• Ce sujet contient 114 réponses, 9 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par bzobzo, le il y a 6 mois.
20 sujets de 81 à 100 (sur un total de 115)
  • Auteur
    Articles
  • #34353
    AvatarArousal
    Participant

    Merci @Andraneros !
    Effectivement ça progresse ! La séance de mercredi soir fut mémorable…
    Elle commençait déjà pas mal, en position normale chez moi c’est-à-dire couché sur le dos, mais disons que ça plafonnait un peu.
    Si on essayait sur le ventre pour changer ? Eh bien EXCELLENTE IDEE. Très vite, montée en flèche d’un plaisir démentiel et interminable… la bouche sèche à force de gémir, heureusement le ventilateur un peu bruyant couvrait ma voix 🙂 Pas pu m’arrêter avant 2h30…

    Ah oui si c’est possible de renommer le fil en « Chroniques prostatiques » (un peu genre « Chroniques martiennes » 🙂 ), merci beaucoup !

    #34356
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    C’est fait !

    Pas pu m’arrêter avant 2h30…

    L’information serait beaucoup plus lisible si tu mentionnais l’heure à laquelle ça

    commençait déjà pas mal

    Bon cheminement @arousal.

    #34358
    AvatarArousal
    Participant

    Merci @Andraneros !
    Oui effectivement ce n’est pas forcément des plus clair, j’aurais dû écrire « séance qui a duré 2h30, impossible de faire moins » ou qqch d’approchant mais ça alourdit un peu le propos 🙂

    #34359
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Tu aurais pu écrire
    « 2h30 de plaisir irrépressible… »
    ce qui aurait suffi pour éveiller l’intérêt, l’admiration ou au contraire la jalousie de tes lecteurs sans alourdir ton propos. @arousal.
    J’attends la suite de tes chroniques. Bon cheminement @arousal.

    #34826
    AvatarArousal
    Participant

    Avant-hier soir, je me prépare à aller me coucher. Il n’est pas très tard, tiens pourquoi pas une petite session, pour voir, bien que je ne sois pas plus excité que cela ?
    Début pépère, mais au bout de quelques minutes les vagues de plaisir se lèvent, de plus en plus fortes. Sensation que « ça tape au fond », de plus en plus. Orgasme en continu, un temps infini (probablement de l’ordre du quart d’heure en réalité ?)
    Et puis c’est trop, je suis envahi d’un plaisir, pourtant léger, mais qui prend tout mon être, ça m’oblige à me tortiller, à m’arc-bouter, c’est trop, je ne suis plus tout à fait là, sensation que si ça continue je vais tomber dans les pommes.
    Wow.
    Prochain challenge, au-delà de revivre ce stade ultime : réussir à supporter, à apprivoiser ce voile de plaisir si doux si léger mais si puissant.

    #34828
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Chaque fois que tu reviens alimenter tes chroniques après un petit moment d’absence, je suis heureux de te lire @arousal.

    Je viens de dire à @rodward qu’il a franchi la première étape majeure de son cheminement et qu’il va continuer à évoluer et à voir se transformer sa sensualité. Tu nous en donnes aujourd’hui une magnifique illustration. Merci.

    Je suis persuadé que tu vas parvenir à apprendre à « accepter » de vivre un plaisir aussi intense, aussi puissant. Mon expérience, que confirment de nombreux messages de prostatonautes avancés, est que la capacité à se relaxer encore plus quand le plaisir devient insupportable est une des clés qui ouvrent la porte de l’extase.

    Bon cheminement @arousal.

