Site icon NouveauxPlaisirs.fr

Les IST et leur prévention dans le libertinage

Les Maladies Sexuellement Transmissibles (MST) sont aussi appelées Infections Sexuellement Transmissibles (IST). Dans cet article nous allons, faire un tour des différentes IST, de leurs symptômes et des moyens de s’en protéger le plus efficacement possible.

Les IST sont des infections que l’on attrape lors d’un rapport sexuel avec une personne déjà contaminée. Il est important de prendre en compte ce risque lorsque l’on a une sexualité ludique avec plusieurs partenaires car, plus on a de partenaires, plus on est exposé aux IST, dont certaines peuvent avoir des conséquences très graves sur votre santé et la santé de nos partenaires.

Depuis quelques années, l’abréviation IST remplace MST. Il n’y a donc pas de différence entre les IST et les MST. Pour être en phase avec l’utilisation courante, j’utiliserai le terme IST dans la suite de l’article.

Qu’est-ce qu’une IST ?

Une IST est une infection transmise lors d’un rapport sexuel, quel que soit la nature du rapport entre les partenaires (oral, vaginal, anal… ).

Les IST sont nombreuses et sont causées par des agents pathogènes sexuellement transmissibles. Il y en a beaucoup, on peut cependant les regrouper dans les trois grandes familles suivantes :

Source OMS : Pour aller plus loin on connaît plus d’une trentaine de bactéries, virus et parasites qui se transmettent par voie sexuelle. Pour la plus grande part, l’incidence des maladies sexuellement transmissibles est liée à 8 de ces agents pathogènes. Sur ces 8 infections, 4 peuvent être guéries : la syphilis, la gonorrhée, la chlamydiose et la trichomonase. Les 4 autres sont des infections virales incurables: l’hépatite B, le virus de l’herpès, le VIH, et le papillomavirus humain.

Les IST à base de Virus n’ont pas de traitement à l’heure actuelle, et toutes peuvent générer des séquelles importantes. Il est donc essentiel pour votre santé et celle des autres de prendre le sujet des IST très au sérieux quand on fait partie des personnes à risque de contamination.

La liste des principales IST

On retrouve les IST suivantes catégorisées par type :

Bactéries

Virus

Parasites

Qui est concerné par les IST ?

Les IST sont transmises lors d’un rapport sexuel entre deux partenaires. Certaines IST peuvent également être transmises de la mère à l’enfant.

Dans la très grande majorité des cas, c’est à partir du moment où deux personnes ont un rapport sexuel (et dont a minima l’un a déjà eu une activité sexuelle de quelque forme que ce soit) qu’il y a potentiellement un risque de transmission d’IST. Évidemment, plus le nombre de partenaires est (ou a été) important, plus la probabilité de contamination est importante.

Quels sont les symptômes des IST ?

Les symptômes diffèrent d’une IST à une autre. Ils peuvent également être différents selon le sexe (porteurs de vagin ou de pénis).

Néanmoins, il existe certains signes caractéristiques d’une IST, comme :

Comment est-on contaminé par une IST ?

C’est malheureusement très facile, il suffit d’un rapport sexuel non protégé.

La pénétration n’est pas nécessaire pour être contaminé. Il peut suffire d’une fellation ou d’un cunnilingus non protégé pour être contaminé par un HPV par exemple.

Comment se protéger (et protéger vos partenaires) des IST ?

Pour se protéger des IST, il n’y a que quelques règles basiques mais efficaces. Il faut soit s’abstenir pour ne pas s’exposer au risque (ce qui n’est évidemment pas une solution dans le cadre de ce site), soit avoir des rapports sexuels au sein d’un couple n’ayant pas d’autres partenaires (et les partenaires s’étant testés négatifs évidemment), soit se protéger de la manière suivante :

Comment dépister les IST ?

Un test de dépistage des IST est recommandé en cas de doute, de rapport sexuel à risque ou dans le cadre d’une activité sexuelle avec de multiples partenaires.

Ce dépistage est d’autant plus important qu’il est possible d’avoir une IST sans s’en rendre compte. Il est possible de s’informer auprès :

Comment traiter une IST ?

La prise en charge médicale d’une IST dépend du type de l’infection. Certaines IST sont curables, d’autres sont incurables et font encore l’objet de recherches scientifiques (ex: le SIDA). Une maladie curable est une maladie qui disparait après traitement, une maladie incurable est une maladie qui ne disparait pas et qui nécessite potentiellement un traitement à vie.

Les IST curables sont la syphilis, la gonorrhée, la chlamydiose et la trichomonase. Les IST incurables sont le VIH, le HPV, l’hépatite B et l’herpès génital.

On pourra noter que certains HPV peuvent disparaitre avec le temps. Ils ont tendances dans 80% des cas à disparaitre au bout de 1 à 2 ans vaincu par le système immunitaire. Attention, ce n’est pas une raison pour sous estimer l’impact des 20% de HPV responsables de nombreux cancers (gorge, col de l’utérus, …). L’évolution est lente, les délais sont de 10 à 20 ans entre infection et cancer.

Les IST et le libertinage (ou dans le cadre du Polyamour) ?

Evidemment, les IST sont un risque réel pour les libertins ou les polyamoureux. Le risque dépend évidemment de la pratique. Il est par exemple moins important dans le cadre de trouples polyamoureux stables que dans le cadre d’un couple libertin sortant une fois par semaine en club libertin.

Dans le cadre d’une étude réalisée par le Docteur Martin Teboul, il a été constaté que 14,6 % des libertins ont contracté une infection sexuellement transmissible dans un lieu libertin. Les agents responsables étant candida albicans (58,2%) et les papilloma virus (33,3%).

On notera dans l’étude, que 9,1 % des personnes n’ont jamais réalisé de sérologie du VIH, 8,1 % n’ont pas répondu à la
question et que l’ancienneté des tests est de 4,68 années en moyenne (tous les tests ont été négatifs).

Malgré l’importance de la protection de soi et des autres contre les IST dans le milieu libertin, il semblerait donc que l’on soit très très loin des bonnes pratiques de dépistage qui consisterait à se dépister souvent (en tout cas pour le VIH, il n’y a pas d’information sur les autres tests).

Un certain nombre d’IST étant asymptomatiques ou peu symptomatiques, il est de la responsabilité du libertin de se protéger lui mais aussi les autres en faisant des tests à la moindre suspicion ou de manière routinière dans l’année pour s’assurer ne pas être un vecteur de contamination (On en revient finalement au même type de débat de santé public qu’avec d’avec d’autres maladie…).

❤️ Soutenez NouveauxPlaisirs.fr ❤️

NouveauxPlaisirs.fr est un média sur la sexualité ludique totalement indépendant de ses partenaires. Pour le rester, nous ne mettons en place ni commission, ni pub, ni aucune autre source de financement. Le service est totalement bénévole (et veut le rester) mais coûte de l’argent chaque mois à Adam pour l’hébergement, certains outils informatiques, des sextoys ou accessoires rares qui ne sont pas chez les partenaires, et bien sûr, le temps passé à créer et maintenir le site.

Si vous aimez ce que nous publions et notre combat pour plus de connaissances sur la sexualité, soutenez nous en donnant une petite somme sur Tipeee (il y a possibilité de donner même 1 euro, ce n’est même pas un café…). Ce serait hyper sympa et ça nous donnerait les moyens de faire encore mieux !

Cliquez sur l’image pour aller sur Tipeee.
C’est simple et sécurisé !

Quitter la version mobile