Toutes mes réponses sur les forums

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 25)
  • Auteur
    Articles
  • en réponse à : Site libertins #11377
    AvatarMonsieurChapeau
    Participant

    Les proportions sont les mêmes sur tous les sites libertins, gratuits ou payants. 50% d’hommes, 45% de couples et 5% de femmes. Sachant que la moitié des femmes sont en fait en couple ou intéressées par des femmes, je vous laisse calculer les chances de trouver chaussure à votre pied.

    Pour autant, ne désespérez pas, mais rendez-vous attrayants pour les quelques femmes présentes et cherchant des couples. Soyez beaux et charmants, montrez la solidité de votre couple, tournez votre annonce sur ce que vous pouvez lui apporter plutôt que sur ce que vous attendez.

    Si vous avez l’air d’être des gens sains, sympathiques et sexy, vous finirez par trouver. Par contre, si vous n’êtes visiblement qu’à la recherche d’un jouet pour réaliser un fantasme plutôt que d’une personne, c’est mal barré.

    Si madame Grey a vraiment envie d’une femme, il sera infiniment plus facile de trouver un autre couple ayant la même recherche, pour un échange entre femmes uniquement.

    en réponse à : Gode ceinture spécial prostate #10070
    AvatarMonsieurChapeau
    Participant

    Je ne suis pas un spécialiste, et je ne l’ai pas testé, mais pour un besoin similaire, j’avais pensé à ça :

    http://www.abylis.fr/sex-toys-gode/vac-u-lock/gode-jelly-fin-vac-u-lock.asp

    (Qui s’adapte sur des ceintures de la même marque.)

    en réponse à : Double pénétration #10017
    AvatarMonsieurChapeau
    Participant

    Oh oui … On a eu du mal à trouver le bon rythme. Dans la littérature, on raconte souvent que c’est l’homme actif qui baise la femme par l’intermédiaire de l’homme passif. Il y a une scène de ce genre dans le film Emmanuelle, si je ne me trompe pas.

    En pratique, ça ne marchait pas bien. On n’était pas synchrone et ça coinçait régulièrement.

    Par contre, si les « tranches de pain » du sandwich sont immobiles, et que c’est l’homme du milieu qui bouge, ça roule tout seul. Et quelles sensations …

    en réponse à : On a le droit de rêver, non ? #10015
    AvatarMonsieurChapeau
    Participant

    Mesdames,

    J’ai eu trois candidatures de brunes fort prometteuses, et le poste devrait être bientôt rempli.

    Par contre, aucune postulante blonde sérieuse ne m’a contacté. Cela ne durera pas, alors tentez votre chance !

    Peut-être serez-vous ma prochaine fleur…

    en réponse à : Double pénétration #10013
    AvatarMonsieurChapeau
    Participant

    J’ai participé à plusieurs tentatives, dont une seule a réussi. Même en étant un libertin accompli, l’érection nécessaire pour pénétrer analement une personne qui l’est déjà vaginalement n’est pas facile à atteindre quand on n’est pas dans une position idéale et qu’on ne peut pas bouger comme on veut.

    Bref, c’est très acrobatique.

    Et le pire, c’est que quand ça marche, c’est plus de travail que de plaisir (pour les hommes en tout cas).

    Par contre, j’ai aussi testé une double pénétration d’un autre genre, un sandwich avec un homme bi et une femme. Là, c’était génial et plus facile. 🙂

    en réponse à : Plaisir pour la femme #9806
    AvatarMonsieurChapeau
    Participant

    Quelle élégance, mino. Beaurk…

    en réponse à : On a le droit de rêver, non ? #9192
    AvatarMonsieurChapeau
    Participant

    illustration du fantasme...

    en réponse à : On a le droit de rêver, non ? #9163
    AvatarMonsieurChapeau
    Participant

    Cette annonce est plus faite pour être lue que pour qu’on y réponde. L’absence d’informations sur moi, combinée à des exigences précises et élevées, fait tout le sel de son humour. Enfin, j’espère.

    en réponse à : Quelles images érotiques excitent la femme? #8867
    AvatarMonsieurChapeau
    Participant

    Ironie : l’article conclue qu’il faut « sortir des lieux communs » après les avoir accumulés. 😀

    en réponse à : Quelles images érotiques excitent la femme? #8866
    AvatarMonsieurChapeau
    Participant

    Le viagra ne fait que résoudre un problème mécanique qui empêche le coït. Il ne fait rien pour susciter l’envie de coït. Déclarer que l’équivalent féminin n’existe pas, c’est faux. Le problème mécanique qui bloque le coït du côté de la femme, c’est l’absence de lubrification. Et pour cela, il existe des lubrifiants artificiel depuis bien plus longtemps que l’invention du Viagra.

    Présenter les choses ainsi, c’est perpétuer un cliché sexiste et délétère. Le désir masculin serait simple, se résumant à la capacité à bander. Inversement, le désir féminin serait mystérieux, capricieux et subtil.

