Toutes mes réponses sur les forums

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 32)
  • Auteur
    Articles
  • en réponse à : Question toys pour les experts #26579
    nicolas775nicolas775
    Participant

    @ Bzo: Compris, plus rien à dire… j’insiste pas. Juste que je vais de ce pas tenter de mettre en application avec mon G Rider ce que tu expliques si bien 😋.
    (N.B. Ce post était destiné à l’echange concernant les toys hands free. Erreur d’aiguillage…)

    en réponse à : Question toys pour les experts #26572
    nicolas775nicolas775
    Participant

    Bzo, tu as raison, mais je dois préciser que j’utilise le Hugo hands free, avec ou sans vibrations. En mode vibrant, une fois que j’ai trouvé la puissance et le rythme qui me conviennent, je pose la télécommande, je l’oublie et je peux me caresser tout le corps comme je veux

    en réponse à : Question toys pour les experts #26567
    nicolas775nicolas775
    Participant

    Fidélio, j’utilise parfois le Hugo de Lelo. C’est (pour moi, en tout cas) un masseur vibrant extraordinaire. je l’apprecie bcp plus que le Vice car l’intensite des vibrations va du très faible au très puissant. On peut les régler très facilement en tenant une commande à distance simplement en l’inclinant. On peut augmenter à sa convenance cette intensité des vibrations et clé, de telle sorte qu’on peut éviter une perte (temporaire) de la sensibilité de la prostate à cause de vibrations trop fortes.
    Ce qui est également extrêmement agreable, c’est que les vibrations se situent à la fois directement sur la prostate et directement à l’exterieur, Sur le périnée. L’utilisation de ce masseur vibreur a bcp contribue à sensibiliser ma prostate.

    en réponse à : Journal d'un prostatomane II #26483
    nicolas775nicolas775
    Participant

    Cher Bzo, le déblocage est à présent confirmé. Chaque(s) seance(s) quotidienne(s) me gratifie de délices.
    Je suis encore bien loin des chevauchées fantastiques que tes description nous régale, mais je suis heureux de ce qui m’arrive.

    C’est toujours ma prostate qui décide, et j’obtempere. Je ne parviens pas encore à enchaîner de multiples orgasmes, mais les deux/trois qui m’arrivent me comblent et je m’en contente.

    en réponse à : Journal d'un prostatomane II #26352
    nicolas775nicolas775
    Participant

    @bzo Bonjour, bzo. Je tenais à vous remercier.
    Je tiens à vous remercier parce que quand, il y a peu de temps, j’ai commencé à lire votre premier journal puis le second, j’ai été captivé.
    On perçoit avec une extrême précision la description de la relation passionnée qui vous lie tous les trois : vous-même, votre prostate et le G Rider.
    On est captivé par votre rapport à la jouissance et je vous remercie parce que c’est communicatif.
    Je tiens également à vous remercier car j’ai acheté le G-Rider qui m’a fait grimper plusieurs étages,
    Je tiens SURTOUT à vous remercier parce que la lecture de la relation de vos séances successives, non seulement a eu pour effet de m’exciter au plus haut point, mais elle m’a permis d’appréhender mes séances d’une façon totalement nouvelle, ce qui m’a permis de faire voler en éclat des blocages qui m’interdisaient toute progression dans mon cheminement.

    Je dois au préalable décrire mes débuts qui ont été très très lents. J’ai commencé il y a plusieurs années avec un Helix en suivant méticuleusement les recommandations du traité. (1/2 heure d’immobilité, de respiration, puis poursuivre respiration/contractions volontaires…). J’ai bien respecté 48 à 72 heures entre les sessions… (bof !)

    Je réalise aujourd’hui, après vous avoir lu, qu’en m’évertuant à respecter les 15 à 20 minutes « syndicales » de respiration abdominale je tuais à leur naissance des vagues de plaisir qui ne demandaient qu’à se développer quelques minutes après l’insertion du masseur.

    Je viens de me souvenir qu’un jour, la machine avait commencé à s’emballer toute seule ayant toujours le masseur en moi alors que j’avais mis un terme à une session complètement insipide. Je regardais la télévision, en ayant oublié mon Helix, en respirant normalement, et sans effectuer la moindre contraction quand soudain j’ai été submergé par des vagues de plaisir de plus en plus fortes, associées à des contractions involontaires qui faisait danser l’Aneros en moi d’une façon extraordinaire.

    Cela ne s’est jamais reproduit. Mais je me suis obstiné. Comme vous, j’ai expérimenté de multiples instruments : Helix Syn(*), puis Progasm (**), puis Vice(***) puis NobEssnce Romp(****) puis N’joy Vand(****), puis Duke vibrant (***), Bootie (bof !) puis Lelo Hugo vibrant (*****).

