Toutes mes réponses sur les forums

8 sujets de 21 à 28 (sur un total de 28)
  • Auteur
    Articles
  • en réponse à : Des idées sur l'après tremblements ? #21711
    ane et rosseane et rosse
    Participant

    Bonjour,
    Je vais enfin aujourd’hui apporter du positif et peut être une petite pierre à l’édifice. J’ai renouvelé dans des conditions identiques ma petite expérience précédente : écoute de mp3 « d’hypnose pour parvenir à un orgasme » puis séance avec l’Anéros sur un mp3 relaxant également trouvé sur internet : « The Aneros Audio Experiment ».
    Je me croyais totalement hermétique à l’hypnose et pourtant j’ai réagi dès la première fois et mon ressenti s’est amplifié écoute après écoute : du véritable plaisir et un réel orgasme au moment T déclanché par la voix. Mais ce n’est pas cela l’important. En fait ces séances m’ont non seulement plongé dans un état de relaxation que je ne pouvais même pas envisager avant mais l’orgasme hypnotique a véritablement éveillé ma prostate qui me donnait très peu de signes d’existence jusqu’àlors. Entre les séances, je l’ai sentie vivre et me solliciter. J’ai éprouvé un doux plaisir à contracter mon périnée lorsqu’elle me chatouillait et elle m’a rendu mon effort.
    Mais j’en reviens à ma dernère séance avec l’Aneros. Après m’être relaxé en écoutant le mp3 d’hypnose orgasmique cité plus haut, j’ai « branché » mon Helix dans les règles et, comme la fois précédente, j’ai tout de suite éprouvé des sensations plus qu’agréables et allant s’amplifiant. J’ai alors saisi que tout ce que j’avais lu, je ne l’avais pas compris par faute de ressenti.
    J’ai lu qu’il fallait pratiquer de petites contractions volontaires mais qu’est ce que cela voulait dire tant que je n’avais pas la mesure dans ce domaine, tant que ma prostate faisait la sourde oreille. Rien du tout! Mais là j’ai perçu ce que cela voulait vraiment dire et pourquoi il était précisé que mêmes les battements de la circulation pouvaient faire effet. En fait, quand votre prostate est éveillée, on ne peut même pas parler de petites contractions, je les qualifierais de contractions du »bout des lèvres » si on veut bien m’accorder l’expression dans ce domaine, Seule est nécessaire une infinitésimale pression que l’on ne peut même pas qualifier de contraction et c’est là que les néophytes ont tout faux parce que n’ayant aucun ressenti ils ne peuvent pas doser, ils ne peuvent que forcer. C’est là que l’on comprend qu’au lieu de flatter sa prostate, on la brutalisait tout simplement.
    Les contractions involontaires, encore un autre problème de perception. D’après ce que je croyais comprendre, j’envisageais une réaction limitée en amplitude et en domaine. Je voyais cela comme une espèce de « vibrato » anal limité à l’action des muscles sphinters et a la périphérie immédiate de l’anus. C’est quand elles se sont déclanchées que j’ai compris qu’il s’agissait de véritables contractions spasmodiques qui sollicitaient les muscles annulaires mais également ceux du périnée et ceux de l’abdomen, non pas un vibrato, mais de belles et puissantes contractions bien distinctes avec une phase assez longue et d’une ampleur différente culminant par une contraction que j’ai estimée à plusieurs secondes (c’est comme ça que je l’ai perçue en tout cas). L’aneros s’enfonçait à fond et donnait l’impression de vouloir rester à l’intérieur, j’ai même eu la crainte que les branchesne se cassent tellement j’ai été surpris.
    De plus les premières contractions volontaires ne m’apportaient rien. Bien au contraire, elle stoppaient la montée du plaisir qui les avait déclanchées et tournaient à vide. Ce n’est qu’après plusieurs cycles de contractions qu’elles ont apporté une plus value à la montée de plaisir et que la plus puissante des contractions s’est révélée être le point culminant de ces orgasmes débutants.
    J’ai été long et lourd dans les détails mais cela fera peut être comprendre à ceux qui comme moi se sentaient égarés que, comme pour toute autre voie, les panneaux donnent la direction mais ne décrivent pas les paysages que l’on va traverser, qu’il faut donc être prudent et suivre les conseils qui sont donnés sans se fermer de porte par le doute.
    Maintenant j’ai réellement compris que j’irai plus loin en empruntant un chemin que d’autres avaient ouvert mais qu’ils ne pouvaient décrire les paysages traversés dans les détails parce que ces détails étaient les miens et dépendaient de ma perception et de mon ressenti. J’ai atteint une étape, celle de l’ouverture d’esprit.
    Donc @haruko, quel que soit le moyen utilisé, il faut avant tout que ta prostate s’éveille ou que tu t’éveilles à ta prostate. Il faut que tu la sentes vivre en toi. J’avais lu cela dans les témoignages des plus initiés mais, à défaut de ressenti, ça ne voulait alors rien dire pour moi. Courage à toi.
    Bonne fin d’année à tous ceux qui voudront bien me lire.
    Cordialement

    en réponse à : Des idées sur l'après tremblements ? #21665
    ane et rosseane et rosse
    Participant

