Mots-clés : 

16 sujets de 61 à 76 (sur un total de 76)
  • Auteur
    Articles
  • #42208
    Caktil
    Participant

    Bonjour @KIM,

    Raison pour laquelle je reviens voir si quelqu’un parmi vous à une remarque à faire.

    En lisant tes posts, il me semble que tu fais tout juste, pour autant qu’il y ait des choses justes ou fausses dans ce cheminement. Donc je ne pense pas que ce soit une question de technique, mais peut-être de déclic.
    En lisant ton dernier post et notamment ce passage :

    Ça n’a pas été inintéressant, notamment quand il explique qu’une respiration profonde fait automatiquement bouger le masseur dans l’anus.

    Je me suis fait la réflexion suivante :
    La première manifestation de plaisir que je ressens au début de mes séances se produit justement au cours des respirations profondes. Je ressens un très léger plaisir à la fin de l’expiration ou de l’inspiration. Ce plaisir a tendance à augmenter peu à peu et finit par se transformer en mini orgasmes puis en orgasmes de plus en plus intenses et agréables.
    Ce léger plaisir provenant des respirations, je le vois comme une petite braise sur laquelle il faut souffler pour l’attiser. Je le fais en me détendant au maximum et en focalisant mon attention sur les sensations agréables provenant de ma région prostatique. Je visualise le masseur en moi, je visualise cette petite braise de plaisir grandir et se renforcer.

    Voilà, c’était ma remarque. J’espère que tu arriveras à faire démarrer ce feu de joie et de plaisir, il n’y a pas de raison que tu n’y arrives pas !

    #42222
    KIM
    Participant

    Merci beaucoup @bzo et @Caktil,

    j’aimerai pouvoir te transmettre avec des phrases
    de ma capacité à orgasmer

    Oh oui j’aimerais beaucoup également, avec la même puissance s’il te plaît !

    moi, j’ai vraiment cette sensation que mon imagination se gambade dans on corps,
    joue avec celui-ci
    mais il est vrai aussi, que j’ai une pratique en action,
    je bouge tout le temps, je me caresse, je change de posture,
    je fais monter des contractions

    C’est réellement dans cet état d’esprit que je suis maintenant quand j’aborde une séance.
    À la seule différence que je ne suis pas encore dans l’action, que je tenterai cela quand la prostate sera bien réveillée.
    Car à chaque fois que je contracte fort ou que je bouge, tout disparaît.

    En revanche hier soir j’ai fait une séance en ayant bien lu vos deux messages, et j’en ai tenu compte.
    Pour changer j’ai utilisé le Progasm Jr., alors que je ne mettais plus beaucoup d’espoir dessus depuis quelques temps déjà.
    Tout d’abord j’ai donné un soin particulier à mes tétons.
    Même s’ils ne sont pas encore raccordés, j’ai testé une manière nouvelle de les titiller qui donne une certaine stimulation.
    Je pose le doigt sur le bout légèrement et je trace des cercles pour les faire bouger comme un joystick, et c’est plutôt agréable.


    @Caktil
    , ça m’a parlé ta comparaison :

    Ce léger plaisir provenant des respirations, je le vois comme une petite braise sur laquelle il faut souffler pour l’attiser. Je le fais en me détendant au maximum et en focalisant mon attention sur les sensations agréables provenant de ma région prostatique. Je visualise le masseur en moi, je visualise cette petite braise de plaisir grandir et se renforcer.

    J’aime bien l’image de la braise sur laquelle on souffle avec précaution pour ne pas l’éteindre.
    C’est tout à fait ça que je ressentais quand quelque chose venait.
    Je me suis même demandé si l’absence de libido n’agissait pas sur cette braise comme le ferait un brouillard épais, froid et humide.

    En tout cas hier soir j’ai respiré exclusivement avec profondeur et lenteur.
    Je me suis permis de changer de position plus souvent que d’habitude, pour voir comment cette petite chaleur réagirait.
    Elle s’est manifestée plusieurs fois, un peu plus nettement que d’habitude, et j’ai aussi beaucoup plus visualisé des volutes de couleurs en fermant les yeux.
    Quand je les vois, en général, mon corps est beaucoup plus éveillé, comme si ces couleurs agissaient comme un baume.