    L’utilisation de tous ces jouets au gré de mes envies a eu pour effet de sensibiliser considérablement ma prostate. A tel point que je me suis mis à ressentir de très agréables sensations dans ma voiture sur le trajet qui me sépare de mon lieu de travail. Ma prostate réagit délicieusement aux vibrations du moteur et de la route.

    C’est pourquoi, à peine rentré chez moi et chauffé à blanc, j’entamais des séances qui se caractérisaient, à cause de concentration obstinée sur la détente et la respiration à annihiler toute progression dans la recherche de la jouissance prostatique.
    En parcourant votre journal, mon déblocage est venu en lisant ceci :
    -« il faut se laisser aller à ce qui se passe, il y a une tempête sous le capot, il faut se laisser entraîner par ce grand tourbillon » ;
    -« A trop vouloir se relâcher, il peut arriver qu’on défasse ces bonnes tensions »
    Je me suis précipité pour commander mon G Rider (****** ! !) et j’ai trépigné d’impatience jusqu’à ce que je le reçoive.
    J’ai aussi complètement modifié mon approche de mes séances.

    1-je suis à l’écoute de ma prostate, c’est elle qui commande;
    2- elle me commande depuis quelques semaines au moins une séance chaque jour et parfois plusieurs séances, pas nécessairement longue, mais toujours gratifiantes;
    3-dès qu’elles commencent à poindre et sans attendre, je surfe sur les premières vagues de plaisir qui sont à chaque fois au rendez-vous, ce qui ne m’étais pas arrivée depuis mes débuts.
    Je me «chauffe » avec l’Helix, le Vice puis je termine avec le G Rider, j’arrête une heure puis je recommence dès que cela me «démange» jusqu’à ce que la fatigue et le sommeil l’emportent et j’en suis heureux.

    Pour l’instant, je me sens comblé par ces plaisirs et advienne ce qui pourra.

    en réponse à : Vidéos didactiques #23995
    nicolas775nicolas775
    Participant

    Voici une vidéo qui se veut didactique et qui semble effectivement contenir de précieux conseils. Malheureusement, l’accent et le débit du « coach » ne facilitent pas la compréhension de ses conseils. Cher Andraneros, s’il vous plaît, à l’aide! D’avance, merci

    https://www.xtube.com/video-watch/aneros-helix-syn-tutorial-31698612

    en réponse à : Suite de mon parcours #18259
    nicolas775nicolas775
    Participant

    Andraneros,mon principal probleme, je Pense, non- j’en suis sur- c’est mon impatience et la difficute a me concentrer. J’attends trop de chaque seance. J’ai effectivement connu des orgasmes assez forts, mais sans parvenir a les entretenir, a les amplifier et a les multiplier. Je finis par etouffer les sensations. Je connais donc des periodes heureuses et des periodes insipides. Je n’ai neanmoins cesse de progresser et de multiplier les experiences avec differents modeles de masseurs grace auxquels, j’ai considerablement elargi le champ de ma receptivite sensorielle. Aujourd’hui, mes meilleurs moments me sont procures par l’Helix Syn alors qu’au debut, je ne resentais pas grand chose avec. Au risque de vous surprendre, comme je l’ai ete moi-meme, cela ne fait que tres peu de temps que je parviens a generer ces fameuses contractions involontaires, et c’est ce qui me rapproche de Filou, car je pensais ne jamais les connaitre. Je m’obstinais, je forcais trop, je pestais je me decourageais. Et mes progres lents, mes decouvertes, mes apprentissages ne sont survenus que lorsque j’etais detache de toute attente. Juste la relaxation et l’excitation mentale de savoir le corps etranger dans le fondement. Quoi qu’il en soit, relisant mon message a Filou, j’ai bien defini mon probleme en Ayant ecrit « tres lent, trop lent ». A moi de travaiiler la patience et le detachement

    en réponse à : Suite de mon parcours #18252
    nicolas775nicolas775
    Participant

    Cher Filou, je suis reellement heureux de ce que vous nous rapportez. La Porte est ouverte et vous venez de faire sauter le verrou le plus resistant. Je suis d’autant plus heureux que, comme vous, mon cheminement est lent, tres lent, trop lent. Mais il est important de poursuivre et de ne rien attendre de chaque session, comme le rapportent de nombreux temoignages. En effet, c’est un mystere, mais c’est quand on s’y attend le Moins que surviennent les sensations les plus extraordinaires.

