Toutes mes réponses sur les forums

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 110)
  • Auteur
    Articles
  • en réponse à : Orgasme prostatique après hypnose #22486
    Avatarhector
    Participant

    Merci @Andraneros,
    En fait, c’est plus que je sens qu’il y a encore des choses à atteindre, notamment les full body orgasme et/ou les ondes de plaisirs (j’en ai de toutes petites qui ne se propagent pas dans tout le corps mais je sens bien que ça peut s’amplifier).
    Pour en revenir a l’hypnose, j’ai re-tester la séance qui m’avait provoqué une éjaculation et pour le coup, sans plug, je n’ai pas eu d’éjaculation mais j’ai eu un orgasme moins intense mais bien présent (et j’ai bien cru que j’avais éjaculé d’ailleurs). Bref, je suis sur que c’est efficace pour moi, je vais donc continuer a explorer les pistes auditives.

    en réponse à : Orgasme prostatique après hypnose #22438
    Avatarhector
    Participant

    Me revoilas par ici après une période ou j’ai moins pris le temps de suivre le site ayant d’autres sujets qui m’ont travaillés.
    J’ai cependant continué mes expériences anerosiènes et anales avec plus ou moins de succès (enfin c’est généralement super bon, juste je ne sais finalement pas si j’ai eu des vrai super Ô…).
    Bref dans ma recherche de zénitude et de réponses, je suis tomber sur les lien youtube d’auto-hypnose précédemment cités puis, j’ai repensé à ce que j’avais lu ici et j’ai glissé vers de l’asmr, des sons binauraux et autres variations auditives…
    Et bien, d’un point de vue (auto-)hypnose, ça marche plutôt bien avec moi. J’avais déjà donné dans l’auto-hypnose à l’aide de guides écrits, avec du succès dans le passage en état second mais j’en avais pas fait grand chose. D’ailleurs a cette période un psy que j’ai vu avait été surpris de ma facilité à plonger, mais n’a pas prolonger parce que j’ai bloquer la remonter d’information (oui, quand le subconscient/conscient ne veux pas, il ne veux pas… j’ai eu la réponse qu’il me demandait mais je ne l’ai pas formulé).
    Bref, mes différents test de sons binauraux couplés ou non avec des sons autres m’ont apportés pas mal de plaisir, encore plus si couplé avec un anéros ou un enjoy pure.
    J’ai alors tester des hypnoses érotiques dont celle en français plus haut, avec de bonnes sensations et à minima des mini Ô 😉
    Je me suis en suite pencher sur une en anglais qui pour le coup m’a mené à un gros orgasme éjaculatoire… alors que j’étais plutôt sceptique au départ. J’avoue que je ne l’ai pas réessayer depuis mais c’est quelque chose que je dois faire (notamment sans le pure).

    Bref, je suis très agréablement surpris de ce que les stimulations auditives peuvent donner.
    Après pour ce qui est de la maitrise de l’auto-hypnose, j’ai besoin de trouver mes truc pour y arriver plus vite et après je pourrais commencer à l’utiliser pour diverses choses (mais pour le coup, j’ai du mal à visualiser et cela me prend déjà pas mal de temps à rentrer en hypnose guidé, il faut que je trouves ma voie).

    en réponse à : Ma femme n'accepte pas cette pratique ! #20616
    Avatarhector
    Participant

    <mode bourrin on> Tu peux lui proposer de remplacer ce « sexe d’homme » par un doigt de femme et lui demander de te faire des massages de la prostate <mode bourrin off>
    Sinon je n’ai pas vraiment de solution à te proposer sinon que celles déjà proposées : communication, échange et patience.

    en réponse à : Suite de mon parcours #20501
    Avatarhector
    Participant

    Aujourd’hui, une première pour moi, un jouet est rentré totalement là ou il ne fallait pas…
    J’ai alors repensé à cet article d’Adam, que je n’avais pas lu, parce que « ça ne peut pas m’arriver… »

