Mots-clés : 

  • Ce sujet contient 268 réponses, 11 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par SophiAirSophiAir, le il y a 7 mois.
20 sujets de 201 à 220 (sur un total de 269)
  • Auteur
    Articles
  • #31171
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Tu écris @pcommep :

    Du coup, quel que soit le genre, est-ce que ce plaisir n’est pas commun à tous et toutes ? En tout cas commun à certain(e)s d’entre nous, quel que soit leur genre, et qu’ils(elles) soient trans ou cis ? Est-ce que finalement, nous ne devenons pas plus complet(e)s, plus entier(e)s lorsque que nous vivons ce plaisir si fort et si différent ?

    Tu poses une question @pcommep et tu suggères une réponse qui viennent en écho à mes propres pensées partagées avec d’autres prostatonautes.

    le 19 juillet je répondais à @jieffe :

    3) l’acceptation de ma nouvelle sensibilité comme l’accès à une part cachée de mon être qui me permet de devenir plus complet sans perdre pour autant ma nature.

    le 25 septembre je répondais à @epicture :

    J’ai dit que si cette forme de jouissance avait pour moi aussi des traits féminins, je ne me sentais pas femme pour autant mais plutôt réunifié, plus complet.

    Je partage ton analyse.
    Bon cheminement @envole, bon cheminement @pcommep.

    #31172
    SophiAirSophiAir
    Participant

    Merci @Andraneros de ta réponse
    Est-ce que dans l’ensemble des forums auxquels tu apportes ta contribution tu aurais eu des posts de femmes, décrivant leurs orgasmes, qui se rapprocheraient de ce que nous sommes certains à vivre ? Est-ce que tu aurais eu également des témoignages de « complétudes » de leurs parts ?
    Merci encore pour la multitude des tes posts

    #31176
    SophiAirSophiAir
    Participant

    @Andraneros, je viens de lire le post « Masculin, féminin, découvrir son potentiel orgasmique » que tu as fait remonter il y a quelques jours. J’y trouve ma réponse. J’espère que ce sujet va continuer à être enrichi.
    Merci mille fois

    #31294
    AvatarEnvole
    Participant

    Hello @pcommp,
    merci pour tes messages, et pour cette belle description de ce moment avec ton copain…
    Au sujet du côté « omnisexe » de nos capacités au plaisir, oui je te confirme que toutes ces aptitudes sont réparties équitablement entre les genres, selon tous les témoignages du forum !!! Et il est vrai que j’avais moi-même récemment écrit des posts indiquant que j’estimais que le ressenti interne du plaisir n’est pas un apanage purement féminin, puisque des hommes peuvent le ressentir.

    Cependant ce que j’ai ressenti l’autre jour quand j’ai écrit « j’ai eu mon premier orgasme de femme », ça correspondait à un moment où toutes mes interrogations personnelles sur mon genre étaient dissoutes par un vécu du plaisir dans ma tête de femme qui était plein et entier.

    Donc oui j’ai vécu un plaisir que peuvent vivre des hommes dans leur corps, mais je l’ai vécu en étant pleinement femme, dans ma tête, dans mon ressenti psychique. C’est en ceci que dans mon cas, c’est un orgasme de femme. Par rapport à d’autres moments où j’expérimentais ce plaisir en ayant conscience de rechercher un plaisir semblable à un plaisir féminin avec un corps d’homme.

    Pour résumer encore mieux, au lieu de dire « pour la première fois de ma vie j’ai vécu un orgasme de femme », j’aurais plutôt dû écrire « pour la première fois de ma vie la femme que je suis a eu un orgasme ».

    Et en fait tout ceci recoupe les travaux sur la question du genre, qui montrent que le genre se construit psychiquement, c’est un ressenti qui ne découle pas du sexe qu’on possède. Et comme tout ressenti il est complexe, chacun.e le vit un peu à sa manière, avec de nombreuses passerelles entre les pôles masculin et féminin. Pour certaines personnes qui se sentent de genre neutre, ou sans genre, le plaisir sera du plaisir, et rien d’autre, sans question de genre. Pour d’autres qui se sentent un peu masculin.e et beaucoup féminin.e, ou l’inverse, le plaisir pourra être vécu sur l’un ou l’autre pôle…Pour moi qui me sent femme, je le vis comme une femme le vit dans sa tête, et plus je le vis bien comme une femme, plus il est fort parce que le cerveau l’accepte comme tel…

