Mots-clés : ,

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 24)
  • Auteur
    Articles
  • #20694
    Avatarnydor01
    Participant

    Bonjour,

    Je suis déjà intervenu dans le forum « Aneros et Paisir prostatique », pour témoigner que je connaissais l’orgasme prostatique avec et sans Aneros.
    Cette fois-ci, l’orgasme de la prostate est encore présent, mais d’une manière différente, indirecte. Ce qui est, pour moi, aussi fascinant.
    J’ai toujours été sensible des seins, mais depuis quelques mois (période qui correspond à une reprise d’activités sportives, avec de la musculation, entre autres), j’accorde un nouvel intérêt à mes tétons : je les stimule quasi quotidiennement, de façon manuelle (sans ventouse ou pinces, car j’ai lu que cela altérait leur réactivité). Leur sensibilité s’est notablement accrue, de même que leur taille (plus ou moins 5 mm de diamètre et de hauteur, ce qui surprend ma femme ! mais grâce à quoi, elle les prend plus facilement et plus souvent en bouche !). De même, ils entrent plus aisément et plus longuement en érection, parfois, sans les toucher, juste par frottement de tissu, ou même, par la pensée.
    Une séance de caresse des seins demande, comme pour une séance avec Aneros ou Aneros-less, du temps, de la patience, et de la concentration. Mes séances durent entre 30 et 60 minutes.
    Quand j’ai du temps et que je recherche un effet de glisse et d’échauffement, je me caresse avec du beurre de Karité.
    Je commence toujours par un petit massage des pectoraux, avant de commencer à m’occuper vraiment de mes tétons.
    Une fois qu’ils sont en érection, durs et mobiles, j’alterne les gestes suivants (dans le désordre, à chacun de trouver l’alternance la meilleure) :
    – je tapote du doigt le téton,
    – j’étire et/ou je pince légèrement le téton (surtout ne pas le blesser ou l’irriter trop fort),
    – je fais rouler le téton sous un doigt.
    – je frotte les tétons rapidement avec le l’index, le majeur et l’annulaire.
    – je caresse de façon plus ou moins appuyée le mamelon en tournant autour du téton, ce qui a pour effet de faire ressortir le téton et d’accroître encore son érection, ce qui produit aussi un effet d’excitabilité croissant sur toute la zone.
    C’est vraiment, pour moi, un mouvement déterminant dans la montée de l’excitation du sein.

    Quand l’excitation est très forte, je saisi mes tétons entre deux doigts, et je presse sans relâcher. Peu à peu, je sens le plaisir se transformer, et alors, il y a comme une vibration dans mon sein, qui se propage dans mon ventre.

    Il arrive que j’ai des érections puissantes au cours de la séance, mais, en plus, depuis quelque temps, c’est comme si mes tétons s’étaient connectés à ma prostate. Je ressens de la chaleur et des sensations dans mes sphincters, sans action spécifique de ma part, c’est-à-dire sans respiration abdominale et sans contractions (anales, périnée, etc.) comme je fais habituellement dans une séance Aneros-less.
    Là, se met en place un ensemble de réactions spontanées : d’abord, des contractions abdominales, puis des contractions des sphincters, enfin des spasmes du bassin.

    Enfin, hier, en plus de cela, j’ai ressenti des pulsations dans mon pénis en érection, et surtout, quelques gouttes de précum sont sortis de mon sexe. Ce qui ne m’est jamais arrivé dans une séance Aneros et Aneros-less !
    Je suis impressionné par la connexion orgasmique qui s’est faite entre mes tétons, mon sexe et ma prostate.
    Je n’imaginai pas que c’était possible.

    Je suis curieux de savoir si d’autres ont eu des expériences similaires ou proches, quelles méthodes, ils ont utilisés, et quelles ont été leurs sensations.