    Puis je me suis mis sur le ventre, bien installé et totalement détendu.
    Je me suis endormi ainsi, puis me suis réveillé vers 4h du mat’.
    En général, ça ne me fait plus rien au matin, mais là c’était agréable.
    J’ai donc contracté très légèrement pour voir.
    Pour la première fois, au moment d’inspirer profondément, j’ai senti mon pouls battre dans mon anus du fait de la compression de mon ventre contre le matelas.
    En gros, quand mes poumons et mon ventre étaient gonflés, je sentais les pulsations dans mon fondement, et donc contre le masseur.
    Ça tient peut-être du fait que le Progasm Jr. est plus volumineux…
    Sans vouloir me précipiter, j’ai surfé sur ces pulsations qui procuraient une chaleur sur la prostate, et à un moment elle s’est mise à pomper très légèrement,
    sans que je fasse de contractions volontaires.
    Ça m’a permis de ressentir la même chose qu’en mars, c’est-à-dire une vague partir du bas pour venir inonder le corps, très agréable,
    et sur une durée plus longue que la première fois.
    J’ai réussi à ressentir ça à deux reprises.
    Ça m’a vraiment rendu heureux, cette prostate réactive après plusieurs heures, alors qu’avant elle n’était plus réactive au bout de 2h.

    Je ne sais pas ce que ça augure, mais je tâcherai de rester dans le même état d’esprit pour la prochaine séance,
    car pendant ces vagues, j’avais beaucoup plus l’impression de les avoir maîtrisées que la première fois où elles me sont tombées dessus…

    Aussi, pensez-vous qu’avec deux masseurs, le Helix trident et le Progasm Jr., je peux suivre mon cheminement sans avoir besoin d’un modèle différent ?
    Sachant que le Jr. est déjà très proche de son grand frère, et que l’Eupho est éfficace quand la prostate est déjà bien réveillée…

    Merci encore pour vos encouragements !

    KIM

    #42230
    Caktil
    Participant

    Bonjour @KIM,

    Je ne sais pas ce que ça augure, mais je tâcherai de rester dans le même état d’esprit pour la prochaine séance,
    car pendant ces vagues, j’avais beaucoup plus l’impression de les avoir maîtrisées que la première fois où elles me sont tombées dessus…

    Aussi, pensez-vous qu’avec deux masseurs, le Helix trident et le Progasm Jr., je peux suivre mon cheminement sans avoir besoin d’un modèle différent ?

    Cela me semble de très bonne augure !

    Avoir deux masseurs c’est bien, mais si tu peux te le permettre financièrement, vas-y, lance-toi et achète d’autres modèles.
    Il est toujours agréable de pouvoir changer de modèle et, qui sais, peut-être qu’un modèle que tu n’as pas encore te permettra de faire des progrès plus rapidement.

    J’ai commencé avec l’Helix Trident et dès que j’ai commencé à ressentir un petit peu de plaisir, j’ai acheté le Progasm Jr et l’Eupho Trident. Un peu plus tard j’ai acquis le MGX Trident puis le Tempo et les deux Peridises. Ma dernière acquisition est le Progasm Ice.
    Je ne regrette aucun de ces achats et tous ces modèles m’ont procuré des orgasmes extraordinaires.

    Un autre point qui m’a permis de faire des progrès a été de trouver le lubrifiant qui me convient. Quand je suis passé d’un lubrifiant au silicone au beurre de Karité bio, j’ai aussi franchi une étape.

    Bonnes découvertes @KIM !

    #42231
    bzo
    Participant

    Aussi, pensez-vous qu’avec deux masseurs, le Helix trident et le Progasm Jr., je peux suivre mon cheminement sans avoir besoin d’un modèle différent ?

    exactement comme @catkill, euh pardon comme @caktil,
    de mon temps avec masseur, mes deux premières années, j’en ai testé des paquets, des plus chers au moins chers
    partant du principe qu’il est difficile de trouver chaussure à son pied

    sur la vingtaine de modèles que j’ai du essayer durant cette période,
    je n’en utilisais plus que 3 ou 4 après filtrage, puis finalement plus qu’un seul,
    qui me plaisait plus que n’importe quel autre, l’impression qu’il a été fait pour moi,
    qu’il l’ont conçu totalement d’après mes mensurations intérieurs, ma façon de pratiquer, etc,
    enfin the chaussure à mon pied
    dont j’ai commis la bêtise, d’ailleurs, d’en acheter une douzaine
    pour être sûr d’en avoir jusqu’à la fin de ma vie

    bon , maintenant cela fait bien longtemps que je sors plus mes masseurs de leurs boîtes,
    cela reviendra peut-être un jour, qui sait
    mais la liberté de l’aneroless, sa richesse, la proximité qu’il y a moyen de vivre avec son corps
    quand il n’y a vraiment aucun intermédiaire,
    me sont trop irremplaçables pour l’instant

    mais comme j’ai une toute à fait autre manière de pratiquer que @caktil,
    ce sont d’autres types de modèles qui m’intéressaient, plus épais,
    qu’on sent bien en soi avec les mouvements de va et vient que j’effectue

    de tout ceux cités par lui, aucun ne m’intéresse vraiment,
    de la gamme Aneros, ce sont les Vice 1, Vice 2, le Progasm senior et le Device,
    le reste ne me convient pas

    mais il y a aussi d’autres marques, il n’y a pas qu’Aneros sur le marché, même si ce sont probablement les meilleurs,
    Nexus a quelques modèles intéressant, pour moi

    mais oui, donc, si tu as les moyens,
    teste-en plein, ai du choix par devant toi, varie

