20 sujets de 21 à 40 (sur un total de 48)
  • Auteur
    Articles
  • #25165
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Tu demandais @jieffe :

    Je suppose que tes séances ne se ressemblent pas en intensité, mais est ce qu’Andraneros fait des séances qui font choux blanc,

    Je peux te proposer deux versions de ma réponse, la version courte qui tient en trois mots :
    Oui et oui.
    et une version plus longue qui tient en trois paragraphes :
    1) C’est comme pour tout le monde, pour les mêmes raisons. On est plus ou moins fatigué, on a l’esprit plus ou moins préoccupé, on a plus ou moins d’envie.
    2) Il y a des jours où l’envie de jouir semble inextinguible, il y a des jours sans envie de jouir. Il y a des jours où je lance une session et il ne se passe rien.
    3) Ce qui change tout pour moi maintenant à la différence de ce que je ressentais dans cette situation au début de mon cheminement c’est que je n’y accorde plus d’importance. Quand ça marche je suis heureux, quand ça ne marche pas je ne suis pas malheureux parce que je sais que la session suivante ou celle d’après me fera à nouveau fondre de plaisir.
    Ce que j’ai découvert ces dernières années est un tel bonus que j’en viens à penser que même si je devais perdre cette fantastique aptitude à jouir je garderais le souvenir ému de cette expérience comme quand on se souvient des exploits que l’on a pu faire dans sa jeunesse et qu’on nz fera plus.

    Bon cheminement @jieffe.

    #25168
    JieffeJieffe
    Participant

    Merci Andraneros, c’est rassurant. Et c’est rassurant aussi de lire que toi aussi tu as été frustré par des séances qui n’ont rien donné.
    Oui, ce doit être confortable cette assurance.

    #25182
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    En réalité @jieffe je n’ai pas vécu mes premières expériences de massage prostatique comme des échecs. Sous l’emprise de mon tempérament rationnel, je me suis lancé dans cette aventure en étant certes tenté par la promesse d’une jouissance extraordinaire mais en me disant que c’était probablement une promesse de marketing faite pour alimenter les fantasmes masculins. Mon état d’esprit me conduisait donc à ne pas attendre grand-chose ; l’échec était donc dans mon esprit le résultat normal de mes tentatives.

    Sous l’emprise de ma tendance à tout vouloir comprendre, ce que j’ai peu à peu découvert a nourri mon étonnement, piqué ma curiosité et m’a encouragé à persévérer. Pour ceux qui on besoin de temps pour découvrir l’orgasme prostatique ne rien attendre semble vraiment être l’attitude gagnante.

    #25188
    JieffeJieffe
    Participant

    Sous l’emprise de ma tendance à tout vouloir comprendre, ce que j’ai peu à peu découvert a nourri mon étonnement, piqué ma curiosité et m’a encouragé à persévérer

    Oui, il a bien fallu quelque chose pour que tu persévères, compte tenu de ton état d’esprit du début. J’en suis étonné d’ailleurs, je n’y avais même pas pensé.

    je n’ai pas vécu mes premières expériences de massage prostatique comme des échecs

    Je pense que c’est important, mais sans les considérer comme des échecs, tu sembles tout de même avoir ressenti un peu de frustration ou de déception

    Ce qui change tout pour moi maintenant à la différence de ce que je ressentais dans cette situation au début de mon cheminement c’est que je n’y accorde plus d’importance

    ne rien attendre semble vraiment être l’attitude gagnante.

    Certainement, et la patiente également je suppose. C’est ce que je m’attache à faire, avec plus ou moins de succès, mais ce n’est pas toujours facile. Quand on lit des messages comme le dernier message de Voyageur, ou les messages de bzo, on peut marquer une certaine impatiente… Globalement je ne suis pas mécontent sur ce point et je trouve que je ne m’en sors pas trop mal. Enfin, c’est comme ça que je le ressens.

