Toutes mes réponses sur les forums

20 sujets de 21 à 40 (sur un total de 179)
  • Auteur
    Articles
  • en réponse à : Mon nouvel amant le G-Spot Metal Wand #16619
    HyménéeHyménée
    Participant

    Bonsoir,

    Et bien voilà, première séance avec le Njoy Pure Wand. C’est un peu comme à chaque fois : les premiers instants ne sont jamais concluants, … mais plutôt introduisants 🙂

    La matière et la forme sont assez exceptionnelles. C’est très agréable d’avoir ce beau chromé dans les mains. Tout est facile avec lui, la lourdeur est saisissante … ou à saisir, au choix 🙂

    Ce nouveau jouet est pour moi un pivot : soucieux des promesses qu’il porte en son sein, je me concentre sur lui, ce qui me … déconcentre sur les autres … et offre à ces derniers une liberté sans surveillance. Et les chenapans en profitent bien ! … et m’en font profiter.

    Je vous souhaite un très bel été 🙂

    PS : J’aime bien celle-ci. J’en garde la trace ici, si vous le voulez bien

    en réponse à : Possible sous anti-dépresseur (anorgasmie tradi) #16616
    HyménéeHyménée
    Participant

    Bonjour Paon, vous devriez essayer

    en réponse à : Mon nouvel amant le G-Spot Metal Wand #16579
    HyménéeHyménée
    Participant

    Bonjour @super44,

    Ce vous écrivez me ramène à Matthieu Ricard par deux chemins :

    Les observations neuronales faites sur son cerveau confirment que … ces hyper longues cessions ont du modifier quelque peu mon cerveau …

    Par ailleurs, j’ai de la peine à me projeter dans votre solitude en pleine forêt. Cela me rappelle aussi ses voyages immobiles, sa capacité à se trouver pendant de très longs moments dans la solitude extrême d’un ermitage sur un versant de l’Himalaya.

    J’ai de la peine à me projeter dans cet univers sauvage, sans recours possible à la médecine, aux facilités quotidiennes de la vie en société, à la protection face aux bêtes sauvages.

    C’est hors de portée pour l’instant. Peut-être quand ma fille sera plus grande. Une grande ouverture sur le Monde que vous nous proposez là, @super44. Merci 🙂

    …Actuellement je pourrais presque dire que bien que je regarde devant moi,le regard se porte à l’intérieur de moi à observer tout ce qui se passe , un peu comme une vache qui regarde les voitures passer ,sans émotions et apres chaque voiture retourne à son brouttage…

    en réponse à : Le Duke #16570
    HyménéeHyménée
    Participant

    Vous avez raison @Hector : il m’arrivait aussi de l’éjecter. Ce n’est pas grave du tout. Remarquez que Veronica ne peut faire autrement que d’éjecter en jouissant. Cela doit être très frustrant, même si elle montre le contraire 😀


    @Jeff
    , avez-vous remarqué l’orgasme total de son corps ? Le relachement des épaules, les mouvements des mains comme ceux d’une danseuse du ventre, le corps désarticulé par la poussée orgasmique, les tremblements des pieds ? Et puis, la gourmandise ! C’est vraiment incroyable.

    en réponse à : Mon nouvel amant le G-Spot Metal Wand #16568
    HyménéeHyménée
    Participant

    Le Njoy Wand est commandé 🙂

    en réponse à : Apprendre à mieux contrôler l'orgasme et l'éjaculation #16567
    HyménéeHyménée
    Participant

    …Je me suis aperçu que je pouvais toucher mon pénis et même m’installer dans le sexe de ma femme et nous laisser porter tous deux avec les super 0, mes spasmes sont si forts que le phallus fait le travail comme tout seul…

    Ca, ça doit être génial à vivre ! 🙂

    en réponse à : Le remède à l'animal triste : la double éjac' #16566
    HyménéeHyménée
    Participant

    Ne pourriez-vous pas retrouver le goût de la quiétude, @Lucky ?

    HyménéeHyménée
    Participant

    Vous êtes bien entouré, @Lucky 🙂

    en réponse à : Le Duke #16478
    HyménéeHyménée
    Participant

    Bonjour Jeff,

    …Et donc,cher Hyménée : comment avoir accès aux vidéos de Veronica ? Les liens que vous proposez ne sont pas efficients…

    Il suffit d’aller sur le site Fucking Machines et de chercher Veronica. Je pourrais sinon vous partager la vidéo via message privé. Elle vous attend sur un Google Drive.

