Mots-clés : 

20 sujets de 161 à 180 (sur un total de 269)
  • Auteur
    Articles
  • #30321
    Envole
    Participant

    Ah oui dernière chose ! Je pense que le boules de geisha sont de plus en plus ma voie vers le plaisir prostatique…Leur mouvement et leur taille me procurent une stimulation que je n’avais pas encore expérimentée jusqu’à maintenant. J’ai hâte de pouvoir acquérir le chapelet de trois dont je parlais récemment !!! Je vous tiendrais au courant.
    Ceci va aussi dans la lignée de ce dont on parlait plus haut : je pense de plus en plus, en découvrant toute la beauté et la noblesse du plaisir vajanal, que la recherche sensuelle de chacune et chacun est une noble chose, je dirais même plus, une quête essentielle pour la personnalité, la conscience de soi, la qualité du lien entre esprit et corps, l’ancrage du soi dans le monde…C’est une quête à la fois spirituelle, physique, et existentielle…En tout cas d’une grande valeur, trop négligée. Je milite pour le droit de chacun.e à se découvrir et à s’explorer et à s’aboutir sexuellement. Jusqu’à la maturité de la libido, de sa libido. Un discours certainement difficile à faire comprendre pour qui n’a jamais dépassé les premiers stades les plus évidents de cette quête par manque de temps, de confiance en soi, de liberté de conscience…Donc commençons maintenant !

    A plus tard 🙂

    Naomi

    #30325
    Epicture
    Participant

    @envole à écrit :

    une quête essentielle pour la personnalité, la conscience de soi, la qualité du lien entre esprit et corps, l’ancrage du soi dans le monde…C’est une quête à la fois spirituelle, physique, et existentielle…

    Alors là, je suis 100% d’accord.
    Ce que tu racontes sur le fait d’avoir de ton dos, une vision positive, je trouve ça très intéressant. Comme une pièce de monnaie qui aurait son côté pile, et son côté face. On ne peut jamais voir la pièce en entier, soit l’on voit le côté pile, soit l’on voit le côté face. Du coup, cela inquiète. Alors la face serait celle que l’on voit tout le temps, qui se doit d’être présentée, présentable, respectable, bien comme il faut, et le côté pile, serait dans l’ombre, l’envers du décor, voire ce que l’on tente de cacher, ou, là où l’on se réfugie pour se protéger. Et toi, ce que tu proposes, c’est de tout mettre en lumière, pour rééquilibrer, réhabiliter, et restituer l’entièreté de ton être. J’adore !
    Pour pousser un peu plus loin la réflexion : si l’on reste sur l’image de la pièce, nous ne pouvons avoir d’elle une vision totalisée. Il y a toujours une partie d’elle qui n’est pas visible. la connaissance de sa totalité, dans une vision unitaire, nécessite l’emploi de la mémoire, et donc, de la représentation mentale, structurée dans la mémoire. Ainsi, toute la difficulté de cette quête, à mon humble avis, réside dans la confiance que nous pouvons avoir de cette représentation mentale de ce que nous ne voyons plus. Car cette représentation mentale conditionne notre façon « d’ancrer son soi dans le monde ». Moi je dirai, sa façon d’habiter le monde que nous nous sommes construit.
    Sur quoi repose cette confiance ? C’est une vraie question, à laquelle je n’ai pas de réponse définitive, à laquelle personne d’ailleurs n’a de réponse définitive. Ceux qui se présentent comme tel sont des imposteurs à coup sûr.

    Bonne journée Naomi

    #30335
    Jieffe
    Participant

    que la recherche sensuelle de chacune et chacun est une noble chose, je dirais même plus, une quête essentielle pour la personnalité, la conscience de soi, la qualité du lien entre esprit et corps, l’ancrage du soi dans le monde

    Oui oui oui…. entièrement d’accord. Une quête essentielle, j’adore (aussi 🙂 )

    En tout cas d’une grande valeur, trop négligée.

    Oui aussi, j’en suis convaincu.

    #30336
    Jieffe
    Participant

    Je t’ai envoyé un message sur Discord.

