Toutes mes réponses sur les forums

17 sujets de 1 à 17 (sur un total de 17)
  • Auteur
    Articles
  • en réponse à : Demande de conseils #35358
    AvatarKirk_
    Participant

    Je sais pas comment vous faites, ça va faire 3 ans que j’ai mon Aneros et que je fais environ 2 séances par semaine, je fais tout ce qu’il faut, méditation, relaxation, Kegel etc… et toujours pas 1/10ème d’un orgasme.

    Comment on peut être aussi inégaux à ce niveau, j’ai aucun blocage, j’assume ma sexualité, bref tout devrait se goupiller normalement et pourtant.

    Vous avez pas mal de chance.

    en réponse à : J'ai besoin d'un GPS à prostate SVP #34823
    AvatarKirk_
    Participant

    Salut salut,

    Bon un peu de nouveau.

    Alors la dernière fois je décrivais après l’achat du Progasm Ice d’agréables sensations qui se diffusent un peu dans le corps, je ne savais pas mettre de nom sur ce que c’était, ça tombe bien ça n’est plus jamais arrivé depuis.
    Je pense que la nouveauté du Progasm m’a rendu dans un état d’excitation qui m’a permis d’expérimenter ces sensations et je n’ai pas réussi à les obtenir de nouveau par la suite, peu importe.

    Alors pourquoi je viens mettre à jour ma situation après 3 mois, tout simplement car je pense quand même avoir franchi un petit pas de plus.

    Pour résumer, au tout début je ne ressentais rien, il a fallu attendre près d’un an pour avoir des petits fourmillements au niveau de la prostate et pour qu’elle donne signe de vie.
    Ensuite j’ai avancé un peu et j’arrivais à obtenir ces sensations après 20-25min de contractions volontaires.
    Puis par la suite j’ai réussi à obtenir ces sensations directement après la phase de détente.

    Le truc c’est qu’à chaque fois ces sensations étaient plutôt sympas mais finissaient par s’estomper et impossible par la suite de les retrouver dans la même session, je finissais donc par arrêter les sessions après 20-30min.

    Or depuis 2 séances très exactement j’ai eu une nouvelle forme d’avancée puisque non seulement les sensations arrivent pendant la phase de relaxation ce qui n’était pas le cas avant, elles continuent évidemment au moment des contractions volontaires MAIS la grosse différence c’est que cette fois les sensations persistent tout le long de la session.

    Là où avant elles restaient peut-être 2-3min puis s’estompaient définitivement pour le reste de la session, aujourd’hui elles restent tout le long jusqu’à l’arrêt de la session qui ne se fait pas car je ne ressens plus rien mais car j’en ai tout simplement marre, ce qui du coup est assez intéressant car partant de là je vais peut-être pouvoir faire avancer la machine et pourquoi pas envisager des contractions involontaires et d’autres trucs tout aussi sympas.

    A noter toutefois que quand je parle de sensations lors de mes séances, il ne s’agit que de l’impression de chatouillis et de fourmillement au niveau de la prostate, donc en aucun cas je ne ressens des choses extraordinaires, pas de vagues de plaisir, pas de choses vraiment géniales.
    Seulement une tension continue du début à la fin de la session, et des chatouillis/fourmillements au niveau de la prostate, qui restent toutefois plutôt agréables sans être transcendants.

    Ca reste toujours une petite victoire car ça me donne l’impression de commencer à apprivoiser cette prostate.

    Il faut aussi dire que je m’investis, entre méditation, exercices de Kegel, relaxation, abstinence volontaire pour créer une excitation plus intense etc…

    En revanche je ne suis toujours pas capable de ne rien attendre de mes séances, ça je pense que ça sera mon plus gros frein, j’ai toujours une attente quand je commence, cela dit je ne force en rien les contractions, tout se fait de la manière la plus légère, en respirant bien, en étant décontracté, mais toujours dans une attente.

