NouveauxPlaisirs.fr

Témoignage : Soumise un jour, dominatrice un autre …

Après de longs jours à discuter sur le tchat avec X, le jour J arriva… enfin cette rencontre palpitante que nous attendions tous les deux. Au cours de nos discussions centrées pour la plupart sur la sexualité, il m’avoua aimer dominer tel un Maître avec son élève. Il sentait en moi une foule de sensations refoulées, si bien qu’il me proposa de les mettre en pratique. Ceci, afin d’assumer ma propre sexualité.

Il me demanda de porter uniquement une nuisette transparente noire et d’un joli string assorti, j’allumai des bougies pour créer une atmosphère paisible et propice aux délices de la nuit.

Ce soir-là, je rencontrai cet homme pour lequel mes sentiments s’enivraient. A son arrivée, à peine la porte fermée, il me plaqua contre elle pour m’embrasser fougueusement, sa main vagabondant de mes seins puis vers mon bassin, mes fesses, pour enfin rencontrer mon sexe humide qu’il caressa d’un doigt puis deux.

Je vivais une soirée torride, du Missionnaire, Andromaque, en passant par la levrette, je ressentais l’ivresse d’un plaisir ardent et de mon partenaire en moi … rien ne m’arrêtait… jusqu’à la jouissance et l’épuisement.

Je me souviens d’un soir où il me demanda de me bander les yeux et l’attendre nue sur mon lit, allongée sur le ventre. Je sentis son souffle le long de mon dos, ses mains caressant légèrement ma peau. Une sensation de bien-être et d’excitation naissait déjà, mon cœur battait à cent à l’heure, à l’attente de ses caresses. Il me redressa et me fit m’assoir à genoux devant lui, prenant ma main, la dirigeant vers son sexe dur, gorgé de désir. Je compris qu’il attendait ma caresse buccale, je remplis donc avec délice ma mission. Tout au long de la mise en bouche de son sexe, il caressa mes cheveux tentant de me forcer à faire pénétrer son sexe au fond de ma bouche, mais je lui tenais tête repoussant son attente. Il retentait et à chaque fois et je repoussais toujours sa main d’un coup de tête.

Il me leva et m’allongea sur le lit, il caressa mon corps de sa langue et de ses mains jusqu’à ce qu’il entre en moi. Il repoussa alors mes mains qui tentaient de le caresser en les maintenant près de mon visage. Il se redressa et me mit sur le ventre. Je compris qu’il allait pénétrer mon cul. Doucement, en lubrifiant correctement, il pénétra et vagabonda, je me courbais pour favoriser la pénétration, je gémissais de plaisir, je l’entendais aussi, il pénétra dans mon sexe aussi, ardemment et profondément à atteindre l’extase. Il accélérait ses va-et-vient, je criais de plaisir à chacun de ses mouvements. Il sortit alors son sexe et me le présenta pour que je recueille sa semence dans ma bouche.

Les jours passèrent, chacune de ses visites apportait un élan nouveau à ma sexualité, me rendant plus femme, plus sereine, plus belle et bien entendu plus forte….. Puis nos ébats devenaient routiniers… alors j’osai le mettre au défi de nouveauté, je souhaitais jouer avec une fille.

C’est ainsi que j’ai goutté à ma 1ere expérience bi-sexuelle, un vrai régal, je me sentais vivre en caressant cette demoiselle… J’évoquais avec X mon désir d’explorer des endroits, il accepta donc de m’emmener à un sauna libertin dans lequel nous nous sommes amusés en duo…. Je me souviens d’un soir où il me rendit visite, les yeux bandés, il était venu avec un complice dont je ne remarquais la présence que par le contact avec son sexe qui n’était pas celui que je connaissais.

Quelle jouissance de découvrir la double pénétration, c’est est un pur nectar de plaisir, un délice palpitant et enivrant que je redemandais encore et encore… Au fil de mes entrevues avec X, je devenais de plus en plus avide de découvertes. Je freinais ses envies pour savourer les miennes, lui acceptant volontiers tout en montrant son désir de satisfaire mes envies. C’est ainsi que je compris que je menais la danse.