    C’est une construction culturelle. Un examen objectif montre que la sexualité masculine n’est pas moins complexe, mystérieuse, capricieuse et subtile que celle des femmes. De même, la sexualité féminine est aussi une question de mécanique et de désir.

    Arrêtons de nous voir comme deux espèces distinctes. Nous ne sommes pas SI différents que cela. Ce qui ne signifie pas que vous n’avez pas droit à vos différence, bien sûr. Mais ce sont des différences en tant qu’individu, pas en tant que représentant d’un genre. 🙂

    en réponse à : Quelles images érotiques excitent la femme? #8859
    AvatarMonsieurChapeau
    Participant

    Votre message est une parfaite illustration d’une étude récente sur l’effet de la pornographie chez les hommes et les femmes.

    http://www.7sur7.be/7s7/fr/1520/Sexe-Relations/article/detail/760603/2009/03/11/Les-femmes-sont-aussi-excitees-par-les-relations-homosexuelles.dhtml

    Pour résumer, les goûts déclarés par les premiers correspondent à l’excitation effectivement mesurée face à diverses images. Les femmes, elles, déclarent n’être excitées que par les relations hétéros, alors que n’importe quelle image de copulation les excite, même entre singes…

    (Je trouve ridicule la façon dont l’article que je donne en lien réduit l’étude à : « les femmes n’osent pas l’avouer, mais elles sont toute secrètement bisexuelles ». Ce qui est sacrément orienté et à côté de la plaque. Mais ça n’invalide pas le reste pour autant.)

    Bon, c’est un peu extrême comme résultat, et je suppose qu’on peut prendre l’étude avec des pincettes taille XL. Cela dit, elle point une vraie dichotomie entre les attentes des femmes sur leurs propres envies, et les réactions inconscientes de leurs corps. Ca ne doit pas être facile à vivre.

    Illustration :

    « Cela dit, malgré moi, j’ai fini par être excitée par le porno classique, mais un peu à mon corps défendant. »

    🙂

    en réponse à : BBW et libertinage #8825
    AvatarMonsieurChapeau
    Participant

    La question du « vrai » libertinage mériterait son propre sujet ! Si je dis souvent qu’il n’existe pas « un » libertinage, mais « des » libertinages, il me semble aussi qu’on croise de « faux » libertins. Des gens qui ont des pratiques libertines, sans en avoir l’esprit. Les hommes qui viennent en club l’après-midi à l’insu de leur femme en déclarant que jamais ils ne les autoriseraient à faire de même ne sont pas de « vrais » libertins à mon sens. DSK n’est pas un « vrai » libertin non plus, quoi que lui ou la presse puisse déclarer.

    Sur le physique, les messages précédents ont déjà tout dit. Vous avez une idée fausse du milieu du libertinage. Les femmes rondes, ou laides, ou âgées y ont tout à fait leur place. Elles sont même plus nombreuses que les jolies jeunes et minces, puisque les libertins sont des gens normaux (et ayant souvent un peu de vécu).

    Pour l’avoir observé en discutant avec elles, les femmes libertines célibataires et « mal dans leur corps » passent par plusieurs phases. (C’est sans doute différent pour des femmes en couple.)

    Première phase : l’anticipation. C’est la vôtre. Vous vous dites que le monde libertine est plein de jolies jeunes femmes et que vous ferez tâche, que personne ne va vous désirer.

    Deuxième phase : la découverte. En arrivant en club, vous vous rendez compte que les physiques sont bien plus variés que vous ne pensiez. Vous réalisez aussi que vous plaisez et qu’on vous aborde en club bien plus que dans la rue ou dans les soirées classiques.

    Troisième phase : le bonheur. Vous sortez régulièrement, vous multipliez les rencontres et le sexe. Vous vous sentez belle et désirée. Cela peut durer longtemps avant …

    Quatrième phase : le doute. En observant le comportement des hommes en club, vous comprenez que la plupart viennent juste pour se vider les couilles et qu’ils baiseraient avec n’importe qui. Du coup, vous ne vous sentez plus flattée quand ils vous abordent.

    Arrivé là, deux options :

    Soit vous devenez une ex-libertine aigrie. Vous dites partout que les libertins traitent les femmes comme des « bout de viande » et vous vous mettez à cracher sur le milieu où vous avez passé des mois ou des années heureuses.

    Soit vous devenez une libertine assagie, allant en club pour son plaisir sexuel, et pas pour satisfaire un besoin narcissique. Vous triez davantage vos rencontres, vous sortez un peu moins souvent, mais vous êtes bien. Et c’est ce que je vous souhaite !

    en réponse à : Livres sur le sujet #8820
    AvatarMonsieurChapeau
    Participant

    Bien sûr que ça existe !

    Voilà, le petit manuel de la domination :
    http://boutique.demonia.com/librairie-guides-lart-dominer-p-2590.html

    Et le petit manuel de la soumission :
    http://boutique.demonia.com/librairie-guides-lart-soumettre-p-299.html

    J’ai le premier, qui est intéressant, mais un peu trop orienté « domination professionnelle » par moment et pas assez « domination dans le couple ».