    #25190
    bzobzo
    Participant

    Quand on lit des messages comme le dernier message de Voyageur, ou les messages de bzo, on peut marquer une certaine impatiente…

    pour l’instant, tu tombes sans arrêt du vélo
    mais il y un moment tu trouveras ton équilibre et c’est parti,
    tu es en selle et tu pédales sur le chemin du plaisir prostatique

    après le reste, c’est juste une question d’exercer ton mollet

    #25257
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Tu demandais @jieffe :

    Est ce que tes orgasmes ressemblent toujours à des Calm Seas O’ ou arrivent-ils qu’ils soient plus agités?

    Il me paraît important de rappeler pour commencer que chacun est différent et peut donc vivre des expériences orgasmiques qui ne ressemblent pas à celles que d’autres décrivent. Chez certains les vagues de plaisir déclenchent des spasmes ou des convulsions qui peuvent être spectaculaires ; chez d’autres elles sont intériorisées et vécues de façon plus cérébrale avec peu de mouvements incontrôlés malgré un ressenti tout aussi intense.

    Avant de te répondre je relisais mes messages du 26 janvier et du 14 février 2014. Ce faisant j’ai constaté que mes orgasmes ont gardé la même nature et que je ressens mon plaisir toujours de la même manière, même si il y a des variations et une évolution au fil du temps. Ils sont le plus souvent calmes et intériorisés. Quand j’ai des spasmes ils sont limités à la fois brefs et ne concernant qu’un membre ou une partie du corps. Je me cambre depuis le début et j’ai plus souvent maintenant un réflexe de reptation du bassin. Je n’ai jamais sauté violemment sur mon lit.

    J’ai bien senti cette nuit, par exemple, ces pulsations au niveau du pénis, pulsations qui me donnent l’impression qu’il devient énorme, qu’il se contracte sous l’effet de l’éjaculation alors qu’en réalité, contrôle rapide par palpation, il n’était qu’à 80 % ou moins de son érection. Je me sens toujours fondre sous l’effet du plaisir et cette sensation est à l’opposé de grands mouvements mécaniques.

    Une évolution marquante est que maintenant, au-delà de la sensation de fusion, de la sensation d’immersion dans la jouissance, je perçois de plus en plus intensément la source de mon plaisir comme un point où le plaisir est encore plus intense qu’ailleurs, sous l’effet du contact ou de la pression du masseur. L’utilisation du Prograsm Ice a fortement renforcé cette perception. C’est à la fois très excitant parce que, même quand je suis noyé par ma jouissance, je sens que ça pourrait être encore plus fort, et à la fois très troublant parce que j’ai l’impression que c’est sans fin.

    Bon cheminement @jieffe.

    #25258
    JieffeJieffe
    Participant

    Bonjour Andraneros,

    Chez certains les vagues de plaisir déclenchent des spasmes ou des convulsions qui peuvent être spectaculaires ; chez d’autres elles sont intériorisées et vécues de façon plus cérébrale avec peu de mouvements incontrôlés malgré un ressenti tout aussi intense.

    Tu as raison finalement. Je pense aussi que ces manifestations physiques ne sont que des « dommages collatéraux » qui ne sont pas forcément représentatifs, une fois de plus à mon sens et de ce que j’ai pu lire, de l’intensité du plaisir ressenti.
    J’ai vécu ce qui m’a fait penser à un Calm Sea Orgasm. C’était fort agréable, à mon petit niveau de débutant bien entendu. Si j’ai pensé à ça, c’est surtout par rapport à ce que tu en as dit. Je me suis senti submergé un peu comme ce que tu as décrit, comme l’eau qui remplit une jarre. Une sensation de bien-être et de plaisir qui ont emplis mon corps. Également ce que tu décris comme une reptation, c’est un peu comme ça que je l’ai vécu.

    l’impression qu’il devient énorme

    Oui ben ça, c’est un vieux fantasme… 🙂

    C’est à la fois très excitant parce que, même quand je suis noyé par ma jouissance, je sens que ça pourrait être encore plus fort, et à la fois très troublant parce que j’ai l’impression que c’est sans fin.

    C’est aussi ça que j’adore dans cette pratique, tous vos témoignages concordent. Le plaisir ressenti semble souvent (toujours?) différent du précédent, et son intensité aussi.