    …Et pour revenir sur le Duke : il faut avoir une expérience déjà très construite et un cheminement éprouvé pour bénéficier de ses attraits ?…

    Ben écoutez, oui, je crois. Je n’aurais pu commencer par lui. Ca va même plus loin : je ne peux commencer par lui lors de mes séances.

    …Ce n’est pas encore mon cas : pour l’instant, j’ai l’impression que les vibrations de son moteurs sont une hérésie. En général, je monte vers le plaisir grâce à des contractions très subtiles qui travaillent comme une plume et qui finissent par déclencher une vague…

    Je suis bien de votre avis : on est loin de la subtilité habituelle des jouets prostatiques. Regardez le corps de Veronica aussi : il est celui d’une femme ayant déjà tout vécu. Elle se connait très très bien. Intrigué par cette dame, je me suis demandé quel a été son parcours. Sur wikipedia, ils annoncent qu’elle a commencé le porno à 37 ans, sans préciser ce qui s’est passé avant.

    C’est un peu comme @lucky, qui nous explique qu’il lui a fallu attendre ses presques soixante printemps pour enfin s’installer en terre promise.

    en réponse à : Le Duke #16473
    HyménéeHyménée
    Participant

    … 45min de jouissance intense jusqu’à, horreur, fin de la batterie …

    Ah ! Ah ! Ca m’est arrivé aussi ! J’ai cru qu’il était cassé tant la surprise est grande quand il s’arrête net !

    … j’ai essayé le Duke de Fun factory : une catastrophe absolue ; j’ai eu l’impression d’être attaqué par un marteau-piqueur …

    Je confirme : le vibreur du Duke est très intense et impossible à régler contrairement au Vice (trois puissances).

    Mais il n’est pas TROP intense : quand on prend le temps de s’approcher de la fournaise en commençant par le Vice (par exemple), l’intensité est juste parfaite. C’est TROP bon.

    … je n’arrive pas à voir de quelle vidéo tu parles …

    Celle du mois d’avril dernier. J’ai fini par comprendre ce qui se passait, car le Duke mène aux mêmes extrêmes avec un sérieux avantage en plus :

    Veronica cherche les orgasmes profonds et les vit pleinement : si vous observez bien son corps, vous remarquerez que des muscles profonds poussent tout son bassin lors de l’orgasme : Ce ne sont pas les muscles autour de la vessie ou de l’anus qui agissent. On dirait même qu’ils sont victimes de la poussée.

    Non : elle arrive ici par ses jouets à exciter des zones érogènes profondes (elle arrive au même résultat avec un ou plusieurs partenaires masculins ou une partenaire féminine équipée). Ces zones érogènes la font orgasmer d’une façon pas banale : tel un tsunami qui balaie tout sur son passage, son corps éjecter les formes extérieures qui l’ont amené à ce plaisir suprême.

    La poussée est tellement forte que rien ne lui résiste. Elle squirte au passage, mais ce n’est même pas cela l’important : les zones érogènes habituelles l’interessent peu. Il se passe quelque chose de bien plus intense au-dedans. Au fond.

    Ce qui est vraiment sublime à voir, c’est qu’un orgasme ne lui suffit pas. Ce n’est pas un aboutissement, juste un appel à aller chercher des orgasmes encore plus chavirants. Ma pratique du Duke est la même, hormis une petite différence :

    Le Duke reste en place et n’est pas éjecté ! 😀

    Ca donne un moment extraordinaire, sans aucune frustration : je pense que Veronica Avluv aimerait bien vivre de même, et ne pas éjecter son amant alors qu’il titille le point le plus intime et le meilleur. Elle aimerait le garder au chaud, et je la comprends.

    Avec le Duke, Il y a la poussée orgasmique des muscles profonds, et l’amant de silicone ne sort pas même si on ne le tient pas. Ca donne des orgasmes incontrôlés fous où le corps peut s’étendre, convulser à souhait, à l’image du corps de Veronica : les épaules partent en arrière, les abdos palpitent, les jambes tremblent, les seins pointent, la chaire de poule, le désir à fleur de peau.

    Et un peu comme la coquine, une fois qu’on a joui comme ça, on n’a qu’une envie, c’est jouir encore et plus profond. La folie est telle qu’on est pris par l’envie de participer activement l’incontrôle : tenir fermement le duke alors que tous les muscles du bassin tentent de l’éjecter … et tenter une poussée inverse.