    en réponse à : Mon nouvel amant le G-Spot Metal Wand #15349
    nicolas775nicolas775
    Participant

    @super44; c’est effectivement inouï!! Mille mercis pour cette découverte. Juste un truc que j’ai adopté pour maintenir l’engin en place si on écarte les jambes: il suffit de porter un slip. Il reste en place.

    en réponse à : Conseils pour les débutants laborieux #15329
    nicolas775nicolas775
    Participant

    Les dimensions et la forme du Vice sont tels qu’il entre en contact avec toutes les parois internes sur lesquelles il fait pression. On ressent tres nettement cette pression interne qui provoque en réaction des contractions-réflexe qui s’accompagnent de sensations de plaisir. Voila pourquoi j’ai eu l’impression (a present, c’est pour moi une certitude), que le Vice, plus volumineux que le Progasm, accélère le re-wiring. La prostate et toute la zone deviennent plus sensibles. C’est mon expérience heureuse, je ne sais pas si c’est une généralité.

    en réponse à : Conseils pour les débutants laborieux #15318
    nicolas775nicolas775
    Participant

    Je ne l’utilise jamais en mode vibrant. Cela rend la prostate insensible. Mais sinon, il n’est pas trop bruyant.

    en réponse à : Conseils pour les débutants laborieux #15294
    nicolas775nicolas775
    Participant

    Filou, Depuis mon dernier post, mes sessions me procurent des orgasmes extraordinaires et de plus en plus fort. A vrai dire, je pensais un peu à vous en faisant état de mes experiences avec différents masseurs parce que J’ai failli tout laisser tomber quand j’ai accumulé les mois et les sessions ou rien, mais vraiment rien ne se passait. J’ai Meme pense a un certain moment avoir une morphologie interne anormale ou une défaillance fonctionnelle qui devait faire obstacle à toute jouissance prostatique. Il ne s’agit pas de expérimenter tous les masseurs. Ce que je veux expliquer, c’est que si Je devais recommençais le processus, je débuterais à nouveau avec le Helix classique puis je passerais directement au Vice qui a tout débloqué en ce qu’il a réveillé la sensibilité et la réceptivité de toute la zone impliquée. A present, j’obtiens des orgasmes extrêmement satisfaisant meme avec le Felix. En tout cas, je vous souhaite de dépasser tres vite tout ce qui peut encore vous bloquer et d’accéder rapidement aux orgasmes.

    en réponse à : Conseils pour les débutants laborieux #15248
    nicolas775nicolas775
    Participant

    Merci, Andraneros pour vos remarques. Je n’ai jamais cessé de visiter le forum et j’ai ainsi tiré grand profit des experiences, échanges et conseils de chacun. Ce forum est le passage incontournable de quiconque se lance dans le voyage solitaire de l’anerosien. C’est la raison pour laquelle je n’ai d’autre souci que d’apporter ma contribution à ceux qui, comme moi rencontrent quelques difficultés dans leur cheminement. Même si chacun est différent, certains trucs ou astuces peuvent aider ou mériter qu’on les tente. A ce propos, je peux dire que j’ai rencontré des périodes assez longues de néant. Par exemple une dizaine de sessions quasi insipides en un mois. On ne peut qu’être tente de tout abandonner. Je pense que c’est l’essai de nouveaux masseurs qui m’ont permis de réactiver ce qui est appelé le rewiring.
    Hélix puis Helix Syn, puis Progasm, puis Vice ont chaque fois été comme une clé ouvrant des cadenas. Le résultat est qu’à present, une session avec le Helix originel m’apporte bien plus et plus longtemps que ce que je pouvais percevoir il y a six mois avec le même masseur.

    En relisant mes précédentes remarques que vous avez eu la bonne idée de rappeler, je me garderai bien d’affirmer avec autant d’indécence que je suis près du Super O compte tenu de toutes les aventures intérieures qui me sont déjà arrivees et du reste, cela n’a plus d’importance puisque mes sessions me réservent souvent de très bonnes surprises.
    J’espère seulement que cela va continuer. L’état d’esprit, la concentration et la détente sont vraiment importants et c’est ce qui est le moins aisé à canaliser. Encore merci.

    en réponse à : Conseils pour les débutants laborieux #15240
    nicolas775nicolas775
    Participant