J’acceptais de le voir quand je voulais, refusant souvent sa requête. Je testais sa volonté à s’offrir à moi. Au fil de ces jours d’attente, il m’avouera que je lui était précieuse et qu’il ne pouvait pas se passer de sa petite demoiselle. Ainsi il a finit par se résigner et attendre que j’accepte de renouer avec lui, me suppliant de mettre fin à cette longue attente, me confiant ses sentiments à mon égard, je valais bien plus que je l’imaginais à ses yeux. Je décida donc de le revoir, je l’attendais vêtue, seulement, d’une robe longue transparente noire.

A son entrée, je le laissais me caresser, me murmurer à l’oreille combien je lui manquais, ses mains caressaient tendrement ma bouche, mes épaules, mes seins, mes fesses qu’il plaqua contre son sexe dur. Il me retourna et me plaqua au mur, me cambrant en arrière, sa main caressait mon sexe, l’autre mes fesses, il retira ma robe et je sentis son sexe me pénétrer, je fis des mouvements pour mener l’instant. Il m’emmena au canapé pour enchaîner avec une levrette. Je le repoussai, l’obligeant à s’assoir, je m’installai sur lui chevauchant son sexe, je fis de longs va-et-vient, je gémissais encore et encore, caressant son torse, ses mains guidaient mes fesses, sa bouche empoigna mon sein puis l’autre….

Je me suis alors levé et lui pris la main. Je m’allongea sur ma table pour qu’il me pénètre au plus profond, plaquant mes jambes à ses fesses et dirigeant, ainsi l’acte. Il me laissa faire, caressa mon corps. Je fermai les yeux savourant ce moment exquis et jouissif. Je le repoussai et me redressai, en me tournant je me cambrai en avant, caressant de mes fesses son sexe, il compris que je souhaitais qu’il m’offre une sodomie, qu’il accepta volontiers… il ne pu s’y retenir d’en jouir..

Notre dernière entrevue fut riche en émotions. A sa venue, je lui proposais de venir dans ma chambre, je le dévêtis. Ainsi nu, il s’offrait à moi. Je versais dans ma main, quelques gouttes d’huile de massage comestible à la vanille, et caressa son sexe dur. De cette caresse manuelle, se joignit ma caresse buccale. De la chaleur se dégageait en plus de la saveur, c’était très excitant, il ferma ses yeux s’adonnant à son plaisir et appréciant ma fellation. Il se retira et m’allongea. A son tour, il m’offrit cet instant agréable de la texture de cette huile, générant un bien-être exquis.

J’appréciais cet instant où sa langue caressait mon sexe, où ses doigts entrèrent en moi, j’entendais ma voix à chacun de ses mouvements, elle devint plus forte quand je sentis son sexe entrer en moi, quand ses mains croisèrent les miennes. Encore plus quand je dirigeais de mon mouvement les allées et venues de son sexe en moi, le maintenant avec mes pieds et mains. Je sentis son souffle au lobe de mon oreille, me murmurant à quel point il aimait nos ébats, à quel point, je l’excitais.

Je le basculais pour m’installer sur lit. Je m’allongeais sur lui, le laissant pénétrer dans mon sexe, entourant son cou de mes mains, je dirigeais les mouvements de sorte que mon pubis se frotta au sien, ainsi je me masturbais tout en faisant l’amour, mes jambes se raidirent, je sentis en moi cette adrénaline m’envahir celle qui allait m’emmener au 7ème ciel, je criais…

De nos débuts, où j’acceptais toutes ses attentes, passant à des jeux de soumissions perverses avec cravache et menottes sans oublier la mise a genoux pour m’adonner à son préliminaire qui forgea ma personne, je compris assez vite, que je pouvais obtenir ce que je souhaitais de lui…. Au fil du temps, je mis donc en place ma stratégie, râleuse, garce, allumeuse, séductrice, sachant qu’il finirait par céder à mes envies et attentes….

C’est à ce moment précis que je compris que j’étais devenue sa dominatrice et non plus sa soumise. Ainsi je devins femme, maîtresse du jeu et c’est est plutôt palpitant…

Exit mobile version