    #42233
    KIM
    Participant

    @Caktil, il est vrai que c’est tentant d’avoir un grand choix de masseurs,
    mais j’ai craint à un moment de collectionner pour rien, ou au final de n’en utiliser plus qu’un.

    Cela dit, le Progasm Jr. m’a fait passer un palier, comme tu l’as aussi suggéré toi-même.
    Les deux autres modèles qui m’attirent sont le Progasm et l’Eupho.
    Le Progasm étant assez proche en terme de forme de son Jr.
    Du coup, est-ce que la grosseur apporte une réelle différence ?

    L’Eupho étant beaucoup plus fin, je me disais qu’il était prématuré de le prendre.
    Mais c’est surement le prochain pour lequel je craquerai.
    En réalité mes moyens financiers ne sont pas très élevés.
    Mais si je suis sûr que l’achat ne traînera pas dans un tiroir, je suis prêt à faire l’effort.
    J’irai lire aussi des comparatifs sur d’autres marques, comme tu le suggères @bzo.

    Un autre point qui m’a permis de faire des progrès a été de trouver le lubrifiant qui me convient. Quand je suis passé d’un lubrifiant au silicone au beurre de Karité bio, j’ai aussi franchi une étape.

    Il est vrai que le beurre de karité est facile à utiliser et plutôt efficace.
    J’enduis aussi le masseur d’huile de coco.
    Ça peut glisser plus de 4h de suite, voire plus.

    Cela me semble de très bonne augure !

    Sachant là où tu es parvenu, ça me fait plaisir de lire ça.
    Reste à savoir à quelle vitesse je vais atteindre votre niveau à toi et bzo.
    il y a encore 7 mois je désespérais de ressentir la moindre étincelle.

    dont j’ai commis la bêtise, d’ailleurs, d’en acheter une douzaine
    pour être sûr d’en avoir jusqu’à la fin de ma vie

    Haha, je n’irai pas jusque là @bzo !
    D’autant plus que te lire m’a fait découvrir que l’on peut se passer de masseur,
    et je pense franchement qu’une fois que la machinerie se mettra en branle chez moi,
    je m’exercerai à l’A-less, dans un second temps, en parallèle.

    Encore merci pour vos conseils.
    KIM

    #44257
    KIM
    Participant

    Salut à tous,

    Cela fait presque 10 mois que je n’ai pas écrit sur mon fil. Je m’étais promis de revenir en cas de progression significative, mais malheureusement je suis toujours dans une sorte de stagnation. J’ai entamé ma troisième année de pratique, et je commence à trouver le temps long aux vues de mes efforts…

    Depuis quelques semaines, je pratique les leçons gratuites de Mindgasm, je fatigue aussi mes muscles pour faciliter les contractions involontaires. J’ai remarqué qu’il ne fallait pas pratiquer cela le même jour qu’une session Aneros, car il ne se passera rien. J’ai le sentiment que pratiquer Mindgasm est bénéfique.

    Pour autant, je ne dépasse pas le plafond de verre, je ressens des picotements, de légères vagues de plaisir parfois, mais ça ne décolle pas au-delà.

    Je précise que je ressens de légères vagues grâce à l’Eupho. Depuis quelques temps, l’Eupho ne procure plus rien après 1h30, donc je passe au Progasm Jr. Je n’utilise plus du tout l’Helix, avec lequel il ne se passe absolument rien…

    J’ai eu beau éplucher les forum Aneros en quête d’idées et de techniques, mais rien ne fonctionne.

    Pourtant je me détends profondément, je pratique de grandes respirations, je suis bien lubrifié…

    Est-ce que quelqu’un a suffisamment pratiqué Mindgasm pour m’en faire un retour ? Est-ce que cette pratique est réellement compatible avec un cheminement Aneros ou bien vaut-il mieux les dissocier ?

    Que feriez-vous à ma place pour opérer une possible progression ?

