Le jeudi 25 mai, se tenait une nouvelle édition des soirées concoctées par Laslo Sardanapale, « Embrassez qui vous voulez ». Sublimer les sens, tous les sens, c’est là l’idée originale qu’à eu Laslo qui a « créé les soirées auxquelles il aurait aimé être invité ».  Ce concept, inédit rassemble dans un lieu chic et cosy, les mondes de l’art érotique, des happenings et une partie libertinage pur où les convives peuvent…. hum… s’adonner à des pratiques joueuses et souvent plurielles. 

J’avais très envie d’y participer (l’art, toujours l’art!) et du coup, j’ai sollicité l’adorable chef Jérôme Marchand, merveilleux cuisinier s’il en est (il faut voir, et goûter, ce qu’il fait avec les restes de mon frigo!) pour parvenir à accéder à cette soirée. J’ai également sollicité une entrée pour ma copine C, et pour petit chat, notre amant commun. Ça va finir en trouple, cette histoire à force qu’on nous voit débarquer régulièrement à trois ! 😉

Après quelques couacs internéttiens, car Laslo a vraiment été envahi de candidatures, nous tenions enfin le Graal: 3 invitations pour la soirée « Embrassez qui vous voulez »,
Je vous raconte?

Le Taken s’était mis sur son 32 (oui il est toujours sur son 31 😉 ) (Photographe Daniel Power)

C’est une magnifique journée qui débute ce week-end de 4 jours, la route vers Paris est fluide, et sur l’île Saint-Louis, je me gare avec deux heures d’avance, à 20 mètres du très chic Taken Club, ça commence très bien cette soirée !! Je croise Alice et Pat, les masseurs BDSM qui arrivent, déjà habillés pour la soirée, sous le regard perplexe des touristes.

Après avoir tué le temps au soleil, je récupère mes deux accompagnateurs de ce soir et nous nous dirigeons vers le club. Il n’est pas encore 21h, néanmoins il y a déjà du monde qui attend et je reconnais ça et là, des transfuges de l’apéro libertin parisien, dont mon boss adoré Adam du blog Nouveaux Plaisirs, bisous et embrassades s’ensuivent.

L’escalier de descente vers le club (photo Daniel Power)

Les portes du club ouvrent, nous entrons à trois et nos noms sont cochés sur la liste des invités. Nous sommes accueillis par la maîtresse de cérémonie, la sublime Max Dray, drag queen à l’allure folle, quelle classe, et quels talons!!  On nous passe autour du poignet un ruban imprégné de Lady Scarlet, le parfum aux fragrances gourmandes de Madame Marie-Line, et j’avance un peu au delà de l’accueil pour me changer et troquer mon jean contre la robe Catanzaro que je vais porter ce soir, le haut est très transparent et je ne me voyais pas déambuler ainsi dans la rue.Découverte des soirées libertines Embrassez qui vous voulez - NXPL

La superbe Max Dray (Photographie par Ressan)

Nous déposons nos affaires au vestiaire et nous accédons à l’escalier, où nous attend Laslo qui tient à saluer personnellement chacun de ses invités. C’est ma deuxième fois au Taken Club, et je retrouve l’ambiance classe et cosy de ce magnifique endroit. L’accueil du staff est souriant et chaleureux.
Tout le monde ou presque est apprêté, même si j’aperçois ça et là quelques messieurs qui portent un jean, dont un en tennis. Les dames elles, sont toutes plus belles les unes que les autres et j’en repère plusieurs qui semblent porter des robes Catanzaro. En effet, le célèbre couturier fetish offre un bagage siglé à sa griffe à toutes les femmes qui viendront avec une robe de sa marque. À priori, le message est passé!