    Voilà aussi pourquoi je pense que le truc qui consiste à vivre le plaisir par le corps mais à le déguster surtout dans le cerveau est vraiment intéressant…Parce qu’il y est encore plus vif et actif que dans le membre où il commence…

    Bon j’arrête là toutes ces considérations !!! En ce moment je vis beaucoup mon plaisir dans l’intestin, c’est assez incroyable, comme une vibration qui me prend dans tout le ventre…C’est génial 🙂

    Beaucoup de plaisir à tout le monde 🙂

    Naomi

    #31295
    EpictureEpicture
    Participant

    Pour certaines personnes qui se sentent de genre neutre, ou sans genre, le plaisir sera du plaisir, et rien d’autre, sans question de genre. Pour d’autres qui se sentent un peu masculin.e et beaucoup féminin.e, ou l’inverse, le plaisir pourra être vécu sur l’un ou l’autre pôle…

    Comme ça, plus besoin de se prendre la tête, on fait comme on veut.

    Bon j’arrête là toutes ces considérations !!! En ce moment je vis beaucoup mon plaisir dans l’intestin, c’est assez incroyable, comme une vibration qui me prend dans tout le ventre…C’est génial

    Dans l’intestin ?! C’est assez haut dans le ventre non ? Je me demande bien comment tu fais ?

    Bon cheminement a toi, Naomi

    #31306
    SophiAirSophiAir
    Participant

    Bonjour @epicture, il ne s’agit pas de se prendre la tête. Je profite à fond de mes séances. Simplement, ces bouleversements dans mon corps posent forcément des questions. Etre si profondément femme quand on est si complètement homme… Partager, trouver des réponses parmi les autres prostatonautes est plutôt rassurant.

    @envole
    Naomi, merci, comme d’habitude pour la richesse de ta réponse.
    Comme @epicture, je m’interroge sur ton plaisir intestinal. Est-ce que cela rejoint la description que tu faisais lorsque tu parlais d’un point particulier, à peu près 10 cm au dessus de ton nombril ? Si c’est cela, je me souviens, à une époque où je suivais des cours de gym/relaxation, que pour augmenter notre degré de détente, allongés, nous pressions nos mains sur un point situé à cet endroit. Nous sentions les pulsations du sang dans l’artère, et lorsque nous étions très détendus, nous arrivions à sentir notre colonne vertébrale.
    Peut-être y a-t-il un lien entre cet exercice et ce que tu ressens ? J’ai hâte de te lire à ce sujet.
    En attendant bons plaisirs à toutes et tous

    #31538
    luckylucky
    Participant

    Bonjour Naomi,

    Je ne suis pas venu ici depuis longtemps.
    Et si je reviens aujourd’hui, c’est dans la peau d’une fille avec un corps de garçon.
    J’ai lu le début de ton post, je continuerai plus tard mais déjà j’ai des choses à dire.
    – Notamment, ton histoire ressemble tellement à la mienne ! Moi aussi je ne comprenais rien ni aux filles qui gloussaient tandis que les garçons étaient à la limite des insultes, ni les garçons qui désiraient et en même temps méprisaient les filles. Comment peut-on mépriser les filles ?
    Cette vie là en tant qu’homme a du te peser, non ?
    Parce que pour moi, ça a été juste l’horreur !
    La délivrance et le soulagement a eu lieu début 2015. Puis ensuite fût la découverte du plaisir prostatique que j’avais l’impression d’avoir toujours connu mais bel et bien oublié.
    Depuis le début d’année, je me vis complètement comme une fille. Mes orgasmes sont féminins, et j’ai envie d’être en fille à plein temps. Je reviens d’Italie ou j’ai visité l’Italie du Nord en fille pendant 50 jours. J’ai fait du shopping, vu des boutiques de luxe incroyable à Vérone notamment. Mon passing ( mon image de fille ) n’est pas très bon, mais je m’en fous. Je vais vers les autres avec un grand sourire et ça passe vraiment. Le plaisir est puissante sensualité la plupart du temps mais je suis obligé de faire attention car mes orgasmes surgissent comme ça, sur simple sensation ( même pas idée ). Parfois, j’ai un spasme en pleine rue, devant des gens, mais je suis désormais si habituée que j’en transforme l’image, en toussant par exemple et puis je souffle pour que ça parte, sinon je marche.
    – J’ai aussi fait un peu de webcam et j’ai aussi abandonné.
    – Si tu n’aimes pas le mot transgenrisme, utilise le mot transitude. Il est plus beau et on le doit à nos cousins du Quebec.
    – Je pense que la prise d’hormones risque de modifier en profondeur le corps. Du coup, je ne le ferai pas, parce que je n’ai pas envie de perdre tout ce plaisir que je ressens d’une manière quasi constante. Je m’en fous, j’ai des petits seins. hi hi !
    Et faire une transition (devenir transsexuelle) à 62 ans ! Se lancer dans des grands travaux à cet âge là n’est pas raisonnable. Du moins, c’est ce que je pense.