    Bonjour @Andraneros,
    Non votre réponse n’est pas longue, elle se veut exhaustive et j’apprécie votre intérêt.
    L’introduction de l’Aneros n’est pas gênante ou douloureuse, simplement limite et je pense que dans l’immédiat je ne pourrais pas accepter plus large sans inconfort; Enfin, c’est ce que je suppose. La lubrification est, je pense, assez complète et conforme à ce que j’ai pu apprendre. Elle s’accomplit sans brusquerie et je me traite avec le plus de délicatesse possible pour m’ouvrir confortablement. Lubrification et massage de l’anus progressivement en profondeur qui se termine par l’injection profonde du contenu d’une seringue spéciale. Non je crois que la préparation est presque parfaite et ça se passe bien. Mais l’Aneros est la première prothése que j’utilise. Pour faire une comparaison, quand on a les pieds fragiles, on hésite à changer de chaussures. Je vais voir.
    Depuis ce dernier message, j’ai eu une expérience « bricolée » très positive que j’évoque dans le forum sur l’hypnose. J’attends quelques jours pour la renouveler car, je ne sais pas si cela est normal, mais ma prostate, qui réagissait très peu durant les séances jusqu’à présent, avait quand même tendance à me titiller entre les séances. Il faut de deux à trois jours pour que ça passe.C’est très agréable, c’est même un ressenti plus accentué que ce que j’éprouvais durant les séances mais je ne voudrais pas que ce soit dû à une irritation ou un surmenage de la prostate. Ce n’est pas douloureux en tous cas, mais c’est très « présent » pendant plusieurs jours.

    @andraneros
    , je vous remercie et je vous souhaite de très bonnes fêtes.

    en réponse à : Orgasme prostatique après hypnose #21664
    ane et rosseane et rosse
    Participant

    Décidément, c’est :
    http://www.youtube.com/watch?v=rfXCESOvRXM avec https// bien sûr devant

    en réponse à : Orgasme prostatique après hypnose #21663
    ane et rosseane et rosse
    Participant

    Matt,
    Je remets le lien parce qu’il y a eu un bug dans le précédent message :
    https://www.youtube.com/watch?v=rfXCESOvRXM
    Le plus dur c’est la manipulation du casque pendant les spasmes. c’est très désordre

    en réponse à : Orgasme prostatique après hypnose #21662
    ane et rosseane et rosse
    Participant

    Bonjour Matt,
    Bien volontiers, le voilà :
    https://www.youtube.com/watch?v=rfXCESOvRXM
    ça marche sur moi et je peux te dire que la relaxation n’et pas mon fort, quant à l’hypnose, je considérais cela comme un spectacle de cabaret.
    Je l’ai fait plusieurs fois de suite et le résultat s’est amplifié au fur et à mesure. La partie relaxation me transforme littéralement en une masse de plomb et l’orgasme se déclanche tip top au moment prévu, spasme de l’ensemble du corps, contraction périnéales et bien sûr anales très marquées sans Aneros. Alors pour la session Aneros, j’ai bien sûr bricolé un petit MP3 avec session hypnose d’abord qui embraye sur une session relaxation pure.Dès que l’hypnose a déclanché l’orgasme, j’ai enlevé le casque pour ne plus écouter la jolie voix qui termine sa session en mettant fin à l’orgasme. Il se prolonge alors assez longtemps pour que j’atteigne la partie relaxe. Je remets le casque et je travaille ça.
    Honnêtement, je n’en reviens pas.
    Je te souhaite de bonnes fêtes

    en réponse à : Orgasme prostatique après hypnose #21656
    ane et rosseane et rosse
    Participant