    #30345
    Envole
    Participant

    Bonjour @Epicture,
    c’est génial, tu as parfaitement compris et développé ce que je pensais…
    Oui il s’agit d’une façon totalement différente d’être au monde, en confiance avec tout l’espace autour de soi, et plus seulement avec l’espace visible…C’est véritablement psychologique, physique, spirituel et métaphysique comme sensation…Energétique aussi évidemment, parce que je me sens portée aussi dans le dos, mon dos n’est plus une zone vide, morte, cachée, inexistante, dévitalisée, aveugle, mais bien un champ de force qui a en plus tout le mystère de ce qu’on ne voit pas…ça me dynamise beaucoup…Et je pense que ça m’aide aussi à avoir un aspect plus naturel dans la rue, à être de façon plus naturelle la femme que je suis, en n’ayant plus peur de ma sensualité « de l’arrière », de mon beau cul (oui je suis plutôt bien dotée par la nature de ce côté !!!), de mes hanches, de mes jambes, de ma sensualité féminine, en n’ayant plus peur du regard qui m’observe de derrière, mais au contraire en le dégustant secrètement, en le présumant tout en marchant l’air de rien…Oui il s’agit de présence du soi dans le monde…Et c’est bien agréable quand elle se débloque !!!!
    Merci pour ces dialogues toujours si riches, quel forum mes amis !!!!

    @Jieffe
    : OK, je vais aller voir !
    A bientôt 🙂
    Naomi

    #30374
    Andraneros
    Modérateur/modératrice

    Tu nous dis @envole :

    la recherche sensuelle de chacune et chacun est une noble chose, je dirais même plus, une quête essentielle pour la personnalité, la conscience de soi, la qualité du lien entre esprit et corps, l’ancrage du soi dans le monde…C’est une quête à la fois spirituelle, physique, et existentielle…En tout cas d’une grande valeur, trop négligée. Je milite pour le droit de chacun.e à se découvrir et à s’explorer et à s’aboutir sexuellement. Jusqu’à la maturité de la libido, de sa libido.

    C’est une découverte que j’ai faite moi aussi, que je fais encore devrais-je dire. J’ajoute qu’à mon âge et avec mon esprit très factuel et rationnel c’est une aventure étonnante. Je n’avais jamais imaginé que ce qui dans un premier temps n’était qu’une forme de masturbation plus ambitieuse que celle que je pratiquais depuis mon adolescence me conduirait à modifier à ce point la perception que j’avais de mon corps et en conséquence ma relation à autrui pour ne pas dire au monde. Comme disent les anglophones « work in progress », ma transformation est très loin d’être terminée.

    Bon cheminement @envole.

    #30415
    Envole
    Participant

    Hello @Andraneros , merci pour ton message, oui c’est un chemin fascinant, celui qui s’élargit de plus en plus au fur et à mesure qu’on le parcourt… 🙂
    ça me fait penser à cette conférence que Jieffe m’a conseillée , sur le lien entre spiritualité et sexualité
    https://www.youtube.com/watch?v=eGP371-0MUM
    A bientôt, tout le meilleur 🙂
    Naomi

    #30419
    Jieffe
    Participant

    Bonjour,

    Rendons à César…. je crois que c’est Epicture qui m’a fait découvrir Jacques Ferber. 🙂

    #30427
    Envole
    Participant

    Ah ah !!! 🙂

    Petit texte écrit aujourd’hui :

    « J’aime de plus en plus être pénétrée…
    Sentir que quelque chose de gentil et volumineux est au fond de moi…
    caresse mes chairs intimes…
    Je commence à connecter de plus en plus tous ces points sensuels, des pieds jusqu’au crâne, jusqu’à pouvoir me voir ou en tout cas m’intuitionner comme un corps désirable, comme une femme désirable…
    Au début je me voyais comme femme désirable, mais de façon extérieure à moi-même
    puis je me suis sentie femme de désir, à l’intérieur de moi-même, de désir et de plus en plus de plaisir
    et maintenant je me sens de l’intérieur comme désirable de l’extérieur…
    Les sensations intérieures sensuelles qui sont les miennes se traduisent par un corps de désir et de plaisir, qui me semble désirable…

    Ceci peut-être parce que je touche aujourd’hui à des points profonds de mon intimité, très sensible, très réactifs, et que je sais les stimuler de la façon qui leur plaît
    comme si j’atteignais à un bonheur inouï, ou inespéré, au fond de moi-même… »

    Pour les adeptes de la phénoménologie on est ici dans la Gestalt 🙂 La forme dans laquelle on se voit de façon inconsciente ou subconsciente…Je pense que le plaisir que l’on expérimente modifie cette perception de soi, cette façon d’habiter son corps, cette façon de le voir, de le sentir, de le vivre au quotidien, de sentir les points énergétiques reliés les uns aux autres…

    Tout le meilleur !!!