    Je reviendrai pour la prochaine étape 😀

    en réponse à : De l'ombre à la lumière #34672
    AvatarKirk_
    Participant

    D’accord merci, c’est assez sympa mais à la fois frustrant de ne pas connaître cette sensation mais de savoir qu’on l’a en nous quand même et qu’elle se réveillera ensuite, le jour où t’as dû l’obtenir ça devait être un sacré moment.

    Tu abordes comment tes sessions généralement ? Tu as une façon de faire spécifique concernant la relaxation, les contractions etc… ?

    en réponse à : De l'ombre à la lumière #34658
    AvatarKirk_
    Participant

    @lighteningbolt Comment tu comparerais l’orgasme prostatique à celui pénien en terme d’intensité ?

    Vu ce que tu dis ça a l’air de vraiment envoyer dans une dimension parallèle niveau sensations.

    en réponse à : Mon début de parcours #34557
    AvatarKirk_
    Participant

    Autre question, est-ce qu’avant tes sessions et pendant tu as envie/ressens de l’excitation ?

    C’est tout bête mais personnellement j’ai toujours commencé mes sessions de manière machinale en me disant « bon allez faut qu’on essaye », alors pendant la session j’arrive plus ou moins à me chauffer (lectures, pensées) mais globalement je dirais qu’avant et pendant c’est pas complètement ça au niveau de l’excitation.

    Le truc c’est que pendant mes sessions vu que j’essaye de pas utiliser de support comme des images, textes etc… j’ai du mal juste avec la pensée à créer de l’excitation.

    Et même les fois où la situation est excitante et où elle arrive à créer une réelle envie ça finit par retomber car il y a la phase de relaxation, de détente, qui casse un rythme également.

    Je pense que ça peut être un élément déclencheur puisque la seule fois où j’ai eu des résultats intéressants c’était quand j’ai changé d’Aneros, ça a crée une grosse excitation, l’euphorie d’essayer un nouveau masseur et se dire que potentiellement ça sera la bonne, et j’ai du de bonnes sensations que je n’ai pas retrouvées après, preuve donc que ça ne venait pas du gabarit de l’Aneros mais bien de l’excitation.

    Donc en travaillant ça y a moyen que ça change les choses mais c’est difficile de conserver un état d’excitation tout du long je trouve.

    en réponse à : Mon début de parcours #34550
    AvatarKirk_
    Participant

    Ca a l’air violent quand même cette histoire d’orgasme prostatique.

    Par rapport à un orgasme éjaculatoire classique tu pourrais quand même donner une idée de l’intensité ?

    Oui je me pose la question, ça fait 2 ans et demi que j’essaye et j’ai du mal à dépasser les premières sensations.

    en réponse à : J'ai besoin d'un GPS à prostate SVP #34140
    AvatarKirk_
    Participant

    Bonjour !

    Du nouveau, du gros gros nouveau même.

    Bon évidemment j’ai continué, je persévère depuis maintenant 2 ans et demi vers la voie de l’orgasme prostatique.

    Récemment j’ai lu ce sujet https://www.nouveauxplaisirs.fr/forums/topic/cinq-ans-derotisation-avec-laneros-mais-sans-plaisir-fort

    Il m’a donné l’idée soudaine de changer de masseur, je me suis dit que si ça se trouve ça pourrait peut-être changer ma façon de faire les choses, avoir des sensations sous un autre angle.

    Etant joueur j’ai opté pour le Progasm de chez Aneros version Ice, qui glisse mieux que la version classique qui caractérise notamment le modèle Helix avec une surface moins rugueuse que ce dernier.

    J’ai fait ma première session il y a une heure, et je crois qu’elle a changé ma façon d’aborder les choses et pour le meilleur.

    Je ne sais pas si cela vient d’une maturation et du fruit de mes échecs passés, mais j’ai essayé de ne rien attendre cette session, de laisser mon imaginaire faire les choses plutôt qu’utiliser un support comme des images/vidéos, j’ai essayé de me relaxer du plus possible et j’ai mieux lubrifié que d’habitude.