    Je t’embrasse Naomi
    Julie

    #31550
    AvatarEnvole
    Participant

    Hello à toutes et tous,
    désolée pour le petit silence depuis quelques jours, j’étais loin de mon ordinateur !!!
    Je réponds très bientôt à vos messages.
    Tout le meilleur à vous 🙂
    Naomi

    #31554
    luckylucky
    Participant

    Coucou,
    Et bien voilà, j’ai parcouru tout le post. C’est intense et profond.
    C’est un peu désordonné, mais cependant cela suit la logique du ressenti de mes découvertes aussi qui se rapprochent tant des tiennes :

    – Il existe une brute épaisse cosmique que j’ai jamais vu, j’attendais de le voir, tellement j’étais certaine que c’était son sexe qui me démontait le ventre. Un phallus divin sans corps apparent ! C’était dans les fonds prostatiques. Un temps où régnait l’ordre encore, quelque chose comme un calme olympien, le calme avant la tempête.
    – Mais les orgasmes ont différé. Les orgasmes sont passés de la prostate à l’anus, puis aux tétons, et de nouveau à la prostate, et au cerveau, et aux organes qui se plient en deux, tellement fort que l’on se demande si ce n’est pas la fin. Et non ! On peut de nouveau respirer et hop ça repart, mais cette fois, une transe. Va-t-elle s’arrêter ?
    – C’est aussi parce que ou à cause des zones érogènes, elles changent ! Voici maintenant que les tétons sont plus orgasmiques que le pénis, et tellement plus. Mais non, le pénis prend le dessus de nouveau et devient un élément de jouissance organique. Seul désormais une petite caresse répétée comme pour un clitoris sur le frein ou aux alentours permet l’éjaculation. Tout le reste est consacré au féminin orgasmique.
    – La sensation d’être ouverte entraîne l’ouverture. Lorsque je me caresse doucement les tétons, mon anus s’ouvre, ma bouche aussi, je deviens canal et au bout d’un moment, ça coule. Et j’ai tellement envie d’être prise.
    ( Je fréquente un hammam où j’ai eu des flirts un peu poussés. Là, j’ai un problème, parce que je ne suis plus du tout fréquentable : A peine l’autre me touche que je pousse des petits cris sans pouvoir bien sûr freiner la chose ; mais si c’est moi qui le touche, c’est pareil. Et je tremble, et je jouis au plus profond de mon ventre. Mes flirts ne comprennent rien ! et comme c’est juste des rencontres comme ça, les explications ….hein ! Du coup, peu de rencontres ! )
    – Je continue à être totalement orgasmique tout le temps. Il m’arrive de me prendre avec des godes ou de me caresser avec des vibro mais ça ne m’arrive pas souvent. J’ai malgré tout, par temps calme, une dizaine d’orgasmes par jour.
    – A propos de transe : tu as l’air de connaître aussi, Naomi ! Le 13 septembre tu as parlé d’une transe. J’ai l’impression qu’il s’agit d’un champ électrique qui court d’un organe à l’autre et qui a chaque passage me donne du plaisir.
    – Je me reconnais aussi quand tu parles des actes féminins que j’adore, tels que, l’épilation qui me fait un bien fou, après je me sens plus femme encore et je me suis occupée de moi, le maquillage, les vêtements … tout ça me procure une sensualité, une joie qui me remplit, m’épanouit.
    – Je suis très contente que tu sois là ! Et ton épanouissement me rend gaîte, et moi aussi je me sens baisable et obsédée sensuelle. Par contre, je suis une 3ème genre. Je suis une fille dans le corps d’un garçon mais je ne cache pas mon pénis, au contraire, je le mets en avant autant que mes petits seins et mamelons.