    #20725
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    @nydor01, dans ce domaine comme dans celui du contrôle des organes associés plus directement à la stimulation de la prostate, vous semblez très avancé dans la maîtrise de vos sensations et dans l’intensité du plaisir auquel elles conduisent. Je suis curieux comme vous de savoir si parmi nos lecteurs d’autres explorateurs anéronautes ont su développer à ce point leurs capacités à jouir à volonté avec tant de facilité par la seule stimulation des tétons et le haut niveau d’excitation qu’elle génère.

    Pour la majorité de nos lecteurs qui sont moins avancés que vous dans leur cheminement, il serait très intéressant aussi de lire comment vous avez découvert votre potentiel orgasmique, quelles étapes ont marqué votre progression de la perception de vos premières sensations de plaisir anal ou prostatique à ces orgasmes générés à volonté quellle que soit la nature de la stimulation initiale.

    Bon cheminement @nydor01.

    #20727
    Avatarnydor01
    Participant

    Il y a une convergence de plusieurs aspects.
    D’abord, cela fait quelques années que je me suis mis à la relaxation par la respiration profonde (abdominale), la visualisation, et l’auto-hypnose.
    J’avais alors des spasmes du bassin, des tremblements etc. tels que décrit dans les « orgasmes énergétiques » mais sans identification d’un plaisir physique localisé (au niveau de la prostate ou de l’anus par exemple).
    Il y a aussi le lâcher-prise qui suppose au préalable de lever pour soi des inhibitions ou des a priori, relier à la zone anale, les seins, etc.
    Enfin, il faut admettre – et donc se défaire d’habitudes psychologiques et physiques – que le plaisir n’est pas forcément relié au pénis, de même que l’orgasme ne dépend pas de l’éjaculation. C’est vraiment, un point essentiel. C’est-à-dire qu’il faut redéfinir une carte corporelle des zones de sensations voluptueuses.
    Je ne saurais pas dire pourquoi ni vraiment comment, mais, il y a de cela un peu plus d’un mois, tout s’est mis en place pour me donner des orgasmes prostatiques identifiés (et aussi des sensations mammaires nouvelles, brûlantes, rayonnantes).
    Depuis quelques jours, même, je ressens des pulsations au niveau anal et prostatique quasi sans effort, par la pensée, par quelques contractions, ou par toucher de mes tétons.

    Je dirais que le cheminement a été assez long, mais qu’il y a eu une sorte de déclic plus qu’une progression de bout en bout linéaire.