    A bientôt,

    Naomi

    #30429
    Ch313
    Participant

    Pour ce que j’en ai retenu, les liens, relations (essentielles) sont « seulement » ICI et MAINTENANT
    Se concentrer sur soi sans aller au-delà et sans associer un passé ni projeter un futur.
    Vivre le présent
    Et en nous c’est tellement bon
    Bises

    #30447
    Envole
    Participant

    Hello @Ch313, oui exactement !!!
    Mais chez moi ça veut dire vivre pleinement le plaisir intérieur, au fond de moi, j’y trouve un épanouissement inespéré de ma personnalité…Un grand plaisir et en même temps un profond apaisement…
    Tout le meilleur 🙂
    Naomi

    #30448
    Envole
    Participant

    Ah oui ! J’ai oublié de vous raconter l’origine de mon dernier texte…
    Hier j’ai eu très envie d’être pénétrée, et donc je suis allée chercher mon gode Nalone qui est très agréable de par sa forme (en tout cas il me va parfaitement)
    https://www.cdiscount.com/pret-a-porter/boutique-erotique/vibromasseur-rechargeable-pulse-rose/f-1132402-nal3775700000007.html

    et grâce à tous les exercices multiples faits ces derniers temps avec le Metal Wand, les boules de geisha, l’aneros, le G-rider, mon gode souple…J’ai pu aller titiller de nombreuses zones intérieures, qui se sont toutes mises en mouvement, de façon à ce que la présence de ce cher Nalone est devenu comme un genre de feu d’artifices…En même temps je regardais quelques petites vidéos de jeunes femmes adeptes de la sodomie, et je me surprenais à avoir les mêmes réactions de plaisir qu’elles au même moment, ce qui plaisait beaucoup à la femme que je suis et que je veux être toujours plus complètement…

    Et à un moment, je me suis mise à vibrer très fort, à être agitée de tremblements, ça a été très très puissant pendant presque 1 minute je pense…Un moment assez superbe, je n’ai pas vu d’étoiles, mais le corps exultait beaucoup et d’un peu partout…J’ai bien aimé !!!

    Je ne sais pas si ça se reproduira, mais l’expérience m’enseigne qu’il ne faut pas le chercher tout de suite, de peur d’être déçue…Vivement la prochaine fois où ça reviendra !!!

    Beaucoup de plaisir les ami.e.s,

    à bientôt,

    Naomi

    #30454
    Adam M.
    Maître des clés

    C’est beau de lire ça Naomi, Je suis content pour vous.

    #30459
    Envole
    Participant

    Merci 😉

    #30794
    Envole
    Participant

    Hello à tous,
    petites news : j’ai de plus en plus de plaisirs à la pénétration, je ne sais pas exactement comment ça fonctionne, ça va un peu dans tous les sens et j’ai du mal à analyser ce qui se passe (franchement il y a peu de choses sur le net sur les secrets de l’orgasme anal, oui on trouve des choses sur l’orgasme prostatique, mais ce n’est qu’une partie de ce que je ressens et j’aimerais trouver plus…)
    en tout cas j’ai des sensations très fortes sur le fait d’être pénétrée, d’être remplie, également avec tous les frottements sur les parois, et puis aussi sur le fond de l’anus, peut-être est-ce l’ouverture du colon, en tout cas ça me remplit d’aise…Hier j’ai eu des contractions très violentes pendant quelques secondes, là j’étais sûre que ce n’était pas de l’auto-stimulation…C’est la première fois que j’en étais aussi sûre en tout cas…C’était électrique, très violent, très rapide…très étonnant !!!
    En ce moment je pratique beaucoup, tous les jours, chaque jour je découvre de nouvelles choses…En lisant des articles sur l’orgasme vaginal, je comprends que pour les femmes aussi l’apprentissage du plaisir est long, sans savoir forcément ce qu’on cherche ni savoir ce qu’on va trouver au bout…Au total j’essayer de connecter tout ça avec ma spiritualité de femme, mon aura de femme, de laisser mon jugement encore un peu sceptique de côté…

    Ce matin j’ai écrit ça :
    « mon plaisir est d’être touchée au fond de moi-même
    qu’on arrive à me toucher au tréfonds de moi-même
    à l’endroit le plus secret, le plus intime, le plus enfoui,
    et que là on pratique une délicieuse caresse, comme avec une plume…
    qu’on titille comme avec une petite langue
    comme avec une petite langue de chat un peu râpeuse mais douce et fine… »

    Là je suis stimulée par le Crystal Ring de Clara Morgane
    https://www.ruedesplaisirs.com/catalogue/sextoys,m=1/plug_anal_crystal_ring,ip=3126
    et je me sens comme un vase de lumière, dans lequel danse le serpent de la Kundalini…

    Le Crystal Ring est un petit plug en forme de stimulateur prostatique, tout en verre; au passage merci @Epicture de m’avoir aiguillée vers cette matière !!! Je la trouve très très douce à l’intérieur, ça me plaît presque encore plus que le métal (c’est peu dire !!!)

