11 sujets de 81 à 91 (sur un total de 91)
  • Auteur
    Articles
  • #43205
    modeyin
    Participant

    Wouah @Gerardisson
    sacrée session
    Pour l’éjaculation, tu pourrais avoir des surprises
    Il y a plein de paramètres qui rentre en ligne de compte

    #43208
    bzo
    Participant

    ce que je sens dans ton texte,
    c’est que tu commences vraiment à prendre ta pratique en main,
    à t’écouter, à te connecter à ton corps
    et tu en es récompensé

    tu te laisses bien aller
    mais sans chercher spécialement à te détendre,
    ce qui est le juste milieu, la voie étroite qu’il faut emprunter,
    tu laisses ton corps prendre l’initiative,
    tu parviens de mieux en mieux à libérer tes énergies

    il te manque sans doute encore une familiarité physique et mentale du plaisir prostatique,
    cela viendra automatiquement en pratiquant,
    accepter dans sa chair , dans ses neurones et dans sa tête
    que c’est radicalement différent
    mais cela viendra
    et une fois que le territoire te sera familier,
    tu pourras jouir, sans aucune appréhension et sans réserve

    l’orgasme prostatique est comme une chute étourdissante en nous,
    sans plus rien pour nous retenir
    il faut l’accepter de tout son poids intérieur, d’être entraîné ainsi

    #43209
    Andraneros
    Modérateur

    Bonsoir @Gerardisson,

    Je suis vraiment très heureux de lire :

    j’ai réitéré aujourd’hui pour ce qui s’avère être la meilleure session effectuée à ce jour.

    Je relève aussi :

    je me suis mis sur le dos, comme d’habitude et…

    En relisant tes premiers messages je constate qu’au début tu recevais ton plaisir sur le côté. Désormais c’est sur le dos que tu prends ton plaisir. Te souviens-tu comment et / ou pourquoi tu es passé de l’une à l’autre position ? Est-ce que ce changement est venu progressivement ou as-tu eu une sorte de déclic un jour ?

    C’est à ce moment là que j’ai ressenti des mini palpitations, des tremblements légers de mes bras, puis de mes abdos, puis de mes fesses.

    J’avais déjà ressenti cela une fois dernièrement, sauf que c’était un step au dessus.

    Puis à un moment donné, ça s’est encore intensifié dépassant ce que j’avais déjà ressenti auparavant.
    Je me suis mis à trembler plus vite, plus fort, avec une sensation agréable qui s’intensifiait.

    Ce que tu dis illustre tout à fait ce que nous répétons ; plus tu pratiques, plus tes réactions à la stimulation prostatique se développent, plus les effets de cette stimulation s’amplifient. Ton corps et ton cerveau apprennent à jouir de plus en plus profondément. Tu commences à vivre des moments de lâcher-prise de plus en plus profonds qui t’apportent de plus en plus d’intensité orgasmique. Tu atteins la limite de ce que tu peux supporter et ton cerveau (plus la fatigue musculaire) coupe tout par sécurité. Mais ton excitation reste au plus haut et tout repart très vite. C’est le miracle des orgasmes prostatiques.

    j’ai eu cette sensation étrange comme si je me faisais l’amour tout seul.

    C’est tout simplement magnifique. Tu viens de passer la porte du paradis prostatique. Bienvenue au club @Gerardisson.

    Au bout d’un long moment à me laisser aller à ces mouvements du bassins très agréables, j’ai eu à nouveau envie d’accueillir ces fameux tremblements.

    Je remarque qu’à ta manière plus tu parviens à lâcher prise et à laisser ton corps te donner tout ce qu’il peut en plaisir, plus tu réussis à diriger ta session et à relancer la montée de tes orgasmes. Paradoxal comme tu dis ? Non, c’est tout simplement que tu sais te remettre dans le courant de ton énergie sexuelle pour qu’elle t’emporte toujours plus loin.

    Par curiosité, j’ai eu envie de tester avec une position différente, sur le coté, en mode chien de fusil.
    Cela faisait un moment que cette position ne m’apportait aucun plaisir, je l’avais donc abandonné pour prendre plus de plaisir sur le dos.

    J’ai donc retesté.

