Site icon NouveauxPlaisirs.fr

Témoignage : une belle after libertine

Libertinage

Parfois, transiger sur ses principes, ceux qu’on s’est auto édicté, peut déboucher sur des moments extraordinaires. Apéro chapeauté. Mes potes et mes copines sont là, deux de mes amants aussi, j’en attends un troisième qui sera mon cavalier à l’after, si after il y a..

Je ne me projette jamais sur la fin de soirée, j’ai une robe et des talons dans mon sac si je dois me changer éventuellement pour aller en club sec, je n’ai besoin de rien pour aller au sauna, j’ai ma voiture pas loin pour suivre quelqu’un, ou pour tout simplement rentrer chez moi. Pas de stress, je laisse la soirée se dérouler.

J’ai des principes auxquels je ne déroge pas. On peut me trouver coincée (ah ah!) ou cul-serré (ah ah ah!), mais tant pis.

Principe n°1: je ne pratique pas d’activité horizontale avec des hommes que je ne connais pas. Le sexe pour le sexe, ne m’intéresse pas, j’ai besoin de connaître les gens, de discuter, de savoir qui ils sont, de les aimer. Je ne suis pas libertine.
Principe n°2 (et c’est de celui dont il est question ici): je m’efface et je vais ailleurs si un de mes amants est accompagné par sa femme (son officielle je veux dire).

Je passe une chouette soirée, de celles que je souhaite à tous et à toutes les personnes qui ont passé une semaine difficile, trop de travail, un temps pourri, des micro-emmerdes à tous les étages.. Une bulle de bonheur, avec des amis. Des discussions passionnées, des sourires, des regards. Mon père Noyel perso qui me couvre de jouets et d’huiles à tester (soon…), et mon cavalier de ce soir qui arrive enfin… Il est beau et classe comme j’aime.

Mon amimoureux, petit chat, est venu avec son épouse, je m’efforce de ne pas rester trop collée à lui, c’est difficile! À cause de ce long week-end, du jour férié qui arrive, et de l’horaire tardif auquel on se décide enfin à bouger, il n’y a plus trop de choix pour un after. Si nous voulons en profiter un peu, ce sera ce très beau club sec, que je ne connais pas encore. Et tous ensemble…

Je grimpe à l’arrière d’une voiture, entre petit chat et mon cavalier. C’est déjà l’émoi dans ma tête, tous deux ont une main sur mes cuisses… Nous arrivons au club, c’est effectivement très beau, je me change et nous descendons vers le bar, et la piste.
Je danse avec mon cavalier. Comme il est beau, comme il est sensuel.. Comme il m’embrasse bien… Petit chat est plus loin, avec sa femme, je ne les vois pas, il sont dos à moi. Mon cavalier parcourt mon corps de ses mains en dansant, il insinue un genou entre mes jambes. Une main dans mon dos, une main dans mes cheveux, je le regarde, il me donne des frissons.

Je me retourne pour continuer à onduler contre lui. Je lève mes deux bras, il joint mes poignets d’une main, et de l’autre main, soulève mes cheveux pour embrasser ma nuque. J’ai chaud. Je me colle contre lui, et son corps épouse le mien. C’est tellement sensuel comme moment…

Du coin de l’œil, j’aperçois petit chat, seul, sa femme est probablement partie rejoindre des amis. Et en tournant un peu la tête, je l’aperçois en effet qui s’éloigne. Il me voit, son regard accroche le mien, et je plante mes yeux dans les siens, pendant qu’il approche.

Il avance pendant que mon cavalier, me tient toujours par les poignets et par la taille…

Il se place face à moi, m’embrasse, son corps s’approche encore du mien, et progressivement, je me retrouve prise en sandwich entre ces deux hommes magnifiques. C’est ma configuration préférée, deux hommes pour moi toute seule. Qui plus est, deux hommes qui se connaissent, qui s’apprécient, qui ne font pas de compétition. C’est très très rare quand ça arrive, et j’entends bien profiter de ce moment magique que m’offre la vie.

Nous dansons, nous ondulons tous les trois. La bouche de petit chat sur la mienne, la bouche de mon cavalier dans mon cou, puis l’inverse… Je ferme les yeux pour mieux sentir leurs mains, leurs corps qui se pressent contre moi. Ne rien voir, juste sentir… Juste les flashes des lumières de la piste de danse qui pulsent derrière mes paupières.