    Merci à vous

    #44258
    bzo
    Participant

    je suis désolé de lire cela,

    tu fais partie de ces gens chez qui cela ne se met pas en route

     

    je reste persuadé que dans la très grande majorité de ces cas,

    le problème est de parvenir à se connecter à son corps,

    créer cette ouverture en soi,

    parvenir à un degré d’intimité avec sa chair

    qui permet aux énergies de circuler,

    aux valves du plaisir, de s’ouvrir

     

    essaie de diversifier, il y a le fameux G-spot wand  en métal chinois,

    Mon nouvel amant le G-Spot Metal Wand

    il y a bien quelque part une manière qui te conviendrait, j’en suis persuadé,

    le tout c’est de la trouver, évidemment

     

    il y a aussi le plaisir anal, c’est tellement délicieux

    et indirectement, cela peut contribuer à éveiller ta prostate,

    puisqu’elle partage les lieux,

    moi, j’y vais rien qu’avec un doigt ou deux,

    c’st tellement bon, moments divins

     

    je me sens pas bien placé pour te donner des conseils,

    n’étant plus du tout dans le massage prostatique,

    ma manière de pratiquer, étant tellement spécifique

    #44277
    KIM
    Participant

    Merci de ta réponse bzo,

    Je vais espacer les sessions et probablement ne plus trop y penser, ça se trouve ça viendra quand je ne m’y attendrai pas…

    C’est pas simple, d’autant plus que je lis les témoignages positifs, en me disant “mais qu’est-ce qu’il me manque…”

     

    #44324
    Caktil
    Participant

    Bonjour @KIM,

    Peut-être qu’il est temps de « tricher » un peu @KIM.

    Personnellement, si je ne triche pas, je ne ressens que quelques petites pointes de plaisir et un plaisir sexuel moins intense que l’orgasme traditionnel. Et je m’ennuie…

    Si tu as lu mes autres intervention, tu dois savoir de quoi je parle en évoquant cette notion de tricherie.

    Pas de triche = bof

    Triche = Les plus beaux moments de ma vie sexuelle.

    Je suis un tricheur, mais je l’assume complètement.

    Bon cheminement @KIM.

    #44335
    filou
    Participant

    Bonjour Kim

    Pour moi le déclic est arrivé lorsque j’ai commencé à stimuler mes tétons, auxquels je ne prêtait aucune attention, sur les conseils avisés de l’un d’entre nous. Et depuis le te garantis que je me régale. Essaie, tu n’as rien à perdre…et tout à gagner.

    Je te souhaite bien du plaisir.

    #44357
    KIM
    Participant

    Bonjour @Caktil

    Merci pour ton message.

    Pas de triche = bof

    Triche = Les plus beaux moments de ma vie sexuelle.

    J’avoue tu m’intrigues quand tu parles de tricherie ! J’ai beau avoir relu et épluché les trois dernières pages de ton fil “Heureux mais inquiet”, je ne trouve pas la trace de tricheries dans tes témoignages. Pourrais-tu m’en dire plus ?

    Tu as beaucoup de chance d’avoir eu une progression rapide, ainsi qu’une ascension fulgurante. Tes récits font très envie. J’attaque ma troisième année et j’espère que mes efforts seront bientôt récompensés…

    Bonjour @filou

    Oui il paraît que la stimulation des tétons est un plus. Je le pratique de temps en temps pendant mes sessions, mais comme ils ne sont pas encore connectés à du plaisir prostatique, j’avoue que je les délaisse un peu pour me détendre. En combien de temps est-ce que tu les as rendus sensibles ? Est-ce qu’ils l’étaient au départ pour toi ?

    Petit compte-rendu depuis mon dernier message. Je suis en vacances hors de chez moi pour quelques jours et je n’ai pas pris mes masseurs avec moi, afin de renforcer ma sensibilité pour mon retour à la maison.

    En contrepartie je m’entraine assez sérieusement avec Mindgasm, en faisant quotidiennement les leçons et aussi un exercice de fatigue intense des muscles anus et PC. De plus en plus j’ai de très légères vagues de plaisirs, comme des picotements, des réveils, qui apparaissent à certains moments de la journée. Mais ça reste assez faible. En tout cas ma prostate est vivante mais ne m’offre pas encore de plaisir significatif. Je vais continuer à travailler l’Aless en parallèle des masseurs…