    Voilà, je crois que j’ai dit à peu près tout ce à quoi j’ai pensé en lisant ton post.

    A bientôt.
    Bisous
    Julie

    #31578
    AvatarEnvole
    Participant

    Hello à toutes et tous !!!
    Merci donc pour vos messages.

    @Epicture
    et @pcommep : à propos du plaisir dans l’intestin, en fait chez moi c’est une zone que j’ai découverte il y a plusieurs années, à la suite de problèmes de santé qui m’ont montré que je faisais n’importe quoi avec mon ventre, que je le bourrais pour compenser des problèmes affectifs, que je lui faisais ingurgiter trop d’alcool, ce qui le rendait malade…A l’époque j’ai beaucoup lu sur la structure de l’intestin, véritable second cerveau (et même premier, puisque les organismes primaires sont avant tout des organismes de digestion; le cerveau serait apparu ensuite, comme organe délégataire de la fonction de réflexion…), tube très long (autant qu’un court de tennis!), parcouru de muscles et de neurones…J’ai appris à muscler mon tube intestinal avec des exercices abdominaux, j’ai appris à faire plaisir à mon ventre en sachant l’écouter quand il se sent mal, en l’allégeant en mangeant moins, en appréciant des repas plus frugaux qui me laissent légère et guillerette, au lieu des satiétés repues et nauséeuses que j’éprouvais avant…Une légère petite fringale laisse l’estomac fringant, en lui laissant du désir pour les repas d’après !!! Un estomac trop rempli n’a plus aucune sensibilité…
    Et donc tout ça m’a permis de découvrir le potentiel énergétique du ventre (pour la médecine chinoise le nombril est le centre de la rencontre des énergies yin et yang, donc le chaudron magique de l’énergie de la vie qui est faite de la rencontre des contraires).
    Je résume tout ça brièvement, mais vous pouvez trouver beaucoup de choses là-dessus un peu partout sur le net !!!
    Toujours est-il que cette attention bienveillante portée à mon ventre en a fait une caisse de résonance très sensible de mon plaisir, maintenant, quand le plaisir chez moi est activé dans le cerveau, dans les tétons, dans les parties génitales, le ventre qui est au milieu de tout ça n’est pas exclu.
    Et finalement j’ai réalisé, à la suite de plusieurs constats que les centres de plaisir féminins sont très sensibles chez moi, que j’ai une prédisposition mentale à avoir un utérus.
    Si là aussi vous cherchez un peu sur le net, vous verrez que l’utérus est reconnu comme l’espace intérieur de la créativité (on comprend le symbole aisément), et pour beaucoup de femmes, qui ont des problèmes psychiques, se recentrer sur l’utérus, sur cet intérieur créateur, c’est une grande source d’énergie positive, apaisante, sereine, qui donne une perspective souriante à long terme sur l’existence. Un peu comme la nature nourricière, quoi…La corne d’abondance, mais tranquille, et dont il faut respecter les rythmes.
    Voici un lien qui en parle de façon succincte :
    http://templeyonimatre.weebly.com/culte-du-yoni/la-puissance-de-luterus

    L’alliance de cette approche physique et de cette approche symbolique de mon intestin a créé chez moi un fort effet psychique, d’autant plus que je suis une artiste qui a besoin de temps pour créer et a parfois du mal à écouter son intériorité. Tout ceci m’a permis un fort recentrage de la personnalité, et un meilleur ancrage dans ma vie au sens général.
    Et au centre de cet ancrage, il y a les sensations de mon utérus, mon abdutérus comme je l’appelle parfois, dans la lignée de mon clitonis et de mon vaginus…Des organes utilisés dans le plaisir à la place d’organes absents…