    #20771
    Avatarnydor01
    Participant

    J’ai fait une deuxième session « tétons » avec expérience de l’orgasme.
    Cette fois, j’ai voulu me « connecter » à mon sexe, plutôt qu’à ma prostate.
    Je voulais savoir si je parviendrais à avoir un orgasme pénien.
    Je n’en ai pas eu, mais des sensations oui. J’ai eu 4 érections au long de la séance (45 minutes)
    très puissantes mais assez brèves. J’ai eu plusieurs types de sensations :
    – Des picotements au niveau du gland.
    – Des palpitations du sexe lorsqu’il était au repos.
    – L’impression que mon urètre s’ouvrait, et que de l’air frais y circulait.
    – L’impression que de l’eau ou un liquide allait en sortir (à la fin j’ai constaté qu’une goutte de précum perlait au niveau du méat).
    Avec les caresses, il y avait une sensation de chaleur dans la poitrine, et une sensation proche de la brûlure (vive mais jouissive) au niveau des tétons et des mamelons.
    Sans que j’y fasse véritablement attention, par réflexe, mon périnée et mon anus s’étaient contractés tout seul.
    De fait, il a suffi que mes pensées passent à la zone des sphincters pour que les sensations s’installent.
    Elles n’ont jamais été aussi précises et fortes. Je n’en reviens toujours pas ! J’ai l’impression que depuis que j’ai réussi à les ressentir pour la première fois, elles s’amplifient régulièrement.
    Là, c’est l’ensemble de la zone anale rectale qui s’embrasait. J’ai dû faire une ou deux contractions volontaires pour que le processus s’enclenche et s’auto-entretienne.
    Quand l’orgasme arrivait, il se manifestait par un éclatement de picotements voluptueux qui se propageait dans mon bassin. Je sentais très précisément les fourmillements qui partaient de l’anus pour exploser au niveau de la prostate. J’avais des séries de spasmes, avec des contractions suivies de poussées relâchements. Je comparerai cela à un orgasme vaginal, quand on sent les muscles du vagin qui poussent vers l’extérieur. C’est une sensation vraiment jouissive tant physiquement que mentalement.
    La position la plus efficace, c’est lorsque je ramène mes jambes vers ma poitrine, en écartant les fesses, de cette façon les picotements au niveau de l’anus, puis de la prostate sont instantanées.
    Les spasmes sont immédiats avec une puissance qui soulève mon bassin, j’ai l’impression d’être un ballon qui rebondit.
    Il doit y avoir un aspect psychologique également, car je ne sais pas pourquoi mais dans cette position j’ai des fantasmes de pénétration par un sexe d’homme.
    Mais les spasmes arrivent aussi lorsque j’allonge les jambes et serre les fesses, sur le ventre, les jambes écartées, le bassin légèrement relevé (encore un fantasme de pénétration), et dans la position sur le dos, les jambes à 45°, ou encore sur le côté, en chien de fusil (testée la nuit).
    En fait, cela peut arriver dans toutes les positions et toutes les situations. Le lendemain, les sensations revenaient quasi toutes seules par intervalles. J’étais à chaque fois au bord de l’orgasme ! en marchant, assis, dans ma voiture !
    J’ai un Aneros, mais je n’en vois presque plus l’utilité, dans la mesure où j’atteints seul l’orgasme prostatique, dans des conditions de grande satisfaction. Toutefois, je pense que ne j’ai pas encore fait l’expérience de l’orgasme ultime, qui engage tout le corps en même temps que l’esprit.
    Mais sensations sont perceptibles au niveau du bassin, mais j’ai lu qu’il était possible de les propager dans l’ensemble du corps, notamment en les faisant remonter par la colonne vertébrale (?).

    #20832
    filoufilou
    Participant

    Votre témoignage m’a incité à faire l’expérience; je ne suis pas particulièrement sensible des tétons et leur stimulation est même plutôt inconfortable au début. Cela va mieux après quelques minutes en mettant un peu d’huile d’amande. Eh bien moi qui aies des difficultés à avoir du plaisir j’ai eu la surprise de sentir ma prostate réagir comme vous le dites. J’ai ressenti des contractions agréables et l’hélix masser voluptueusement ma prostate, ce qui m’a procuré des vagues de plaisir divines. Ce n’est pas encore le super orgasme mais ça marche et je conseille donc à ceux qui peinent à obtenir des résultats de faire l’essai. Le retour de vos expériences seront les bienvenues.

    #20849
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    C’est magnifique @filou ! Je suis très heureux que votre constance et votre fidélité à notre forum vous apporte « des vagues de plaisir divines ». Je vous souhaite de renouveler cette expérience très vite et très souvent. J’attends avec impatience vos prochains témoignages sur la suite de votre cheminement.

    Bon cheminement @filou.

    #21114
    Avatarnydor01
    Participant

    Depuis mon dernier message, j’ai poursuivi le « travail » de mes tétons, chaque jour.
    J’ai maintenant les mamelons très réactifs et saillants (5 mm de large sur 5 mm de haut, à peu près), de petites boules dures et ultra sensibles qui roulent sous mes doigts. Je n’ai plus besoin d’exercer une action forte dessus. De simples effleurements ou de petites caresses vont provoquer de très agréables sensations. Je ressens une chaleur qui s’étend au sein entier, et qui peut monter jusqu’à mon visage. Et lorsque je ne caresse qu’un téton à la fois, les sensations de l’un se communiquent parfois à l’autre. Jatteinds dorénavant un plaisir particulier. Pour cela, je referme mon index et mon pouce sur le téton, et je presse, mais jamais jusqu’à la douleur. J’exerce des pressions différentes en intensité et localisées en différents points du téton (je tourne un peu autour en fait, ou je vais d’un côté à l’autre), ou bien je presse et je relâche alternativement, ce qui accroît davantage les sensations. De plus en plus souvent, ces pressions aboutissent à une sorte de tiraillement vif et aigu, mais jouissif. Je ne peux pas le comparer à une sensation pénienne ou prostatique. Au début, j’en avais un ou deux à la suite, maintenant, ils se succèdent dans la durée. Ils sont si forts, qu’ils me provoquent des contractions abdominales spontanées. Est-ce cela qu’on appelle un orgasme des seins ?

