Site icon NouveauxPlaisirs.fr

Maltraitance psychologique des hommes et impact sur la sexualité

Moquerie sexe homme

Aujourd’hui je vais aborder le sujet de la sexualité masculine sous un angle un peu différent et notamment à travers celui de la maltraitance psychologique d’hommes par des femmes.

En effet, on dénonce toujours la violence des hommes sur les femmes (à juste titre) mais rarement le contraire et encore plus quand c’est une violence psychologique faite sur les hommes. Un homme c’est fier, ça ne pleure pas hein ? …

Depuis le temps que je côtoie les milieux libertins mais aussi par mon site qui est une source intarissable de témoignages (et tant mieux, continuez à m’envoyer des mails pour m’informer ou témoigner), j’ai de plus en plus de témoignages sur des types de violences psychologiques que certaines femmes font subir à des hommes (de façon volontaire ou involontairement d’ailleurs).

Cette violence porte principalement sur les soit-disant critères de performance lors de relations sexuelles et bien évidemment aussi, sur la taille du sexe masculin (sujet de discussions infinies).

Pour illustrer ce point, voici le contenu d’un mail que m’a envoyé un jeune lecteur adulte il y a quelques jours:

“ Bonjour, mon ex-copine m’a largué à cause de la taille de mon sexe qu’elle trouvait trop petit.

J’aimerais savoir, pour toi, quelles sont les tailles de pénis que l’on pourrait définir comme petite, idéale ou grosse ? Pour information, mon sexe fait 15 cm de long pour 4 cm de large. ”

J’avoue être totalement choqué par le comportement de cette jeune femme. D’une part, rappelons le, il est tout à fait dans la moyenne en terme de taille de sexe (je rappelle que la moyenne est de 13,4 cm), mais d’autre part, quel manque de tact, d’empathie et de volonté patente de maltraitance psychologique que de donner cette raison pour se séparer de son copain.

Imaginez ce pauvre gars qui, toute sa vie, va ruminer le fait qu’il a peut être un sexe trop petit pour donner du plaisir à une femme alors qu’il est on ne peut plus normal ! Si ce n’était qu’un cas isolé mais j’ai, bien malheureusement, de multiples témoignages en ce sens.

Dans le milieu libertin, on m’a aussi rapporté quelques anecdotes dans des cercles libertins que je ne côtoie pas fort heureusement. J’ai eu vent par exemple de situations où une soit-disant libertine s’est moqué ouvertement de la taille du sexe d’un homme lors d’une soirée Gang Bang. De la méchanceté pure alors que le libertinage est justement une démarche de partage. Des valeurs bien éloignées de celles que je promeus dans le libertinage.

Même le cinéma banalisent la violence des idées sur ces sujets. En illustration, je me rappelle très bien d’une scène d’un film des années 90 (dont je ne me souviens plus le nom par contre – ce film ne m’a marqué que par cette scène comme quoi …) où la fille écrase sa cigarette post coïtale sur les bourses de son partenaire car il n’avait pas pu la faire jouir…

Voici beaucoup de violence, pas forcément mise en lumière, mais quand même bien réelle. De plus, la tendance est porté par la vague pornographique où l’homme est ramené à la simple expression d’être un sexe obligatoirement impressionnant et raide sur patte.

C’est diffusé insidieusement par la presse où le culte de la performance sexuelle est une recette facile pour vendre du papier à l’aide d’articles racoleurs et souvent vides de sens (les 10 meilleures positions pour la faire jouir, comment faire …).

Je tiens donc à pousser un coup de gueule et à remettre en perspective que la sexualité s’inscrit dans le partage entre personnes, l’amusement et le respect. Il y en a marre de cette culture de la performance et des infinies questionnements autours de la taille de nos sexe, ce qui n’a que peu d’importance dans la capacité à fournir du plaisir.

Profitons de nos corps sans être centré sur nos organes génitaux et l’orgasme. Arrêtons de vouloir mettre nos corps dans des standards qui sont de plus en plus rétrécis et toxiques pour les individus.

Et c’est vrai aussi pour vous les femmes, regardez la mode de la chirurgie des lèvres aux états unis, et je ne parle même pas des opérations mammaires, de la couleur et longueur des tétons … ? Ce maelstrom de bêtises est totalement stupide et juste sujet à générer plus d’argent par la frustration des individus.

Je milite à travers ce site pour que la sexualité soit ludique. Le sexe c’est aussi vos mains, vos doigts, vos bouches, vos multiples zones érogènes (par chance vous en avez partout, le cou, les oreilles, les aisselles, les pieds, …).

Il y a mille façons pour donner un plaisir de qualité, ralentissez et décloisonnez vous aussi de la pénétration. Le sexe tantrique et la relaxation orgasmique permettent de prendre et donner beaucoup de plaisir. Massez vous, amusez vous avec du sexe oral, essayez de trouver l’ensemble des possibles avec des préliminaires et explorer le corps de votre partenaire sans objectif autre que de lui procurer un plaisir de qualité. L’orgasme viendra ensuite ou ne viendra pas, peu importe.

Sortons de la tyrannie de l’orgasme roi et entrons dans la culture d’une sexualité apaisée et positive où le temps n’est plus compté en quelques minutes mais en dizaine de minutes ou en heures.

Je sais que la grande majorité des femmes ne se comportent évidemment pas comme celles que j’ai cité en exemple ci-dessus. Mais à toutes, je vous dis aussi que les hommes souffrent se faire violenter par des mots qui peuvent marquer au fer rouge et laisser des traces à vie. Cela n’a l’air de rien, mais croyez moi, cela fait une grande différence au final, soyez en simplement conscientes.

Quitter la version mobile