    Sinon j’ai commandé il y a peu sur Aliexpress une imitation du njoy
    https://fr.aliexpress.com/item/260g-Adulte-Jeu-Dia-32mm-Njoy-Prostate-Plaisir-g-spot-jouet-Chrome-Plaqu-M-tal-Crochet/32846231560.html

    Voilà, et pour finir, j’ai bien envie, quand j’aurai des finances plus développées, d’acheter le Stronic G de Fun Factory dont parle Adam ici, je m’en réjouis d’avance 🙂
    https://www.nouveauxplaisirs.fr/test-du-fun-factory-stronic-g/28309

    Beaucoup de plaisir à tout le monde, à bientôt !!!

    Naomi

    #30811
    bzo
    Participant

    hello chère @envole

    cela fait plaisir d’avoir de tes nouvelles, tu te fais rare

    je vois que tu bricoles toujours beaucoup à la cave,
    tu as bien raison, on y trouve tellement de trésors
    en y farfouillant avec suffisamment de patience et d’acharnement

    oui, le plaisir prostatique ne nous suffit pas, je suis bien d’accord
    mais il y a moyen de se servir de la prostate autrement,
    de la faire participer à des jeux amoureux avec d’autres participants,
    moi j’utilise beaucoup mes parties génitales
    pour obtenir des ondes mâles qui viennent emplir mon anus-pussy,
    cela en conjugaison avec les vibrations de la prostate,
    c’est tout de suite un spectre de sensations beaucoup plus vaste et équilibré,
    il y a des ondes sexuelles mâles et des ondes sexuelles femelles,
    il y a de quoi faire un couple,
    un sacré couple

    je t’embrasse

    #30816
    Epicture
    Participant

    Bonjour Naomi !

    tout en verre; au passage merci @epicture de m’avoir aiguillée vers cette matière !!!

    C’est avec plaisir que je te fais partager mon expérience Naomi. Tu en as surement bien plus que moi, et ce que tu partages de la tienne m’est bien utile aussi, d’ailleurs je récapitule :

    Le fond du fond du rectum est un point que j’ai découvert grâce à toi, et à mon Joystick Clear, c’est le « deep spot », j’aime bien ce nom, même si c’est anglais.

    À l’opposé, Il y a aussi le gland comme clitoris (c’est en te lisant que j’ai fait le lien pour la première fois), c’est clairement devenu pour moi, et grâce au livre de Mantak chia un point d’acces à une sorte de plaisir incroyable, à condition de maitriser l’éjaculation, ou plutôt l’absence d’éjaculation on pourrait l’appeler le « top spot ». Comprendre top comme sommet géographique, et non comme sommet de jouissance, même si c’est aussi le cas.

    Et enfin entre les deux, mais ça je le dois aussi à @bzo,@nydor,et @Jieffe, le fameux anus-pussy, ou vaginus, que je localise au niveau du périnée et qui peux procurer des sensations de vagin pénétré par un pénis, c’est tout aussi incroyable, mais je maîtrise moins.

    Le premier, il se « travaille par pénétration profonde.
    Le deuxième, par masturbation contrôlée
    Le troisième, je le travaille en anerossles

    Mais il y a aussi bien sûr

    la prostate, avec Aneros que j’ai découvert grâce à @adam
    les parois de l’anus d’où tout est parti tout seul,un jour, et là, rien ne vaut mon joystick clear et sa spirale infernale pour en profiter !!!

    C’est dingue, entre le « top spot » d’un côté, et le « deep spot » de l’autre il y a toute une série de « spots » qui font de mon activité sexuelle, même si elle est le plus souvent solitaire, un voyage d’exploration dans le monde des sensations. Je pars en voyage à chaque fois, et je (re)découvre plein de contrées oubliées. J’ai pas mal de difficultés à revenir les « pieds sur terre », mais bon, je sais que c’est un trésor que je porte avec moi.

