Toutes mes réponses sur les forums

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Articles
  • en réponse à : Découverte en couple #35697
    zoe
    Participant

    Bonjour, et merci à tous pour vos réponses et conseils 🙂

    Je veux bien croire que ce soit une démarche singulière, considérant que je n’ai trouvé quasiment aucun témoignage de femme sur le sujet… Dommage, on aurait tous à y gagner !

    Cela me semble néanmoins naturel : j’ai toujours été curieuse de mon propre corps, et qu’un homme s’interdise l’exploration du sien pour des raisons aussi stupides que des préjugés sociétaux me semble absurde au possible.
    De plus, cette démarche ne vient pas d’une lassitude de notre vie sexuelle qui est par ailleurs très riche et intense, mais simplement d’un désir de découvrir un nouveau pan de celle-ci. Je suis décidée car sans moi, il ne ferait pas cette démarche et ce serait dommage pour son plaisir à lui, c’est a 1e des raisons. Mais je ne me dirais pas experte, c’est une découverte très récente, et seule la théorie m’est familière…

    Merci beaucoup @Epicure pour ce témoignage ! En effet, mon compagnon me dit ressentir pour la première fois du plaisir fort mais ailleurs que dans son pénis, ce qui est une grande première pour lui. Je pense donc être sur la bonne voie, mais je crois qu’il me faut encore un peu de pratique avant de pouvoir lui faire un vrai massage sans approcher son pénis –il a toujours des érections dans ces moment-là, mais peut-être cela changera-t-il ?
    Pour ce qui est de la position, sur le dos semble être le plus simple pour le moment, mais il voudrait tester sur le côté, l’important pour moi est simplement de pouvoir bouger mes main, et pour lui de pouvoir se détendre complètement.

    J’ai déjà senti sa prostate, notamment lorsqu’elle se gonfle juste avant un orgasme. J’ai toujours l’impression qu’elle est un peu trop loin, je l’atteins du bout des doigts mais je la sens tout de même –mon compagnon est bcp plus grand que moi, cela joue peut-être..
    Et à ce moment-là, comme beaucoup d’entre vous le conseillent, je fais des petits mouvements de rotation, des petites pressions, j’essaie d’être à l’écoute de tous les mouvements de son corps… à votre avis, durant les premières séances, combien de temps environ faut-il pour qu’il ressente vraiment les sensations… ? Vous êtes nombreux à dire que ce sont des sensations progressives. J’essaierai de passer également plus de temps au massage extérieur (et pour cela, placer ma propre excitation/impatience de côté)

    J’utilise pour le moment un lubrifiant à base de silicone qui me parait très bien, mais en grande amatrice d’huile de coco pour des applications cosmétiques, je devrais pouvoir m’y adapter 😉
    Aujourd’hui, je n’ai pas de fantasme précis sur la « suite » des évènements… je suis déjà tellement heureuse de ces nouveautés ! Mais en lisant tous vos témoignages messieurs, je me sens assez convaincue par l’utilisation d’un Aneros : il serait presque criminel de ma part de lui cacher ce petit objet magique ^^
    Enfin, le chevillage m’a toujours pour le moins intriguée, je me sentirais vraiment hors de toute zone de confort, lui encore plus, et en tant que femme, devenir la «pénétrante » serait un réel bouleversement de mes habitudes… mais n’est-ce pas là aussi une source d’excitation ? 😉 En tout cas si ce sont des pratiques que vous appréciez et/ou pratiquez, même si j’en suis personnellement assez loin, n’hésitez pas à m’en faire part!

    Merci pour votre temps à tous, pour votre gentillesse et belle journée !

    en réponse à : Découverte en couple #35689
    zoe
    Participant

    Bonsoir Andraneros, et merci pour l’accueil 
    C’est vrai qu’il n’y a pas beaucoup de femmes, et c’est aussi pour ça que j’ai décidé de poster ce message, les autres témoignages ne répondent pas vraiment à toutes mes questions et je me sens assez extérieurs aux conseils « techniques » étant donnée que je ne suis moi même pas dotée de cette fameuse prostate!
    Alors pour être exacte, c’est moi qui ai abordé légèrement le sujet, mais récemment c’est lui qui a choisi de m’en reparler, se sentant prêt. J’en profite d’ailleurs pour remercier @adam de son intervention dans le podcast « Les couilles sur la table » car ça a joué un rôle dans son évolution de pensées !