    Ça laisse rêveur.

    Le progasm Ice me tente. Le junior peut-être, mais cette mat!ère qui a l’air vraiment glissante me fait penser que ce doit être un bon masseur. As tu remarqué une grande différence de mobilité entre le Ice et le Helix?

    Merci Andraneros pour toutes ces réponses.

    #25264
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Je pense aussi que ces manifestations physiques ne sont que des « dommages collatéraux »

    Je n’emploierais pas le mot « dommages » qui est synonyme de dégâts, nuisances. Ces manifestations physiques peuvent être la conséquence directe d’une jouissance si intense que l’organisme a besoin d’en atténuer la perception par des contractions spasmodiques qui agissent comme des diversions. A ce titre elles sont bien un signe de l’intensité de la jouissance.

    Je vis mon plaisir de façon plus cérébrale ; cela ne signifie pas qu’on ne puisse le vire de façon plus physique. Indépendamment des vidéos qui ne prouvent rien, qu’elles soient sincères ou non, il y a de nombreux témoignages sur les forums, et en particulier sur le nôtre, qui décrivent des mouvements incontrôlés d’ampleur variable pendant les orgasmes prostatiques. Dans la mesure où les auteurs n’ont rien à gagner on peut tout fait penser que ces témoignages sont sincères.

    En revanche, je pense que pour les débutants, qui cherchent encore les premières sensations du plaisir prostatique, l’agitation frénétique en écrase la perception, nuit à la concentration requise et conduit à un échec vraisemblable. Il me paraît sage, dans un premier temps,
    – de rechercher plutôt l’approfondissement de la détente pour mieux percevoir les premières étincelles de plaisir et
    – d’éviter les contractions défensives qui ne font que limiter l’intensité réelle de ce plaisir perçu par le cerveau comme « anormalement » fort pour le garder sous « contrôle » ce qui est à l’opposé de l’objectif recherché. .

    Bon cheminement @jieffe.

    #25446
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Tu demandais @jieffe :

    Tu dis recommencer à utiliser le Progasm, mais utilises tu aussi l’Helix, quelle est ta préférence et lequel des deux utilises tu de façon plus régulière?

    Je préfère le Prograsm qui me donne des sensations plus fortes dans la zone rectale et prostatique. Mais j’utilise l’Helix le plus souvent parce que ,plus timide que son grand frère, il m’oblige à mieux appliquer pendant mes sessions les conseils que je donne si facilement aux autres.
    Et tu redemandais :

    As tu remarqué une grande différence de mobilité entre le Ice et le Helix?

    Les masseurs bougent très peu chez moi. Soit j’ai un anus fainéant, soit ma prostate empiète trop sur l’espace normalement occupé par le masseur, soit je suis encore spontanément trop tendu ou contracté bien que je me soigne pour améliorer mon état. La mobilité semble dépendre de l’intensité de mon plaisir. Plus le plaisir est intense plus je sens le masseur bouger. Mais je ne peux pas déduire de cette corrélation si c’est la mobilité du masseur qui amplifie ma jouissance ou si c’est l’intensité de mon plaisir qui amplifie l’alternance tension-relâchement.

    Bon cheminement @jieffe.

    #25458
    JieffeJieffe
    Participant

    Je n’emploierais pas le mot « dommages » qui est synonyme de dégâts, nuisances.

    Oui je suis d’accord, et j’y ai pensé en l’écrivant. Mai tu as compris ce que je voulais dire, que ce n’était pas un indicateur de l’intensité du plaisir ressenti et qu’avec ou sans, le plaisir pouvait être très intense.

    Ces manifestations physiques peuvent être la conséquence directe d’une jouissance si intense que l’organisme a besoin d’en atténuer la perception par des contractions spasmodiques qui agissent comme des diversions. A ce titre elles sont bien un signe de l’intensité de la jouissance.

