NouveauxPlaisirs.fr

Inauguration du club libertin le Sainte Jeanne

Cela fait déjà quelque temps que j’entendais parler du club libertin et hédoniste le Sainte Jeanne. Oh, joie, j’ai été invité à la soirée d’inauguration du club qui avait lieu le 11 septembre 2014. J’allais donc pouvoir voir de mes propres yeux ce lieu qui fait déjà tant parler de lui.

Belle invitation pour une soirée exclusive d’inauguration

Le Sainte Jeanne se trouve dans le nord-ouest de Paris, à environ 40 minutes de voiture à Cormeilles-en-Vexin. C’est un peu loin de Paris, mais de temps en temps il faut savoir faire un peu de route pour s’amuser. J’arrive donc devant le club, c’est une très belle bâtisse en pierre de trois étages, avec un parking en gravier parfaitement agencé devant, et quelques arbres. Franchement, l’apparence extérieure du club est engageante et rien n’indique que vous vous rendez dans un club libertin.

En tout cas, on ne se retrouve pas à sonner devant une triste porte en fer, ça c’est clair, l’entrée dispose d’un beau sas en vitre fumée du plus bel effet et, cette soirée-ci en tout cas, il y avait même une personne à l’extérieur pour nous accueillir et ouvrir la porte. La grande classe !

Un fois entré, on se retrouve dans la partie basse du club qui est le bar et l’endroit où l’on discute. Sur la gauche, le vestiaire permet de se séparer de son manteau et sac. Le bar est très agréable, et l’agencement très boudoir. Sonia, la gérante du club (dont l’interview est ici), nous accueille et commence à discuter un peu avec nous. Elle est vraiment très sympathique, mais, bien évidemment, ne peut passer trop de temps à discuter, il y a près de 100 personnes. Je la laisse retourner discuter avec d’autres groupes.

Au rez-de-chaussée à côté du bar, il y a de grands fauteuils dans lesquels on se sent prêt à régner sur le monde, et de larges divans et canapés qui permettent de créer des groupes de 2 à 6 personnes pour discuter et se séduire (ou pas 🙂 ) autour d’une table. Il y a même un superbe piano à queue.

J’imagine bien une soirée coquine avec un pianiste, chouette idée, je n’ai jamais entendu parler ou vu cela dans un club. Installé dans les canapés, moi dans un fauteuil de roi et accompagné d’une grande partie de la troupe de la #CULture (blogueurs sexo et auteurs érotiques), nous avons bien rigolé.

La piste de danse, le pole danse et le bar

Il est temps de passer à l’étage où les choses sérieuses commencent. Je monte les escaliers et à ma droite se trouve un autre bar et la piste de danse à ma gauche les coins câlins. Je décide de visiter en premier l’espace-bar et danse. Là sur ma droite un superbe bar, devant moi la piste de danse, grande et spacieuse, agrémentée d’une barre de pole danse. L’éclairage est chouette et donne une ambiance boite de nuit.

Par contre, la musique n’est pas encore au point. Il faudra sérieusement penser à changer la bande-son qui est plus du niveau de la fête du village des années 90 que d’un club branchouille. Rien de bien grave, mais c’est super important pour moi.

Autour de la piste, des sièges permettent de s’assoir de discuter ou bien évidemment séduire et se caresser avant de passer aux choses sérieuses.

La piste de danse, et la cage au fond, en rouge

Au fond de la piste de danse se trouve une cage dans laquelle mesdames et messieurs pourront se donner en spectacle. Cela va être très chaud…

Un coin câlin, dans une ambiance tamisée

Je passe dans l’autre aile du bâtiment, réservée aux coins câlins. Attention à la marche et hop, je passe devant une salle de bain très moderne, vitrée. Je comprends que je change maintenant d’ambiance. La partie la plus sulfureuse du club est maintenant en face de moi, j’ai hâte de fois l’agencement. La salle de bain est sublime et j’imagine déjà des femmes ou un couple se doucher nue à la vue de tous. Oh…

La salle de bain et douches des coins câlins

Je me retrouve entouré de trois pièces qui se ferment agrémentées d’un canapé, de coussins et d’une couverture. Le mobilier est du même niveau que partout ailleurs. C’est vraiment de la bonne qualité et cela se voit.

Le lit rond, propice à des actions de groupe

Au bout des coins câlins se trouve un sublime lit rond, exposé aux yeux de tous et sur lesquels les plus beaux scénarios érotiques à plusieurs vont pouvoir être mis en œuvre. Comme c’est une inauguration, aucun groupe n’occupe cette place, mais je me prends à rêver alors que je m’allonge dessus pour tester le confort 🙂

La boite et le contenu, tout pour se protéger, bien vu comme format

Chaque coin câlin dispose d’une petite table sur laquelle repose une belle boite. Cette boite contient tout ce qu’il faut pour se nettoyer et se protéger. Il va sans dire que c’est indispensable et je dois avouer que la présentation est particulièrement soignée. J’aime.

Voici une des chambres, avec un très grand lit et le jacuzzi sur la gauche

Un escalier monte encore d’un étage, je décide de l’emprunter afin de terminer la visite. J’arrive alors sur un palier contenant 3 chambres si mes souvenirs sont bons. La découverte est à la hauteur du reste du bâtiment. Ces chambres sont très très spacieuses, et disposent d’un mobilier raffiné et adapté aux ébats d’un couple, mais je pense que cela passe facilement à 4 vu la taille des lits. De plus, dans chaque chambre, il y a respectivement, un jacuzzi, une baignoire et une douche. Wow, prendre un bain moussant dans un club libertin, quel doux rêve.

La seconde chambre, dotée d’un lit unique, spacieux et d’un gigantesque miroir

Je termine ma visite en m’allongeant sur le lit de la dernière chambre, il est vraiment grand, idéal cocon pour un trio ou plus. Je suis amoureux du design même s’il manque encore un tout petit peu d’objet notamment sur les murs qui restent un peu trop blancs à mon gout, mais croisant à nouveau Sonia, elle me dira que la décoration n’est pas encore finalisée. J’ai hâte de voir le résultat final !

Le lit de la troisième chambre, et très confortable au demeurant

Bref, la soirée étant déjà bien avancée, je décide de m’éclipser et de réintégrer à regret ma vie normale un peu déçu de n’avoir pas pu constater le potentiel excitant et érotique de la partie câline utilisée. J’aurais d’autres occasions, je l’espère de m’y aventurer.

Voici la galerie des photos que j’ai pu prendre lors de la soirée. Régalez vous à admirer l’agencement et les installations de ce club. Petite précision, la discrétion étant de rigueur dans ce genre d’endroit, je n’ai pas pu prendre de photo du rez-de-chaussée. Mais croyez-moi sur parole, c’est très beau et vous pouvez toujours aller sur le site du club pour admirer d’autres photos.

Le club le Sainte Jeanne est Route de Dieppe à Cormeilles-en-Vexin. Le numéro de téléphone est 01 30 39 65 02, le club est ouvert le jeudi et vendredi de 14h30 à 18h et du jeudi au dimanche de 22h à 4h.

Il faudra que ce club trouve sa clientèle, car il est un peu loin de Paris, néanmoins, la qualité de ses installations me semble plus qu’un bon atout pour que les libertins disposant d’une voiture élisent leur QG dans cet endroit classe, luxueux et doté d’un grand potentiel décadent. Il me semble que Sonia m’a indiqué qu’un système de limousine partant de Paris sera prochainement mis en place. Je vous laisse regarder le site web du club Sainte Jeanne pour en savoir plus.

Exit mobile version