    Mais, comme je l’ai évoqué dans mon premier message, il y a autre chose. Mes tétons sont maintenant totalement connectés à ma prostate. Dès que j’exerce un frottement rapide sur mes tétons, ma prostate se réveille et se met à pulser toute seule dans mon rectum ! C’est vraiment localisé sur la paroi supérieure, je sens distinctement une suite de pulsations rapides qui provoquent un spasme du bas ventre ! Je ne peux pas dire que la sensation soit distinctement jouissive, simplement mon corps réagit spontanément à cette stimulation des seins.
    Et, sans même me caresser les mamelons, si je le veux, j’atteins ensuite bien plus facilement et rapidement un orgasme de la prostate.

    Je suis vraiment curieux de savoir si quelqu’un connaît des sensations similaires, au niveau des seins et de la relation tétons-prostate.

    #21165
    AvatarAdam M.
    Admin bbPress

    Bonjour @nydor01, oui moi c’est exactement pareil, j’ai développé une très grande sensibilité des tétons que je n’avais pas avant de commencer mon exploration prostatique. Le massage des tétons provoque maintenant chez moi une excitation très forte et arrive même à me faire déclencher des orgasmes prostatique à condition que je porte un masseur en moi.

    #21166
    Avatarnydor01
    Participant

    Bonjour @NXPL,
    Il y a manifestation une forte corrélation entre les deux.
    Chez moi, il y a vraiment deux phénomènes particuliers, à la fois indépendants et reliés entre eux. Ainsi, j’ai des sensations très fortes aux niveaux des tétons, qui aboutissent à un plaisir que je qualifierais d’orgasmique : successions de tiraillements intenses qui font se rétracter mes mamelons et provoquent de fortes contractions abdominales (je n’ai encore jamais lu de témoignages approchants).
    De même les sensations au niveau des seins réveillent ma prostate jusqu’à provoquer des spasmes de plaisir prostatique.

    #21172
    filoufilou
    Participant

    Bonjour
    Pour moi aussi la stimulation des tétons entraine une réaction de ma prostate, si j’ai l’hélix en moi, et c’est vraiment délicieux. Merci de m’avoir fait découvrir ce phénomène qui m’a aidé dans mon parcours vers le super orgasme que je sens proche car maintenant chaque séance me fait progresser dans ce sens.

    #21187
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    Le 7 octobre @filou je vous souhaitais de renouveler l’expérience nouvelle dont vous témoigniez.

    Merci de m’avoir fait découvrir ce phénomène qui m’a aidé dans mon parcours vers le super orgasme que je sens proche car maintenant chaque séance me fait progresser dans ce sens.

    Ce que vous nous avez dit le premier novembre est vraiment fantastique. Votre cheminement difficile commence à vous apporter la récompense de tous vos patients efforts.

    Je suis curieux de savoir comment se déroulent vos sessions maintenant. Je suppose que votre excitation doit atteindre des sommets quand vous vous préparez. Après de si longues années, pendant lesquelles votre cheminement ressemblait à une traversée du désert, comment situeriez-vous votre progression sur la carte au trésor ?

    Le déblocage de votre progression va intéresser tous nos amis qui, comme cela a été votre cas, ne parviennent pas à s’offrir à cette forme de jouissance. Bon cheminement @filou.

    #21188
    filoufilou
    Participant

    22 Génération de plaisir de manière générale lors d’une session
    Voilà Andraneros où je me situe sur l échelle de la carte du trésor tant ma progression est lente et laborieuse, mais je ne désespère plus d’atteindre la vraie félicité puisque je ressens maintenant du plaisir à chaque session. C’est une avancée notable et l’excitation est croissante ce qui est un plus bien entendu. J’attends maintenant les tant espérées contractions involontaires qui je pense seront le signe d’un véritable déblocage. Je suis confiant, patient et enthousiaste….