    J’étais détendu, sans pression, j’ai pris un léger plaisir à bouger mon bassin et mes fesses au grès de mes envies…

    Tout s’est intensifié, mes abdos se contractaient comme jamais, mon corps convulsait de plus en plus. J’avais chaud, ma respiration était de plus en plus rapide.

    Je m’étonnais de crier tout seul.

    C’était hyper agréable, je sentais mes jambes qui étaient trempes de transpiration.

    Plus ça allait plus je me recroquevillais, je sentais plus de plaisir.

    C’est une magnifique récompense. Maintenant tu sais que tu peux jouir dans différentes positions avec des sensations différentes Tu écris en toutes lettres « Je m’étonnais de crier tout seul ». Ce n’est que le début

    Je pense qu’après une telle session ton éjaculation ne doit surtout pas t’inquiéter, particulièrement si comme je le comprends tu l’as vécue comme un super T (conjugaison d’un orgasme prostatique avec un orgasme éjaculatoire extrêmement puissant).

    C’était à la fois hyper agréable mais décevant car j’ai cru comprendre au grès des lectures sur ce forum que ce n’est jamais idéal de terminer une session Aneros par une éjaculation.

    Ne sois surtout pas déçu. Au contraire tu peux en être fier parce qu’il s’est produit à la fin de la meilleure de tes sessions. L’orgasme éjaculatoire est déconseillé aux débutants pour les aider à « oublier » leurs vieux réflexes et en développer de nouveaux. C’était ton cas au printemps dernier. Je pense sincèrement que ce n’est plus ton cas.

    Tu commences à comprendre ce que sont les effets secondaires des sessions de massage prostatique

    Je ressens à l’instant où j’écris des mini tremblements dans les mains et certaines sensations de plaisir diffus reviennent par moment en moi.

    Ce n’est que le commencement. Bon cheminement @Gerardisson.

    #43213
    Andraneros
    Modérateur

    Ta dernière session est une succession de sensations particulièrement intenses qui échappent à tout contrôle de ta part. Indépendamment de la forme que peut prendre chaque explosion de plaisir, c’est ce que je retiens désormais pour définir mes orgasmes qui me submergent avec des sensations si variées et dans des conditions si différentes que les définitions traditionnelles (« paroxysme du plaisir sexuel », « réponse physiologique qui survient à l’acmé de la phase d’excitation sexuelle », « point culminant et terme de l’excitation sexuelle, caractérisé par des sensations physiques intenses ») ne correspondent plus à mon expérience. Tu le notes bien avec ces 2 passages :

    Je m’étonnais de crier tout seul.

    j’ai eu cette sensation étrange comme si je me faisais l’amour tout seul.

    Ajoutés à la répétition de tes orgasmes ils montrent à quel point tu es désormais bien au-delà des sensations habituellement associées à l’orgasme masculin.

    Ta sexualité commence à devenir bien différente de ce qu’elle était « avant ». Comme je te l’ai dit et comme tu peux le lire sur notre forum à travers les témoignages de nos amis qui t’ont précédé sur cette voie, ça ne fait que commencer.

    Ta transformation ne pourra pas échapper à ta femme. Si je me souviens bien tu avais pour objectif d’en discuter avec elle avant la fin de l’année dernière. As-tu réussi à trouver ou à créer des occasions pour commencer à en parler avec elle ?

    Bon cheminement @Gerardisson.

    #43248
    Gerardisson
    Participant

    Tout d’abord, mille mercis pour vos messages et encouragements, c’est grâce à eux si j’ai réussi à garder la motivation et la persévérance afin d’avancer sur ce chemin.

    @andraneros

    En relisant tes premiers messages je constate qu’au début tu recevais ton plaisir sur le côté. Désormais c’est sur le dos que tu prends ton plaisir. Te souviens-tu comment et / ou pourquoi tu es passé de l’une à l’autre position ? Est-ce que ce changement est venu progressivement ou as-tu eu une sorte de déclic un jour ??