    Cela va bientôt faire un an que j’ai entamé mon cheminement. Je ne compte pas les sessions « stériles », sans autre sensation non désagréable que le simple contact interne du masseur… L’absence de progrès a certainement résulté de l’impatience, du manque de concentration, de la frustration. Pour relancer l’excitation, le desir, l’application, j’ai décidé d’apporter de la nouveauté et j’ai expérimenté le Progasm, puis le Vice sans vibration. J’ai le sentiment que par leur forme et leur dimension, ces masseurs ont réveillé dez zones nouvelles puisque je suis parvenu à obtenir obtenir des sessions extraordinaires. Au cours de la dernière, j’ai ressenti des vagues orgasmiques quasi continues pendant plus d’une heure avec une intensité encore jamais atteinte. Un pur bonheur, mais encore mal maîtrisé puisque j’ai « tue » la session par des contractions certainement trop fortes, et l’impatience ou le désir d’atteindre LE SUPER O sur le champ, comme un du.
    Bref, une défaillance de détente et de lâcher prise. En tout cas, mes dernières experiences m’ont bouleversé.

    en réponse à : Conseils pour les débutants laborieux #13264
    nicolas775nicolas775
    Participant

    Depuis le début de mon cheminement, j’alterne des phases neutres et frustrantes auxquelles succèdent des séries de séances assez riches en sensations. C’est comme si je montais d’un pallier à l’autre. En ce qui me concerne, je remarque que je dois maîtriser la fréquence des séances. Ni trop rapprochées, ni trop éloignées. De fait, c’est ma prostate qui décide. En général, 48 heures après une séance, même si cette dernière n’a rien eu d’extraordinaire, ma prostate se manifeste en vibrant toute seule et je ressens toute la journée comme une démangeaison qui m’oblige a me soulager avec l’Aneros. Mon cheminement a été je pense plus long que pour d’autres car, mes difficultés à maîtriser de concert la relaxation, la respiration et les contractions m’ont conduites a opter pour la méthode du « do nothing ». Ne rien faire d’autre que se relaxer et respirer. Les sensations ont fini par venir toutes seules en même temps que les contractions involontaires. Mes séances ne durent pas plus d’une heure. J’utilise comme lubrifiant un mélange de beurre de karaté et d’huile de coco que je prépare moi-même. Je trouve que c’est particulièrement efficace quand je m’excite tout seul tandis que je prépare mon lubrifiant en pensant au plaisir qui lui est associé. Je ne fais que m’étendre sur le dos, me relaxer en me concentrant sur la respiration abdominale. C’est la respiration qui génère les vibrations, les contractions involontaires et les sensations qui vont avec. Comme beaucoup de temoignages que j’ai pu lire la caresse des tétons accélère les sensation. Ma dernière séance, après une phase assez insipide m’a encore rapproche du Super O car j’ai ressenti jusque dans les bras des sortes de picotements et décharges directement synchronisés à ce qui se passait dans la région prostatique. Pour moi, la progression est très longue, mais la persévérance est gratifiante. Je continue donc.

    en réponse à : Conseils pour les débutants laborieux #12707
    nicolas775nicolas775
    Participant

    J’ai commencé mon voyage anerosien en il y a environ 4 moi, et je dois surfer sur une quarantaine de sessions. Je suis un laborieux obstine. J’ai progressé par paliers, avec des périodes de stagnation qui, avec le recul, se révèlent avoir été des phases au cours desquelles la réceptivité et la sensibilité des zones sollicitée s’est accrue. J’ai également remarqué (le conseil de NPLX est avéré) qu’espace d’autres moins 48 heures chaque séance donne de meilleurs résultats. Au stade actuel, je peux dire que je me suis considérablement approché du Super O car mes deux dernières sessions m’ont amené à des sensations inconnue, insoupçonnées, merveilleuses et d’une intensité encore jamais atteintes. Courage à tous.

    en réponse à : Conseils pour les débutants laborieux #11274
    nicolas775nicolas775
    Participant

     » Débutants laborieux  » …

    En ce qui me concerne, seul le second terme me correspond puisque j’en suis à ma 17ème session. Comme certainement d’autres l’ont déjà fait , je tiens une sorte de journal de ma progression sur le chemin solitaire de l’anerosien.

    j’ai traversé ce que j’ai ressenti comme étant une période de tagnation. Les sensations étaient chaque fois quasi éphémères et j’avais le sentiment de me perdre dans de nombreuses
    impasses, (déconcentration, dérangements divers au cours des séances, frustrations, découragement, …) Pourtant, avec un peu de recul, je me rends compte que j’ai progressé
    chaque fois dans un domaine particulier : la relaxation, la respiration abdominale, la con-
    centration sur les moindres sensations de plaisir. Au fil de mes recherches de témoignages et de conseils sur différents sites et forums (en anglais), j’ai été attentif à trois points qui ont été essentiels pour moi.