    Résultat, au début rien, et 15min plus tard j’ai senti mon corps commencer frissonner au niveau des jambes et avec une sensation agréable mais quand même localisée au niveau de la prostate.
    J’ai continué de respirer, en me disant que c’était juste un entraînement, ça a fini par s’arrêter, j’ai continué et puis 15min plus tard encore le même scénario, et puis encore une troisième fois un peu plus tard dans la session.

    Seul bémol que je n’arrive pas à comprendre, je n’ai eu aucune contraction involontaire pourtant il y avait clairement quelque chose que je n’avais pas expérimenté par le passé et c’était plutôt agréable.

    Je ne sais pas si c’était donc plusieurs mini O qui se sont enchaînés mais je pense que j’ai bien avancé aujourd’hui, je sais pas si cela vient de mon changement de mentalité ou du changement de masseur avec le Prograsm mais je me dis que je suis peut-être plus si loin de l’orgasme prostatique.

    en réponse à : Ca marche ! #33602
    AvatarKirk_
    Participant

    J’ai l’impression que mon souci c’est d’essayer d’orienter voire de forcer les choses, mais difficile de ne pas en tenir rigueur sous l’effet de l’excitation.

    Concernant la pratique Aless est-ce qu’elle t’a permis d’améliorer tes séances avec Aneros ? J’arrive depuis très peu de temps (quelques jours environ alors que je pratique depuis 2 ans) à avoir des sensations sans Aneros qui au début étaient assez subtiles et qui aujourd’hui sont aussi puissantes qu’avec Aneros, et j’ai l’impression que ça bouleverse la perception qu’on a de notre corps et de notre sexualité et j’ai la conviction que cela va m’aider dans ma quête de l’orgasme prostatique.

    Ceux qui disent que l’Aneros change complètement leur perception du corps, de la sexualité je finis par les comprendre, c’est assez profond et intéressant que ce soit sur le plan sexuel que spirituel.

    en réponse à : Ca marche ! #33587
    AvatarKirk_
    Participant

    Salut @pcommep

    Je fonctionne un peu comme toi sur le côté fantasme féminin, être ouvert à l’autre etc…

    En revanche je n’arrive pas pendant une session Aless ou avec Aneros à me projeter et ressentir comme toi d’aussi près ces sensations féminines, la sensation d’être doté d’un sexe féminin etc…

    Quel a été ton cheminement pour réussir pendant tes séances à te détacher mentalement de cette enveloppe masculine pour arriver percevoir de cette façon ces sensations ?
    Je joue également avec les contractions en imaginant un sexe masculin pénétrant, mais j’ai du mal à quitter ce corps masculin et vraiment imaginer être une femme 😀

    Merci

    en réponse à : J'ai besoin d'un GPS à prostate SVP #33586
    AvatarKirk_
    Participant

    Pour persévérer ça je persévère, j’ai dû faire en tout entre 30 et 40 séances, et ça doit faire uniquement depuis 4-5 séances que je ressens des choses, avant c’était le néant.

    Mais j’aimerais bien savoir si d’autres ont expérimenté aussi certains des effets que j’ai constaté chez moi.

    Entre autres le fait d’avoir de bonnes sensations et ensuite qui s’estompent comment si le soufflé était retombé et que le train était passé, c’est assez frustrant.

    Peut-être que je contracte trop et que j’anesthésie sans vouloir la prostate et les sensations associées.

    en réponse à : J'ai besoin d'un GPS à prostate SVP #33575
    AvatarKirk_
    Participant

    A noter que je fais de longues sessions d’1h30 généralement, j’essaye d’appliquer tout correctement, la respiration, je ne fais pas de grosses contraction etc…

    La seule chose que je n’arrive pas vraiment à gérer c’est le fait de ne rien attendre de mes séances.

