Mots-clés : , ,

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Articles
  • #23804
    fideliofidelio
    Participant

    Ça fait bien longtemps que je n’ai pas ouvert de post ici. Mon cheminement m’a emmené vers des voies de traverse sur lesquels je me suis découvert plus complètement. Une fois que j’ai compris ce que c’était que le plaisir prostatique, compris aussi que j’étais capable d’avoir des orgasmes très variés, je me suis un peu désintéressé du Super O’ pour aller explorer d’autres types de jouissance (mentales et physiques). Du coup, sans trop m’en rendre compte, je me suis lassé de la bonne vieille routine, relaxation, laisser-aller, contractions par paliers, etc… c’est trop long à mettre en place, il faut une bonne demi-heure, et j’ai la flemme. Du coup, les vrais super O’ bien balèzes qui me retournaient la tête se font plus rares.

    En ce moment je lorgne pas mal vers le Vice car je me suis habitué à des jouets plus gros qui produisent sur ma prostate des effets plus rapides. Mais pour l’instant je n’ai comme plug de bon diamètre que le Boostie (ne pas confondre avec le Bootie). Aujourd’hui j’avais très envie de le mettre, mais j’étais franchement patraque, mal aux yeux, la nausée, mal au dos, le stress. Je l’insère quand même et c’est tout d’abord plutôt désagréable. Du coup, je tente de me détendre en m’allongeant et en écoutant un mp3 d’hypnose érotique, ce que je n’avais plus fait depuis longtemps. Au départ je suis impatient de ressentir des sensations mais petit à petit la piste audio me calme et je finis par me détendre complètement. Sans m’en rendre compte je retourne vers une bonne vieille séance comme j’en avais l’habitude avec le Helix. Au fur et à mesure que mon anus s’habitue au diamètre du Boostie, je sens mieux sa pression sur la prostate et je commence à jouer avec. En état d’hypnose, mon subconscient reçoit le scénario érotique que me propose la voix du mp3, et mon excitation grandit. J’ai un premier orgasme presque timide mais tout de même de bonne qualité, suffisamment pour me rappeler que cela faisait longtemps que je n’avais pas ressenti ça. Alors je me concentre un peu plus sur les images qui me traversent, je relaxe tous mes muscles, sauf le périnée. Un second orgasme survient, je tremble, je gémis. Je cherche le lâcher-prise toujours plus, et j’en prends un 3ème, tout à fait honorable et rassasiant.

    C’était il y a deux heures environ, et je bénéficie toujours du sentiment de plénitude provoqué par ces orgasmes prostatiques. Mes nausées et mon stress ont disparu, et je sais que c’est l’action conjuguée de l’hypnose et du Super O’ qui sont à l’origine de ce bien-être.

    Je me souviens que j’avais peur de perdre ma masculinité au début de mon cheminement, aujourd’hui, avec tout le recul dont je dispose, je n’ai plus du tout cette peur, et surtout je peux jouir pleinement du sentiment de sérénité induit par cette pratique qui rassasie sexuellement et psychiquement.

    Bonne soirée à tous.

    #23811
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    Je me suis lassé de la bonne vieille routine, relaxation, laisser-aller, contractions par paliers, etc… c’est trop long à mettre en place, il faut une bonne demi-heure, et j’ai la flemme.

    Il est vrai @fidelio que la pratique du massage prostatique sans les mains avec les masseurs de type Aneros demande une certaine forme de rituel pour ceux d’entre nous qui ne tombent pas dans un état orgasmique dès l’insertion. Il est nnaturel que ce rituel paraisse pesant si les sessions n’apportent pas tout ce que l’on en attend.

    Du coup, les vrais super O’ bien balèzes qui me retournaient la tête se font plus rares…

    C’est l’illustration que ce rituel est fort utile sinon nécessaire pour la majorité des anéronautes.

    Sans m’en rendre compte je retourne vers une bonne vieille séance comme j’en avais l’habitude avec le Helix. Au fur et à mesure que mon anus s’habitue au diamètre du Boostie, je sens mieux sa pression sur la prostate et je commence à jouer avec… J’ai un premier orgasme presque timide mais tout de même de bonne qualité, suffisamment pour me rappeler que cela faisait longtemps que je n’avais pas ressenti ça. Alors je me concentre un peu plus sur les images qui me traversent, je relaxe tous mes muscles, sauf le périnée. Un second orgasme survient, je tremble, je gémis. Je cherche le lâcher-prise toujours plus, et j’en prends un 3ème, tout à fait honorable et rassasiant.

    Puis-je écrire CQFD ?

    S’il est une leçon à tirer de ton expérience c’est qu’il faut apprendre à considérer cette préparation comme aussi importante que les préliminaires dans une rencontre amoureuse très chaude. Idéalement la seule idée de se préparer, de se mettre en condition devrait suffire à nous exciter. Ce lien n’est pas évident quand le plaisir se fait désirer au début de notre cheminement, mais plus on s’enfonce dans les orgasmes plus le lien devrait devenir naturel.

    C’était il y a deux heures environ, et je bénéficie toujours du sentiment de plénitude provoqué par ces orgasmes prostatiques. Mes nausées et mon stress ont disparu, et je sais que c’est l’action conjuguée de l’hypnose et du Super O’ qui sont à l’origine de ce bien-être.

    C’est formidable !

    Je me souviens que j’avais peur de perdre ma masculinité au début de mon cheminement, aujourd’hui… je n’ai plus du tout cette peur, et surtout je peux jouir pleinement du sentiment de sérénité induit par cette pratique qui rassasie sexuellement et psychiquement.

    Je suis heureux de lire que tu as finalement pu effacer certaines de tes angoisses et unifier pour le meilleur celui que tu étais avant de commencer ton cheminement et celui que tu as découvert pendant ton cheminement. Plus tu seras confiant dans ton devenir sensuel, plus tu t’abandonneras à ta jouissance et plus tu en seras récompensé. Ton message et son titre viennent compléter ce que nous disions il y a trois ans et demi dans le sujet Vivre après la découverte du Super O’.
    Bon cheminement @fidelio.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.