Mots-clés : 

  • Ce sujet contient 268 réponses, 11 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par pcommeppcommep, le il y a 2 jours.
9 sujets de 261 à 269 (sur un total de 269)
  • Auteur
    Articles
  • #33655
    bzobzo
    Participant

    Toute cette recherche m’a permis de comprendre que ma prostate et ses sensations sont à la base de ma libido. Avant je ne ressentais que les stimulations les plus fortes, les plus grossières, et ma sexualité était faite d’à-coups et aussi de beaucoup de frustrations…Aujourd’hui je vis mon plaisir dans toutes ses nuances parce que je suis à l’écoute de toutes les ondes de plaisir que m’envoie ma prostate au jour le jour…Et grâce à ça, j’ai trouvé une vraie cohérence dans toute ma sexualité, au-delà de toute notion de genre…

    c’est tellement vrai, c’est aussi que je vis totalement aujourd’hui

    pour le reste, je ne suis pas sûr ce que tu entends par assumer ton corps d’homme et en même temps ta féminité,
    même si je pourrai reprendre à mon compte cette citation
    mais uniquement durant mes séances, mes moments d’ébats
    où je laisse tout ce qu’il y a au fond de moi s’exprimer librement, sans entraves

    une remarque cependant,
    ton pénis, tu peux encore aller plus loin et le mettre entièrement au service, au moins durant tes séances,
    de ton plaisir prostatique,
    appelons-le plaisir prostatique,
    même si cela n’a pas grand chose à voir avec un plaisir prostatique classique,
    disons plutôt des moments de plaisir où la prostate participe massivement,
    même dans un schéma plus global impliquant tout le corps,
    où tout le corps est sollicité pour procurer du plaisir,
    en même temps en tant que récepteur et en même temps en tant qu’émetteur, des sensations

    ton pénis donc, j’écrivais, les ondes générées à partir de celui-ci,
    peuvent venir alimenter ton plaisir au féminin, le décupler de façon splendide,
    c’est ce que j’appelle, le faire bander vers l’intérieur
    et aller accroître le plaisir de la femme éveillée, des forces éveillées grâce à la prostate

    je pourrais écrire des pages et des pages sur le sujet,
    tout est bon dans le sexe masculin comme dans le cochon,
    on peut le reprogrammer de multiples façons,
    tu parles toi-même régulièrement du gland ressenti comme un clitoris
    il y a moyen de l’utiliser de bien des manières dans notre pratique
    sans le faire bander ou du moins sans le faire cracher
    car ces derniers temps, je le laisse même durcir pour accroître la puissance des ondes mâles
    mais jamais sans que cela n’aille vers un plaisir classique de mâle avec l’éjaculation,
    je contrôle cela de plus en plus

    j’espère en tout cas que tu continueras de venir par ici,
    j’ai été très heureux d’échanger avec toi,
    tu sais ce que je vis durant mes séances,
    beaucoup de points communs , il me semble,
    j’ai cru percevoir une grande complicité à distance par moments

    #33659
    AvatarEnvole
    Participant

    Hello @bzo,
    merci pour ton message !
    En fait ce n’est pas « assumer mon corps d’homme et ma féminité », c’est « assumer mon corps d’homme et ma personnalité qui a des aspects que certain.e.s considèrent comme féminins » mais qui pour moi, en fait, au fond, ma personnalité n’a pas de genre. C’est juste moi dans toutes les composantes de ma personnalité, et j’ai compris que je ne me sens pas femme « à l’intérieur » quand je suis seul avec moi-même, c’est le regard des autres sur moi qui en imposant avec violence l’idée que j’avais des aspects féminins m’a progressivement amené à considérer l’hypothèse que je serais une femme au fond de moi…Mais ce que j’ai compris avec le temps, et en discutant avec beaucoup de personnes trans, c’est que au fond de moi je n’ai pas le sentiment d’être une femme. J’ai des réactions et des traits de caractère qu’on considère souvent comme féminins, mais ce n’est pas toute ma personnalité, et je ne veux pas choisir à l’intérieur de ma personnalité certaines parties plutôt que d’autres. J’ai une personnalité qui ne rentre pas dans les cases simples des genres tranchés. C’est comme ça et je l’assume enfin, et me prendre pour une femme me forcerait à occulter certaines parties de ma personnalité qu’on dit masculines, et ça je ne le veux pas non plus…

    Je suis parfaitement d’accord avec toi sur tout ce que tu écris sur le plaisir, mais là aussi maintenant je n’ai plus de vision en termes de genre de ma sexualité : il se trouve juste que j’ai un appareillage sexuel masculin, mais qu’aujourd’hui je comprends vraiment comment il fonctionne, et je n’ai plus à me poser de questions dessus, il me rend pleinement heureux, plus que je ne l’ai jamais été, je me sens complet, dans toutes mes dimensions, de la profondeur de ma prostate au bout de mon frein en passant par mes tétons, mes pieds et mon troisième oeil, et en plus j’ai enfin compris ce qui n’allait pas chez moi dans le lien entre désir physique et désir mental. Aujourd’hui tout ça est très clair, et je me sens parfaitement en phase avec moi-même, mes désirs, mes amours…C’est assez génial au fond. Je vis dans une plénitude permanente, dont ma prostate est le coeur vibrant. En un sens comme tu le dis tout est à son service, mais elle est elle-même au service de ma libido, et pour moi c’est très nouveau…Comme si toutes mes inhibitions avaient d’un coup disparu parce que ma vie est plus intense de l’intérieur. Grâce à ma prostate, je ne me sens plus vide, je suis une émotion, une intensité, un désir, aux multiples gradations sublimes et délicieuses…

    Enfin pas d’inquiétude, je ne disparais pas ! Je ne prétends juste plus écrire sous l’adjectif de « transgenre » qui est trop réducteur pour moi aujourd’hui…

    Tout le meilleur à tout le monde, beaucoup de plaisir !!!