    Bises à toi naomi

    #30819
    Envole
    Participant

    Hello @Epicture !!!

    Alors nous sommes compagnon.ne.s de voyage, je vois les choses exactement pareil, à quelques détails près !!! 🙂

    Qui sait, un jour, l’énergie tantrique créera une rencontre psychique à distance…Il paraît que c’est possible pour des amant.e.s qui sont éloigné.e.s et qui peuvent communiquer de cette manière, par l’énergie érotico-spirituelle… 🙂

    Au fait c’est quoi le joystick clear et sa spirale infernale ? J’explore justement les parois, et toute aide est bienvenue 🙂

    En tout cas bonne exploration à tou.te.s 😉

    A bientôt,

    Naomi

    #30826
    Epicture
    Participant

    Qui sait, un jour, l’énergie tantrique créera une rencontre psychique à distance…

    Qui sait en effet ?

    Pour le joystick clear Je te renvoie a ce post
    Bon cheminement à toi Naomi

    #30843
    bzo
    Participant

    À l’opposé, Il y a aussi le gland comme clitoris (c’est en te lisant que j’ai fait le lien pour la première fois), c’est clairement devenu pour moi, et grâce au livre de Mantak chia un point d’acces à une sorte de plaisir incroyable, à condition de maitriser l’éjaculation, ou plutôt l’absence d’éjaculation on pourrait l’appeler le « top spot ». Comprendre top comme sommet géographique, et non comme sommet de jouissance, même si c’est aussi le cas.

    Et enfin entre les deux, mais ça je le dois aussi à @bzo,@nydor,et @jieffe, le fameux anus-pussy, ou vaginus, que je localise au niveau du périnée et qui peux procurer des sensations de vagin pénétré par un pénis, c’est tout aussi incroyable, mais je maîtrise moins.

    ce que tu devrais essayer, c’est un des enchaînements de base chez moi,
    je vais essayer de le décrire le plus précisément possible:

    avec la main droite, j’erre dans la région du pubis,
    je presse, je frotte, pas très éloigné de la base de la verge,
    souvent je viens contre, j’appuie un peu dessus,
    je m’éloigne à nouveau un peu, je fais des petits ronds avec les doigts sur le pubis,
    parfois avec deux doigts en V, de part et d’autre de la verge, je descends, je fais glisser,
    c’est délicieux, frottant au passage la base du pénis

    tout cela très lentement,
    je bouge un peu au ralenti ces derniers temps,
    tout devient plus précis et l’écoute est plus totale aussi

    l’essentiel ici est que les contacts avec la verge restent des effleurements, tout en légèreté,
    déjà ainsi il y a moyen totalement d’éveiller des ondes mâles vers l’intérieur,
    c’est moins explosif, plus progressif
    mais cela peut devenir plus fort avec la patience nécessaire

    cette action je la synchronise avec des lentes contractions,
    les contractions chez moi font systématiquement vibrer la prostate,
    je ne me pose plus la question sur quels muscles agir ou quels muscles agissent,
    juste au feeling, je veux avoir autant que possible la sensation de pénétration,
    dès lors, tu contractes sans réfléchir, juste essayer d’y mettre toute la sensualité, toute la langueur possible,
    quelque part dans ce mouvement de contraction,
    essayer d’y mettre tout ce que tu mets dans ton mouvement de rein avec ton sexe dressé et dur
    quand tu fais l’amour avec madame @epicture

    l’association des vibrations de la prostate
    plus le mouvement de pénétration (une fois qu’on est entraîné, habitué, c’est étonnant
    à quel point on a l’impression de parvenir à reproduire les va et vient d’un sexe en nous avec ces contractions)
    et puis de vraies ondes sexuelles mâles provenant de notre sexe,
    tout cela forme un ensemble détonnant

    personnellement je suis tout de suite envahi par des vagues onctueuses dans tout le corps,
    c’est extraordinaire à quel point c’est une sensation de nectar ainsi

    encore un détail qui a son importance
    quand je fais remonter une contraction, quand elle arrive en bout de course,
    je la maintiens et m’immobilise plus ou moins complètement
    pour bien déguster toutes les sensations,
    là aussi c’est au feeling, cela peut être une seconde comme plusieurs,
    cela dépend de la puissance des vagues en train de rouler en moi

20 sujets de 161 à 180 (sur un total de 269)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.