    En effet, j’avais commencé comme ça car c’est dans cette position que j’ai ressenti mes premières micros sensations, puis à un moment plus grand chose. Je stagnais et c’est quand j’ai réussi à prendre un long moment pour expérimenter et pratiquer que je me suis mis sur le dos et j’ai ressenti des sensations bien meilleures. J’ai toujours pratiqué de la sorte jusqu’à la semaine dernière où j’ai retenté sur le coté.

    Ta transformation ne pourra pas échapper à ta femme. Si je me souviens bien tu avais pour objectif d’en discuter avec elle avant la fin de l’année dernière. As-tu réussi à trouver ou à créer des occasions pour commencer à en parler avec elle ??

    Alors cela fait une semaine ou 2 que je souhaite me confier sur ce sujet mais j’ai eu tendance à procrastiner. Ton message m’incite à briser la glace.
    Il y a 2 semaines, ma femme est rentré plus tot du travail et j’étais en pleine session.
    Elle ne m’a pas vu en action, j’ai eu tout juste le temps de ranger sans me faire griller, mais elle m’a trouvé hyper blanc et bizarre. (normal…)
    Suite à ça, au bout de 2 3 jours, je la trouvais un peu étrange et j’ai essayé de lui sortir les vers du nez, elle a commencé à se faire des idées et elle m’a suspecté de ne pas tout lui dire, de lui cacher des choses. Je lui ai d’abord dit que non, sachant que j’avais envie de lui parler de tout ça mais dans un mood volontaire, pas forcément sous la contrainte et avec un état d’esprit qui me paraissait à ce moment là assez fermé.
    La confiance est ce sur quoi nous avons bâti notre relation (la communication également). Je ne lui cache rien (à part mon jardin secret), on parle dès qu’on ressent le besoin de parler, ça a toujours été hyper fluide. Elle a réitéré sa question, je me suis dit que c’était peut être le moment pour y aller mais je ne me sentais pas en détente et en confiance, aux antipodes des conditions que j’aurais souhaitées pour franchir le pas.
    Je me suis malgré tout lancé, elle ne s’attendait pas du tout à ça et trouvait mon explication un peu fake, alors que je ne pouvais être plus honnête.
    Il y a eu une période un peu étrange de 2 jours où il fallait qu’elle digère l’ascenseur émotionnel qu’elle avait vécu pensant à quelque chose de bien pire pouvant éventuellement mettre un terme à notre mariage.
    Aujourd’hui, bien qu’on en n’ait plus du tout reparlé dernièrement, tout se passe bien. Elle a compris et accepté.
    C’était pas la meilleure manière de lui annoncer, j’étais clairement pris de court et j’ai paniqué, ce qui n’arrangeait en rien son interprétation mitigée.
    J’imaginais un tout autre contexte dans un moment d’intimité et complicité… C’était pas du tout ça !
    Au moins c’est fait ! Et je suis tellement soulagé !
    Encore merci pour votre site si épanouissant !