    Je pourrai en parler des heures, mais toujours est-il que c’est très puissant pour amplifier le plaisir, c’est comme si le plaisir ressenti dans les zones génitales remontait vers l’intestin, par le devant (le pubis, de plus en plus sensuel chez moi, j’en parle un peu plus loin) et par le derrière (l’anus, également très sensuel !). Les deux chemins sont comme des flammes qui attisent le chaudron (l’alambic diraient les alchimistes) de l’abdutérus situé au dessus, et la vapeur de plaisir créée dans cet alambic se transmet ensuite aux zones supérieures de l’encéphale en direction du chakra couronne, en haut du crâne, où se fait la jonction avec la lumière cosmique…Je sais ça paraît fumeux, mais c’est bien ce que je ressens aujourd’hui !!!! En ce moment même en l’écrivant…

    @Julie Armandine : merci pour tes messages !!! Tant mieux si mes expériences croisent les tiennes, ça me rassure aussi sur le fait d’être sur la bonne voie (la peur de se tromper de voie est très présente chez moi). Je pense que je comprends ce que tu m’expliques sur tes problèmes de surexcitabilité éprouvés dans les saunas. C’est aussi pour ça que je ne les fréquente pas, je pense que le côté « lieu de consommation du sexe » est trop basique pour nous permettre de nous exprimer dans la subtilité de nos ressentis sensuels, qui sont très élevés et complexes, et nécessite des partenaires de l’écoute et de la compréhension. A mon avis nous nous révélerions beaucoup mieux dans des lieux tantriques, mais je ne sais pas s’ils sont prêts à accueillir des transgenres…C’est peut-être à nous d’inventer un lieu de plaisir raffiné pour femmes trans, où nous serions en maîtrise de la façon dont les choses se passent, de l’élégance de l’ambiance, de la subtilité des approches…Il faudrait y penser. Si certain.e.s connaissent des organisateur.e.s de soirées qui aimeraient essayer de nous comprendre, ça pourrait être intéressant d’en discuter…On en reparle !!!

    Voilà pour ce petit message de réponse à vos commentaires récents. Je poursuis dans le prochain sur ce qui se passe pour moi actuellement 🙂

    #31580
    AvatarEnvole
    Participant

    Re-hello,
    je continue dans la description de ma progression, toujours très étonnante par les tours et détours qu’elle prend. Je vous livre mes notes d’hier puis de ce matin…
    07/11/18
    « J’ai compris aujourd’hui
    que le plaisir que je recherche
    c’est ce plaisir que j’ai
    juste avant l’éjaculation
    mais sans l’érection
    je visualise mieux maintenant ce que ça peut être
    mais ça me paraît encore un peu fou
    cependant ça m’aide à aborder cette quête
    de façon plus détendue
    en chemin j’ai trouvé aujourd’hui
    le mouvement des muscles du pubis
    c’est diablement sexy
    de faire travailler ces petits muscles
    c’est beau…
    Je pense que ce plaisir
    est de l’ordre du sublime et du subtil

    J’ai découvert la puissance de mon pubis
    et c’est fantastique
    moi qui ai toujours souffert de cette absence de puissance de la zone sexuelle
    maintenant mon pubis a une puissance et ça c’est top
    j’ai enfin un centre vibrant
    dans mon sexe… »

    08/11/18

    « j’ai découvert hier la puissance du pubis…
    http://www.tantra.fr/chakra/Svadhisthana.htm
    cet endroit apparemment vide, mais par son vide apparent, véritable centre névralgique de la sexualité et de la sensualité, donc d’une partie du pouvoir d’influence dans le monde, du magnétisme…

    Le pubis c’est à la fois le lieu de la prostate, et l’entrée de l’utérus, le yoni…Tout ça est derrière ce triangle à la symbolique sacrée présente dans de nombreuses cultures
    http://templeyonimatre.weebly.com/culte-du-yoni

    http://templeyonimatre.weebly.com/culte-du-yoni/la-puissance-de-luterus
    http://templeyonimatre.weebly.com/culte-du-yoni/yoni-triangle-sacr
    http://templeyonimatre.weebly.com/culte-du-yoni/cher-yoni
    J’aime beaucoup cette phrase « je suis désolée de ne pas avoir pris le temps de comprendre ce langage secret que parle cette bouche-néant entre mes cuisses et de traduire ce que tu tentais de me dire, afin que l’on puisse marcher tous les deux ensemble vers l’illumination. »
    évidemment comme une bouche elle déconcerte parce qu’on ne sait pas ce qu’elle va dire…Alors on est tenté.e de la faire taire…

