Site icon NouveauxPlaisirs.fr

Prostitution & démagogie de nos politiques

Comme chaque année, le thème de la prostitution revient dans les médias poussé par des politiques sclérosés sur des positions conservatrices d’un autre temps. Comme chaque année cela m’énerve au plus au point, je profite donc de ma tribune pour pousser un gros coup de gueule sur ce sujet très polémique.

Premièrement, soyons bien clair et précis, je suis absolument contre la traite des femmes, les réseaux mafieux et les traitements que l’on fait subir à nombre de femmes dans des conditions inhumaines qui me révoltent. Ceux qui lise mon blog savent ô combien je respecte les femmes, ceci est dit ! Je ne cautionne donc en aucun cas la prostitution forcée.

La prostitution dans les bois de la région Parisienne

Maintenant, depuis peu, il est de bon ton de se déclarer abolitionniste et de vouloir pénaliser le client. Cette prise de position facile me révolte car au lieu de traiter les problèmes les plus graves de la prostitution qui sont, à mon avis, les réseaux mafieux, des conditions de travail déplorables et un suivi sanitaire inexistant pour les prostituées, nos cher politiques appliquent la bonne vielle méthode de la loi censée régler le problème une fois votée. C’est stupide, démagogique et cela ne fonctionne jamais déplaçant le problème et rendant la vie des prostituées encore plus intenable. Je trouve cette position totalement inacceptable dans la patrie des droits de l’homme (d’ailleurs où sont les droits de la femme dans ce cas précis ?).

La prostitution dans les bois de la région Parisienne

Les précédentes lois, notamment celles sur le racolage passif, ont eu pour effet de fait migrer les prostitués de nos centres-villes vers la clandestinité et les forêts aux alentours des villes. J’habite la région parisienne et mon trajet passe de temps en temps dans les bois de Boulogne ou de Saint Germain en Laye. Au nom de la lutte contre la traite des êtres humains et préoccupation pour la dignité des femmes, on laisse des femmes travailler (oui, elles payent des impôts sur leur recettes) dans des bois, à tailler une pipe entre deux arbres, la nuit, dans le noir quand il fait 3 degrés et qu’il pleut avec le risque de se faire agresser, dépouiller voire battre et violer par certains malades qui rôdent. Je trouve cela pitoyable de la part de nos politiques de se gargariser ensuite sur le fait qu’il n’y ait plus de prostitués dans nos rues. Messieurs, réveillez vous et soyez honnêtes pour un fois, vous avez transformé en enfer la vie déjà pas facile à l’époque des prostitués simplement par solution de faciliter pour “nettoyer” rapidement les centre villes et jouer sur les apparences auprès de vos électeurs.

Conditions de travail et de salubrité inacceptable des prostituées

Maintenant, vous parlez de faire verbaliser les clients toujours dans l’optique de faire disparaitre encore plus la prostitution mais l’effet sera encore pire qu’avec les précédentes lois. Toutes les prostituées ne travaillent pas dans les chambres luxueuses d’un Carlton payées par des patrons d’entreprise pour que certains hommes politiques de haut rang puissent s’amuser gratuitement. Les prostituées vont devoir se cacher encore plus loin de manière à ce que les clients ne puissent pas être arrêter et verbalisés par la police. Ce sera donc encore plus difficile pour elles d’imposer l’utilisation d’un préservatif et d’avoir accès à de la prévention. Bien évidemment, c’est aussi un leurre intellectuel de se dire que cela fera diminuer le nombre de clients dans de large proportions. Les clients qui continueront d’accéder à la prostitutions seront les clients les plus malades ou désespérés et par conséquent aussi les plus dangereux.

Prostituée de nuit quelque soit le temps et la température

Cela va favoriser aussi la prostitution 2.0 sur internet qui se développe à très grande vitesse mais dont vous découvrirez, ébahi, le problème dans 10 ans (Vous voterez alors une loi HADOPI sur la prostitution sur internet ? Une taxe sur les transactions internet ou sur le chiffre d’affaire des FAI pour financer la police ?). C’est d’autant plus grave que les organisations mafieuses ne seront en aucun cas inquiétés de les dispositifs dont on parle à l’heure actuelle. Bravo pour le résultat, aucun effet sur les vrais problèmes, une précarisation qui explose et un risque sanitaire encore plus important pour la société.

Maison close en Allemagne

Je ne prétends pas avoir la solution et pour être tout à fait honnête ne connait pas du tout le monde de la prostitution. Mais pour moi la seule solution valable est de réouvrir des concepts type maisons closes (bien évidemment sans refaire les erreurs du passé qui acceptait des tenancières par exemple). Imaginez un endroit géré par la communauté et financé par un pourcentage des recettes des prostituées, chauffé, sécurisé, confortable où elles pourraient exercer leur travail. Un endroit où elles pourraient être suivi médicalement et où la prévention serait accessible pour minimiser les risques sanitaires liées aux maladies sexuellement transmissibles. Un endroit qui ne serait pas tenu par un Dodo la Saumure qui prend 50% de leur gain journalier. Ne serait-ce pas mieux pour la condition de la femme au final pour celle qui souhaite se prostituer ? Il n’y aurait plus de racolage, plus de prostitution dans les rues et les bois, moins de risques et un vrai respect de la condition humaine des travailleuses du sexe. Cela permettrait aux prostituées qui choisissent d’exercer ce métier (car il y en a bien évidemment) de l’exercer dans des conditions correctes et au pouvoir public de faire la chasse aux organisations mafieuses qui font des millions avec la traite des êtres humains.

Maison close à Amsterdam

Est-ce que l’invisibilité de la prostitution signifierait sa disparition ? Ce sera bien la contraire à mon avis, l’invisibilité impliquera forcement un renforcement de la clandestinité et de la précarité des prostituées. La pénalisation du client dégradera encore plus les conditions de travail sans inquiéter les organisations mafieuses qui continueront à engranger des millions en exploitant des filles de l’Est. Chapeau bas donc messieurs les politiques pour votre capacité d’analyse et de recherche de solutions. De grâce, regardez ce que certains pays ont mis en place et soyez innovant et créatifs dans vos solutions, il me semble que vous êtes élus pour cela.

La question est difficile et il n’y a pas de réponse évidente cependant, n’hésitez pas à poster vos commentaires pour participer à l’échange d’idées.

Quitter la version mobile