    #34830
    AvatarArousal
    Participant

    Merci @Andraneros ! Oui je vais finir par y arriver 🙂
    En fait il y a deux types de plaisir : le plaisir intense, quand même assez proche d’un plaisir sexuel classique dans sa nature, qui m’est maintenant assez familier même quand ça monte très haut.
    Et un second type, que j’entrevois beaucoup plus rarement, au terme d’une longue séance de plaisir intense, qui lui est très inhabituel, donc déroutant, très subtil, doux, léger et évanescent, et pourtant beaucoup plus affolant, amenant à la perte de contrôle, qu’il va me falloir apprendre à accepter 🙂

    #34835
    bzobzo
    Participant

    Et puis c’est trop, je suis envahi d’un plaisir, pourtant léger, mais qui prend tout mon être, ça m’oblige à me tortiller, à m’arc-bouter, c’est trop, je ne suis plus tout à fait là, sensation que si ça continue je vais tomber dans les pommes.

    hé hé , c’est bon n’est-ce pas, le plaisir dans tout le corps,
    je ne cesse de le répéter, c’est bien plus intéressant d’avoir cela, de développer cela, jour après jour
    que d’être focalisé, voire obnubilé, par les super O,
    surtout que cela évolue sans cesse, s’enrichit, se pare d’une infinité de nuances
    nous emmenant vers des extases inoubliables

    tu m’as sérieusement inquiété avec cette phrase:

    réussir à supporter, à apprivoiser ce voile de plaisir si doux si léger mais si puissant.

    mais après avec cela:

    amenant à la perte de contrôle, qu’il va me falloir apprendre à accepter

    tu m’as rassuré, tu as bien compris comment cela fonctionne

    il ne s’agit pas d’apprivoiser, de contrôler
    mais bien le contraire, accepter de perdre le contrôle, comme tu l’écris

    vois comme les femmes qui savent bien faire l’amour, s’abandonnent, se laissent aller,
    se laissent entraîner en un clin d’oeil, levant toutes leurs défenses
    c’est si bon d’abdiquer toute volonté,
    de n’être plus qu’un fétu de paille entraîné par la volupté, par les sensations

    j’admets, ce n’est pas inné à nous autres hommes, pour la plupart,
    on est dans la retenue puis on explose, voilà
    mais une fois qu’on a saisi ce mécanisme de tout laisser aller,
    de ne plus être qu’un jouet entre les mains du plaisir,
    on s’en délecte, c’est si bon, de ne plus devoir être fort, résister, tenir,
    non, juste se laisse emporter, ne plus rien être d’autre que ce plaisir qui nous envahit de plus en plus partout,
    jusqu’au plus profond de notre être

    en tout cas bravo, tu prends vraiment le bon chemin,
    tant de prostatonautes en restent juste aux chapelets d’orgasmes,
    agrémentés de temps à autre d’un super O,
    alors qu’au delà il y a ce plaisir plus feutré, plus riche, plus coloré
    qui peut être ressenti dans tout le corps et qui monte en puissance d’une façon incroyable,
    variant à l’infini jour après jour,
    nous emmenant souvent dans des territoires inconnus de nous-même dans des extases mémorables

    #34838
    AvatarChromehf
    Participant

    Bonjour @arousal
    Ca était un plaisir de te lire

    #35087
    AvatarArousal
    Participant

    Merci @bzo et @Chromehf !

    #35096
    AvatarArousal
    Participant

    Hier soir, je comptais faire une nouvelle séance avec mon fidèle Eupho, mais après avoir lu @LOULOU qui évoquait l’efficacité chez lui du Progasm, j’ai retenté ce masseur, qui au début ne me convenait pas trop. Il est vrai que le précédent essai était plutôt encourageant.
    Ma progression avec cet Aneros se confirme. Aucune douleur ou difficulté à l’insertion cette fois. Et je ne ressens plus le volume de l’engin comme une gêne.
    Il sait lui aussi trouver l’endroit exact qui fait monter puis maintenir le plaisir à un niveau élevé…
    Encore une très bonne séance !