    Ce que j’ai envie de répondre à ça et qui se rapporte à ma très courte expérience, c’est que ce n’est pas mon cas. J’ai connu de bonnes vagues de plaisir lors de mes premières sessions, qui m’ont emmené à bouger beaucoup, mon corps s’est arc-bouter, j’avais des mouvement du bassin…etc. Aujourd’hui, je n’en suis encore qu’aux vagues de plaisir, mais elles sont beaucoup plus calmes, et j’ai l’impression, avec le souvenir qu’il me reste de mes premières, qu’elles sont plus satisfaisantes. j’ai l’impression d’en profiter plus pleinement, et qu’elles m’envahissent davantage.

    l’agitation frénétique en écrase la perception, nuit à la concentration requise et conduit à un échec vraisemblable.

    Ah ben nous sommes d’accord alors…. 🙂

    de rechercher plutôt l’approfondissement de la détente pour mieux percevoir les premières étincelles de plaisir et
    – d’éviter les contractions défensives qui ne font que limiter l’intensité réelle de ce plaisir perçu par le cerveau comme « anormalement » fort pour le garder sous « contrôle » ce qui est à l’opposé de l’objectif recherché. .

    En fait, mon cheminement m’amène à penser que tes deux dernières remarques se rejoignent. Ce que j’ai pu appréhender aujourd’hui, c’est que ce relâchement dont on parle n’est pas tant le relâchement musculaire que le relâchement mental. S’offrir entier à ce plaisir qui monte, le laisser nous envahir, nous submerger sans chercher ni à l’analyser ni à le contrôler. C’est aujourd’hui un axe que je dois travailler.

    Je préfère le Prograsm qui me donne des sensations plus fortes dans la zone rectale et prostatique

    Pfff, plus ça va, plus il me tente…. Tu as le progasm, pas le junior? J’hésite encore entre les deux. Je laisse l’idée faire son chemin, et elle se précise de plus en plus. Mais il m’a l’air un peu gros, et je crains pour l’insertion. Comme ça à voir je me dis que ça ne va pas être aussi facile que ça. En revanche, je pense que ça va être bon une fois en place.

    Merci Andraneros pour ces réponses… Je vais finir par les avoir… 🙂

    #25467
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Pour remplacer mon premier Prograsm (noir à l’époque) j’ai choisi le Prograsm Ice, présenté souvent comme plus lisse et glissant mieux que la version originale. En outre la version transparente avec sa bulle d’air est très originale. A l’époque il paraissait gros mais
    • en procédant à une lubrification préalable du rectum avec un bon suppositoire de beurre de karité congelé (l’huile de coco fait aussi bien l’affaire),
    • en enduisant généreusement le masseur de lubrifiant,
    • en m’attachant à être localement très détendu (quitte à pousser pendant l’insertion)
    • en l’enfonçant en douceur, très progressivement, en m’y reprenant à 2 ou 3 reprises
    il trouvait facilement, j’ai même envie de dire naturellement, sa place. Maintenant je l’insère aussi facilement que l’Helix.

    Bon cheminement @jieffe.

    #25475
    JieffeJieffe
    Participant

    Au sujet des suppositoires, de quelles tailles les fais tu? Je pense que les miens sont trop gros (trop volumineux). Non qu’ils pénètrent difficilement, mais ils me créent des soucis gastriques le lendemain. Alors c’est peut-être l’huile de coco, bien que j’en mange tous les jours une cuillère à café (mais ça ne passe pas par la même voie), ou peut-être qu’il y en a trop. J’ai lu quelques sujets sur l’huile de coco sur le site officiel, je n’ai rien vu à ce sujet. Je n’ai pas mesuré le volume des suppos que je fais, mais je dirais qu’ils font 1cm à 1,5 cm de ø sur environ 4 cm de long. Taillé en pointe, on peut considérer qu’ils font entre 5 ml et 7 ml. Je ne sais pas si cela a une importance. Je me disais qu’il était préférable qu’il y en ai plus que pas assez. Je vais essayer avec un peu moins.