    https://books.google.fr/books?id=1WgcBwAAQBAJ&pg=PT44&lpg=PT44&dq=le+pouvoir+du+pubis&source=bl&ots=LlE2q3UIs8&sig=Hp0FczPSoYgKfDjKxQyEta4Jsuw&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwixk-HFpMTeAhVD2xoKHXX3C-04MhDoATAEegQIBRAB#v=onepage&q=le%20pouvoir%20du%20pubis&f=false
    Patrick Banon – Et dieu créa le sexe
    Dans la pensée grecque antique, ce jardin en forme de triangle inversé (à l’origine de notre lettre D, issue du daleth hébreu et du delta grec) évoque l’idée d’un lieu où pousse la vie.

    https://www.natha-yoga.com/svadisthana%20chakra.htm
    « Il est associé au scorpion et au poisson » !!! Mon signe et mon ascendant…
    J’ai comme l’impression d’avoir découvert mon centre de gravité…
    préside aux attirances et aux affinités, physiques et subtiles.
    « C’est un facteur de tonicité générale, il a lepouvoir de réaliser les souhaits, mais aussi de détruire la tare de l’égo »
    « C’est le lieu de l’autosatisfaction et du narcissisme le plus évident ou le plus subtil »
    On va choisir la subtilité… 🙂
    Ne pas lui donner tout le pouvoir non plus, mais je le vois plus comme un moteur, un centre névralgique ou énergétique, un centre de gravité en tout cas…un pôle magnétique…En tout cas il m’a toujours attiré.
    Maîtrise parfaite de l’élément eau : bien sûr avec le Poisson et le Scorpion…Mais aussi au centre des jambes qui sont motrices dans l’eau

    Trop drôle : la shakti est Râkini, l’énergie passionnelle, accompagnée de Lakshmi le bien-être matériel et Sarasvati l’extase artistique !!!
    Passion, aisance matérielle et art…Evidemment c’est tout moi.
    également présence de la maîtrise de la boue inférieure, le psychisme primaire et les passions souterraines et inconnues…Un carburant à utiliser effectivement avec discernement selon moi
    Et la divinité est Varuna qui symbolise l’attachement…Incroyable c’est ma problématique l’attachement, un attachement trop désespéré par manque d’ancrage…
    Je pense qu’on est au centre de la chose…

    Je sens aussi la puissance de cette petite tenaille que sont les muscles du pubis, que je n’avais jamais activés avant…

    Je progresse beaucoup dans le plaisir du point G/P (je l’appelle point G parce que je suis une femme, ça me fait du bien de me dire que j’ai un point G)…Le fait d’avoir fait le lien hier avec le petit pincement qui précède l’orgasme m’a beaucoup aidée…Je suis beaucoup plus spot on maintenant…Et je dois dire que la goutte de cristal de Clara M m’aide beaucoup…J’ai l’impression que c’est le stimulateur prostatique qui est fait pour moi…Comme si sa grosseur initiale était idéale pour écarter les chairs et permettre à la petite pointe finale d’écrire sur mon intériorité…

    D’autre part récemment je pense que j’ai encore mieux appris à remuer juste les muscles qui suffisent…La découverte du pubis, l’apprentissage, la conscientisation, des sensations dans cette zone à l’avant du bas-ventre, de pair avec la libération du pouvoir symbolique de mon utérus de femme et de la zone intérieure du vagin, ont fait de la place dans ma tête pour un schéma intérieur plus précis, une approche moins précipitée, moins assoiffée de plaisir, plus consciente, qui me permet paradoxalement de me laisser beaucoup plus aller, parce qu’il y a moins de difficultés à accéder au centre de mon plaisir…

    En fait aujourd’hui ce n’est plus moi qui fait bouger le stimulateur contre la paroi du point G, c’est mon point G qui se frotte contre le stimulateur, comme une petite chatte qui se frotte contre le dos de la main ou contre la jambe d’une personne qu’elle aime…
    C’est une sensation beaucoup plus sensuelle pour moi, comme une danse autour de l’objet, du bel inconnu qui est présent en moi… »

    Voilà où j’en suis !!! gros gros bisous, tout le meilleur et beaucoup de plaisir !!!