    #35097
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Bonsoir @arousal.
    Ce que tu dis illustre une des caractéristiques de notre cheminement vers le super O’. L’apprentissage se fait autant par la pratique directe, ce qui paraît logique, qu’en dehors de cette pratique, ce qui paraît étonnant mais est souvent signalé dans les forums spécialisés. En pratiquant avec un modèle on s’aperçoit plus tard qu’on tire du plaisir avec un autre modèle qu’on avait préalablement mis de côté.
    Tes progrès sont évidents. Bon cheminement @arousal.

    #35102
    AvatarArousal
    Participant

    Merci encore @Andraneros !

    #35106
    AvatarArousal
    Participant

    Eh bien le Progasm, je… Wow. L’artillerie lourde de la gamme Aneros ! Des orgasmes intenses, prolongés (ordre de 10-15 minutes?), répétés je ne sais combien de fois sans effort avec un très bref répit entre deux… Une nouvelle fois j’ai eu beaucoup de mal à me résoudre à aller dormir hier soir !

    #35107
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Je suis heureux de constater, @arousal, que ton cheminement vers le super O’ te permet maintenant d’obtenir, à l’occasion de chacune de tes sessions, de formidables réactions orgasmiques de masseurs bien différents sans oublier tes sessions A-less volontaires et involontaires. Ta présentation déjà très multi-orgasmique laissait présager que tu étais bien préparé pour vivre un jour des super O’s.

    Non seulement tu y parviens désormais très régulièrement, malgré ta réticence à accepter ce vocabulaire, mais en plus tu y parviens avec tous les masseurs que tu as utilisés, si je ne me trompe pas, Helix, Eupho, N’Joy wand, A-less et aujourd’hui Prograsm. Ta capacité à multiplier des orgasmes aussi longs et aussi intenses sous les effets de stimulations aussi différentes est le signe de la maîtrise que tu as patiemment acquise au long de cette année. Félicitations @arousal.

    La prochaine étape sera à mon avis d’apprendre à recevoir encore plus de plaisir en te détendant encore plus quand tu bascules dans l’orgasme. C’est peut-être la porte à un autre niveau d’expérience, dont je pense que tu t’es approché à plusieurs reprises, dans laquelle au lieu de vivre ton orgasme tu deviens ton orgasme. Selon mon expérience c’est la porte qui te permet d’accéder à la dimension spirituelle qui marque l’évolution ultime de nos amis les plus avancés.

    Bon cheminement @arousal.

    #35108
    AvatarArousal
    Participant

    Merci pour tes conseils avisés @Andraneros ! oui j’ai encore une marge de progression… comme j’ai dû déjà l’écrire une partie de moi a besoin d’un peu de temps pour accepter un lâcher prise total, mais je ne dois plus en être très loin. Quoi qu’il en soit, je ne suis pas pressé, je suis déjà comblé par ma chère prostate 🙂
    Ta référence à la liste de mes masseurs et la lecture du forum du site Aneros.com où on parle beaucoup du Njoy Pure Wand me donnent très envie de réessayer ce masseur ce soir.
    Eh oui, abstinence au niveau pénien + séances assez rapprochées de plus en plus gratifiantes = libido qui s’envole 🙂

    #35111
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    La conclusion de ton message @arousal :

    Eh oui, abstinence au niveau pénien + séances assez rapprochées de plus en plus gratifiantes = libido qui s’envole.

    Me pousse à m’interroger sur deux aspects de ton évolution :
    1. Tu pratiquais déjà une forme d’abstinence l’année dernière lors de l’ouverture de tes « chroniques prostatiques » :

    Cependant (et ça paraît contradictoire) l’abstinence prolongée côté pénis/éjaculation aide bien.

    Tu complétais la présentation en ajoutant sur le même sujet :

    j’étais assez « prostatiquement » excité, avec des vagues de plaisir A-less préalables déjà pendant la journée. Et une abstinence éjaculatoire d’une bonne semaine.