    #21250
    filoufilou
    Participant

    Bonjour
    Le « grand soir » n’est pas encore arrivé pour moi mais je pense qu’il s’approche de séance en séance. Ma découverte du plaisir prostatique a commencé en 2009 à 60 ans et le cheminement est particulièrement long. Mon témoignage aujourd’hui montrera à ceux qui éprouvent beaucoup de difficultés à progresser qu’il ne faut pas désespérer mais persévérer car cela en vaut vraiment la peine ! Les progrès ont étés longs à se concrétiser malgré les encouragements, les conseils et la bienveillance d’Andraneros que je tiens à remercier pour son implication sur ce forum. Le véritable déclic je le dois à Nydor 01 lorsqu’il à fait état de la relation entre la stimulation de ses tétons et les réactions de sa prostate. Je n’avais pas l’habitude de m’intéresser à cette partie de mon anatomie car les quelques fois que ce fût le cas lors de mes rapports avec mon épouse cela ne faisait rien. Pourquoi dès lors je les ai stimulés récemment pendant une séance, je ne le sais pas ! Et bien cela change tout pour moi maintenant. Ma prostate a réagi comme jamais et le plaisir est arrivé me comblant d’une manière inconnue. Cela fait quatre séances où le niveau de plaisir s’intensifie considérablement avec des réactions nouvelles de mon corps notamment les contractions involontaires et les tremblements . Le plaisir prostatique s’annonce dès que stimule mes tétons et en ce moment même où j’écris ces lignes ma prostate m’envoie des ondes de plaisir sans la présence de l’aneros. C’est merveilleux….. Merci à vous Nydor 01 et Andraneros pour le plaisir que je vous dois et courage à ceux qui peinent, le plaisir suprême vaut le coup d’y croire

    #21281
    ArnaudArnaud
    Participant

    Bonjour,

    C’est avec beaucoup de bonheur que je viens de découvrir ce site et ce forum. Je ne peux malheureusement plus m’attendre à connaître le « grand soir » . Suite à un cancer de la prostate, j’ai subi une prostatectomie complète avec ensuite radiothérapie et hormonothérapie. Cette dernière a eu comme effet secondaire de m’offrir une jolie petite poitrine de jeune fille. J’aurai bientôt 68 ans et je découvre le plaisir de la sensualité de lies seins et de lies tétons. Ceux-ci sont devenus très sensibles et très érogène.

    J’aimerais en parler avec d’autre personnes qui certainement connaissent le même problème que moi.
    Bien cordialement,
    Je vous remercie,
    Arnaud
    bizdoux[at]gmail.com

    #21282
    ArnaudArnaud
    Participant

    Bonjour @nydor01, Moi aussi, j’ai une très grande sensibilité des tétons et ce depuis que j’ai suivi un traitement hormonal suite à un cancer de la prostate. La masturbation des tétons provoque chez moi une excitation très forte. C’est un réel plaisir. J’ arrive même à connaître un orgasme et un plaisir de loin supérieur au plaisir que j’avais du temps de ma « splendeur ».
    Ce serais sympa de pouvoir en parler en direct avec un homme ayant vécu la même opération que moi !
    Merci beaucoup^,
    Arnaud

    bizdoux[at]gmail.com

    #21287
    AvatarAdam M.
    Admin bbPress

    Bonjour Arnaud, votre histoire m’intéresse dans le sens où il pourrait y avoir des lecteurs ayant eu opération identique et qui seraient à même de se projeter dans votre expérience. Seriez vous ok pour m’écrire un petit (ou long) article sur la sexualité suite à une prostatectomie ? Vous pouvez utiliser le mail pour correspondre avec moi nouveauxplaisirs[at]gmail.com. Rien n’est obligatoire, si vous ne voulez pas écrire d’article il n’y a pas de problème aussi 🙂 Merci d’avance et bonne participation dans les forums.