    Je vous remet ici la petite histoire que j’ai laisser en commentaire 😉

    J’ai toujours été assez incrédule sur le sujet, jusqu’à aujourd’hui ou mon rosebud L est entré en entier… J’étais tranquillement sur le dos après environs 2 h de port dont 50min assis dans les transports en commun…
    Bref, bien excité, quelques contractions/spams de plaisir et une lubrification trop importante (j’ai utilisé un lubrifiant silicone car il n’accélère pas mon transit et dure plus longtemps que celui à base d’eau en stock. Cependant il est plus dur à retirer de la partie restant à l’extérieur…) et hop, j’ai senti la partie externe rentrer… La panique arrive et :
    1) je me force à rester calme
    2) je vais aux toilettes. (D’habitude je retire mes plugs aux toilettes, assis sur le rebord de la lunette, il me suffit alors de pousser légèrement et ça sort tranquillement. Cette position permets de récupérer le plug sans problème et de le tirer un peut si nécessaire.)
    3) j’insère un doigt, c’est bien lubrifié. Je pousse légèrement et sens que le plug est juste là.
    4) doucement, j’essaie de l’orienter avec un ou deux doigts tout en poussant sans forcer pour le faire sortir. Comme la partie normalement extérieure se présente de biais, elle sort assez facilement et le reste suis, comme d’habitude, le tout sans douleurs 🙂 .
    5) vérification de l’absence de saignements lorsque je m’essuie et sur le plug. Tout semble OK 🙂

    Voila, pas dit que ce soit la meilleur méthode, pour cette (première) fois, cela a marché et c’est tant mieux. Je pense que l’important est de garder son calme et tant pis si l’on doit faire faire l’extraction par un pro, c’est mieux que de forcer et s’abimer (ce qui est risqué et empêchera l’utilisation de cette zone érogène un certain temps sans oublier d’autres désagréments possibles.)

    en réponse à : Suite de mon parcours #20464
    Avatarhector
    Participant

    Bonsoir tout le monde,

    Après quelques mois d’absences, je reviens faire un petit point.
    Je ne sais toujours pas si j’ai réellement atteint le super Ô, mais l’utilisation de l’helix me procure toujours des sensations agréables, des vagues de plaisirs. J’arrive à avoir ce même type de sensation avec les rosebuds L et XL ou les B balls selon les positions/contractions. Il m’arrive aussi de les obtenir à vide mais c’est moins facile.

    Par ailleurs, je me suis offert un rosebud XL mentionné précédemment et j’ai découvert le plaisir des balades avec tout d’abord sont petit frère, puis lui et enfin les B balls (qui me paraissaient être les plus risquées au niveau d’une possible éjaculation pendant la promenade). En fait, passé les quelques premières centaines de mètres, l’excitation du pénis fini par retomber et je profite alors pleinement des sensations de ces jouets cachés dans mon intimité pendant plusieurs Km. Les sensations sont agréables, parfois excitantes… Il y a tjs un petit quelque chose de plus lié au risque (peu probable) de se faire découvrir. Cependant, je garde toujours un certain contrôle et n’ai jamais eu d’orgasme quel-qu’il soit en sortie. Par contre une fois rentré, je suis généralement très excité et je passe sur d’autres amusements.

    Enfin, depuis maintenant un bon moment, comme je l’ai déjà mentionné, j’arrive à atteindre des orgasmes de folie lorsque je me masturbe le pénis (au moins comparé à ce que j’ai connu avant ma pratique des anéros et autres jouets anaux). En effet, j’arrive à avoir des spasmes, des vagues de biens être et des contractions pas très volontaire lié à des sensations prenant naissance au niveau de la prostate (quitte à aider avec quelques contractions). Généralement, après quelques séries de ce type d’orgasmes, je me laisse aller et obtient un orgasme éjaculatoire en plus et la c’est la fête dans le cerveau et le corps.

    en réponse à : Stimulateur Clitoridien #20463
    Avatarhector
    Participant

    Perso j’avais acheter une fairy (le noir) pour jouer avec mon ex… Devant la tête de la bête, elle a un peut hésité, mais après elle en a redemandé. Les fairy disposent d’une molette permettant de régler la puissance et je pense qu’un peu de lubrifiant peut être un plus surtout si l’on monte dans la vitesse.
    J’ai aussi trouver du plaisir avec le fairy, que se soit directement sur le sexe ou que mon ex-compagne me caresse certaines zones érogènes avec.

