Toutes mes réponses sur les forums

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Auteur
    Articles
  • en réponse à : Comment utiliser un masseur Aneros #21585
    Avataralphanute
    Participant

    @Andraneros, je continue l’utilisation de mon Aneros. J’ai fait une session pas plus tard que hier. Et même si je ne pratique pas aussi souvent que voulu, au moins une fois par mois, les vagues de plaisir arrivent plus rapidement.
    Ce que j’aime bien, en plus du plaisir procuré, c’est le fait de se prendre un moment à soi, de prendre son temps, de se relaxer. Ces petits à-côtés ajoutent au plaisir de l’instant, un peu comme une séance de yoga, avec le côté délicieux en prime!
    Donc pour en revenir à ma séance de hier soir, je suis rentré en phase plaisir pendant plus de 25min! C’est plus la fatigue du corps qui m’a fait arrêter.
    Mine de rien, ça épuise ces moments!
    J’ai appliqué les conseils de respiration quand je me sens trop tendu des muscles. Et si le plaisir qui venait semble repartir suite à cette détente, c’est pur mieux revenir!
    Mais au bout d’un moment, la concentration sur la respiration et du relâchement des muscles repart, le corps se crispe, recontrôle et ainsi de suite. J’ai l’impression que ça aie à faire durer l’instant, cette maîtrise!
    Mais quand je me crispe, j’ai tendance à me rouler en boule, les fesses en l’air, la tête enroulée et enfoncée dans mon oreiller, la respiration rapide, comme si j’étais en train de courir.
    Le fait que le plaisir n’est pas intense, avec explosion et pic comme dans une éjaculation ne me dérange pas. En effet, il n’y a pas vraiment d’issue finale à ce plaisir, mais quand on a assimilé cela, c’est super agréable de rester dans cet état pour plusieurs minutes, à se retrouver sur une autre strate du ressenti du corps et de l’esprit!
    En tout cas, je confirme que l’aspect psychologique joue beaucoup pour atteindre le plaisir. Les rares moments où je n’avais que peu de temps devant moi, voulant me presser d’atteindre les premières sensation, ce fut un échec! Donc il faut se conditionner, savoir que l’on a du temps et ne pas se mettre de pression!

    en réponse à : Comment utiliser un masseur Aneros #21110
    Avataralphanute
    Participant

    Merci @andraneros pour le conseil de relâchement des muscles lors des premières crispations. Le commentaire de fidelio et ta réponse complète bien les choses.
    Je vais également travailler dans ce domaine.
    Pour l’aspect jouissance par vague et sur la durée, la seule fois où le plaisir a duré pour moi durant 15min, j’ai bien pris conscience qu’il n’y aurait pas une montée de plaisir et une « libération » comme avec une éjaculation. Mais plutôt un plaisir plus fort que la montée en tension de la sève, et sur une durée plus longue, plus diffuse dans le corps. Et au final, bas c’est pas mal! Effectivement, ça change des repères que l’on a d’avec la jouissance du pénis. Car on est aussi beaucoup plus formaté sur ce type de plaisir, avec un début et une fin bien identifiée (éjaculation), qui clôture la chose et qui est le but à atteindre.
    Cette ouverture d’esprit sur différents types de plaisirs est très intéressante je trouve, car cela permet aussi de s’ouvrir sur d’autres perceptions de son corps et d’être plus attentif aux interactions de l’environnement sur soi : vibration d’un téléphone dans la poche et se concentrer sur la propagation dans le muscle de la cuisse, courant d’air qui caresse la nuque… Le plaisir n’est pas du tout orgasmique, mais ça ouvre à être attentif à ce qui se passe sur et en soi comme ressenti.
    Je ferrai part de mes nouvelles expériences aneros ici alors!
    En tout cas, rien qu’à l’idée d’une séance, je ressens une excitation interne, mais pas une excitation par le pénis, comme on peut avoir comme quand on sait que l’on va se servir de son sexe. La différenciation des plaisirs semble s’intégrer!

    en réponse à : Comment utiliser un masseur Aneros #20974
    Avataralphanute
    Participant

    @Andraneros, après votre message, je me rends compte que mon message était un peu succin.
    Je vais donc reprendre.
    J’ai 32 ans. J’ai découvert un peu par hasard le toucher prostatique, avec mon doigt, par curiosité, pour sentir mon intérieur.
    Je me suis renseigné et de fil en aiguille, je me suis décidé pour un Aneros.
    Je me suis bien renseigné sur le sujet, la relaxation, l’état d’esprit.
    S’il y a bien un domaine où je ne me me mets pas de pression, c’est le sexe. La performance, c’est pour le boulot. Le plaisir, c’est personnel. Et tant pis si c’est pas super à chaque fois, là n’est pas l’essentiel (même si c’est meilleurs quand c’est bien fait!).
    Je pratique donc des sessions quand j’ai le temps et l’envie. C’est plus le temps qui manque. Je m’installe, et je sais que j’ai au moins deux heures devant moi sans être dérangé, pour un massage.
    Mes sessions (relaxation, sensations) durent entre 40 et 50 min. J’ai eu une session avec un bon plaisir durant au moins 15 min. Mais je ne pense pas avoir atteint l’orgasme final, au regard des descriptifs des sensations des uns et des autres.
    En tout cas, je sens que c’est « physique », avec ce fourmillement des membres, la gorge sèche. Il me faut un peu de temps pour récupérer, mais c’est agréable aussi comme sensation, une sorte de clôture de l’instant. Je suis resté un peu « sous le choc » une dizaine de minutes après.
    Calme, serein, heureux!
    En espérant avoir mieux décrit les choses.

    en réponse à : Comment utiliser un masseur Aneros #20970
    Avataralphanute
    Participant

    Bonjour,
    Je suis nouveau ici, et aussi nouvel utilisateur d’un Aneros. J’ai déjà fait 4-5 séances et je voulais partager mon ressenti avec vous pour savoir si je suis sur la bonne voix vers le plaisir!
    J’ai déjà ressenti des moments de plaisirs et j’ai noté des aspects dont je voulais savoir si c’était « normal ». Ainsi, quand je commence à ressentir du plaisir avec l’Aneros, je me mets à ouvrir la bouche en grand et à gémir, à avoir des fourmis dans les membres. Et à la fin de la session, j’ai limite mal à la mâchoire et il me faut un peu de temps pour récupérer l’usage entier de mes membres. Je voulais juste m’assurer que c’était normal d’avoir ce genre d’effet.
    Au regard des descriptions, je ne suis pas sûr d’avoir encore atteint l’objectif plaisir ultime, mais je suis patient!

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)