    1 La respiration abdominale provoque un blocage du diaphragme qui en se relâchant lors de l’expiration, sollicite certaines zones sensibles et génèrent des sensations de plaisir; Je me suis donc appliqué à harmoniser la relaxation et la respiration abdominale tout au long de mes dernières sessions et effectivement, j’ai connu chaque fois des frétillements internes et cela a fini, chaque fois, par favoriser les contraction internes involontaires.

    2 la nécessité de répondre aux réactions involontaires et aux sensations agréables en trouvant les positions, les mouvements et l’intensité des contractions qui maintiennent et amplifient ces sensations agréables. C’est sur ce point que tous s’accordent à dire que chacun doit dentifier ce qui lui convient.

    3 l’état d’esprit avec lequel aborder les sessions : ne rien attendre d’autre que de jouir des sensations les plus minimes, les plus faibles et de s’en satisfaire comme autant de petits « cadeaux ».

    C’est ainsi que j’ai mené ma dernière session, avec en bonus dans les oreilles une musique qui a pour moi une résonnance érotique. Très rapidement, au bout de 15 minutes j’ai ressenti le frétillement interne de la prostate qui s’est accompagné de contractions involontaires.
    Je suis parvenu à les relancer par des mouvements et resserrages des plus subtils autour de l’aneros. Hyménée parlait du corps comme un ensemble d’instruments de musique, et cette image s’est plusieurs fois présentée à mon esprit au cours de cette session. Progressivement, mes
    propres contractions se sont transformées en ce que j’ai ressenti comme une sorte d’échange par écho entre les contractions de ma prostate et l’aneros qui lui répondait. J’avais l’impression d’être un tiers dans cet  » échange  » dont les effets ont fini par me submerger. Cela
    s’est intensifié jusqu’à ce que survienne un très forte érection et une suite ininterrompue
    de spasmes et de vagues. J’avais l’impression que cela ne s’arrêterait pas. J’ai expérimenté le « dry O  » et ce, à deux reprises au cours de cette session qui m’a comblé, (et même ému) car je n’en attendais pas tant.

    Je conseille à tous les apprentis de persévérer et de parvenir à ce stade. Pour être un peu moins poétique que Hyménée en matière d’analogies, (les  » laborieux  » sont en phase d’apprentissage) ce serait un peu comme apprendre à conduire non pas une voiture, mais son corps et se familiariser avec les commandes de son fonctionnement interne.

    en réponse à : Conseils pour les débutants laborieux #11041
    nicolas775nicolas775
    Participant

    @Andraneros, soyez remercié pour ces précieux conseils

    en réponse à : La meilleure position pour atteindre l'orgasme ? #11012
    nicolas775nicolas775
    Participant

    @modjo. Ce que tu rapportes m’interpelle. Ma position était souvent allongé sur le dos et les jambes à plat écartées. Celà favorise la détente. Lors de ma dernière session, j’ai adopté la position que tu décris et comme toi, cela a fini par des tremblements ininterrompus du bassin favorisant Les contractions internes involontaires. Cela m’ a beaucoup surpris sans toutefois que cela ne me procure des sensations extraordinaires. Comme cela faisait plus de 2 heures que j’avais commencé, je n’ ai pas persévéré longtemps, mais j’ ai réalisé que j’ avais atteint une étape importante. A l’avenir, je vais procéder comme suggéré: sur le côté pendant la phase de detente et sur le dos, jambes relevées en phase « ascendante »

    en réponse à : Relaxation. Méthodes, conseils et supports ? #10992
    nicolas775nicolas775
    Participant

    Andraneros, vous tapez dans le mille. Les mots nous trahissent. Évidemment que (comme tout le monde, je suppose), j’espere -esperare/attendre- le SuperO. C’est donc un fait que j’ai abordé chaque session comme un premier de la classe qui attend sa bonne note comme le juste retour de son effort. Cela ne fonctionne pas comme ainsi. Je parviens facilement à un état de detente aussi poussé que mon excitation s’ amenuise. Cela ne me décourage pas car j’ai eu plusieurs fois des vagues successives qui ressemblaient à des mini O. Mes dernières sessions ne me procurent pas d’ extase, mais le déclenchement des contractions involontaires et des tremblements de la zone du bassin. En tout cas, ca « chauffe » à différents endroits et je sens que c’ est potentiellement explosif. Toute la difficulté est de gérer la détente, l’ excitation et le lâcher prise. Je comprends pourquoi l’auteur de la vidéo que j’ avais citée repetay  » plus facile à dire qu’ à faire » or ca parait tellement facile sur les videos! Encore merci de vos conseils

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 32)