    Les 2 points faible :
    – Il est a tête dur. D’autres marques en font a tête souple, c’est peut être plus agréable.
    – Il chauffe beaucoup (d’un autre coté au moment de l’achat c’était le plus puissant de la gamme)

    en réponse à : Suite de mon parcours #18541
    Avatarhector
    Participant

    Un petit passage pour donner des nouvelles car il est vrai que je ne publie plus trop même si je passe régulièrement lire ce qui ce passe.

    Pour ma part, cela fait quelques temps que je n’ai pas utiliser des masseurs ou autres sextoys d’ailleurs.

    Il m’arrive d’avoir des vagues de plaisir qui montes de la prostate (enfin de ce coin la en tout cas) par moment, c’est très agréable et je peux me laisser aller. Généralement ça arrive quand je suis bien détendu, pas obligatoirement excité, et généralement j’en profite. Ce ne sont pas des orgasmes, enfin je pense pas, mais c’est super agréable, ça parcours le corps, ça ressemble aux P-waves je pense.

    Sinon, j’ai aussi de super orgasmes péniens, enfin prostato-peniens, enfin j’en sais trop rien mais c’est top. Quand je masturbe ma verge, j’arrive a déclencher des ondes de plaisir qui parte de la zone prostatique, sans éjaculation. J’arrive à avoir de fortes réaction, tremblements et autres que me procurent parfois les masseurs.
    Après quelques orgasmes de ce type, j’arrive a coupler l’orgasme traditionnel et les réactions précédentes. C’est très fort, et les spasmes éjaculatoires durent plus longtemps que d’habitude. Bref cela me laisse dans un était de profonde satisfactions et de bien être.

    Franchement, en un peu plus d’un an, je ne sais pas si j’ai atteins ou pas les super Ô mais j’ai grandement augmenter mon plaisir, que ce soit en sources ou en intensité et satisfaction 🙂

    Merci à tous pour vos apports (contenu éditorial comme échanges sur le forum ou autres témoignages 🙂 )

    en réponse à : Suite de mon parcours #17846
    Avatarhector
    Participant

    Salut,

    Juste un petit coucou histoire de vous souhaiter une bonne et heureuse année 2016 😉

    Bon cheminement 🙂

    en réponse à : Suite de mon parcours #17660
    Avatarhector
    Participant

    En fait je sais pas si c’est être dans une catégorie qui m’intéresse, c’est surtout que c’est la seule base dont je dispose pour me définir, que je sois dedans ou dehors en fait… Juste je me cherche.

    en réponse à : Suite de mon parcours #17658
    Avatarhector
    Participant

    Alors, deux ou trois truc comme ça histoire de donner des news.

    @filou) Je ne sais plus si je l’ai évoqué ailleurs ou non, mais, une pratique à contre sens de ce qui est dit sur le forum, dans le traité, est de se masturber avec l’anéros en place. Pour moi, cela m’a permis à un moment de me faire prendre conscience de ma prostate et de son action. Alors il faut faire monté le plaisir doucement, faire attention à ne pas atteindre le point de non retour (qui pour moi au début était très proche voir avant le moment ou je sentais la prostate entrer en action).
    Et pour un autre point, même si mon cheminement semble court (1 an environs) cela fait quand même une bonne 20 aine d’années que j’explore les sensations anales et que donc les barrières physiques et psychiques s’effritent.
    Bon courage, ne lâchez rien (mais effectivement peut être qu’une pause s’impose) 🙂

    1) Je viens de me connecté, le site a eu du mal à prendre en compte ma connexion, présence du « salutation Hector » et du « Se connecter/s’enregistrer ». Obliger de faire un rechargement forcé de la page (shift + clic sur l’icône de rechargement de la page – la flèche en cercle au bout de la barre d’adresse sous firefox) pour que ça passe. (Je note car j’ai lue que d’autre ont des problèmes de connexion. Peut être un nettoyage du cache et des cookies ferait du bien)

    2) L’autre jour, je me suis fait une petite séance avec mon rosebud et je fut agréablement surpris des sensations qui se sont manifestées. En effet, j’ai sentie ma prostate battre, ou plutôt pulser, au contact du rosebud, à moins que cela soit juste le sang des vaisseaux du coin.
    Cela à lancé des vagues de plaisir bien agréables. C’est assez surprenant parce que ce n’est pas le genre de sensation qu’est sensé apporter le rosebud d’une part et d’autre part c’est assez rare que j’ai ce type de pulsations au niveau de la prostate.