    En effet dès que j’arrive à avoir de bonnes sensations je me dis toujours « c’est peut-être la bonne » et peut-être que ça me bloque mais je n’arrive pas à passer outre, pourtant j’ai fait en tout une 30aine de sessions…

    Et autre chose dont je suis content, j’arrive également depuis très peu de temps à ressentir des sensations sans aneros, juste en contractant le périnée, ça n’arrive pas tout le temps, il faut un contexte érotisant mais j’y arrive.

    C’est pour ça que ça m’énerve, je pense avoir pas mal progressé mais je stagne et n’arrive pas à aller plus loin que les simples sensations agréables, aucune contraction involontaire ni orgasme en vue capitaine.

    en réponse à : J'ai besoin d'un GPS à prostate SVP #33574
    AvatarKirk_
    Participant

    Bonjour,

    Je reviens un an après, j’ai fait une longue pause depuis mon dernier message en mars 2018, j’ai repris il y a environ 2 mois et j’ai fait des progrès intéressants.

    Je disais à l’époque ne rien ressentir ou quasiment rien, et depuis peu je ressens des fourmillements et chatouillis au niveau de la prostate 5min après le début des contractions volontaires.

    Toutefois j’ai de nouveaux problèmes qui se posent :

    – Je ne sais si il faut interpréter ça comme une bonne nouvelle mais pendant ma dernière session je suis allé 3 fois aux toilettes me vider la vessie, je savais que l’aneros pouvait donner cette envie, pour moi c’est flagrant. Point positif c’est qu’il est placé au bon endroit j’imagine car avant je ne ressentais pas ça mais ça reste assez embêtant.
    – Autre souci majeur, c’est que je n’arrive pas à générer de contractions involontaires….

    En gros ma séance type c’est :

    – 10min de relaxation
    – Début de la séance, j’inspire puis je contracte 10-15 secondes puis je relâche tout
    – Des fourmillements et chatouillis 5min après le début des contractions, plutôt agréables, mais ça s’arrête là. Pourtant je ne force pas je fais des petites contractions, ça vient assez vite mais ça bloque là.

    Même pire souvent le plaisir est plus important en début de séance et finit par s’estomper après, normalement ça devrait être le contraire…

    Des pistes pour m’aider à avancer ?

    Merci 😀

    en réponse à : J'ai besoin d'un GPS à prostate SVP #33564
    AvatarKirk_
    Participant

    Salut,

    Mise à jour 1 an après !

    Bon j’ai arrêté de poster car j’ai fait une longue pause, mon dernier message datait de mars 2018 et j’ai repris uniquement il y a 2 mois environ.

    Je pense avoir progressé car quand je me relis je disais n’avoir aucune ou quasiment aucune sensation alors que maintenant 5min après le début des contractions volontaires je ressens déjà des chatouillis au niveau de la prostate.

    Toutefois je n’arrive pas à générer de contractions involontaires, les sensations sont plutôt agréables mais ça s’arrête là…

    A noter également que je vais souvent aux toilettes pendant la session, je ne sais pas si c’est bon signe car ça voudrait dire que l’aneros appuye bien sur la vessie mais je suis allé 4 fois aux toilettes sur une session de 1h30 alors que j’y étais allé juste avant, c’est assez embêtant.

    Voici ce que je fais sur une séance type pour voir si j’adopte la bonne technique :

    – Phase de relaxation d’une dizaine de minutes
    – Début des contractions volontaires, j’inspire puis je contracte 10-15 sec et je relâche tout, et ainsi de suite
    – Les sensations arrivent assez vite, dès 5min je ressens des chatouillis au niveau de la prostate, c’est plutôt agréable, mais je n’arrive pas à dépasser le stade de l’agréable et n’arrive pas à générer ces contractions involontaires.
    Pire encore souvent les sensations sont bonnes tout de suite dès le début mais s’estompent et sont moins bonnes après 10-15min, normalement ça devrait être progressif, moi ça fonctionne assez différemment.