Je ne sais pas combien de temps cela dure, une dizaine de minutes peut-être… Tout ce que je sais, c’est que ce moment est infiniment érotique et que je vais m’en rappeler très longtemps. Ma main droite agrippe petit chat et le rapproche de moi en le tirant par la poche de son pantalon, ma main gauche fait de même avec la poche du pantalon de mon cavalier. Nous sommes dans une bulle de sensualité tous les trois.

Nous dérivons naturellement vers les coins câlins, un immense lit nous accueille tous les trois. J’en frémis d’avance, ces deux hommes que je connais séparément, pour un trio.. Je rêve éveillée..

Je me retrouve allongée sur ce lit, caressée, déshabillée…
Mon cavalier m’ôte ma culotte, et plonge sa langue entre mes cuisses pour un cunnilingus qui me fait tressaillir, et défaillir de bonheur, pendant que Petit Chat m’offre sa magnifique queue à sucer. Je suis aux anges.
Je me retrouve, je ne sais pas trop comment, à quatre pattes, prise par Petit Chat en levrette, pendant que je m’occupe du non moins magnifique membre de mon cavalier…
Mais les coups de boutoir de Petit Chat me déséquilibrent et je m’effondre sur lui, il relève mes cheveux fous, et me regarde dans les yeux, je me sens bien.

Puis, mon cavalier se place debout, au bord du lit, pour que je puisse continuer à le sucer, pendant que Petit Chat continue à me prendre par derrière.
Au moment ou mon cavalier se dégage de ma bouche, pour enfiler, je le suppose un préservatif, c’est le drame.. Je vois surgir une femme, que je ne connais pas, qui s’approche et commence à le caresser, lui…

Ma bulle explose en une seconde, le moment est brisé, tout part en morceaux.

Je dis que je vais les laisser, “mais non!” dit mon cavalier, qui ne me connait pas encore très bien. Petit chat, qui lui me connait par coeur a déjà compris.

Je me rhabille à la vitesse de la lumière, je cherche ma vapoteuse dans la poche de la veste de mon cavalier, je ne trouve rien (ce n’est PAS sa veste..)
J’ai un noeud dans l’estomac, j’ai envie de pleurer, je trace, je vais boire un coup, taxer une clope, me calmer, et ça ira mieux..
Petit chat me dit qu’il vient avec moi, cet amour, je lui dis que ce n’est pas la peine, que je n’ai pas besoin de lui, que je suis trop en colère, et je les laisse.
Je retourne vers le bar, je retrouve ma putain de vapoteuse dans la bonne veste, et je bois un coup, en ruminant ma frustration.

Petit chat m’a suivi, il tente de me calmer, c’est vraiment un homme adorable. Je n’ai pas les codes, ce genre de déconvenue arrive en club. C’est un incident où il n’y a pas de gentil et pas de méchant, c’est ainsi c’est tout…
Finalement, je décide de ne pas pourrir la soirée de tout le monde avec ça, je me calme et après un câlin, petit chat et moi retournons vers les coins qui chauffent !
Un 69 magnifique, je me sens furieusement excitée, mes lèvres et mon clitoris sont gorgés de sang, j’ai envie de lui et quand il me reprend en missionnaire, je ne boude pas mon plaisir et je noue mes jambes derrière son dos pour l’attirer plus profondément en moi. Son orgasme résonne fort dans le club..

Je ne suis toujours pas rassasiée, alors il fait ce qu’il est le seul à faire avec autant d’efficacité sur moi. Il insère quelques doigts et me manipule, pendant que sa langue agile caresse mon clitoris.. Je sens que mon plaisir monte, je nous vois dans les miroirs du plafond, mon corps commence à se contracter et je m’envole dans un orgasme puissant. J’y évacue toute la frustration, toute la tension de ma semaine de travail, de ma vie ordinaire, et je suis reconnaissante à la vie qui m’apporte, de temps à autre, des instants tels que celui-ci.

Nous récupérons mon cavalier, qui a fini sa soirée avec la femme de petit chat. Il me promet une soirée à 3, rien que pour moi, je fonds.
Il est 5 heures quand nous nous répartissons dans deux Ubers, 6 heures quand je m’effondre dans mon lit, les cheveux emmêlés, et des étoiles dans les yeux…

Quitter la version mobile