    Il y a aussi un « Osez … » sur le sujet :
    http://boutique.demonia.com/librairie-osez…-osezles-jeux-soumission-domination-p-4508.html

    Il me semble l’avoir lu, même si je ne le retrouve pas dans ma bibliothèque. Une bonne introduction à la D/s plutôt soft, dans mon souvenir.

    en réponse à : Erotisme et préliminaires #8804
    AvatarMonsieurChapeau
    Participant

    Mon jeu érotique préféré ? Aucune idée. J’aurai du mal à faire un choix parmi toutes mes pratiques.

    Mon préliminaire préféré ? Ca, c’est facile : c’est le baiser sur la bouche. 🙂

    en réponse à : Plaisir pour la femme #8727
    AvatarMonsieurChapeau
    Participant

    De toute façon, à proprement parler, il n’y a pas plus d’orgasme anal que d’orgasme vaginal. Tous les orgasmes sont clitoridiens. C’est donc de la forme de la stimulation que l’on parle, et pas de l’organe effectivement stimulé (puisque c’est toujours le même).

    Cela dit, vous avez raison : j’ai répondu strictement à la question Nadine : est-ce qu’une femme peut avoir des orgasmes lors d’une sodomie. La réponse est « oui ». (Ou alors, ceux que j’ai vu étaient simulés, mais je ne pense pas.) Par contre, si la question est : Ces femmes sont-elles nombreuses ? ou : Les orgasmes de ce type sont-ils fréquents ? Cette fois, les réponses sont « non ».

    Avec la majorité de mes partenaires féminines, je n’ai pas pratiqué la sodomie, soit parce qu’elles n’aimaient pas ça, soit parce qu’on n’en a pas eu l’occasion. Et lors de la grande majorité de mes rapports anaux avec des femmes, elles n’ont pas eu d’orgasme.

    Je suis aussi d’accord qu’il est dommage que l’on ait pas de témoignages de femmes, notons que le forum est encore tout récent et que nous sommes peu nombreux à le lire et encore moins à y écrire.

    en réponse à : Plaisir pour la femme #8708
    AvatarMonsieurChapeau
    Participant

    Ca peut être intéressant aussi, mais je pensais plutôt à lui faire réaliser qu’il vous domine quand il vous sodomise. Et peut-être même qu’il aime ça ! 🙂

    en réponse à : Plaisir pour la femme #8706
    AvatarMonsieurChapeau
    Participant

    Mais de rien, Nadine. Il ne vous reste plus qu’à en jouer avec votre partenaire, et peut-être l’amener à la même réalisation. C’est ainsi que naissent les relations D/s …

    en réponse à : Plaisir pour la femme #8698
    AvatarMonsieurChapeau
    Participant

    Tout à fait. Tout comme les hommes hésitent à évoquer cette raison d’aimer la sodomie, ce n’est pas un désir « politiquement correct » à exprimer pour une femme. Et pourtant, il est bel est bien là.

    J’ai fait l’amour avec des hommes, je connais le plaisir cérébral qu’on peut ressentir lorsqu’on est pris virilement et « soumis » au désir impérieux de son partenaire, lorsqu’on se sent objet de désir.

    en réponse à : Plaisir pour la femme #8672
    AvatarMonsieurChapeau
    Participant

    Eh bien, comparons avec une pizza. Dans une pizza classique, le fromage est là, mais il n’est pas l’élément central. Il y a aussi des rondelles de chorizo, des poivrons, etc. Mais dans une pizza 4 fromages, c’est l’élément principal. On ne sent pour ainsi dire que lui.

    Le plaisir qu’un homme peut ressentir d’une sodomie est du même ordre. La plupart du temps, la domination est un élément parmi d’autre. Parfois, on ne le sent même pas. Et parfois, on a envie que de ça, alors on le met en avant, on le met en scène.

    Inversement, la sodomie est parfois elle-même un ingrédient d’une séance de domination plutôt que le contraire. (Mais je sens que je vais vous embrouiller en disant ça …)

    en réponse à : Plaisir pour la femme #8668
    AvatarMonsieurChapeau
    Participant

    J’aime toutes les façons de faire l’amour. Tendre ou rude, dans un trou ou un autre (voire sans pénétration), avec une femme ou un homme (ou deux partenaires, ou trois …), « vanille » ou plus épicée …

    A vrai dire, ma seule limite est que j’ai du mal à m’impliquer quand je n’ai pas l’initiative. Mais tant que je dirige le jeu, il peut autant être d’une douceur infinie que brutal ou cinglant.

    D’autre part, quand nous disons que l’humiliation est une partie du plaisir de la sodomie, cela n’implique pas que chaque sodomie se déroule dans le cadre strict d’un jeu de soumission. C’est juste une facette du plaisir que l’on en tire. Voyez-vous la nuance ?

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 25)