    #26844
    filoufilou
    Participant

    Après une longue période de régression où mes séances ne me procuraient pratiquement rien de je notable en matière de plaisir, je recommence à éprouver des sensations en intensité croissante au fur et à mesure de mes sessions. Sur les indications de Nydor je stimule mes mamelons en les pincant, les titillant et les massant régulièrement plusieurs fois par jour. Cela porte ses fruits et maintenant la stimulation de mes tétons devient source de plaisir mais surtout déclenche systématiquement une réaction de ma prostate. J’ai des contractions involontaires que je n’avais jamais connues et des vagues de plaisirs délicieuses, d’intensité en croissante évolution. Il m’arrive même de ressentir du plaisir sans masseur, rien qu’en faisant des contractions anales. C’est le cas au moment ou j’écrits ces lignes. Je n’en reviens pas de ma progression soudaine et suis dans un état d’euphorie après ces années de stagnation fait de petites avancées et de gros et long reculs dans ma quête du plaisir prostatique. Ce n’est pas encore le grand jour mais à présent je sais que je vais y arriver. Chaque sessions me le confirme et ça c’est nouveau et change mon état d’esprit en chassant les doutes qui me bloquaient depuis tant d’années. Je sais que, comme vous tous, je peux jouir grâce à ma prostate et je le VEUX. Mon cœur bat la chamade en écrivant ces mots et mon anus que je contracte avec frénésie me gratifie de douces sensations.
    Ma prochaine intervention sera pour annoncer mon premier super O. J’espère ne pas attendre longtemps. Je continue de lire vos témoignages qui ont toujours entretenus mon envie dans les moments de doute. Un merci appuyé à Nydor et Andraneros à qui je doit les jouissances qui me régalent maintenant, physiquement et psychiquement.

    #26845
    JieffeJieffe
    Participant

    C’est génial filou, je suis content pour toi. Content que tes années d’effort soient enfin récompensées, et que tu connaisses enfin ce plaisir. Comme quoi il ne faut jamais abandonné.
    Continue dans cette voie, tu es bien parti.
    Oui, reviens vite nous raconter ton premier super O’.

    #26849
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    Début novembre 2016 vous vous situiez à l’étape 22 de la Carte au trésor « Génération de plaisir de manière générale lors d’une session ». Vous semblez avoir fait un grand bond ! Ce qui est fort encourageant c’est que maintenant vous semblez en mesure de répéter très régulièrement cette expérience. En plus vous devenez peu à peu capable de générer le même plaisir sans masseur.

    à présent je sais que je vais y arriver. Chaque sessions me le confirme et ça c’est nouveau et change mon état d’esprit en chassant les doutes qui me bloquaient depuis tant d’années. 

    C’est bien parti cette fois.

    Ma prochaine intervention sera pour annoncer mon premier super O. 

    Je le souhaite de tout cœur, mais ça ne vous interdit pas de revenir régulièrement nous dire que vous découvrez de nouvelles sensations, que votre plaisir se prolonge ou se renouvelle plus facilement, que vous avez de plus en plus d’excitation en pensant à votre prochaine session.

    Vos remerciements me vont droit au cœur mais il ne faut pas oublier Adam, qui a créé le site pour partager sa propre découverte et aider ses lecteurs à vivre eux aussi les fabuleux super O’s.
    Bon cheminement @filou.

    #26854
    bzobzo
    Participant

    curieusement les tétons en soi, ne m’excitent pas outre mesure,
    je ne leur porte aucune attention particulière

    par contre les seins, alors là les seins,
    j’adore les malaxer, les caresser, à pleine mains

    les deux en même temps ou séparément, selon la posture ou l’envie du moment

    monticules de chair hautement érogènes chez moi,
    j’ai l’impression de les sentir palpiter , gonfler sous mes doigts

    avec le masseur bien lové contre ma prostate
    ou désormais aussi aneroless,
    je suis rapidement une fusée qui décolle
    quand je me triture les seins avec insistance

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 24)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.