    #43249
    Gerardisson
    Participant

    J’ai refait une session en ce début d’aprem. (j’avais du temps…)
    Je me suis dit de ne rien attendre par rapport à la session dernière, que de se persuader que ça allait refaire pareil était la meilleure des choses à faire pour trop attendre et forcément être déçu.
    Je me suis dit que la magnifique session de la semaine dernière ne pouvait se reproduire à tous les coups, surtout quand on est au balbutiements des sensations.
    Je me suis détendu 10 bonnes minutes avec Aneros Helix, respiration abdominale et sur le dos.
    Cela a fait comme la fois dernière, je n’ai pas ressenti grand chose pendant ce moment-là.
    Au bout d’un moment, je me suis mis à respirer un peu plus normalement et les sensations sont arrivées petit à petit.
    J’ai senti les spasmes annonciateurs des tremblements de la semaine passée bien plus rapidement que la dernière fois.
    Je me suis donc remis à trembler de tout mon corps, d’abord les jambes, puis les abdos puis le cou etc…
    Ma tête bougeait rapidement, je ne sais pas si c’était des mouvements de spasmes ou si c’était mon inconscient qui faisait bouger ma tête, quoiqu’il arrive je ne la contrôlais pas.
    Au bout d’un certain temps, j’ai fait une pause, pour reposer mes abdos et pour mieux repartir.
    J’ai réitéré cela une bonne 20aine de fois sur 2h45…
    J’ai essayé en position chien de fusil mais je me suis mis à avoir des crampes à un moment où je percevais l’orgasme de la semaine dernière se réitérer.
    J’ai essayé avec le Progasm et aussi le Gilde en verre.
    C’était étonnant, je n’avais pas encore eu d’orgasme comme la dernière fois mais je n’étais pas lassé pour autant.
    Cela avait beau faire la 13eme ou 14eme fois que je me remettais à trembler, je ressentais toujours l’excitation bien présente.
    J’ai ressenti de très bonnes sensations à des moments différents.
    Globalement, au bout d’un certain moment, j’ai ressenti ce que tu disais @Andraneros, à savoir le mode protection que j’active inconsciemment au moment où ça devrait être le paroxysme de plaisir.
    Généralement, les meilleures sensation (à 2 3 exceptions près) étaient quasi-systématiquement dans les moments annonciateurs des tremblements.
    Une fois que les tremblements commençaient, j’avais beau etre détendu, la connexion avec ma prostate se faisait bien plus légère voire des fois inexistante.
    J’ai ressenti malgré tout avec le Progasm une sensation differente lors de ces fameux tremblements.
    J’ai senti un plaisir diffus derrière mes abdos, qui n’étais pas un plaisir habituel ou pénien.
    Ce plaisir augmentait au fur et à mesure que je me cambrais, pour au finale se transformer en “douleur” d’abdos (comme quand on fait 50 abdos d’affilés).
    J’ai terminé en chien de fusil en m’attrapant les pieds en étant tout recroquevillé et une éjaculation est à nouveau arrivée.
    Pour le coup, après 2h45 et une éjaculation, je n’avais plus d’énergie…
    Quoiqu’il arrive ça avance petit à petit.

    #43257
    Andraneros
    Modérateur

    Bonjour @Gerardisson,
    Je suis aussi soulagé que toi (non pas tout à fait quand même !) de cette ouverture.

    Il y a eu une période un peu étrange de 2 jours où il fallait qu’elle digère l’ascenseur émotionnel qu’elle avait vécu pensant à quelque chose de bien pire pouvant éventuellement mettre un terme à notre mariage.

    Sa réaction est tout à fait normale ; tu l’as très bien compris. Je suis heureux qu’elle semble accepter que tu aies développé cet aspect de ta sexualité.

    Il est très important que tu confirmes à ta femme, quotidiennement et plus si affinité, ton attachement, tes sentiments et ton désir. Que tu le veuilles ou non, tu es devenu un homme différent à ses yeux, à la fois le même et très différent;Tu dois lui confirmer que ton développement orgasmique ne peut qu’enrichir votre relation, qu’il te rend meilleur à la fois sexuellement et sentimentalement. La St Valentin est une excellente occasion pour le prouver comme toutes autres occasions qui se présenteront.

    Je pense qu’après cette discussion et peut-être d’autres qui ont pu la suivre tu devrais pouvoir libérer l’expression de tes nouvelles capacités orgasmiques pendant vos ébats amoureux. Elle pourra constater que tu deviens plus sensible à ses caresses, que tu jouis plus intensément, plus longuement. Si elle accepte de participer à une approche prostatique d’une partie de vos ébats elle pourra constater que tu deviens capable d’enchaîner les orgasmes ce qui ouvrira la porte à des aller-retours orgasmiques entre vous deux (si elle est elle-même multi-orgasmique). Elle pourra constater que tu sais mieux la stimuler autrement que par le coït.

    Bon cheminement @Gerardisson, bon cheminement à ton couple.

    #43260
    Andraneros
    Modérateur

    Je n’avais pas vu ton dernier message en écrivant le mien.

    En le lisant il me paraît évident que tu es désormais sur ton orbite orgasmique. C’est magnifique. Tu as fait une belle session « normale » et ce qui est encore mieux tu sais en être satisfait :

    Pour le coup, après 2h45 et une éjaculation, je n’avais plus d’énergie…

    A ta place je me serais moi aussi senti épuisé !!!

    Quoiqu’il arrive ça avance petit à petit.

    Tu progresses, tu progresses et ce n’est que le commencement. Bon cheminement @Gerardisson.