    Comment t’organises-tu pour pratiquer cette abstinence ? Quelles différences ressens-tu entre les périodes d’abstinence et celles qui suivent une éjaculation ? Comment ta femme (qui s’inquiétait déjà de te voir « finir gay » vit-elle tes périodes d’abstinence ?
    2. Au début de cette année tu semblais avoir adopté un rythme de session modéré :

    Ça se passe bien pour moi, de l’ordre de 2 séances par semaine

    Tu nous parles aujourd’hui de «  séances assez rapprochées ». Doit-on comprendre que tu multiplies tes sessions chaque semaine, poussé par un désir de plus en plus fort et de plus en plus présent qui te conduirait à multiplier les sessions ? Si tu sens une différence entre ce qu’était ton désir il y a quelques mois et ce qu’il est devenu aujourd’hui tu reliras avec profit ce que @epicture écrit à ce sujet, sans oublier @bzo. En voici quelques exemple :
    https://www.nouveauxplaisirs.fr/forums/topic/mon-bonhomme-de-chemin/page/14/#post-35099
    https://www.nouveauxplaisirs.fr/forums/topic/lenergie-sexuelle-masculine/page/3/#post-35065
    https://www.nouveauxplaisirs.fr/forums/topic/mon-bonhomme-de-chemin/page/14/#post-35043
    https://www.nouveauxplaisirs.fr/forums/topic/journal-dun-prostatomane-v-aneroless-age-dor/page/31/#post-35103
    https://www.nouveauxplaisirs.fr/forums/topic/a-l-ecoute-de-mon-corps/page/2/#post-34994
    https://www.nouveauxplaisirs.fr/forums/topic/a-l-ecoute-de-mon-corps/page/2/#post-34990
    https://www.nouveauxplaisirs.fr/forums/topic/a-l-ecoute-de-mon-corps/page/2/#post-34988
    Tu sembles suivre le même chemin que celui qui les a conduits à vivre des moments de jouissance tout simplement extraordinaires. En deux mots des super O’s !

    Bon cheminement @arousal.

    #35295
    AvatarArousal
    Participant

    J’ai bien réessayé avec le Njoy Pure wand le 27 septembre au soir.
    Ambitieux, j’ai tenté d’emblée d’utiliser la plus grosse extrémité, mais j’ai eu beau essayer, impossible de passer le sphincter anal. J’ai dû me rabattre comme d’habitude sur la petite extrémité.
    Séance bien agréable. Au bout d’un moment j’ai retenté la grosse extrémité, très doucement, avec beaucoup de lubrifiant. Eh bien avec beaucoup de persévérance, millimètre après millimètre… ça a fini par rentrer !
    J’ai continué la séance la plupart du temps sur le ventre, l’engin pesant de tout son poids sur la prostate : orgasme sur orgasme…
    C’était très bien, mais pas vraiment mieux qu’avec d’autres masseurs. Mais par contre beaucoup moins pratique vu les difficultés d’intromission. Et, désolé de ne pas être très glamour, l’extraction fut assez douloureuse et dirons nous un peu « messy » comme on dit en anglais…
    Et par la suite j’ai eu un inconfort de la zone pendant plusieurs jours → plus de masseur pendant une bonne semaine.
    Bref la grosse boule du Njoy Pure Wand : bof:)