    3) Cela fait quelque temps que je trouve, de manière générale, que je suis plus sensible. Enfin, comment exprimé cela, mes sens sont plus facilement excitables, surtout le touché et l’ouïe. Si l’ouïe est capable depuis longtemps de m’apporter des frissons de plaisir, c’est nettement plus fréquent actuellement et plus intense aussi. Ce qui est plus notable c’est que le touché si mets. Ma peau est plus sensible, et comme pour l’ouïe, des choses qui me faisaient rien me font du bien (et pour l’ouïe, ce qui me faisait du bien m’en fait encore plus). Ma prostate est plus sensible aussi, je sens régulièrement une sorte de chatouillement dans ce coin, qui, si je me laisse aller, permet de lancé une onde plaisante.

    4) Tout ceci me semble avoir encore augmenter avec la réalisation d’un fantasme à caractère fortement sexuel pour moi, même si il n’y a pas eu acte sexuel en soit. La préparation du passage à l’acte m’a mené dans des états d’excitation très forts, me menant parfois au bord de l’orgasme classique (mais transformé de justesse en vague de bien être prostatique, probablement grâce aux séances de masturbation récente ou j’ai l’impression d’arriver à faire migré le plaisir du pénis vers la prostate 🙂 ). Bref, cette préparation et cette réalisation m’ont permis de tomber quelques barrières je pense, m’ont amené, ou plutôt ont relancés, quelques questions auxquelles je ne sais toujours pas répondre, ou ne veux pas.
    Mais j’ai l’impression que depuis, ce que je décris en 3) est monté encore d’un cran. D’ailleurs, bien que moins sollicité, j’ai quand même l’impression que l’odorat entre dans la partie.

    Bonus) Pour les questions, il s’agit bien sur des questions sur ma sexualité, voir mon genre. Pour les réponse, je pense quand même être attiré par les femmes de manière générale, et par les hommes de manières nettement plus exceptionnel. Mais, est ce que le fruit du conditionnement, des barrières, est dans l’attirance ou dans le non passage à l’acte? Bref, homo/bi/hétéro, quel sexuel suis je?
    Par ailleurs, je ne sais pas si je suis homme ou femme, j’ai franchement l’impression d’avoir des facettes des deux, d’aimer en moi des facettes des deux… J’ai toujours dit sur le ton de la déconnade que j’étais lesbienne, mais finalement, n’est ce pas un point sur lequel j’ai mis le doigt depuis longtemps? En tout cas, je me sens de plus en plus en accords avec moi même, et même si j’ai du mal à ranger mon identité, mes pratiques, mes envies, etc dans une case, elles (mon identité, mes pratiques, mes envies, etc) ont l’air de prendre forme, de se stabiliser, de se solidifier indépendamment du masque sociétale que je prend.

    Sur ce, bonne nuit les amis 🙂

    en réponse à : Mon expérience déroutante #17579
    Avatarhector
    Participant

    Tout cela est vrai.

    En tout cas, pour répondre à la question sous entendue, je ne pense pas que se soit cette portion de ma sexualité qui l’ai faite partir (j’ai d’autres idées à ce sujet mais je ne souhaite pas les développer).

    en réponse à : Mon expérience déroutante #17576
    Avatarhector
    Participant

    Je vois… Elle n’était pas contre mais sans forcément aller à la recherche de ces nouvelles sensations par elle-même, donc ?

    Oui, elle était ouverte d’esprit, mais ne voyait pas spécialement d’intérêt à fouiller plus ou ne se donnait pas toujours les moyens de faire ce qui soit disant* lui tenais à coeur (valable aussi sur des sujet hors sexe).

    Par ailleurs, elle était très dans le recevoir, dans le prendre mais peu dans le donner.

    Ce qui fait que globalement je vois deux possibilité sur sont manque d’investissement dans le sujet :
    – soit ce que je lui donnais lui convenait et elle n’a donc pas eu de motivation pour approfondir les choses.
    – soit elle n’a jamais réussi à pleinement se libérer avec moi, ce qui est possible car elle a plus facilement demandé après notre rupture quand on a remis le couvert.

