Site icon NouveauxPlaisirs.fr

La Nuit Dèmonia 2013 (première partie)

Chaque année, la boutique Dèmonia organise une des plus grosses nuits Fetish d’Europe. Cette année, votre serviteur (mais pas soumis) s’y est rendu pour la première fois, accompagné de quelques ami(e)s avec une envie et une curiosité non dissimulées. Que cache cette nuit de folie ? Est-ce que c’est chaud ? Que vais-je découvrir ?  Est-ce que l’ambiance va me plaire ? …

La liste de mes interrogations était aussi au moins aussi longue que mon envie de découvrir ce milieu et de mon besoin de lâcher de la pression …Le dress code de la soirée étant uniquement Fetish (cuir, latex et vinyle), j’ai préparé cette soirée bien à l’avance avec mon petit groupe. En guise de première étape, nous avons fait un après-midi shopping chez Dèmonia pour acheter nos tenues.

Les filles ont essayé des tenues Patrice Catanzaro, toutes plus belles et sexy les unes que les autres, des tenues en latex, des chaussures Bordello… bref, le top du dress code libertin à tendance Fetish pour être dans l’esprit de la soirée. Il faut dire que la boutique Dèmonia est particulièrement bien achalandée, l’on ne sait où donner de la tête !

Les tenues finalement choisies par les filles sont vraiment très chaudes. Pour ma part, quelques essayages de pantalons et de hauts plus tard (et quelques fous rires aussi), ma tenue sera enfin trouvée. J’ai choisi un pantalon Catanzaro en lycra ciré du plus bel effet. C’est beau, très soyeux et confortable. Pour le haut, les filles voulaient absolument me voir dans un haut maillé en cuir. Wow… il va falloir que je me rase le torse … mais les filles ont été unanimes, c’est ça qu’il me fallait. Je me suis plié à leur volonté. Première étape terminée et réussie, j’avais déjà hâte d’y être pour voir toutes ces sublimes tenues portées.

Cette année, la Nuit Dèmonia était le 15 juin. Le Parking du centre commercial des 3 Moulins, où 500 places ont été réservées pour la soirée, voient familles et caddies s’éclipser au profit de quidams : certains déjà habillés, aux tenues originales, qu’on devine discrètement ; d’autres pas encore, qu’on verra plus tard au vestiaire.

Tout le monde est encore sage pour le moment, mais l’ambiance de la soirée  s’annonce déjà, les regards et les sourires évocateurs.Ah si madame Michu, sagement en courses, savait ce qu’il se tramait à moins de 200 m de son centre commercial préféré …

Arrivé devant l’entrée des Crayères, nous passons un premier check-point où nos invitations sont vérifiées, puis nous avons accès à une salle où nous pouvons nous changer. Notre petite troupe se retrouve alors mélangée, dans une ambiance fort sympathique, à une dizaine d’autres personnes, plus ou moins nues, enfilant leur tenue de nuit. Déjà, l’ambiance change … les tenues que nous voyons dans cette salle sont osées et 100 % Fetish.

Une fois changés, nous passons un second check-point de vérification de notre tenue et récupérons un petit bracelet sésame de l’entrée à cette soirée. En effet, comme je le disais en préambule, seules les personnes ayant une tenue Fetish sont autorisées à entrer à la soirée…

Nous passons au vestiaire pour déposer notre sac (l’organisation est irréprochable) et nous avançons enfin dans le tunnel menant à la soirée …

 


La galerie des photographes

Quitter la version mobile