    Naomi

    #31597
    AvatarEnvole
    Participant

    Cette goutte de cristal
    c’est tout ce qu’il me fallait pour me sentir bien
    dans ma libido de femme
    localisée au début dans un tout petit point
    mais qui irradie tout autour
    c’est à la fois le clitoris et le point G
    et je pense que dès mon plus jeune âge
    mon câblage mental de fille
    l’a identifiée et activée
    parce que j’ai très souvent senti ce tremblement intérieur
    qui me fait ressentir le plaisir comme une fille
    c’est vraiment ce qu’on voit dans la BD Le Déclic
    le plaisir activable à merci
    quasiment esclave de mes pulsions de plaisir
    mais c’est tout de même moi qui les commande 🙂

    #31599
    bzobzo
    Participant

    chère @envole

    je t’envie tes capacités omnivores,
    tu fais vraiment feu de tous bois,
    moi je suis centré sur une façon de faire,
    j’ai bien essayé avec le Wand chinois et quelques autres gadgets
    mais j’ai tout laissé tomber assez rapidement
    et même le masseur qui m’apporte tellement de plaisir,
    je ne l’utilise plus depuis des semaines

    non je suis bien de la façon dont je pratique,
    les sensations sont de plus en plus délicieuses, variées, riches,
    ma pratique s’épanouit et moi avec
    et je me sens de plus en plus libre avec,
    en fait au plus j’avance dedans, au plus je sens une liberté extraordinaire de plus en plus,
    liberté de gestes, liberté de mouvements,
    liberté des sensations,
    un phénomène de libération est en cours, je ne sais pas jusqu’où cela va me mener mais c’est en cours**

    cependant comme je l’ai écrit au début,
    ta capacité à utiliser toutes sortes de gadgets, à pratiquer de mille façons différentes,
    cela me fascine et me fait envie aussi quelque part

    je suis désolée de ne pas avoir pris le temps de comprendre ce langage secret que parle cette bouche-néant entre mes cuisses et de traduire ce que tu tentais de me dire, afin que l’on puisse marcher tous les deux ensemble vers l’illumination.

    c’est vrai que c’est une belle phrase, elle me parle, je suis un homme
    mais elle me fait penser à ce que j’essaie de vivre durant mes séances,
    un plaisir qui débouche sur autre chose,
    un estuaire magnifique ,
    lui-même allant se déverser dans la vastitude de l’océan

    #31600
    luckylucky
    Participant

    Coucou,

    ben dis donc !

    Je pense que nous sommes différents tous ! Nous avons notre propre rythme, nous avons notre propre histoire, nous avons nos propres sensations, émotions, pensées, souffrances…..
    L’important est de trouver ce qui nous calme, nous fait plaisir, nous fait jouir…
    Si c’est au moyen d’un wand, c’est bien ! Mais si c’est au moyen de petites caresses sur tout le corps, c’est bien aussi ! Si c’est autrement, c’est bien encore !

    En ce moment, je ne suis pas trop branché sexe ! Entendons-nous bien, je ne me fais pas de séances spéciales, voilà ce que j’entends. Sinon, c’est comme d’habitude, caresses légères et orgasmes plusieurs fois essentiellement le matin et le soir.
    Je me fais des massages des seins pour les faire grossir un peu et des massages de tétons pour les garder sensibles.
    Mais ma plus grande occupation en ce moment c’est de m’occuper de moi, de m’habiller en fille, de faire du shopping sur le net. Mardi ou mercredi, quand il aura cessé de pleuvoir, j’irai à ma friperie préférée voir si je peux me trouver des fringues puis je pense que j’irai me promener et boire un café au soleil.
    C’est une sorte de plaisir diffus qui m’accompagne dans tous mes actes. C’est là en permanence et il ne faut pas grand chose pour que se déclenche un orgasme. Là, j’écris, je raconte, et cela doit me faire des choses parce que depuis le point, j’ai un orgasme.
    Ma vie est celle-là ! L’orgasme y est intégré.