    * à un moment, a force de la voir ne pas se donner les moyens, on se demande quand même si c’est pas juste du blabla.

    en réponse à : Mon expérience déroutante #17572
    Avatarhector
    Participant

    Bonjour Hector !
    C’est triste, je suis désolé pour vous. Est-ce que je peux tout de même vous demander si votre compagne était ouverte à ce genre d’expérience ?

    Merci pour l’information en tout cas.

    Ceux sont les aléas de la vie.
    Pour répondre à la question, elle était ouverte à l’idée d’essayer de développer notre sexualité plus encore et donc à l’utilisation de l’EVI à partir du moment ou je lui ai présenté comme un moyen d’explorer notre sexualité et pas juste un jouet (sous l’aspect purement jouet elle y croyait moins à celui la, mais le fairy, elle aimait bien).
    Elle était ouverte aux plaisirs anal que ce soit le sien ou le mien.
    Elle a rarement pris l’initiative et elle n’a jamais été réticente ni n’a refusée donc je ne pense pas que c’était juste pour me faire plaisir (d’autant plus que c’était pas sont genre de manière général).

    en réponse à : Mon expérience déroutante #17565
    Avatarhector
    Participant

    Bonjour @Lerris,
    Pour la question du sextoy féminin qui s’apparentrais à nos masseurs prostatiques, il y a l’aneros Evi qui a priori joue sur le même type de mouvements involontaires et permettrais d’explorer des orgasmes plus profonds, intenses et multiples.
    J’avais projeter de l’acheté pour ma compagne afin qu’on explore ensemble, qu’on approfondisse notre sexualité, etc mais elle m’a quitté avant, donc je n’ai pas de réel retour à faire 🙁

    en réponse à : Mon expérience déroutante #17546
    Avatarhector
    Participant

    Je ne sais pas si je dois continuer mes caresses car je soupçonne que ça pourrait court-circuiter le reste…

    Ce n’est pas facile de conseiller sur le sujet, certains font avec et c’est un plus pour eux, pour ma part je fais sans, et c’est plutôt après une très bonne session, lorsque tout le corps est électrique (ça ne m’est pas arrivé souvent) que je me caresse pour profiter de cette sensibilité nouvelle.

    Toujours est il que mes spasmes/contractions de tout le corps lors de mes début était frustrantes comme les votre. Il se passe quelque chose, le corps réagit mais le plaisir n’est pas là. C’est très frustrant. Pour ma part, j’ai fini par passer ce stade, je n’ai plus ces réactions corporelles globales et j’ai enfin du plaisir, plus ou moins étendue et intense selon les sessions.

    Continuez comme vous le sentez, essayer, persévérez, ça fini par arrivé.
    D’ailleurs pour ce qui est de l’excitation, je fais la majeure partie de mes sessions sans excitation particulière voir avec très peu ou pas du tout, mais le plaisir fini par arrivé, c’est plus ou moins long, mais ça arrive, d’autant plus que le chemin est rodé.
    Après, il est vrai que c’est beaucoup plus rapide à arriver quand je suis excité, mais je me demande si ça ne court-circuite pas un peut les choses. Si le coté psychologique ne perturbe pas alors le coté physique, l’apprentissage de son corps…

    Bonne continuation en tout cas 🙂

    en réponse à : Mon expérience déroutante #17537
    Avatarhector
    Participant

    Bonsoir @Lerris,

    Je me souviens avoir eux des tremblements de tout le corps lors de mes premières sessions. Cela fait bien longtemps que cela ne m’est pas arrivé comme tel, mais mes sensations sont de mieux en mieux.
    J’aurais donc tendance à penser que vous êtes sur un bon chemin, en tout cas, si il est similaire au mien, il est plaisant 🙂
    Je n’ai pour ma part pas beaucoup de sécrétion de liquide séminale.

    Bonne continuation 😉

    en réponse à : Suite de mon parcours #17523
    Avatarhector
    Participant

    @Andraneros, pour le moment, je suis encore dans l’exploration on va dire.
    Sur ce coup, j’ai l’impression d’avoir déclencher un orgasme prostatique via la masturbation traditionnelle, un très bon d’ailleurs. Cependant, je n’ai pas encore vraiment réussi volontairement à coupler les deux. Ca m’est déjà plus ou moins arrivé involontairement, sur des plus petits orgasme prostatiques et c’est un très bon rendu aussi 🙂
    Mais globalement oui, la masturbation traditionnelle est meilleur maintenant, parce que j’ai des sensation prostatiques supplémentaires, que ce soit des vagues de plaisir ou des orgasmes. Je pense aussi que ma sensualité à évoluée et me fait aussi gagner en plaisir.

