 3 ou 5 minutes pendant environ 15 minutes. Son développement orgasmique, étalé sur plusieurs mois, s’est manifesté ainsi :
    • D’une part elle a peu à peu renouvelé ses orgasmes plus rapidement.
    • D’autre part elle a peu à peu réussi à faire durer ses orgasmes plus longtemps.
    • Quand elle a pu enchaîner suffisamment d’orgasmes consécutifs, elle a découvert que plus elle en avait plus ils étaient forts, ce que j’ai pu constater en entendant ses gémissements et en voyant des spasmes corporels de moins en moins contrôlés.
    • Ces résultats ont fait monter son excitation au point qu’elle avait envie de faire une 2ème session après 20 à 30 minutes de récupération et une 3ème dans les meilleurs jours.

    Pour rappel avant le début de cette expérience,
    • Elle accédait difficilement à l’orgasme avec une stimulation exclusivement clitoridienne.
    • Elle ne pouvait avoir qu’un seul orgasme avant de commencer cette exploration.

    Peut être que tu sais à quoi ca correspond cette phase du plaisir chez la femme ?

    Chez « LA » femme, non. Mon expérience du plaisir féminin est limitée à celui de ma femme. Et je suis persuadé que chaque femme est différente et peut vivre ses jouissances orgasmiques aussi différemment des autres que chaque homme peut vivre ses orgasmes prostatiques différemment des autres.

    Lorsque le plaisir monte, elle a comme une sorte de diffusion de plaisir énorme dans le cerveau; si je continue à faire monter c’est l’orgasme.

    Je peux comprendre cette sensation dans la mesure ou ta description ressemble à ma sensation d’être inondé à l’intérieur par certains orgasmes prostatiques. Ma femme vit maintenant ses orgasmes longs avec une sensation de même nature. Depuis ses premiers orgasmes multiples son expérience a beaucoup évolué sous l’effet d’une profonde transformation de son état d’esprit (« mindset »). Elle vit ses orgasmes de plus en plus de l’intérieur comme une forme d’énergie qu’elle fait naître et circuler. La stimulation initiale clitoridienne qui déclenche ses premiers orgasmes est de moins en moins nécessaire pour les suivants jusqu’au moment où elle entre dans une sorte de transe orgasmique. C’est ce que je décrirais dans mon langage masculin prostatique comme un état orgasmique « A-less ». Aujourd’hui, sur ce point, elle est bien plus avancée que moi.

    Et maintenant, as-t-elle des orgasmes lors de la pénétration ?

    La question est inversée par rapport à l’expérience de ma femme. Auparavant la pénétration était nécessaire pour qu’elle puisse avoir un orgasme. Maintenant elle est accessoire. Elle peut avoir plusieurs orgasmes avec pénétration et peut avoir des orgasmes avec d’autres stimulations ni clitoridiennes ni vaginales.

    La baguette Njoy Pure Wand ne semble pas l’inspirer. Je pense que je la lui ai présentée trop tôt dans son cheminement et qu’elle a été impressionnée par l’engin qui est resté un « outil » dans son imaginaire.

    Nous pratiquons maintenant quasiment tous le temps le « edging » lors de nos rapports pour elle par stimulation du clitoris. C’est complètement magique.

    C’est super. C’est une manière de s’approprier son plaisir. C’est à mon avis une des clés pour apprendre à jouir en conscience, par opposition à jouir par réflexe. C’est le moyen d’apprendre
    • que rechercher son plaisir est une activité vivifiante et naturelle, encore plus quand elle est partagée,
    • que cette activité pratiquée régulièrement enrichit considérablement nos sensations sexuelles, particulièrement si pratiquée à deux dans les 2 sens,
    Je partage ton opinion, c’est magique. Continuez. Bon cheminement à ta femme, bon cheminement à vous deux.

16 sujets de 1 à 16 (sur un total de 16)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.