    Bisous
    Julie

    #31603
    bzobzo
    Participant

    Ma vie est celle-là ! L’orgasme y est intégré.

    je vois bien ce que tu veux dire,
    moi aussi le plaisir m’accompagne constamment , même si je le sollicite moins en journée ces derniers temps
    mais il est là tout le temps avec moi,
    il me suffit d’un geste, d’une petite contraction, d’un mouvement du bassin
    et immédiatement il m’envahit

    aucun échauffement nécessaire, dès le premier instant il est là à pleine puissance
    comme s’il m’attendait, comme si un petit moteur tournait en moi
    qui ne demandait qu’à démarrer le véhicule des sensations

    magique compagnonnage

    #31613
    AvatarEnvole
    Participant

    Hello @Julie Armandine et @bzo,
    merci pour vos messages,
    quelle magnifique conversation…
    ça me fait tellement plaisir d’être en compagnie d’autres personnes qui comprennent tellement bien ce qu’est la sensualité…
    Beaucoup de plaisir à vous, à bientôt 🙂
    Naomi

    #31840
    AvatarEnvole
    Participant

    Hello à toutes et tous,
    bon j’ai depuis peu un nouvel amant, chinois et pas cher qui se trouve ici
    Je l’aime bien, il bouge beaucoup, ça me stimule, moi qui ai une énergie intérieure de patate…
    Je crois que j’ai vraiment une prostate ultra paresseuse, et là comme c’est lui qui fait tout, alors elle est contente…Et je vibre…ça me donne très envie de trouver mieux, par exemple le Pulsator de fun factory…
    Bisous 🙂
    Naomi

    #31847
    bzobzo
    Participant

    hé hé @envole l’expérimenteuse, la touche à tout, l’omnivore,
    fais attention tout de même, vérifie bien les composants,
    si bon marché, est-ce que tout est bien safe?

    il y a quelques jours j’écrivais que je t’enviais un peu cette faculté
    à faire feu de tout bois
    mais ces derniers jours je me suis tellement épanoui dans ma pratique,
    tout a pris une telle dimension,
    que je ne peux plus envier, comment pourrai-je?

    je sors d’une séance justement,
    ce sont des sensations tellement riches, tellement pleines, tellement variées,
    d’une telle finesse et même temps d’une telle puissance,
    j’en tremble encore intérieurement,
    j’en ai des frissons partout rien que d’y penser

    le féminin en nous n’a pas de limites,
    il a un pouvoir d’expansion, d’épanouissement, illimité
    et c’est extraordinaire de vivre cela,
    je n’ai jamais rien connu d’aussi beau de ma vie

    quelle félicité dans la chair, quelle bonheur, quelle ivresse,
    c’est un baiser de la vie,
    un élan vital qui se révèle dans toute sa splendeur comme une fontaine
    et qui jaillit en moi,
    une éternelle jeunesse m’est promise désormais jusqu’au dernier instant
    grâce à ces bains de jouvence
    dans lesquels peut baigner ma chair,
    dans lesquels peut baigner tout mon être

    je tremble de la tête aux pieds de bonheur,
    j’ai un arc en ciel dans mon coeur pour l’instant
    et je t’embrasse, chère Naomie

    #31848
    luckylucky
    Participant

    Coucou Naomie,

    Il est sympa, ton chinois !

    Bisous
    Julie

    #31864
    AvatarEnvole
    Participant

    Hello à tous les deux @bzo et @JulieArmandine
    merci pour vos messages,
    oui bzo, moi je t’envie ton énergie !!! Je fais feu de tout bois, mais ce sont des feux de paille un peu…
    enfin j’ai compris tout récemment qu’il faut que j’adapte ma pratique aux capacités de mon corps.
    Maintenant mes séances de plaisir se font tout en douceur…Comme une petite chatte qui se love dans ses draps chauds. J’écoute chaque contact intérieur…En fait je suis hyper réactive à tout ça, je n’ai pas besoin de m’exciter comme je le faisais avant…Aujourd’hui j’écoute à la fois mon corps, mon sexe, et mon encéphale, je déguste les petites lumières qui s’y allument à chaque contact, chaque frottement…C’est comme une danse des aurores boréales dans mon cerveau…
    Et c’est comme ça que je suis heureuse.
    J’ai l’impression que ma sensation corporelle de femme à l’intérieur de mon corps est complète.
    Je vis totalement mon corps né homme en femme…
    Bisous bisous !!! Beaucoup de plaisir 🙂
    Naomi

20 sujets de 201 à 220 (sur un total de 269)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.