Site icon NouveauxPlaisirs.fr

Les Love Dolls japonaises, origines et présence en France

Love Doll

Au Japon, l’érotisme rime de plus en plus avec relation virtuelle. Il suffit de jeter un oeil sur la très prolifique industrie du porno du pays pour mesurer l’importance de l’imaginaire dans leur sexualité. Aujourd’hui, nous allons regarder de plus près le phénomène des Love Dolls.

Là bas, les films X sont majoritairement des dessins animés, des films d’animations et des mangas appelés Ecchi pour les connaisseurs ou encore Hentaï de manière plus générale. Pour la petite histoire, Hentaï est un mot japonais qui signifie « transformation », « métamorphose », « perversion », mais qui est utilisé en Europe pour désigner des mangas et des anime à caractère pornographique.

Pour en revenir au Japon, aujourd’hui, un quart de la population japonaise refuse toute idée de relation amoureuse et ses tracas de la vie réelle. Cette population préfère se contenter et se satisfaire du plaisir virtuel. Ce mélange des genres explique en grande partie le succès des Love Dolls au Japon.

L’origine des Love Dolls

Les années 1930 marquent l’avénement des premiers robots sexuels au Japon. D’abord simple femme de chiffon, ces premières créations accompagnaient les sous mariniers durant leurs missions. Depuis, l’évolution des Love Dolls est des plus spectaculaire. Il suffit de jeter un oeil sur ces quelques clichés de l’article pour mesurer le haut niveau de réalisme et de l’esthétisme de ces merveilleuses créatures.

Confectionnée en silicone ou en TPE et dotée d’un squelette articulé en métal, la Love Soll est si réaliste en apparence, en toucher et en sensation qu’elle devient aux yeux de certains propriétaires une vraie partenaire de substitution.

En 2016, le Japon est littéralement fou de ces poupées grandeur nature. Une série TV leur est d’ailleurs même consacrée. Les japonais voient en elles bien plus qu’un objet sexuel. A leurs yeux, la Love Doll est une poupée d’amour pourvue d’une âme ne demandant qu’à être adoptée pour une relation de plaisir, de tendresse et de partage.

Ce n’est donc pas pour rien que l’industrie de la Love Doll japonaise est si florissante au pays du Soleil Levant. Aujourd’hui, les fabricants proposent une confection sur mesure et la possibilité de personnaliser sa Love Doll à l’image de ses propres fantasmes : choix du visage, choix de la couleur des yeux, de la coupe de cheveux, tatouage … Impossible de ne pas trouver son bonheur tant la richesse des options proposées, des visages et des formes de corps couvrent absolument tous les standards de beauté.

La tendance actuelle tend à vouloir leur donner un comportement, une intelligence et une autonomie. Nous suivrons donc avec intérêt cette évolution et l’accueil du public. Les Love Dolls risquent de se transformer en sex robots dans les prochaines années. A voir …

La Love Doll s’invite aussi en France

Notre culture occidentale rend assez difficile la compréhension de la culture japonaise et du phénomène de société qu’est la Love Doll au Japon. De notre côté du globe, un objet inanimé est forcément sans âme. Et pourtant, le marché de la Sex Doll hyper réaliste existe bel et bien en Europe et France. Voici quelques clefs de compréhension…

La Love Dool c’est Fashion !

Une Love Doll est tout d’abord un mannequin réaliste hyper sexy. La beauté des Love Dolls n’est plus à démontrer (NDLR : cela dépend des goûts aussi, il y en a vraiment de tous types). Confectionnée avec le soin du détail et un niveau de réalisme très élevé, les Love Dolls peuvent se substituer à:

Si l’acte sexuel n’est évidemment pas banni dans cette optique, il n’est pas aussi obligatoire. Dans ce cadre d’utilisation, il ne s’agit pas d’un usage sexuel mais bien d’un usage destiné à avoir une présence, que l’on habille comme on le souhaite, dont on s’occupe. Le rapport à la Love Doll est différent.

Mais c’est aussi une poupée sexuelle

Bien évidemment, la Love Doll peut être aussi vue comme un sextoy de luxe. Dans ce cas, la Love Doll est forcément autant appréciée par son esthétisme que sa disponibilité à toute heure de la journée ou de la nuit pour un câlin.

Une Love Doll peut combler une sexualité insatisfaite ou en tout cas, être une solution temporaire. L’adultère, une relation de type sex-friend, le recours à la prostitution… sont autant de solutions capables de combler une sexualité insatisfaite. Seul problème, ces solutions ne répondent pas forcément à certaines valeurs morales répandues dans notre société (NDLR: je n’ouvre pas le débat pour savoir si elles sont bien ou pas …).

Disponible à toutes heures, la Love Doll s’inscrit comme une alternative pour assouvir les envies sexuelles d’un homme (ou d’une femme). La Love Doll est aussi un support aux fantasmes et, à la limite, une manière de soigner une libido en berne suite à un problème de santé, une rupture difficile, une expérience douloureuse…

Note d’Adam : Bref, Les Love Dolls sont des objets complexes qui peuvent jouer de multiples rôles dans la vie d’un individu, allant de compagne virtuelle non sexualisée jusqu’à, bien évidemment, objet à caractère totalement sexuel et assumé. Les textes que je trouve sur le net (dont l’excellent article de Philippe Douroux pour aller plus loin que cet article) confirment que la relation avec une Love Doll est tout sauf simpliste comme nous aimerions bien le résumer en Europe. Cela nécessitera d’autres investigations…

Quitter la version mobile