    Pour les bénéfices sur la durée, je dirais qu’en masturbation, j’en ai l’impression, mais je ne sais pas ce que cela donnera à 2.

    en réponse à : Suite de mon parcours #17499
    Avatarhector
    Participant

    Je me demande si, quand vous pensez à vos prochaines rencontres et à vos prochains ébats à 2, vous ne devriez pas les envisager avec moins d’attente d’un « résultat » prédéfini et au contraire vous préparer à les vivre dans l’instantanéité, à la manière dont nous conseillons à nos amis d’engager leurs sessions de massage prostatique.

    En fait, je suis surtout curieux de voir ce que cela peut donner. Je n’ai pas précisément d’attente vue que je n’ai aucune idée de si ça va influencer les choses, encore moins quand si ça l’influence… Juste j’ai très envie de voir si il se passe quelque chose et quoi.
    Alors forcément, quelque part je risque de me retrouver dans l’expérimentation, l’observation plus que la participation et ça pourrait me faire passer à coté de l’échange… Faudra voir pour trouver l’équilibre.

    Petit retour du jour. Profitant de ce jour off, je me suis lancer sur un bon vieux « vidage de couille » sous la douche… Et puis sentant rapidement le plaisir pointer son nez au bout de mon sexe, je me suis repris. Profitions en un peu me suis je dis 🙂
    Alors j’ai ralenti la cadence et stimuler moins le gland. Je me suis détendu et me suis focalisé sur ma petite noix qui dormait tranquillement.
    Et puis au fur et à mesure que ma main allais et venait sur ma verge, j’ai senti ma prostate se réveiller.
    Petit à petit je la sentais prendre vie, accumuler du plaisir. J’ai pu reprendre un rythme manuel plus rapide, mon sexe étant devenu nettement moins sensible 🙂
    Et ma petite noix gonflais de plaisir au fur et à mesure que je me masturbais jusqu’au moment où pas l’orgasme est arrivé. Une explosion prostatique qui c’est propagé dans tout le corps. J’arrête nette mes mouvements de la mains histoire d’éviter l’éjaculation, mais rien y fait, cela se met en marche, alors j’accompagne les spasmes de va et vient.
    Des vagues de plaisir, répliques s’affaiblissant de l’explosion première, parcours mon corps. Une onde de bonheur me parcours, un grand sourire m’illumine.
    Purée ce que c’est bon. Ca fait maintenant une bonne demi heure et depuis ma petite noix est toujours surexcitée, je la sens là, présente, prête à repartir 🙂

    Franchement, cet orgasme, whawhawhoo 🙂

    en réponse à : Y-at'il quelqu'un ici pour papoter ? :) #17488
    Avatarhector
    Participant

    Ha chacun son rythme, il n’est pas plus ou moins normal… D’ailleurs, je pense que comme beaucoup ici présent, notre rythme à changer avec la découverte des orgasmes prostatiques.
    L’important, c’est d’accepter que les autres puissent avoir un autre rythme et de trouver un compromis pour s’entendre 😉

    Bien sur, plus la personne est proche, plus un rythme similaire est sympa mais ce n’est pas indispensable car nous pouvons nous rapprocher sur divers plans (sexualité, musique, humour…).

    Personnellement, je suis très sensible à la musique, que j’ai retrouvé après plusieurs années d’oublie, cela ne m’empêche pas :
    – d’apprécier des personnes qui n’y sont pas sensible (et qui sont parfois sensible à des truc qui ne me font rien)
    – De ne pas apprécier certaines personnes qui sont sensible à la musique, parce qu’on a d’autres point de discordance, voir parce que notre sensibilité à la musique est en opposition.

    C’est la richesse du monde que d’être fait d’êtres différent et pourtant beaux (ou pas).
    Et je pense que s’accepter et accepter les autres tels qu’ils sont est une bonne voix pour être heureux.

    en réponse à : Y-at'il quelqu'un ici pour papoter ? :) #17432
    Avatarhector
    Participant

    Oui, t’es passé juste après mon départ, dommage.

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 110)