    Pour la taille des masseurs, et bien j’ai été étonné. Je vous livre ci dessous un tableau (en espérant qu’il s’affiche correctement) des tailles des masseurs que j’ai pu relever ce matin sur le site officiel. La première mesure concerne le diamètre de la tête, la deuxième celle du corps, la troisième la distance de la butée périnéale au l’axe du masseur, la dernière la longueur.
    Helix Maximus Progasm Junior Progasm
    2,7 2,54 2,28 3,17
    2,36 2,54 3 3,3
    4,45 4 4,45 3,86
    10 10 10 11,43
    Et bien contre toute attente, l’Helix est plus volumineux de la tête que le Progasm junior. Compte tenu des ses dimensions, je pense que je commencerais par le Jr qui m’a l’air pas mal.
    Je pense aussi que c’est une question d’habitude.

    #25476
    JieffeJieffe
    Participant

    Ah ben non, il ne s’affiche pas correctement. Je vais essayer de le retranscrire plus lisiblement

    Helix. Maximus. Progasm Junior. Progasm
    ø tête 2,7. 2,54. 2,28 3,17
    ø corps 2,36 2,54 3 3,3
    d butée P/ axe. 4,45 4 4,45. 3,86
    Longueur 10 10. 10. 11,43

    Ces mesures sont en centimètres.

    #25478
    JieffeJieffe
    Participant

    Arf, il ne prend pas en compte les espaces…
    Dernière tentative:

    Ah ben ça non plus ça ne fonctionne pas, je ne peux pas coller d’image.
    Vous aurez compris comment ça fonctionne, même si ce n’est pas facile à lire.

    #25480
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Je fais mes suppositoires en laissant fondre le beurre de karité au micro ondes à la plus basse puissance et en le versant dans un moule en silicone qui regroupe 6 ou 7 creux (selon les modèles) en forme de bâtonnets qui font selon les moules plus ou moins 13 cm de longueur sur environ 1,5 cm de largeur et de profondeur.

    Je verse 20 ml de beurre fondu dans chaque bâtonnet. Je mets les moules au congélateur. Quand tout est bien pris, je démoule et je coupe chaque bâtonnet en 4 ce qui fait plus ou moins 5 ml par suppositoire. Je conserve les suppositoires dans un bocal en verre à couvercle vissant au congélateur. Pour chaque session j’utilise 1 ou 2 suppositoires selon leur taille (hé oui mes coupes sont parfois plus artistiques qu’industrielles !) et selon mon humeur.

    L’avantage de cette méthode est d’obtenir des suppositoires homogènes qui se tiennent bien lors de l’insertion. J’attends éventuellement 3 ou 4 minutes après leur sortie pour les insérer, pas plus car après ils deviennent trop mous.

    Si tu fais un calcul grossier tu constates que chaque bâtonnet fait au maximum 13 x 1,5 x 1,5 = 29 cm cubes. Tu n’as même pas besoin de mesurer ce que tu verses pour avoir la bonne quantité. Tu te contentes de remplir aux 2/3.

    Fait pour servir et valoir bonne jouissance.
    Bon cheminement @jieffe.

    #25485
    JieffeJieffe
    Participant

    Merci Andraneros pout tous ces détails. Donc si mon estimation est bonne pour les miens, je ne suis pas loin de ce que tu fais.
    L’huile de coco est solide mais malléable à température ambiante. Je la roule comme on fait des quenelles entre deux cuillères à soupe ou à café selon la quantité désirée, ça fait un petit obus qui durcit suffisamment en dessous de 10°.
    Mais bon, c’est très bête, mais il y a quelque chose qui ne va pas dans ma pratique, je gère mal ma digestion. C’est valable pour l’huile de coco, mais aussi pour la plupart des lubrifiants que j’ai pu utiliser, ils me donnent des gaz, assez importants, et le lendemain ce n’est pas la joie. Quelques fois dès l’insertion je ne suis pas forcément dans un confort optimal. Désolé pour les détails, mais nous savons tous de quoi il est question. Je ne sais pas pourquoi, mais il faut que je travaille la dessus. J’ai une alimentation normale, relativement saine bien que je ne sois pas un ayatollah de la nourriture saine, et je pense qu’elle comporte suffisamment de fibres… Je vais creuser ce domaine.
    En revanche, je trouve que l’huile de coco est un bon lubrifiant, relativement facile à mettre en œuvre, et qui dure suffisamment longtemps. Elle me semble également plus saine que nombre de lubrifiants que l’on peut trouver dans le commerce, et la paroi de l’intestin est très fragile. C’est de plus un véritable éponge en lien direct avec le système sanguin.
    Mais je ne désespère pas un jour d’essayer le beurre de karité. 🙂