    @andraneros
     : merci pour tes encouragements !
    Pour ce qui est de l’abstinence éjaculatoire, ça se fait relativement naturellement, du moins au début. Pour diverses raisons sur lesquelles je ne m’étendrai pas ici, les relations sexuelles au sein du couple peuvent être très espacées en ce moment. Par ailleurs ma libido classique n’est de toute façon plus la même qu’il y a 20 ans, ma moyenne « en roue libre » doit tourner à peut-être deux éjaculations par semaine (assez souvent en solitaire donc en ce moment).
    Comme tout le monde je pense, l’orgasme classique fait retomber ma libido, qui remonte ensuite doucement jusqu’à la prochaine.
    Et maintenant, plus ma tension sexuelle augmente, plus je suis motivé pour une séance de massage prostatique, et, dans une certaine mesure (ce n’est pas toujours vrai), plus les orgasmes sont faciles à obtenir, répétés et intenses. Orgasmes prostatiques qui à la différence des orgasmes éjaculatoires ne relâchent pas la tension sexuelle, bien au contraire.
    Au bout d’un moment quand même (10-15j) je finis par ne plus résister à un orgasme pénien, soit que vraiment je n’arrive plus à le refuser à mon pénis, soit que j’ai un rapport sexuel (encore qu’il peut m’arriver alors de parvenir à ne pas éjaculer, et à enchaîner sur un massage prostatique), soit que volontairement je décide de faire baisser une libido trop intense (quand j’enchaîne plusieurs nuits consécutives de massages prostatiques prolongés, et que je sais que ma prostate ne me laissera pas dormir sinon).
    Car en effet au fur et à mesure que la tension monte, les séances peuvent se rapprocher jusqu’à devenir quotidiennes !

    #35305
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Je suis heureux de lire @arousal:

    J’ai continué la séance la plupart du temps sur le ventre, l’engin pesant de tout son poids sur la prostate : orgasme sur orgasme…

    La suite de ton message m’inspire deux remarques.
    1. Lorsque j’utilise un masseur dont le diamètre s’approche du maximum de ce que je peux insérer dans l’anus, j’ai pris l’habitude de procéder comme suit :
    ◦ Lubrifier soigneusement voire plus que d’habitude,
    ◦ Procéder très lentement en prenant soin d’être détendu (respiration, concentration et poussée rectale),
    ◦ Commencer par une série d’insertions – extractions très lentes consécutives jusqu’à ce que l’insertion devienne suffisamment naturelle. C’est ce qu’on trouve sous la notion d’« échauffement » dans les messages des forums spécialisés.
    Si l’insertion ne se fait pas naturellement c’est que je suis trop tendu et le risque est, comme tu l’as vécu, que l’extraction soit douloureuse. L’expérience m’a appris à renoncer dans ce cas.

    2. Quand tu écris :
    par la suite j’ai eu un inconfort de la zone pendant plusieurs jours
    Ton expérience me paraît normale. Tu as vécu des orgasmes dans une position inhabituelle sous l’effet d’une stimulation inhabituelle. Je pense que cet exercice a soumis des nerfs, des muscles et des faisceaux de muscles à un effort inhabituel qui se traduit par cette fatigue inhabituelle. Quand tu seras en mesure de répéter régulièrement cet exercice ta gêne disparaîtra.

    Bon cheminement @arousal.
    (PS : Tu nous disais le 17/10/2018 :

    J’ai commandé un Aneros Helix classic le 17/10/17, que j’ai dû essayer pour la première fois quelques jours après.

    Bon anniversaire @arousal ! )

    #35393
    AvatarArousal
    Participant

    Merci @andraneros de tes conseils, et de m’avoir souhaité mon prostanniversaire ! 🙂

    Période un peu calme sur le plan prostatique, mais les affaires reprennent depuis quelques jours.
    Je commence à revenir sur le dogme de « pas touche au pénis ». Le massage du pénis réveille parfois ma prostate, et un fantasme pas forcément très réaliste d’orgasmes prostatique et pénien simultanés a germé dans mon esprit. Extension du domaine du plaisir qui ne se limite plus à la partie interne de l’appareil génital, mais cela implique de remettre le paramètre éjaculation dans l’équation, qu’il devient difficile de différer au bout d’un moment et qui, bien que très agréable, siffle la fin de la récréation et vide le réservoir à libido.
    Retour à des sessions plus classiques depuis le début de la semaine, celle de mardi soir étant particulièrement satisfaisante, avec un (trop bref) passage orgastique vertigineux. Apparition d’un nouveau type de sensation : comme si la prostate palpitante se trouvait enserrée dans un anneau, avec des va-et-viens source d’intense plaisir.

20 sujets de 81 à 100 (sur un total de 115)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.