    Bonjour,
    Je me suis procuré il y a deux semaines hypnaerosession. C’est une déception, je n’accroche pas. Je ne suis pas un anglophone accompli mais là n’est pas le problème, ce que j’entends est clair pour moi mais ça reste de l’anglais et ce n’est pas ma langue maternelle, il y a comme un filtre psychologique.
    J’ai par contre trouvé sur YouTube un petit bijou de 13 minutes en français pour atteindre à un orgasme hypnotique. Eh bien ça marche, plus ou moins fort mais ça marche. Alors, je l’ai écouté avec l’Aneros en moi en embrayant sur un morceau de musique relaxante. J’ai eu mes premiers spasmes, à blanc si j’ose dire, à l’écoute de la session d’hypnose et je les ai travaillés par des contrations pendant le morceau relaxant. J’ai alors eu mes premières vraies sensations de plaisir, de véritables micro orgasmes avec quelques contractions involontaires (1 ou 2 à la fois) que j’ai entretenues par des contractions volontaires intermédiaires. 1 à 2 seulement à la fois mais très puissantes, on aurait dit que l’Aneros voulait se briser pour aller plus loin en moi.
    Merci Papa Noël.
    Bonnes fêtes à tous les Aneronautes

    en réponse à : Des idées sur l'après tremblements ? #21652
    ane et rosseane et rosse
    Participant

    Bonjour,
    Tout d’abord merci pour vos conseils éclairés et votre grande amabilité. J’en profite pour souligner cette amabilité générale chez les utilisateurs de l’Aneros. Cette quête du Graal ne doit pas y être étrangère.
    Je ne crois pas faire preuve d’impatience mais je m’interroge. En fait je ne sais pas où j’en suis et surtout pas où je vais et par où je dois passer. Difficile alors de se repérer, d’identifier le progrès du superflu et de s’orienter positivement. Je sais que c’est normal puisque chaque expérience est individuelle. En fait mon vrai questionnement, c’est à quoi ai je à faire, qu’est ce que le superO’, quelles sont les sensations intermédiaires et préalables. Dans les sujets abordés, j’en ai la description mais pas le ressenti, tout cela est nouveau pour moi, contractions involontaires, orgasme anal etc… Je ne connais pas et quand je ressens quelque chose, je ne sais si cela conduit vers du positif ou du nulle part.
    Voilà pourquoi j’en parle et sollicite des retours d’expérience de la part de ceux qui sont peut être passés par d’identiques interrogations.
    Le « do nothing », je prends parce que j’aime bien, c’est ma nature contemplative. Mais mon ressenti actuel est-il assez fort? Quant au Bootie S, je ne sais pas, j’ai pas trouvé à quoi cela ressemblait sur internet. J’ai déjà du mal à introduire l’Aneros dans des conditions confortables, je lubrifie beaucoup et prends mon temps, alors plus gros ou moins ergonomique, je ne crois pas que ça marche.
    Merci encore de votre écoute et croyez moi je suis attentif à tout ce qui est dit (écrit). Je vous souhaite de bonnes fêtes.Joyeux Noël pour ceux qui le fêtent.
    Marc

    en réponse à : Des idées sur l'après tremblements ? #21636
    ane et rosseane et rosse
    Participant

    Bonjour,
    Je me pose également la question de l’après tremblements. Disposant de mon aneros hélix dpuis trois mois environ, je chemine avec lui au rythme de une à deux séances par semaine avec des coupures en fonction de mes activités. Ce cheminement peut se résurmer ainsi :
    – toute première séance : aucune sensation à l’intérieur mais par contre j’éprouve des tremblements presque convulsifs qui parcourent tout mon corps et persistent après les contractions volontaires,une sensation de chaleur,les mains moites et après la séance une sensation de faiblesse et de tremblotement à défaillir. Aucune sensation intérieure identifiée
    – 4 ou 5 séances suivantes : rien dans un sens ni dans un autre, pas de sensation intérieure et les manifestations physiques s’estompent. A l’issue de ces quelques séances, je fais un break. On vera plus tard!
    – à la reprise quelques semaines plus tard, au fil des séances de petites sensations apparaissent et je n’ai pratiquement plus de tremblements. Tout reste léger. Il faut éffectivement que je me concentre pour le ressenti. Le problème est là concentration, contractions et relaxation ne vont pas de pair pour le moment.
    – ces dernières séances, le ressenti intérieur s’intensifie sans qu’on puisse appeler cela du plaisir, c’est du bien être plutôt. Je remarque que pour atteindre ces quelques parcelles de bien être, il faut des contractions de plus de 15 secondes.
    J’en suis là! J’essaie des variantes de position, des dosages de lubrification différents, des modes de lubrification différents, inspiré par ce que je lis. Voilà, je ne sais quel chemin prendre maintenant pour avoir une étincelle plus clairement identifiable. la difficulté c’est bien sûr la relaxation, à l’expiration pas de problème, mais lors de l’inspiration (et de la respiration bloquée plus de 15 secondes), la concentration et les contractions dépassent la zone souhaitée.
    Que faire pour concilier tout cela.
    Bonne fin de journée

8 sujets de 21 à 28 (sur un total de 28)