    Lovesymbol

    #33661
    bzobzo
    Participant

    je suis heureux pour toi et j’admire ton courage d’admettre que ce n’était pas ton chemin,
    ainsi en fait je me rends compte qu’on se rapproche encore plus,
    on n’est vraiment plus loin l’un de l’autre en fait

    peut-être aurais-je découvert cette pratique et tout ce qu’elle m’a révélé sur moi-même,
    ma capacité de vivre désormais totalement en androgyne la séance,
    font que ma vie aurait sans doute pris d’autres directions,
    revendiquant plus au grand jour une sexualité sans genre précis,
    omnivore, comme ce que tu décris
    enfin, du moins ce que je crois en comprendre

    une sexualité capable à l’occasion d’aimer une femme, capable à l’occasion d’aimer un homme,
    capable à l’occasion d’aimer une femme en homme, d’aimer une femme en femme,
    d’aimer à l’occasion un homme en homme, à l’occasion de l’aimer en femme,
    une sexualité capable d’éveiller en soi toutes les énergies disponibles
    pour vivre des moments de fusion, de communion, uniques, dans une pratique solitaire,
    une sexualité sans tabou et sans limite, morale ou autre

    Grâce à ma prostate, je ne me sens plus vide,

    elle permet vraiment de s’épanouir, de progresser et de se découvrir

    je suis content qu’en un temps si court, tu aies pleinement pris possession de tout ce qu’elle peut offrir,
    c’est un petit trésor que nous avons là, aux ressources illimitées

    beaucoup de bonnes choses à toi

    #33662
    bzobzo
    Participant

    peut-être aurais-je découvert cette pratique

    peut-être aurais-je découvert cette pratique plus jeune

    #33663
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    Bonjour @envole.
    @envole Je suis heureux de constater que ton évolution te permet d’accéder à cette forme d’équilibre dans laquelle tu ne t’amputes pas d’une partie de ce que tu es, dans laquelle tu retrouves l’unité de ton être. Toute proportion gardée et dans un contexte beaucoup moins dramatique, j’ai évolué de façon parallèle en découvrant à travers ma pratique du massage prostatique une plénitude vécue comme la réunification de mes deux pôles, masculin et féminin. Ce rapprochement met en évidence que notre évolution ne concerne pas seulement certaines catégories de personnes mais bien toutes celles qui possèdent une prostate quelque soit la manière dont elles vivent leur libido et leur sexualité. Chacun de nos amis présents sur le forum sont en mesure de le percevoir et dans les meilleurs des cas de le vivre.

    Bon cheminement @lovesymbole.

    #33689
    pcommeppcommep
    Participant

    Chère @envole, cher @lovesymbole,
    tellement heureux pour toi. Te sentir entier, complet, vivre cette complétude grâce et dans ta sexualité. Comme le disait @bzo, sensation d’être encore plus proche de toi.
    Donne-nous des nouvelles de ton bonheur cher @lovesymbole.
    A bientôt

    #33700
    aneveilaneveil
    Participant

    Bonjour @envole, @LoveSymbol,

    Je suis très heureux d’apprendre de si bonnes nouvelles, te savoir à présent dans l’amour de ton corps dans ses différents aspects réunis, dans l’acceptation compète de ce que tu es profondément et en dehors de toute case (de sexe, de genre, de normes…)

    Malgré un cheminement sinueux et certainement assez tourmenté, la persévérance, l’observation sincère, minutieuse et bienveillante de tes sensations corporelles t’auront je crois menées à l’évidence de ce que tu es.

    C’est pour moi la chose la plus précieuse dans nos cheminements, car au delà du plaisir, des orgasmes, des différentes méthodes, il y a dans ces délicieux plaisirs toujours renouvelés, toujours différents et vivants, dans ce bouillonnement du corps, l’évidence de son être que l’on découvre au cœur de la chair et dans toutes les recoins de son corps et de soi.

    Au plaisir de te lire prochainement.

    #33984
    gerry9589gerry9589
    Participant

    Bonjour Envole,
    Je découvre ta proposition de forum (je découvre le site).
    C’est une bonne idée de nous offrir l’occasion de nous poser la question :
    « Quelle est la part des deux genres en moi ? « 
    Suivie d’autres questions :
    «  Quelle part est la plus importante dans ma recherche du plaisir ? »
    « Comment partager avec une
    (un ?) partenaire ? »
    Etc… Etc…
    Bref, chère Envole, tu m’ouvre (au sens propre et figuré) un univers de questions.
    Gerry

    #35611
    pcommeppcommep
    Participant

    Bonjour à tous,
    cela fait très longtemps que je n’ai pas participé, même si je reste un lecteur.rice assidu.e
    A part sur ce fil, qu’Envole/Noémie avait largement enrichi, avons-nous eu un fil de transgenre qui aurait vécu des orgasmes prostatiques sans aneros, comme moi, mais après opération chirurgicale de réassignation sexuelle ?
    je vous remercie de votre aide à tous.
    A bientôt

9 sujets de 261 à 269 (sur un total de 269)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.