    #25489
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    L’huile de coco est un très bon lubrifiant. Le beurre de karité est un peu plus ferme que l’huile de coco à température ambiante ; cette qualité me convenait mieux et a guidé mon choix. Après divers essais j’ai finalement conservé la vaseline comme lubrifiant appliqué sur les masseurs (efficacité, rapport qualité-prix, absence d’effets secondaires spécifiquement associés). Le beurre de karité seul ou en mélange avec l’huile de coco et le gel d’aloa vera est un très bon produit pour l’entretien de la peau !

    Les seuls effets secondaires que je note depuis le début de mon cheminement, en toute subjectivité, sont aussi des fuites de gaz. Mais je ne peux pas dire si elles sont la conséquence de mon âge, de mes sessions de massage ou du lubrifiant utilisé dans la mesure où j’ai l’impression d’en avoir plus maintenant qu’il y a deux ou trois ans.

    J’ai un rythme de vie régulier et donc des repas réguliers. Je fais attention à manger beaucoup de légumes, de fruits et de laitages et à réduire ma consommations de viande. Je mange très peu de charcuterie et de pâtisserie. Je bois très peu d’alcool. Je ne mange pratiquement pas de plats préparés industriellement. (Tout ce programme est plus facile à appliquer en retraite qu’en activité professionnelle.)

    Je suis heureux de te rassurer sur ton organisation @jieffe. Tant que ta pratique garde un côté très privé au sein de ta famille, l’utilisation de produits d’usage courant contribuera à te faciliter la vie pour le stockage comme pour l’utilisation. Bon cheminement @jieffe.

    #25490
    JieffeJieffe
    Participant

    L’aloé Vera a un très bon effet sur l’eczéma.
    Il me semble que la vaseline est un produit issu de l’industrie pétrochimique, je me trompe? C’est vrai que ce doit être pratique, pas cher, bien épais, bien gras, mais je ne suis pas fan pour me mettre du pétrole à cet endroit là.
    En fait, ce ne sont pas quelques gaz qui me gênent, mais trop de gaz. Je ne parviens pas après la session a évacué l’huile de coco, ni même le lendemain matin, et alors la journée se transforme en véritable calvaire. J’ai le ventre sous pression maintenu par un bouchon… Quelques fois dès l’insertion je ressens le besoin d’évacuer des gaz, et une fois le masseur en place, ça devient plus compliqué. N’y aurait il pas un sujet la dessus? Je n’ai pas envie de polluer ta discussion avec ce genre de chose, mais c’est important. Ça a déjà dû être traité?

    #27224
    JieffeJieffe
    Participant

    Dernière intervention d’Andraneros le 13 Avril. C’est rare chez lui une absence aussi longue. J’espère qu’il est en vacances et qu’il ne lui est rien arrivé.

    #27240
    bzobzo
    Participant

    J’espère qu’il est en vacances et qu’il ne lui est rien arrivé.

    tu peux être sûr qu’il est en vacances

    il nous fait des infidélités
    quelque part sur une plage s’adonnant au libertinage, faisant crisser le sable chaud sous lui

    ou alors sur un de ces paquebots dédiés aux plaisirs coquins,
    affalé dans un transatlantique, tandis qu’une svelte créature
    s’affaire entre ses jambes sur son stylo à deux billes

    ou alors s’exerçant à la bête à deux dos sous un pommier dans un verger
    quelque part à la campagne avec quelque robuste campagnarde mais néanmoins libertine
    ahanant de concert
    sous le regard ébahi de quelques vaches dans le pré d’à côté

20 sujets de 21 à 40 (sur un total de 48)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.