Site icon NouveauxPlaisirs.fr

Sexe primé : l’érotique rencontre les pulsions les plus sombres

Après son précédent livre “Sexe Cité”, Stella Tanagra revient avec son nouveau livre “Sexe primé”. Stella Tanagra a un style bien à elle, mélangeant érotisme, pornographie et pulsions noires et extrèmes. Voici donc son nouveau livre, de 143 pages édité aux éditions Tabou.

Si vous ne connaissez pas Stella Tanagra, c’est que vous êtes passé à coté d’un phénomène littéraire dans le monde de l’érotisme (ET que vous ne lisez pas assez ce blog !). Stella Tanagra est une auteure douée, qui manie les mots avec puissance et précision, dont le style est d’une richesse rare dans ce domaine (à chacun de ses livres j’apprends de nouveaux termes).

Depuis plus de 10 ans, Stella écrit, libertine, blogue et est modèle photo. C’est une artiste libérée et épanouie et, ce qui ne gâche rien, gentille et abordable.

Son nouveau livre “Sexe primé” fait donc suite à “Sexe Cité” dont la critique a été publié ici sur nouveauxplaisirs.fr. Il s’agit d’un recueil de 13 histoires érotiques, … non… pornographiques,… non… pas vraiment… très excitantes puis… plus du tout.

Comment expliquer le style de Stella ? Stella prend votre cerveau, le met en ébullition, vous fait bander ou mouiller puis renverse la table, casse les codes, vous retourne en quelques phrases sur un sujet parfois macabre, parfois honteux, parfois indicible mais très décadent. C’est une expérience littéraire assez unique qu’elle nous propose.

Stella Tanagra, joue avec les fantasmes décadents, les vices les plus enfouis, elle raconte des histoires de pluralité, de meurtre, d’addiction à la pornographie, de nécrophilie, etc… Attention, pouvoir lire du Stella Tanagra n’est pas donné à tout le monde. Stella joue avec vos émotions et vous retourne, certain(e)s le supportent, d’autres non. C’est un voyage, une expérience, un défit même.

Certaines histoires de Sexe Primé m’ont plu, d’autre m’ont révulsées. Ce qui est sûr, c’est que ce livre est le digne successeur de “Sexe Cité”. Je trouve qu’il va encore plus loin, le style est excellent. Voici un exemple décalé sur le sujet (j’ai volontairement choisit ce passage pour ne rien dévoilé de l’histoire) mais qui illustre son talent :

“Les salades s’ouvrent entièrement face au soleil, exposant leurs feuilles aux courbures rondelettes comme pour accueillir qui les aimera. Impudiques au possible, elles déploient fièrement la volupté de leur fine toison, laissant fantasmer du charnu coeur qu’elles cachent en attendant celui qui s’y introduira.”

 

Je crois que je ne regarderais plus jamais une salade de la même façon après avoir lu ce passage.

« Sexe primé » de Stella Tanagra - Note 4,5 / 5

Alors, donner une note à ce livre est un exercice périlleux, il est encore mieux que Sexe Cité, je vais donc lui donner la note de 4,5 / 5. Mais …. attention, soyons bien clair que c’est un livre qui n’est pas à mettre dans toutes les mains et qui va très très loin dans le fantasme et parfois le dégoût. Āmes sensibles s’abstenir, j’ai une amie qui l’a lu cet été et qui n’a pas pu le terminer tellement le livre est puissant.

Je ne peux vous garantir que vous allez l’aimer (vous pourriez même bien le détester) mais c’est un risque à prendre si vous voulez tenter l’expérience de lire du Stella Tanagra. Quoi qu’il arrive, vous en ressortirez différent et ça, il faut toujours en faire l’expérience. Stella Tanagra est une des rares auteures érotique à écrire des livres aussi puissants et la seule dans ce style d’histoires (à ma connaissance).

Merci aux éditions Tabou de m’avoir fourni gracieusement le livre « Sexe primé » de Stella Tanagra  pour écrire cette critique!

Quitter la version mobile