    #43286
    Gerardisson
    Participant

    Bonjour à tous
    Aujourd’hui nouvelle session.
    J’avais pas la journée devant moi et je voulais prendre un bain.
    J’ai donc lié l’utile à l’agréable.
    Au départ, je n’avais pas trop l’esprit à ça étrangement.
    je n’arrivais pas à canaliser mon esprit.
    L’esprit divaguait beaucoup. Je n’arrivais pas à tenir la respiration abdominale plus de 20 secondes tant je me déconcentrais.
    Au bout d’un certain temps, j’ai réussi à me poser et les sensations ont commencé à arriver (de manière assez faible).
    J’ai généralement moins de sensation dans le bain (avec l’eau, ça doit bouger différemment), du coup je n’avais pas trop de déception à ressentir moins de plaisir que lors de ma session de mardi.
    Comme je n’ai pas la même position que quand je suis dans mon lit, je n’avais pas non plus de certitude sur le fait que les tremblements se produisent dans le bain…
    Finalement, les signes annonciateurs des tremblements et spasmes se sont fait sentir assez rapidement une fois que j’étais concentré la dessus.
    De ce que je commence à comprendre par rapport à mon ressenti, c’est en effet un subtile mélange de détente et de laisser faire et lâcher prise tout en impulsant par l’intention certains mouvements.
    Je peux par la simple intention de mon esprit déclencher une montée de tremblement.
    C’est assez déroutant par moment.
    Il suffit d’y penser (et si je suis dans de bonnes dispositions de détente) et la machine se met en route !
    J’ai donc alterné phase de tremblements et pauses (9 ou 10), le tout de manière plus furtive que les sessions précédentes car je n’avais pas trop de temps devant moi.
    Mes abdos se sont rapidement contractés et je me retrouvais à convulser dans mon bain.
    Le tout avec des sensations agréables.
    Globalement moins agréables que mardi dernier.
    Aussi, je me rend compte que les sensations de plaisir sont généralement dans les montées précédant la tremblements et les contractions des muscles.
    Je sens que ça monte, ça chauffe, ça picotte, je sens l’Aneros des fois se contracter tout seul et quand je ressens les spasmes arriver, cette douce sensation de plaisir s’estompe se transformant en sensation musculaire découlant sur une fatigue au bout d’un certain temps entrainant un arrêt forcé de ce moment de spasme.
    Frustrant mais pas désagréable.
    Je suis déterminé à perseverer.
    J’ai ressenti malgré tout des mini sensations agréables vers les dernières sessions de tremblement.
    En fait, c’était étrange, je ne ressentais pas de plaisir à proprement parler mais une fois que mes tremblements s’arrêtaient, j’avais beau me dire que c’était la dernière montée que je faisais avant de ranger l’Aneros et d’arrêter ma séance pour aujourd’hui, je ne pouvais m’empêcher de relancer la machine.
    J’avais pourtant les muscle qui fatiguaient et je ne suis pas spécialement un maniaque de l’effort.
    Mais c’est arrivé sur les 3 ou 4 dernières fois.
    Je terminais épuisé ma session de spasme et convulsion, je n’avais pas ressenti spécialement d’orgasme, ni d’éjaculation.
    J’étais à 2 doigts de sortir du bain et pourtant je ne pouvais m’empêcher de repartir à l’attaque par la simple impulsion de mon esprit.
    Si je ne ressentais vraiment aucun plaisir et uniquement de la fatigue musculaire je n’aurais pas réitéré 3 fois de plus. Je m’étonnais d’avoir envie de ressentir à nouveau cette sensation.
    L’ensemble global me mettait dans un état de bien-être agréable que je ne voulais quitter pour rien au monde.
    Toujours excité, jamais véritablement épuisé, ni rassasié.
    Au bout d’1h30, j’ai arrêté ma session du jour sans éjaculation cette fois ci.
    La session était moins extra-ordinaire que les 2 précédentes mais malgré tout, j’ai ressenti que ça avançait petit à petit.