    Je vous assure : le plaisir que procure le Duke quand il reprend sa place au fond APRES L’ORGASME … quand il est prêt à en provoquer un nouveau, qu’il continue son ouvrage … et que les entrailles sont prêtes à engendrer et accueillir un nouvel orgasme profond … Ce plaisir est au-delà de tout ce que j’ai pu vivre.

    Il est probable qu’on me retrouve un jour mort d’un AVC, avec un Duke dans le cul ! Une fin glorieuse ! 😀

    Maintenant que j’ai repéré la zone érogène profonde, j’arrive à l’atteindre avec le Vice en le poussant au maximum Ca marche, mais le Vice n’est pas tenu par les sphincters comme peut l’être le Duke. On n’a pas la sensation d’être rempli, mais plutôt d’être appelé à chevaucher. C’est fabuleux aussi.

    Regardez les orgasmes de Veronica, imaginez-vous à sa place, et suivez le lapin blanc.

    en réponse à : Le remède à l'animal triste : la double éjac' #16472
    HyménéeHyménée
    Participant

    … J’ai l’impression depuis mes découvertes anerosiennes que mon état naturel est devenu orgasmique ou, si vous préférez, je suis toujours en situation d’orgasme. S’ils ne se déclenchent pas, c’est parce que je suis concentré sur une tâche, une discussion ou autre …

    Je ne sais pas bien si j’aimerais être dans votre situation, @lucky. Ou alors, je m’en fais une idée qui ne doit pas être juste. Ou alors, c’est peut-être que j’aime vivre d’autres états d’être. La quiétude par exemple. Ou les jubilations de l’esprit : se concentrer sur une oeuvre artistique, un livre, faire la cuisine, résoudre un problème professionel difficile …

    Et quand mon bassin me prend l’âme et le corps, il reste peu de place pour autre chose … au point où je me demande maintenant s’il y a de la place pour une autre âme, un autre corps.

    C’est tellement intense, tellement plein, tellement dingue.

    en réponse à : Apprendre à mieux contrôler l'orgasme et l'éjaculation #16471
    HyménéeHyménée
    Participant

    Je dirais qu’elle aurait aimé avoir plus d’un orgasme avec une seule de mes érections. Elle a fini par dire que ça avait un gout de trop peu

    Imagine maintenant @hector, si tu l’avais invitée à tes jeux où le pénis ne doit être touché sous peine de frustration orgasmique masculine … il y a une incompatibilité de fond, que je n’arrive pas à lever.

    C’est une équation sans solution.

    en réponse à : Mon nouvel amant le G-Spot Metal Wand #16470
    HyménéeHyménée
    Participant

    Bonsoir,

    Il est très curieux que notre pratique nous mène à la spiritualité. D’un premier abord, c’est pas vraiment par ce biais qu’on nous a appris à nous connecter aux puissances divines. 😉

    …je pratique beaucoup dans la nature en foret y’a comme une union qui se fait…

    Vous m’intriguez @super44, et je ne dois pas être le seul. Pourriez-vous décrire ce que vous ressentez, ce que vous percevez quand vous êtes en union ? Vos propos me ramène à ce que décrit Corine Sombrun alors qu’elle se trouve en pleine transe chamanique.

    Pas de secrets : je suis devenu un orgasme vivant , je sens constamment le feu dans mon bas ventre qui m’appelle sans cesse , j’évite maintenant d’éjaculer pour garder constamment cette énergie sexuelle en moi.

    Mantak Chia image cela dans ses bouquins avec ce type de croquis :

    Il précise bien que si le bassin est fournaise, il faut réussir à créer un courant vers la tête, en faisant monter l’énergie par la colonne vertébrale, la laisser pivoter dans la tête et redescendre par le menton et le nombril.

    Ressentez-vous ces courants d’énergie circuler dans votre corps ?

    En recherchant cette image, je suis retombé sur une autre qui m’a longtemps hanté en me montrant le cap à tenir, qui maintenant m’a laché les basques, mais que je regarde avec beaucoup de tendresse.

    HyménéeHyménée
    Participant

    Parfois, à force, j’ai mal au bas du ventre, je deviens un peu irascible. Je repère pas toujours que c’est cela qui me travaille. Je m’en rends compte quand je peux m’isoler et m’étendre un peu et que les orgasmes se déclenchent et m’enlèvent le poids de la tension du jour.

    J’ai remarqué cela aussi. Il me semble qu’il faut le comprendre dans l’autre sens : comment faisions-nous avant de cheminer ? Je pense qu’on était irascible, qu’on ne s’en rendait pas compte et qu’on le restait.

    j’ai l’impression quelque fois et même dès que possible de pouvoir me détacher de ce qui m’entoure, d’être sur mon nuage tout en écoutant tout ce qui se passe autour de moi et en ayant pourtant les réponses adéquates.

