Site icon NouveauxPlaisirs.fr

Témoignage sur le plaisir prostatique et remerciements

Atelier pratique exceptionnel sur l'orgasme prostatique et le plaisir prostatique

Voilà maintenant 3 ans ans que je suis tombé sur nouveauxplaisirs.fr et que j’ai décidé de me lancer à la découverte d’une zone inconnue de ma sexualité : « le plaisir et l’orgasme prostatique ».

A l’époque, C’était la curiosité de connaître autre chose qu’un orgasme « classique » qui m’a poussé à aller plus loin, l’excitation d’avoir un orgasme « comme une fille » (je fais ce parallèle même si en vrai je n’en ai aucune idée).

Je me suis donc procuré un Aneros Helix. J’étais assez impatient, et donc (comme on peut s’en douter), mes séances se sont soldées par des échecs. J’ai fait un gros travail sur la conception de ma sexualité pour m’aider à progresser. J’ai vraiment travaillé à me laisser faire, à écouter mon corps, mes sensations, plutôt que de faire le bourrin comme on pourrait l’être avec le pénis. C’est à partir de ce moment que les sensations ont commencé à arriver.

Peu de temps après, j’ai rencontré ma copine, ma première partenaire sexuelle, et j’ai donc un peu lâché l’affaire. Je l’ai beaucoup observée pendant nos ébats amoureux : sa respiration, sa façon de lâcher prise au moment de l’orgasme. Je m’en suis servi d’exemple quand j’ai continué mes séances avec l’Aneros un peu plus tard. Et pour moi ça a vraiment été la clef.

Même si tout ça est dit dans le Traité d’Aneros, c’est vraiment en observant ma partenaire que j’ai pu énormément progresser dans ma quête de l’orgasme prostatique. Et c’est en travaillant sur la respiration que tout s’est débloqué.

Récemment, me retrouvant seul à la maison, j’ai pu reprendre des séances longues (et studieuses si on peut dire). Au bout de deux séances, j’ai atteint un point étrange, j’ai totalement lâché prise, je tremblais, respirais fort, gémissais. Bref, je me suis lâché comme jamais, et ça a été super.

A tel point qu’au moment où tout s’est calmé j’ai ressenti un sentiment puissant de béatitude, de joie.
C’est là que je me suis dit que je venais d’avoir un orgasme prostatique, c’était hier…

Je suis resté comme cela pendant une heure, avec l’Aneros Helix en place. Cela continuait à me faire du bien, mais rien de comparable à ce que j’avais vécu au début de la séance.

Entre temps, j’avais commandé un Aneros Progasm Junior sur internet, il est arrivé aujourd’hui. J’ai patiemment attendu la sortie du travail. Arrivé chez moi, je me suis préparé pour une séance. Et là, des sensations plus fortes m’ont très vite envahi après quelques exercices de respiration. Et très vite un orgasme. … Je décide d’attendre une minute et de recommencer. Les sensations remontent très vites et c’est de nouveau un orgasme mais encore plus fort.

Je n’ai plus du tout eu envie d’arrêter, et cela recommence à chaque fois, à tel point que j’ai dû me raisonner pour arrêter au bout de plus d’une heure de séance. Les sensations se sont encore plus développées : des fourmis dans le corps, le même sentiment de béatitude, et même des acouphènes au bout d’un moment.

Voilà, je voulais partager ce témoignage avec vous et vous remercier encore pour votre Traité d’Aneros et votre attention. Je ne sais pas à quel point mon témoignage peut être utile, mais en tout cas j’espère que beaucoup d’autres hommes arriveront à franchir cette barrière mentale qu’est le fait d’être pénétré par un objet.

Je n’ai plus qu’une envie, c’est que ma partenaire soit là pendant la prochaine séance (et je crois qu’elle aussi a hâte)…

Exit mobile version