    #43295
    bzo
    Participant

    le fait que tu es beaucoup de manifestations de dérèglements physiques si puissants,
    spasmes, tremblements, convulsions
    sera sans doute temporaire

    moi, j’ai cela aussi mais uniquement durant les orgasmes,
    là cela part de tous les côtés,
    je dois avoir l’air d’un épileptique atteint de la danse de St-Guy

    mais je crois qu’avec l’expérience, et l’habitude,
    tu parviendras à mieux convertir tout cela en plaisir pur,
    cela te bouffe, pour l’instant, pas mal d’énergie
    qui serait plus agréable à vivre si cela était uniquement des sensations,
    de la jouissance, de la pré-jouissance, etc

    mais en tout cas, pour l’instant, ne fais aucun effort pour essayer de contrôler tout cela,
    au contraire, lâche -toi bien,
    dis-toi bien que la seule façon de contrôler tout cela,
    c’est de ne rien essayer de contrôler,
    de toujours plus se lâcher, de toujours plus se laisser entraîner,
    alors cela se contrôle tout seul,
    toi, tu es bien à cheval sur la vague géante et
    le rodéo sublime peut se dérouler dans toute sa splendeur

    #43305
    Andraneros
    Modérateur

    Bonsoir @Gerardisson ,
    Tu confirmes dans ce message l’excellente capacité à « entrer en session » que tu as développée depuis ces derniers mois. Je constate que malgré des conditions initiales a priori peu favorables tu es parvenu à recevoir :

    les signes annonciateurs des tremblements et spasmes (… ) assez rapidement une fois que j’étais concentré la dessus.

    Je suis très heureux de lire :

    De ce que je commence à comprendre par rapport à mon ressenti, c’est en effet un subtile mélange de détente et de laisser faire et lâcher prise tout en impulsant par l’intention certains mouvements.
    Je peux par la simple intention de mon esprit déclencher une montée de tremblement.
    C’est assez déroutant par moment.
    Il suffit d’y penser (et si je suis dans de bonnes dispositions de détente) et la machine se met en route !

    • Tu es devenu capable de lancer ta machine à orgasmes dans des circonstances bien différentes les unes des autres.
    • Tu es devenu capable de te laisser emporter par les réactions de ton corps.
    • Tu es devenu capable de vivre des orgasmes par la force de ton esprit (avec ou sans masseur).

    Tout cela montre que ta transformation est bien avancée.

    Le plus important est que désormais tu en sois profondément convaincu. Ce n’est plus ce que tu lis, ce que d’autres te disent, ce sur quoi tu fantasmes. Tes nouvelles capacités orgasmiques font désormais partie de ton être. Tu vis la transformation de ta sexualité dans ta chair et dans ta conscience. C’est formidable !

    Si je ne ressentais vraiment aucun plaisir et uniquement de la fatigue musculaire je n’aurais pas réitéré 3 fois de plus. Je m’étonnais d’avoir envie de ressentir à nouveau cette sensation.

    Et si tu commençais à prendre conscience que l’orgasme prostatique avec ou sans masseur est vraiment très différent de l’orgasme éjaculatoire centré sur ton pénis ?

    L’ensemble global me mettait dans un état de bien-être agréable que je ne voulais quitter pour rien au monde.
    Toujours excité, jamais véritablement épuisé, ni rassasié.

    Et si tu commençais à prendre conscience que vivre une succession d’orgasmes prostatiques t’enfonce dans une extase orgasmique qui décuple ton désir à l’opposé de la libération procurée par l’éjaculation et sa période réfractaire ?

    Au bout d’1h30, j’ai arrêté ma session du jour sans éjaculation cette fois ci.

    Soit l’eau de ton bain était très, très chaude au début, soit tu l’as réchauffée pendant, soit tu étais si brûlant de désir qu’elle ne pouvait pas refroidir.SANS ÉJACULATION, tu n’en as plus besoin ! Sauf pour honorer ta femme comme elle le mérite.

    Je suis persuadé que plus tu feras d’efforts (?) pour renouveler cette expérience extraordinaire, qui de fait sera de plus en plus ordinaire, plus tu oublieras les maigres avantages de la « libération » procurée par la période réfractaire. Bon cheminement @Gerardisson.

11 sujets de 81 à 91 (sur un total de 91)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.