    Une espèce de pilotage automatique, comme quand on joue au piano ou au tennis et qu’on est dans son morceau ou son match. Je me demande bien où cela peut mener. Dans mon milieu professionnel, on me demande d’être l’inverse : en mode nano-seconde réactif. A avoir pratiqué les deux extrêmes, je sais que cela résout de grandes difficultés d’avoir la capacité de se détacher. Cela mêne aussi au désastre dans d’autres situations, j’en sais quelque chose.

    Non, je ne perçois pas ceux qui pourraient vivre des choses semblables.

    C’est bien dommage 🙁

    … le ton super-héroïque que vous employez …
    Je ne sais pas ce que vous voulez dire par le ton super-héroïque ! Mais c’est mon ton ! Je crois que je suis fier de mon état, fier d’avoir trouvé ce qui me satisfait sexuellement, je le revendique, je le vis et j’ai envie que cet état soit mien.

    Oui, excusez-moi @lucky

    Il est évident que pour moi ce n’est pas une bulle de savon, c’est concret parce que ça touche au réel et à mon corps. Enfin, je le vis ! Au bout de presque 60 ans de recherches, je trouve que c’est reposant. Je ne suis plus obligé de chercher.

    Une bulle de savon est concrète 😉

    Oui, c’est vrai @lucky : nous sommes en Terre Promise.

    en réponse à : Suite de mon parcours #16466
    HyménéeHyménée
    Participant

    « Je sais pas où cela va me mener, mais si je pouvais atteindre le même état que @lucky, ça serai plutôt bienvenu 🙂 »

    Et bien cela va vous mener dans le même état que @lucky 🙂

    en réponse à : Ma lente progression vers l'orgasme prostatique #16465
    HyménéeHyménée
    Participant

    « J’ai eu l’impression d’être transpercé par l’intensité de ce que j’ai ressenti au point de crier sans contrôle à chaque contraction orgasmique. »

    C’est tout à fait ça. 🙂 D’où l’impression que c’est le féminin intérieur qui s’exprime enfin.

    Ce n’est qu’une fausse impression. Il faut y croire un temps, ne pas en avoir peur, le vivre pleinement. A un moment, cela cesse. Autant en profiter quand on en est rempli.

    en réponse à : Le pur plaisir de se suffire (sexuellement) à soi-même #16453
    HyménéeHyménée
    Participant

    C’est si intense … comment oser partager un événement pareil ?

    HyménéeHyménée
    Participant

    Bonsoir Lucky,

    au bout de 5 mois à partir du réveil de ma prostate, je vis des orgasmes journaliers en nombre, ce qui me fait dire que mon état naturel est orgasmique

    Mais comment arrivez-vous à concilier ce nouvel état avec votre vie quotidienne, votre travail, vos occupations, les vicissitudes de la vie ?

    Sinon, arrivez-vous à détecter autour de vous des âmes dans le même état d’être que le vôtre ? Autrement dit, avez-vous développé un potentiel perceptif pour « reconnaitre » une ou un semblable ? Voyez-vous des « signes » ou comportements chez les autres vous permettant d’être ouvert à ceux qui comprennent et fermé aux autres ?

    En tout cas, je reste toujours surpris par le ton super-héroïque que vous employez (ou en tout cas que j’ai l’impression de lire – c’est peut-être une interprétation personnelle), et j’aimerais pouvoir utiliser le même. A l’inverse, plus j’avance et plus je découvre ma fragilité, plus je suis attentif à celle des autres, plus je trouve que tout ceci est miraculeux, sublime, insaisissable, sans causes ni conséquences.

    Une bulle de savon

    Merci Lucky, bonne nuit

    en réponse à : Le pur plaisir de se suffire (sexuellement) à soi-même #16383
    HyménéeHyménée
    Participant

    Ô désirs, donnez-nous des ailes !

    en réponse à : Le pur plaisir de se suffire (sexuellement) à soi-même #16369
    HyménéeHyménée
    Participant

    Cependant j’ai beau chercher, je ne trouve pas les mp sur le forum 🙁

    Pour bénéficier de cette fonctionnalité, il suffit d’installer un plugin bbpress dédié :

    https://bbpress.org/plugins/?ps=private+messages

    Je laisse Adam et Andraneros juger s’il est bon d’ouvrir la boite de Pandore ou pas 🙂

    Pandore

20 sujets de 21 à 40 (sur un total de 179)