    Par partager, j’entends bien sur toutes ces choses : sa décision de me laisser explorer son corps veut dire beaucoup pour moi car jusqu’à présent les nouveautés étaient sur mon corps, pas sur le sien. Cette confiance est très excitante, j’espère qu’elle aboutira à un lâcher prise de sa part, chose que les hommes ont trop peu l’occasion d’expérimenter sans la sexualité « hétéro classique ».
    Je pense que les barrières psychologiques ont commencé à s’effacer, et à mesure qu’il ressent et apprécie ces nouvelles sensations, le plaisir que j’éprouve à réellement contrôler les choses, à être active et à l’origine de ses sensations augmente exponentiellement.

    En tant que femme, c’est une expérience incroyable et qui me permet aussi de me mettre à sa place : j’ai peur de lui faire mal, de mal faire, de le décevoir etc, mais en même temps, je me sens incroyablement puissante, et j’adore ça (si quelqu’un ne sais pas comment convaincre sa compagne, parlez lui « d’empowerment » 😉 )
    Donc oui, j’aime ce rôle, je souhaite lui permettre de découvrir son corps comme il l’a beaucoup fait pour moi, et quelles que soient les modifications de notre vie sexuelles qui peuvent se produire, je suis prête à tout accueillir et cela ne m’effraie pas du tout.

    Pour lui, je pense que clairement la barrière principale est simplement le fait, l’idée d’être pénétré : cela bouscule ses habitudes et il y a encore quelques mois il était assez catégoriquement contre. Aujourd’hui, il est réceptif, enthousiaste et curieux car il a ressenti du plaisir dans de nouvelles zones, ses orgasmes étaient plus forts et il a eu des érections très peu de temps après donc une période réfractaire plus courte et plus d’énergie, ce qui est très agréable et prometteur.

    Il a comme moi envie de poursuivre cette exploration, ne se dit pas encore prêt à abandonner la stimulation du pénis, mais pourquoi pas la réduire progressivement par exemple, afin de laisser plus de place aux sensations prostatiques. Il accepte très bien l’idée d’un nouvel orgasme, ça l’intéresse depuis longtemps mais la barrière de la pénétration anale a toujours été infranchissable, même seul.

    Il ne connaît pas encore ces techniques, mais nous avons déjà bien parlé de la respiration abdominale, étant donné que je la pratique régulièrement quand nous pratiquons la sodomie, il sait comment se relaxer, mais je ne manquerai pas de réinsister là-dessus ! Au cours de cette phase de relaxation, y a-t-il des mouvements à favoriser pour lui permettre de sentir mieux sa prostate ?

    J’ai pour projet de lui offrir un Aneros mais n’ai pas encore abordé le sujet, je pense qu’il sera réceptif dans quelques temps : je l’ai également initié au Tenga, parce que je trouvais ça dommage de ne pas profiter des plaisirs des sextoys seul (je suis régulièrement absente pour le travail), et il l’a très bien adopté.Je pense qu’à ce moment-là je lui proposerai de le porter pendant nos rapports, mais il semble vouloir se concentrer sur la découverte pour le moment, pas trop de nouveautés d’un coup…

    C’est pour moi très nouveau donc je me sens très maladroite, j’ai l’impression d’avoir de trop petits doigts et il peine à me guider car c’est l’inconnu pour lui aussi ! Mais je pense miser sur des moments de qualité : prendre bien le temps, essayer de lui poser des questions, trouver la meilleure position (des conseils ?), et le rassurer quant à mon excitation personnelle par exemple.
    Cela fait beaucoup de sujets à apprivoiser : les sensations, l’Aneros, les sessions solo, la relaxation, la communication… Mais ce n’est que du plaisir !

    Merci pour vos conseils, cette plateforme est assez unique et cela fait du bien de pouvoir parler concrètement, sans jugement, et avec des avis éclairés 

    Bonne soirée,

    Zoe.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)