    Merci pour vos retours et j’espère que tu éclaireras ma lanterne @Caktil 😉

    #44359
    filou
    Participant

    Bonjour Kim

    Au début la stimulation de mes tétons n’était pas vraiment agréable et ma prostate sans réaction. J’ai pris l’habitude de les caresser avec du gel d’Aloe Vera et ils sont devenus sensibles dans le bon sens. Petit à petit  c’est devenu agréable de les titiller et la connexion avec ma prostate bien réelle. Maintenant que ma prostate est bien éveillée, le plaisir est presque instantané après l’insertion de mon masseur. Je  profite de ses premiers moments de plaisir en faisant monter l’excitation par des pensées érotiques. Enfin j’entreprends mes tétons et les contractions s’intensifies et le plaisir extraordinaire. Tant que mes tétons sont stimulés ma prostate répond présent et me donne un plaisir formidable. Si tu reprends mon parcours tu verras que cela n’a pas été simple. J’ai su que l’orgasme prostatique existait à 60 ans! C’est un peu tard et longtemps j’ai cru que ce n’était pas pour moi mais les témoignages narrés sur ce site et les encouragements de beaucoup et d’Andraneros en particulier, que je remercie pour sa patience, son écoute bienveillante et ses précieux conseils, m’ont encouragés à persister. J’en suis récompensé maintenant. Persévère ça  vaut le coup.

    Bon cheminement.

     

     

    #44398
    Caktil
    Participant

    Je te renvoie à un post que j’ai écrit il y a quelques temps. C’est le message #43288

    Désespérer après un an d’utilisation

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 mois par Caktil.
    #44412
    KIM
    Participant

    Bonjour @Filou,

    C’est intéressant ce que tu dis sur ta progression avec les tétons. Quand je le fais, j’enduis mes doigts de beurre de karité. C’est agréable, sans plus. Mais tu m’encourages beaucoup à le faire systématiquement, et à observer les avancées.

    Je vais lire tes anciens posts.

    Merci à toi

    #44413
    KIM
    Participant

    Bonjour Caktil,

    Merci pour tes précisions. Mais comme tu le dis dans ce poste en question…

    Donc, un bon conseil pour ceux qui n’ont jamais utilisé de la weed : ne commencez pas !

    …je ne vais pas commencer. Je ne fume presque jamais et je suis conscient que cela serait rattaché à la pratique du plaisir, donc si je n’en fumais plus, le plaisir ne viendrait pas. Tout comme on nous conseille de ne pas commencer notre cheminement avec des masseurs vibrants, sinon ça sera beaucoup plus compliqué avec les masseurs classiques moins fulgurants.

    En tout cas ton idée m’en donne une : sniffer une huile essentielle (Maniguette fine) qui est très efficace avant de dormir pour faire redescendre les angoisses. Quand j’en respire je deviens très vite zen et je dors comme un bébé. Je vais essayer ça et voir si cela améliore mes sensations.

    A bientôt

    KIM

    #44414
    Betamax
    Participant

    Bonjour KIM, je viens de découvrir tes messages et je me permets de te donner à mon tour ce qui pour ma part m’a permis de prendre un réel plaisir.

    1 – Essayer différents sextoys. Les aneros sont pour ma part pas les meilleurs que j’ai connu car trop subtils pour démarrer.

    2 – Contrairement à ce que tu dis, les vibrations m’ont bien aidées ! Au début j’effleurais le masseur avec l’outil vibrant pour doser, puis j’ai tenté un masseur vibrant. Alors oui à force ça gâte la zone.

    3 – Simplement se donner du plaisir. Pendant une longue période je jouais vraiment le jeu en suivant les conseils de détente, contraction, etc. mais tout ça ça manquait de lubricité, en conséquence je n’étais pas excité donc impossible de ressentir quoi que ce soit. Fait des va-et-vient manuels, frottes-toi contre un coussin, donnes-toi du plaisir devant et tant pis si cela contredit tout les principes évoqués ici et ailleurs. Le principal est de chercher à prendre du plaisir par derrière en même temps que par devant, d’en prendre conscience puis petit à petit ne faire que ça.

    D’ailleurs je cernerais deux phénomènes. Premièrement, cela prends du temps car je pense qu’il faut tout simplement développer sa musculature en cet endroit. Deuxièmement, c’est vrai, il faut t’enlever l’habitude de te masturber. Ton cerveau ne trouve juste pas cela normal que le plaisir monte sans cela, pire, qu’une jouissance est possible. Je pense d’ailleurs que c’est le fameux plafond de verre dont beaucoup parlent. Une des méthodes que j’ai utilisé pour le surmonter est de prendre du plaisir par devant uniquement en massant mon frein, voire en utilisant un vibromasseur en cette zone. Ça m’a permis de passer une première étape qui est d’habituer mon cerveau à jouir sans va-et-vient.

     

    Voilà pour mes premiers conseils, n’hésite pas si tu as des questions ou si tu as besoin de précisions, je serais très heureux de partager avec toi.

16 sujets de 61 à 76 (sur un total de 76)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.