    Voilà si des gens ont des pistes 😀

    Salut

    en réponse à : J'ai besoin d'un GPS à prostate SVP #26846
    AvatarKirk_
    Participant

    Bonjour,

    Je reviens vers vous car j’ai une question d’ordre anatomique concernant la prostate.

    Je n’ai pas vraiment avancé depuis mais j’ai l’impression que l’excitation a une incidence directe anatomique sur la prostate, j’ai remarqué à plusieurs reprises qu’en début de session où l’excitation n’est pas forcément très présente je ne ressens absolument rien même avec des contractions, mais si j’essaye de me créer des images dans la tête, de créer une tension et une excitation alors je commence à ressentir des choses alors que je garde exactement les mêmes contractions.

    La prostate gonfle réellement pendant l’excitation ? Pour moi c’est le seul moyen d’avoir des sensations en tout cas, sans excitation je ne ressens rien, c’est assez frustrant.

    en réponse à : J'ai besoin d'un GPS à prostate SVP #26523
    AvatarKirk_
    Participant

    Enfin je voulais dire que mon souci c’est que j’arrive pas à ne rien attendre, j’attends toujours quelque chose de ma séance et je sais pas comment me mettre dans un état d’esprit différent.

    en réponse à : J'ai besoin d'un GPS à prostate SVP #26506
    AvatarKirk_
    Participant

    Ma principale difficulté également c’est justement de rien attendre.

    Puisque paradoxalement être dans un état d’excitation est important mais contribue aussi à vouloir forcer les choses puisqu’on veut vraiment connaître ce que ça fait, et du coup le problème réside dans la balance entre les deux.

    Pour ma part je sais qu’à chaque séance je me dis que j’aimerais bien aller plus loin que la séance précédente, mais d’un autre côté avec le temps j’ai compris que ça n’arriverait pas aussi vite, j’en suis à environ 12-15 sessions, et je prends mon mal en patience, même si à chaque début de session j’ai l’espoir d’aller plus loin.

    en réponse à : J'ai besoin d'un GPS à prostate SVP #26497
    AvatarKirk_
    Participant

    Salut,

    Merci pour les réponses, j’ai réessayé quelques fois depuis, et il y a du nouveau !

    Je pense avoir eu les premières contractions involontaires, mais je sais pas si c’est vraiment ça, alors je vous situe les choses.

    Je sais pas vraiment si j’agis de la bonne manière, mais du coup après avoir mis l’aneros je fais comme convenu une dizaine de minutes de respiration abdominale axé sur la relaxation.

    Ensuite je commence les contractions de cette façon, je contracte tout en inspirant (mais je sais pas si il faut inspirer ou expirer, par exemple les exercices de Kegel disent de contracter le périnée en expirant), et je retiens mon souffle ainsi que la contraction quelques secondes avant de relâcher pour ensuite recommencer.

    Et il se trouve qu’à peine après avoir contracté 2-3 fois c’était difficile de maintenir une contraction stable, ça tremblait sans que je puisse faire quelque chose, donc je sais pas si c’est ce que vous appelez les contractions involontaires. Parce que quand je relâche tout les contractions s’arrêtent, pour que ça tremble il faut que je contracte en même temps si je relâche ça s’arrête, pour moi les contractions involontaires c’est le truc qui arrive même au repos sans qu’on puisse rien y faire, peut-être que je me trompe.

    En tout cas elles viennent quasiment aussitôt après le début des contractions, mais par contre même 30min après j’en reste à ce stade, donc je ne sais pas ce qu’il faut faire.

    Donc j’ai avancé légèrement par rapport à avant où je ressentais rien, mais je suis bloqué et je ne sais pas si il faut faire quelque chose de particulier pour que ça aille encore plus loin.

17 sujets de 1 à 17 (sur un total de 17)