Toutes mes réponses sur les forums

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Articles
  • en réponse à : Ultra chanceux? Ou fou? #15410
    Avatarmmofinder
    Participant

    Merci à tous pour vos réponses qui me rassurent. Je n’avais pas compris que certains arrivaient à provoquer ces orgasmes sans masseur d’où mon étonnement total.

    Alors effectivement, je me considère très, très très chanceux. Avoir ce pouvoir, représente pour moi un véritable graal qui vient compléter ma vie sexuelle.

    Je reste interrogatif sur la nature de la contraction que j’arrive à provoquer. Ce n’est clairement pas une contraction du sphincter anal. C’est très interne, et je n’ai pas la sensation non plus de « pousser » comme pour « expulser des matières fécales ». C’est assez inexplicable.

    Je me concentre pour jouer avec ce « muscle » et instantanément je ressens une vague de vibration… Imperceptible pour qui ne me regarde pas avec attention. J’ai encore « joué » ce jour à voir si j’y arrivais pendant un voyage en train! c’est juste magique…

    Pour répondre aux questions d’andraneros…

    Les sensations que je ressens sont basées au départ au niveau du bas ventre. Celà génère des contractions involontaires de mon bassin, si j’y vais fort, il se projette en avant. D’où cette impression quand je suis sur le ventre que c’est une simulation d’acte de pénétration. Ce n’est pas contrôlé, et c’est totalement involontaire…

    Il est absolument certain, que l’usage à quelques reprises de l’aneros, m’a permis de découvrir la présence de ce « muscle » avec lequel j’arrive à jouer, de le localiser et de le ressentir.

    Avec l’aneros, mon sexe reste presque toujours flasque, parfois une érection survient, puis repart. Sans aneros, le déclenchement des contractions provoque très vite une érection très forte qui ne part pas jusqu’à la fin de la séance.
    Pas mal de liquide séminal est produit lors de mes séances mais pas de sperme…
    Parfois, je repasse sur le dos, je me touche un peu le penis, sous forme de masturbation forte et très très brève de qques secondes, celà n’a pas d’effet négatif sur la séance.

    Par contre j’ai tenté un truc qui a immédiatement stoppé la séance. En me remettant sur le ventre j’ai mis mon sexe dans ma main, pour que les mouvements incontrôlés du bassin provoquent en même temps une « masturbation » involontaire. hé bien le résultat a été immédiat : blocage des sensations prostatiques! ce qui confirment totalement les dires du traité !

    Je me relaxe beaucoup, je pense à des choses érotiques et puis surtout à mon plaisir, à l’envie que j’ai de le voir venir. Je me stimule les seins, ca m’a beaucoup beaucoup aidé lors de la première séance, celle de ma première découverte sans aneros.

    J’ai ré-essayé une séance avec mon aneros après mes premières sans. Et j’ai trouvé ca beaucoup moins bien. et même assez désagréable avec une sensation d’échauffement interne.

    Ce qui est absolument certain… C’est que si j’arrive à avoir des petites sensations partout et en tout lieu, le grand pied n’arrive QUE, si je suis dans de bonnes dispos… hier matin, j’étais calme, reposé, excité… je me suis énormément concentré, j’ai respiré profondément, tout en provoquant les petites contractions, et ca a été 3h de bonheur, de larmes de joie, de jouissance quasi continue d’une violence inouie.
    Le soir j’ai ré-essayé, fatigué, pas concentré… résultat NUL. Ca démarrait un peu et ca retombait quasi immédiatement. Clairement, il faut être dans de TRES bonnes dispositions. C’est clé.

    Pour moi, la respiration joue un rôle essentiel. Elle doit être ample, puissante, j’ai parfois l’impression de respirer comme un animal en rut lors des séances… et puis ensuite je perds totalement le contrôle si je me laisse aller.
    respiration, mouvements, vibrations, tremblement… j’ai tellement l’impression de vivre ce que vous écriviez en disant que le corps se fait l’amour à lui-même…

    En fait j’ai la sensation que mon cerveau primaire prend le contrôle de mon corps, par dessus ma volonté. Parfois je me dis, « là je suis monté très haut, j’en ai mal aux abdos, laissons un peut retomber », et paf mon bassin se contracte et ca redémarre encore plus fort. Il faut que le me concentre intensément pour calmer le jeu.

    Et pour y mettre un terme et dormir, je suis obligé de me masturber complet.
    J’ai tenté de bloquer l’éjaculation lors de cette masturbation (méthode Kegel) et recommencer, voir si je pourrais faire celà avec ma femme et l’envoyer au 7ème ciel 10 fois de suite… mais pour le moment je n’y arrive pas bien.

    J’espère vous avoir éclairé avec mon expérience. Je suis ravi de pouvoir échanger avec vous sur ce sujet. Je me sens beaucoup moins seul, et pouvoir parler de cette découverte sans passer pour un doux-dingue, me rassure.

    Je prends un plaisir démentiel à vivre ce que je vis, et je vous souhaite à tous la même chose.

    @Lucky, je ne trouve pas que ce soit triste d’avoir trouvé si rapidement ce plaisir, je suis tellement content d’y arriver…

    Bonnes séances à tous, et à bientôt…
    au plaisir de lire vos futurs commentaires et d’échanger encore avec vous…

Affichage de 1 message (sur 1 au total)